Canicule : le retour du paternalisme

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
By: Noshin R - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Canicule : le retour du paternalisme

Publié le 27 juillet 2018
- A +

Par Ludovic Delory.

Nous avons tous quatre ans. Il fait chaud, le soleil donne, le thermomètre s’emballe. Et personne ne pense à s’hydrater. Personne ne songe à se mettre à l’ombre, à coiffer sa casquette. Personne n’imagine même ralentir ses activités physiques.

Heureusement, maman veille. C’est une déferlante. La préfecture, la mairie, le gouvernement, la police… Comme chaque été, les messages de prévention fleurissent, le niveau 3 est appliqué, suivi de ses conseils de prévention.

C’est l’été en Europe, les températures dépassent les 30° durant plusieurs jours. Les prophètes de malheur ressortent leurs rengaines, tandis que l’hiver rude et inattendu décime les troupeaux d’alpagas en Amérique du Sud, piégés par d’épaisses couches de neige. Bref, à chacun son nombril.

Mais, chez nous, des gens meurent encore.

En France, les autorités publiques en sont toujours au niveau 1 de la prévention : le paternalisme brut. Fais-pas-ci, fais-pas-ça. Comme si nous étions des enfants de quatre ans. La tradition jacobine préfère la coercition à l’incitation. D’innombrables pays ont pourtant adopté l’attitude du « nudge », ce « paternalisme libertarien », ce coup de pouce insignifiant qui incite les individus à effectuer les choix optimaux. À se prendre en charge.

En première ligne, les responsables de maisons de retraite et des services hospitaliers ont tiré les leçons de la canicule de 2003 et de ses 15.000 morts. Ils ont compris que les risques de surmortalité, chez les personnes vulnérables, se combattent grâce à la solidarité et l’adoption individuelle de comportements adéquats. Vaporiser, rafraîchir.

Les parents couvrent leurs enfants de quatre ans, les hydratent et les protègent des effets de la chaleur intense et répétée. Nos aînés, très vulnérables, sont pris en charge par des proches ou du personnel soignant attentionné. Face à cette solidarité qui s’exprime au plus bas niveau de l’échelle — celle de l’interaction libre et responsable entre individus — les autorités publiques adoptent des postures de paternalisme désuet. Surtout lorsqu’elles ne sont pas capables de respecter leurs consignes élémentaires.

Voir les commentaires (28)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (28)
  • A la décharge de l’Etat, il faut tout de même reconnaître qu’il est insupportable qu’il fasse chaud sans que cela n’ait été ni proposé par le gouvernement, ni débattu au parlement, ni pu faire l’objet d’amendements de l’opposition, ni vérifié que cela respectait la parité, était également ressenti par tous les citoyens et respectait les droits de toutes minorités visibles, sexuelles et sociales. Heureusement, si quelqu’un meurt 2 jours avant la date prévue, on fera une commission d’enquête pour déterminer les responsabilités et anticiper les mesures adéquates pour l’avenir.

    • Excellent.
      Et je me permets de rajouter que malheureusement, si personne ne meurt avant la date prévue, on fera tout de même une grosse commission d enquête afin de derminer le nombre de vie sauvées par cette politique solidaire et festive et puis on ira se taper la cloche.

  • Pour sauver 400 vies, Ed. Philippe impose de boire 80 litres d’eau par jour.

  • la plus grande partie des gens savent ce qu’ils ont à faire face à la canicule ; maman s’adresse sans doute aux quelques imbéciles qui laissent leur gosse ou leur chien enfermé dans la voiture  » le temps de faire quelques courses….;

    • @ véra
      Oui, le chien ou l’enfant dans la voiture, c’est criminel (on atteint facilement plus de 40°C).
      Mais les vieux peuvent perdre la sensation de soif avec l’âge, donc là, il faut être préventif.
      Les enfants en bas-âge: nus avec le lange: quand vous le prendrez, vous verrez et sentirez par vos mains et son comportement si tout va bien! (À défaut, un thermomètre pour moins de 4 € avec mesure en 45  » vous aidera. Sinon encore, proposer à boire: un très jeune enfant n’avale pas pour vous faire plaisir!
      Donc les conseils de l’état, si ça ne coûte rien, OK, sinon, un coup de fil à votre toubib vous aidera bien mieux et souvent pour rien!

  • Oui, bon! Cet excès de paternalisme est gonflant, mais s’il permet de sauver 2 ou 3 vies de plus, c’est toujours ça de pris.
    Faut penser que depuis 2003, il y a des gens qui sont devenus vieux, et d’autres qui ont eu des enfants encore bas-âge, et qu’un rappel ne leur fera peut-être pas de mal.

    • Il y a deux paternalismes à la française. Le soft où l’Etat ne sachant pas trop quoi faire donne de vagues conseils, qui lui servent avant tout à parer à toute accusation potentielle de j’m’enfoutisme comme en 2003. Et le hard où il croit savoir ce qu’ il faut faire et l’impose sans preuve ni discussion comme le 80 km/h.
      Tous les paternalismes sont gonflants et contre-productifs.

    • Sauver les vies, c’est bien, rendre insupportable l’existence de milliers de gens qu’on abrutit de conseils et d’ingurgitations aqueuses à la chaîne pour en prolonger un ou deux de quelques jours, ça pose problème. Le paternalisme d’état automatique ne sauve pas de vies, il prolonge et rend vaines des existences. Ce qui sauve des vies, c’est l’affection et la gentillesse de ceux et celles qui les côtoient.

      • Bien dit pour « ce qui sauve des vies »…
        Cela dit, l’état ne nous sauve pas la vie, il nous la pourrit. J’ appréhende le jour, comme certaines plages, ou la montagne sera interdite car trop dangereuse.
        Laissez nous mourir comme on veut, c’est notre dernière liberté !

        • Il y a eu une expérience très intéressante en 1997. Jean-Claude Gayssot est devenu Ministre des transports et il ne croyait pas à la prévention par les messages de la Sécurité Routière. Il a préféré utiliser les crédits pour « faire vivre la vie syndicale du Rail », si vous voyez ce que je veux dire. Le résultat ne s’est pas fait attendre avec une augmentation sur les 12 mois suivants de 750 morts (alors qu’ils diminuaient de 250 /an), qui s’est maintenue sur les 5 années (soit (750+250)x 5= 5000 morts). La répression par les forces de l’Ordre n’a pas baissé pendant cette prériode. Les chiffres sont revenus sur la courbe antérieure avec des campagnes radiophoniques appuyées (probablement plus d’ailleurs que les radars « Chirac-Sarkozy » qui ont été installés en même temps).

          • Il y eu une hausse ponctuelle entre 87 et 90 et aussi entre 2000 et 2001, malgré le delit de GV instauré par le même Gayssot et plus récemment hausse entre 2013 et 2016 alors que la Sécurité routière n’a jamais fait autant de campagnes et n’a jamais pris autant de mesures…
            Le principal problème avec la com de la sécurité routière est qu’elle coute un « pognon de dingue » et qu’elle est totalement inefficace. La plupart du temps elle ne sert qu’à justifier un nieme tour de vis. On vient de le vivre encore récemment avec le 80.
            Le pire a été cette mascarade chiraquienne où on a fait décréter au president la SR sécurité routière uniquement pour justifier la mise en place des radars automatiques, qui ont fait beaucoup pour le budget et peu pour la sécurité (cf rapport de l’Insee : environ 700 vies sauvées sur 10 ans, bien loin des 15000, voire 30000 vantees par la SR).

          • SR cause nationale

    • Tout à fait ! Il faudrait même aller plus loin, par exemple, nous sous estimons les accidents dits domestiques, ces derniers causent énormément de morts, sans parler des séquelles à vies !

      Pour s’assurer, entre autre, de la bonne utilisation des produits ménagers chimiques, l’État va mettre en place des activités de prévention dès le plus jeune âge ! Ces activités, financées au travers d’une taxe sur les dits produits, permettront de bien prendre en compte tous les risques liés à l’utilisation de la javel, comme aérer la pièce dans laquelle le produit est utilisé, voire, chose innovante, utiliser des gants !

      • @ Eric
        Il y a un « label » pour ça: c’est le carré ou losange avec le crane et les 2 tibias entrecroisés sur fond orange: ce n’est pas glam’ et ça se remarque! Après les parents sont responsables … ou pas!

        • Mon commentaire se veut ironique, je voulais mettre en exergue le campagne de prévention lors des canicules (ou des périodes de froids) qui frise le ridicule.
          Ensuite, le logo n’a-t-il pas été aussi mis pour protéger les entreprises de certaines plaintes ridicules (interrogation de ma part) ?

          • @ Eric
            Sans doute, mais il devrai frapper, donc hors de portée des enfants, au moins!
            Et pourquoi pas 2 acteurs satisfaits par 1 mesure? Je n’y vois pas malice!

    • « Si ça permet de sauver 2 ou 3 vies de plus, c’est toujours ça ce pris »
      C’est le nouvel argument à la mode pour justifier tout et n’importe quoi ?
      Supprimer les véhicules permettrait de sauver 100% des victimes d’accidents de la route. Est-ce pour autant qu’il faut le faire tel quel ?
      Supprimer la nourriture permettrait de sauver 100% des victimes d’intoxications et maladies alimentaires. Est-ce pour autant qu’il faut le faire ?

      etc etc etc.

      Réfléchir un peu aux mesures prises en fait pas de mal.
      Et ça pourrait même aboutir à sauver 2 ou 3 vies en plus du précédent en plus.

  • Moins que le risque « 0 » ! Conséquence de la féminisation de la société Française qui creuse sa propre tombe.
    Et cela dans tous les domaines de la vie actuelle au point ou les déplacements, et en général simplement le travail devient difficile en France. Tous fonctionnaires et féministes,
    Quel avenir !

  • Etrange titre : « le retour du paternalisme » alors que 3 lignes plus bas pour faire comprendre que nous sommes infantilisés, l’auteur a cette phrase : « Heureusement Maman veille »
    Ce serait plus crédible de parler de maternalisme…

  • Message délicieux de Pivot, comme d’habitude, mi-chèvre mi-chou!
    Oui, protéger les vieux qui ressentent moins bien la soif et les jeunes enfants qui ne l’expriment pas encore; votre chien, oui!
    Faire boire les vieux n’est pas mesurer ce qu’ils avalent: entre 1 et 3 litres par jour ne veut rien dire! 1L, c’est bien peu et si on transpire et qu’on reste actif, 3L, c’est limite inférieure!
    Donc l’état ne sait rien de la personne que vous voyez avec vos yeux!
    Mais surtout, aller voir ses vieux, c’est essentiel! Qui vous dit qu’ils veulent durer si vous ne venez plus?

  • Un paternalisme qui coûte cher et qui s’autogénère: plus on assiste les gens, plus ils sont incapables de s’assumer.
    Le père ou la mère qui prend soin d’un enfant veille à le laisser peu à peu prendre des initiatives. L’Etat, non.

  • « L’attitude du Nudge, adopté par d’innombrables pays… »

    Pompidou : « Arrêtez d’e… les gens ! »
    Ce n’est pas nouveau. Mais je n’ai pas l’impression qu’il n’y ait que l’Etat pour les e… et que tout lobby, expert, organisation locale, métropolitaine ou internationale s’y emploie.

    Alors j’ai comme un gros doute sur la réalité du quantifiant « innombrable »…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Richard Guédon.

Pour lutter contre le tabagisme, il ne faut plus traiter les fumeurs comme des victimes mais comme des consommateurs responsables. Et si on essayait la liberté ?

Le tabac, une catastrophe sanitaire

En matière de santé, le candidat Macron avait promis la prévention, le Président confirme et sa ministre de la Santé annonce un bel objectif : la prochaine génération sera non fumeuse.

On ne peut qu’applaudir car le tabac est une catastrophe sanitaire permanente, une petite guerre à 73 000 morts par an, à co... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Richard Guédon.

La campagne de vaccination 2021-2022 contre la grippe saisonnière débute ce vendredi. C’est une sorte de routine puisque chaque année à cette époque, après un marathon biologico-industriel, un vaccin fabriqué pour prévenir l’épidémie de grippe hivernale à venir est mis à disposition du public.

On le sait, la grippe est une infection virale contagieuse qui, même si ses symptômes sont pénibles, est en général bénigne chez les individus en bonne santé.

Elle peut en revanche se montrer redoutable voire mor... Poursuivre la lecture

Par Jo Moreau. Un article de Belgotopia

Nous sommes abreuvés d’avertissements affolés devant l’épouvantable canicule qui nous attend la semaine prochaine, alimentée par notre inaction devant le thermostat climatique, pourtant dénoncée par notre future doctoresse honoris causa et ses suiveuses.

Je me suis penché sur quelques précédents météorologiques survenus au XXe siècle, dont le début est caractérisé par une succession d’étés chauds et secs, et je vous en livre quelques exemples spectaculaires ici.

Anno 1900

Janvier es... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles