La vacance de Monsieur Hulot

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Nicolas Hulot - Crédit photo : Fondation Nicolas Hulot via Flickr (CC BY-NC-ND 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La vacance de Monsieur Hulot

Publié le 28 août 2018
- A +

Je vais prendre, pour la première fois, la décision la plus difficile de ma vie. Je ne vais plus me mentir. Je ne veux pas donner l’illusion que ma présence au gouvernement signifie qu’on est à la hauteur sur ces enjeux-là. Et donc, je prends la décision de quitter le gouvernement.

L’annonce de Nicolas Hulot, ce matin, sur France Inter ne surprendra pas les gens informés. Le ministre de la « Transition Écologique et Solidaire » n’est parvenu à mener aucune réforme. Ses positions radicales, envers le glyphosate ou la biodiversité, rappellent qu’un ministre ne peut agir contre la science.

Ce départ du gouvernement, déjà largement commenté, ponctue 14 mois de macronisme désenchanté. Monsieur Hulot prend — enfin — des vacances. Pour le bien des Français. Le marketing politique n’en sortira pas gagnant.

Notre dossier Nicolas Hulot sur Contrepoints.

Voir les commentaires (27)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (27)
  • C’est une très mauvaise nouvelle, le gouvernement perd un trouillard et nous risquons de changer pour un « allumé ».

    • je m’apprêtais à commenter que c’était une bonne nouvelle, que nous n’aurions plus à subir ni à lutter contre ses stupidités, et en lisant votre commentaire, c’est la douche froide. en effet, c’est lui qui s’en va, le poste n’est pas supprimé, et le prochain peut être pire…

      • pire ? non !
        Le poste en question est purement décoratif donc quel que soit le gars en place il ne fera rien , à part brasser de l’air ( très utile pour les éoliennes )

      • Il paraît qu’une princesse royale a sortie son traîneau tiré par vingt elegants yousky aux yeux bleu et se dirige vers Paris …

  • le pauvre nhulot, une foi confronté a la réalité , la vraie vie, c’est idéologie ne fonctionnaient plus !!!!
    En quittant c’est responsabilités il va pouvoir revenir à ces délires idéologique , raconter n’importe quoi sans avoir besoin de résultats ou de preuve. Il va pouvoir redevenir un vrai escrologiste environnementeur (voir enverdeur de première) libre de ses actes.

  • C’est la chute finale…

  • Ca y est il est mort. Il a succombé au déficit de ressources de la terre qui est arrivé milieu août que les « millieux biens informés » nous ont annoncé sur toutes les radios. :-))
    Il a décidé maintenant de se consacrer aux ouangs outans qui disparaissent de Malaisie et d’en élever une centaine dans les parcs de Dinard ou il vit au millieu des enfants et poussettes et créer une diversité. Et qu’importe que les gens soient incommodés. Ce sera la diversité animale en premier et puis c’est tout! :-))

  • Il retourne sur son arbre ❓ Chouette 🙂
    Pas sympa, désolé…

  • La décision la plus difficile de sa vie……courageux etc etc
    On a du mal a le croire quand il dit qu’il ne se mentira plus, il se prend toujours pour le nombril du monde…..enfin ,,il semble bien fatigué , malade malgré toute une vie écologiquement pure a grand coup d’hélicoptère de phrases creuses et de 4×4 fumant et petaradant ?

  • Au moins avec tous ces commentaires il ne partira pas cul nu, mais avec plein de costards bien taillés.

  • PLUS JAMAIS CA. HULOT, ce personnage ignare prétendu homme libre qui n’avait pas d’autre but que de priver les autres de liberté est mort politiquement. Bon débarras. Il va pouvoir savourer fiérement sa grande et seule victoire, très chèrement acquise à nos dépends : NDDL ! La cote de Macron pourrait remonter en flèche s’il sait valoriser les milliards d’économies dont il peut dès lors faire profiter à la France….C’est une première vraie éclaircie après une accumulation récente de bévues… A condition de le remplacer par un ministre ordinaire d’une écologie plus intelligente et scientifique qu’outrancière, pour assurer un vrai changement profitable à tous…? Pour mémoire : les Français sont-ils informés de l’ampleur de l’échec de la transition écologique en Allemagne et ailleurs qui pourrait bien être à l’origine de la décision Hulot et de la position de Macron de le voir partir…?

  • Bien sur que si, un ministre peut agir contre la science. Le premier d’entre eux a parfaitement mené a bien cette tâche en prenant la décision de faire rouler tous les Français à 80 km/h.
    Hulot n’avait en réalité qu’un problème : son patron (Macron) qui est à la sincérité ce que Hollande était au courage.
    Hulot ne servait que d’alibi écologique.
    Les appels du pied de Macron aux chasseurs ont dû achever de convaincre Hulot qu’on s’est bien foutu de sa gueule…
    A la place de l’auteur, je ne me réjouirais pas, car la liste des ministres de l’environnement plus mauvais et/ou plus idéologues que Hulot est longue, de Ollin à Voynet en passant par Royal. La probabilité que le prochain soit une vraie purge est donc forte.

    • vous avez, hélas, out à fait raison. et pour être « à la hauteur du défi » il y a fort à craindre que l’on remplace mulot par un excité de plus …

    • La sagesse serait de supprimer définitivement le poste de ministre de l’écologie et puis qu’on est là, inscrire dans la constitution, l’interdiction de prendre la nature en otage pour des raisons politiciennes.

      • On peut éventuellement revenir à l’ancienne formule pour vous faire plaisir : ministère de l’environnement. Mais les attributions de ce ministère sont si vastes, de l’energie au logement en passant par l’équipement, sans oublier la tutelle d’une palanquée d’organismes que sa disparition pure et simple est impensable. Sans même parler du signal politique qui serait envoyé…

        • Bah, il suffirait d’en supprimer suffisamment d’autres en même temps, et de ne garder que des sous-secrétariats d’état jusqu’au remaniement suivant où on les ferait disparaître pour de bon. Et puis, que risque-t-on ? Une baisse temporaire de popularité ?

  • A peine parti,déjà il me manque Hulot

  • Version male de la dinde du Poitou

  • l’écologie pour certains tordus ,est une manière de vivre sur la société, de moralité et équité douteux…faire un cadeaux aux chasseurs, c’est électorale…et bien nous retraités, aux votent citoyens…Résistance…nous avons participés à l’évolution et richesse de la France ..nous n’avons pas volé notre retraite …nous avons fait des sacrifices pour avoir une vie meilleure.participons aux benevolats pour aider et participer modestement aux dons !!!
    nous nous revoltons ,que L’ÉTAT se demerde …

  • Le but de l’écologie politique est la destruction du capitalisme, rien d’autre. C’est ce qu’a déclaré à l’ ONU, il y a quelques années déjà, une « responsable » de ce mouvement. L’écologie de M. Hulot et comparses est à l’ écologie scientifique ce que l’astrologie est à l’astronomie. L’écologie, en tant que discipline scientifique, n’a rien de commun avec la politique.

  • Je crains que certains ne comprennent pas ce qu’ils écrivent.Respecter les animaux n’est pas être Zoophile,
    De plus mettre tous les écologistes dans le même sac c’est la même chose que de mettre tous les libéraux dans le même sac
    Il y a par exemple des libéraux qui sont sensibles à l’écologie et oui j’en connais
    Bien sûr ce ne sont pas des extrémistes comme tous les cathos ne sont pas intégristes.

    • Ne me dites pas qu’il vous faudrait un Ministère de l’Humour et de l’Ironie pour en arriver à admettre qu’il y a des sujets dont l’état n’a pas à se mêler et qui relèvent de la seule responsabilité des citoyens individuels.

  • Je déteste ce monsieur car il est extrémiste dans son domaine d’autant que la variation climatique reste de la foutaise dans la manière ou cela est présenté. Il y a cent ans il y avait une canicule et la température à dépassé les 40° en Loraine ! Qu’il y ait des cycles certes, hélas aujourd’hui plus personne ne veut de contraintes, en hiver il fait trop froid, en été trop chaud entre les deux il pleut ! et si par malheur il neige c’est la cata, tout le monde doit rester à la maison. Maintenant quand il dit je ne veux plus me mentir, il voulait certainement dire je ne peux plus mentir à la société. La politique n’est devenue que du mensonge et de la manipulation jusque dans les moindres communes. Aidé par les médias et les publicistes, la politique prends la population pour des imbéciles et Macron est le pire de tout ce que nous avons pu avoir comme Président. Il ne pense qu’au fric. Alors, si la motivation de Hulot est de ne plus s’afficher avec cette bande de prétentieux escrocs du Gouvernement actuel, de la politique en général et de la haute fonction publique, alors là OUI pour cela je le soutiens.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L'ancien ténor du barreau était entré au gouvernement de Jean Castex à l'été 2020. Une nomination surprenante, dans laquelle les syndicats de la magistrature ont vu une "déclaration de guerre". En reconduisant celui-ci dans ces fonctions, le chef de l’État persiste et signe.

Le nom de Rémy Heitz, le procureur général de la Cour d'appel de Paris avait circulé ces derniers jours pour lui succéder. La République en Marche avait pourtant déjà donné le ton avec Richard Ferrand qui nomme au Conseil Constitutionnel Véronique Malbec, directric... Poursuivre la lecture

Un mois après sa réélection et à trois semaines des élections législatives, le président de la République (sur proposition du Premier ministre) a choisi son gouvernement. L’attente a été longue, ne serait-ce que par les spéculations sur le nom du successeur de Jean Castex. Sinon, on garde les mêmes et on continue. Deux surprises cependant : le maintien du garde des Sceaux et le nouveau titulaire de la rue de Grenelle.

https://twitter.com/Elysee/status/1527657628540755969

Il faut dire que, soutenu par une coalition hétéroclite qu... Poursuivre la lecture

Guerre et pandémies semblent bouleverser la planète. Mais à long terme, ce n’est rien par rapport aux mouvements démographiques. Mon texte sur ce sujet dont je vous donne ci-après de larges extraits reste donc valable. J’y ajoute quelques points d’actualité.

L’actualité démographique : Chine, Allemagne, Inde, retraites françaises

Le recensement chinois de 2021 n’a pas apporté de surprise aux spécialistes, mais a frappé le grand public. Il confirme les conséquences de « la politique de l’enfant unique », à savoir que les générations cre... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles