Pour réussir, éloignez les négatifs !

Ne fréquentez surtout pas des personnes en compagnie desquelles vous n’avez pas envie d’être. Eliminez les toxiques, les briseurs de rêves.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pour réussir, éloignez les négatifs !

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 8 juillet 2018
- A +

Par Alain Goetzmann.

Comme vous êtes la moyenne des 5 personnes avec lesquelles vous passez le plus de temps, ne choisissez, pour constituer votre entourage direct, que des personnes positives. Ne fréquentez surtout pas des personnes en compagnie desquelles vous n’avez pas envie d’être. Éliminez les toxiques, les briseurs de rêves. Il est indispensable d’adopter, en toutes circonstances, un mental de gagnant et afin de vous le forger, il faut que vous soyez fier de ce que vous faites.

Sur le web

Voir les commentaires (20)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (20)
  • 100% d’accord, expatrie en Asie, je ne fréquente aucuns français, pas envie d’entendre parler de la secu qui coute un bras, de nos services publique au top alors qu’ils sont pourris …

  • Tout à fait d’accord. Expatrié en Amérique latine et quasi comme marc22.

  • Sur la même longueur d’onde. Expatrié en zone rurale française, je me tiens loin de l’autisme des édiles des mega(lo)poles, de la suffisance des baronnies locales et du mépris en vigueur à la Cour du Roi Jupiter.

    • @ Guido Brasletti
      Votre intervention me parait, au premier comme aux suivants degrés, absurde!
      Déjà que les Français parlaient de « migrants, émigrants ou immigrants » pour les non-Français, ou même les « Français issus de l’immigration » donc Français à ? % (mais < 100!).
      Non, un Français qui fuit le fisc français "s'expatrie" en faisant semblant de ne pas émigrer!
      Tout cela est ridicule et dérisoire! Les mots et le discours sont des valeurs ridicules face aux réalités! (Tu causes, tu causes, c'est tout ce que tu sais faire, disait Zazie dans le métro! – R.Queneau-)
      Et vous, vous voulez émigrer en restant dans votre pays d'origine?
      C'est aussi révolutionnaire que le discours d'Alain Goetzmann qui dit que vous serez mieux si on vous encourage que si on tente de vous décourager: c'est révolutionnaire, presque autant que 1789 pour un Français!

      • C’est que, pour parodier Descartes, lorsqu’on emploie trop de temps à vivre en zone rurale, en France, on devient étranger en son propre pays.
        Ou bien, allez savoir, il se peut que ce soit les citadins qui vivent sur une autre planète…

        • @ Guido Brasletti

          Tout dépend de vos critères choisis pour évaluer votre qualité de vie, ce qui est de votre seule liberté!

        • Une chose est claire : les citadins ne produisent par leur bouffe, par leurs matières premières, pas leur énergie, ils ne produisent que du vent, et n’exportent que des ordures vers les campagnes qui les nourrissent… 🙂

          • Mais ce sont eux qui achètent vos produits! Cracher sur ses clients comme vous le faites révèle bêtise et malveillance!

            • Rassurez vous, les campagnes n’ont pas besoin des villes… Puisque vous semblez même ignorer l’histoire, donc rappelons que c’est De Gaulle qui a demandé aux campagne de produire plus pour alimenter les villes qui crevaient de faim… Et si les campagnes se contentaient de produire pour elles, les villes seraient a nouveau dans une très vilaine situation. Pas d’énergie, pas de bouffe, de l’eau polluée, de l’air vicié… Et juste leurs ordures que les campagnes seront ravies de leur laisser gérer 🙂

  • John Lasser ils ne produisent que du vent mais qui vaut plus que vos matières premières, car leur compte en banque est mieux fourni que le compte de celui qui produit leur nourriture, qui ne sait que pleurer après les aides agricoles… Je ne comprends pas l’intérêt de votre message, pourquoi parler des citadins, pourquoi cette condescendance ? « Ils quittent un à un le pays, pour s’en aller gagner leur vie, loin de la terre où ils sont nés, depuis le temps qu’ils en rêvaient, de la ville et de ses secrets, du Formica et du ciné » etc, etc…

    • Et voilà, encore un qui se mesure à la taille de sa b…anque… Un compte en banque est mieux rempli (encore que) par un argent virtuel qui ne vaut que lorsque le mécanisme est sous contrôle. En plein milieu du Sahara, vous pouvez avoir le compte en banque que vous voulez, vous allez payer très cher la gourde d’eau que le bédouin sans compte en banque détient dans ses bagages 🙂

  • Vous êtes bien content de les trouver, les citadins, pour vendre votre matière première… dès qu’ils se tournent vers le marché étranger, hop vous déversez votre purin devant les grandes surfaces !

    • SI on coupe les flux campagne vers citées, je pense que la conclusion sera très rapide… Les villes crèveront de faim sous leurs ordures.. La campagne n’a absolument pas besoin des villes, qui ne sont que des furoncles cancéreux empilant des millions de gens totalement improductifs, et qui ont l’impression de faire quelque chose dans leurs bureaux 🙂

      • Et pire, ces c.ns là nous imposent leurs obsessions sécuritaires à nous faire rouler à 80 km/h.
        Quand les campagnes se soulèveront…

  • Exact, il ne faut jamais oublier que les cons font des conneries et que cela va forcément impacter votre vie et votre moral. Donc sélectionner soigneusement vos relations. Les personnes positives et de bonne humeur vous apporterons une qualité de vie agréable!

    • ça existe ça des personnes positives et de bonne humeur? mis à part les profiteurs du système et les fonctionnaires je ne vois pas trop de personens ayant des raisons de sourire en France..faut s’entourer de cons non libéraux alors? l’hypocrisie dans toute sa splendeur..

  • Sauf que ce n’est pas la campagne qui fait la loi, mais les villes. Je repose la question : quel est l’interêt de votre message ? Quel rapport avec le thème ?

    • C’est exactement l’histoire du cerveau et du trou du cul qui se met en grêve… Avec un tel raisonnement, il ne faudra vous étonner de retrouver votre tête au bout d’une fourche dans un avenir assez proche 🙂

  • Les campagnes se vident au profit des villes, mais restez donc avec votre aigreur, on ne va pas aller vers vous puisqu’il faut éviter les gens négatifs !

    • C’est évident, c’est tellement plus joli, il y a des lumières partout en ville.. Et pas besoin de s’emmerder a mettre les mains dans la terre… Sauf que ca consomme toutes les ressources produites par les campagne, et que cela ne renvoie que des ordures… Plus parasite que les villes, il n’y a pas… Elles sont devenues obèses, rendent les gens fous, incompétents, et ne comprenant la campagne qu’au travers de Karine La Marchande… Il n’y a qu’a fermer le robinet de bouffe quelques semaines pour les réveiller brutalement 🙂

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Et si la guerre en Ukraine illustrait, une fois de plus, la supériorité du libéralisme ?

Pas seulement sur le plan moral, puisque ce conflit oppose une démocratie à un régime autoritaire et enclin à menacer ou envahir ses voisins, mais en termes tout simplement d'efficacité.

Certes, les succès de Kiev s'appuient sur le courage de ses soldats et l'appui d'une population unie dans un patriotisme qui a surpris les Ukrainiens eux-mêmes, en sus de la qualité du renseignement satellite, ou aérien américain et de la fourniture d'armes ... Poursuivre la lecture

Nous vivons dans un monde marqué par une forte incertitude et ponctué d’importantes surprises qui remettent en question bon nombre de nos croyances. Cette remise en question peut être très anxiogène tant il semble que nous ne puissions plus nous appuyer sur rien de stable pour avancer dans la vie. C’est particulièrement vrai dans les entreprises : la situation peut aller jusqu’à une forme de paralysie, causée par le sentiment que quoique l’on entreprenne, un événement imprévu viendra tout remettre en question. D’où un risque de démotivation. ... Poursuivre la lecture

Aujourd’hui, les participants aux réunions viennent bardés de leur portable, tablette, phablette ou smartphone, dans le but légitime d’enregistrer plus rapidement les notes à prendre. En réalité ils en profitent pour consulter subrepticement les informations entrantes, mails, SMS et autres alertes Internet.

Gérer les réunions pour améliorer la productivité de l'entreprise

Les réunions devraient être un moyen d’améliorer la productivité de l’entreprise. Quand on réunit toute une équipe dans une pièce pendant une heure pour travailler en... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles