Le gaz augmente de 7,45% au 1er juillet : vive la transition énergétique !

Après avoir poussé les Français à se chauffer au gaz par la réglementation thermique 2012, le gouvernement augmente les taxes sur les énergies fossiles dont le gaz.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Head in Hands Head in hands by Alex Proimos(CC BY-NC 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le gaz augmente de 7,45% au 1er juillet : vive la transition énergétique !

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 1 juillet 2018
- A +

Par Michel Gay.

Après une hausse de 2 % en juin, le tarif réglementé du gaz augmentera de 7,5 % à partir du 1er juillet. Le gouvernement a été au-delà des 6,5 % proposés par la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Pour un ménage moyen se chauffant au gaz (20 000 kWh par an avec une facture de 1 300 €), cette hausse se traduira par un surcoût annuel d’environ 100 € (tout de même…).

Après avoir poussé les Français à se chauffer au gaz par la réglementation thermique 2012 (RT 2012) qui, en pratique, bannit l’électricité (à 75 % nucléaire, horreur…), le gouvernement augmente les taxes sur les énergies fossiles dont le gaz (mais aussi sur le diesel et l’essence).

Hausse de la fiscalité

Cette augmentation s’ajoute aux hausses précédentes, particulièrement celle de janvier, qui visait à intégrer dans les tarifs la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN), en hausse de… 44 %, et qui sert aussi à subventionner les énergies renouvelables.

Cette hausse, votée par le Parlement en 2017, va se poursuivre pendant les cinq prochaines années, pour atteindre… 172 % (!) d’augmentation cumulée en 2022.

Cette taxe finance notamment le chèque énergie de 150 euros, destiné aux 4 millions de foyers les plus modestes et la hausse importante de la contribution climat-énergie, aussi appelée « taxe carbone », qui est l’une de ses composantes.

« Pour un certain nombre de ménages, c’est déjà trop élevé, et pourtant, la facture continue d’augmenter », déplore Nicolas Mouchnino, chargé de l’énergie à l’UFC-Que choisir. Il faut aussi intégrer le fait que les tarifs de l’électricité ou du gaz vont continuer à augmenter et que les consommateurs ont intérêt à réduire leur consommation ».

La sobriété forcée et heureuse est en marche !

Le gouvernement déclare à qui veut bien le croire (notamment la plupart des journalistes volontairement crédules pour être dans le sens du vent politique) que cette augmentation résulte de la hausse des prix du gaz.

Mais, dans la facture de gaz des Français, pour une consommation de 143 € hors taxes de gaz (par exemple) de mars à mai 2018 (tarif B1 réglementé), il faut ajouter 106 € de taxes diverses et d’abonnement, soit plus de… 42 %.

Au 1er juillet 2018, ce pourcentage augmentera de nouveau…

Les associations de consommateurs s’inquiètent pour les foyers modestes. L’Observatoire nationale de la précarité énergétique (ONPE) estime que 6 millions de ménages sont dans une situation de précarité, et la hausse des tarifs pourrait peser l’hiver prochain et effacer le bénéfice du chèque énergie déjà payé par tous les contribuables.

De manière bien hypocrite, le gouvernement se dit « vigilant aux coûts d’Engie et rappelle la nécessité de leur maîtrise ». Mais Engie ne fait pas répercuter les coûts des taxes décidés par le gouvernement et voté par le Parlement !

Ces taxes sont mêmes souhaitées par le ministère de la Transition écologique… et solidaire pour subventionner les chères énergies renouvelables et pour rendre inabordables les énergies fossiles afin que chacun s’en détourne !

Nicolas Hulot déclare le 29 juin au Conseil économique social et environnemental (CESE) que « la transition énergétique doit être solidaire, juste et équitable » mais il applique le contraire de ce qu’il prétend faire et cette schizophrénie ne semble pas le fatiguer.

Il déclare aussi que « l’énergie est le moteur de l’économie » et donc de l’emploi, mais il ne craint pas de la renchérir en appuyant sur l’accélérateur pour « passer à 40% d’énergies renouvelables en 2030 en levant les incertitudes sur le stockage d’électricité »

Les Français commencent (et ce n’est pas fini) à découvrir dans leur portefeuille les conséquences des décisions malheureuses qui ont été prises et qui vont continuer à être prise pour « accélérer » la transition énergétique vers le Nirvana des énergies renouvelables.

Dogme antinucléaire et foi absolue dans les renouvelables

Il est triste de constater que de nombreux responsables de la politique énergétique de ce pays obéissent à des dogmes ou à du politiquement correct. Ils oublient l’intérêt général et le bien être des Français sous couvert de discours doucereux et mielleux.

Le plus important pour eux semble être la réduction coûte que coûte du nucléaire. Pourtant, cette politique énergétique présente de nombreux inconvénients :

  • pas de réduction des émissions de CO2
  • forte augmentation du coût de l’électricité
  • forte augmentation des taxes sur les énergies fossiles pour subventionner les renouvelables
  • pari fou sur la résolution de l’intermittence de l’éolien et du solaire, loin d’être gagné et ne le sera peut-être jamais

Il est triste de constater que les avertissements répétés des structures compétentes comme l’Académie des Sciences ou l’Académie de Technologie ne sont pas prises en compte en priorité afin d’alimenter les propositions faites aux décideurs politiques. Toutes les opinions ne se valent pas, surtout dans des domaines aussi techniques que l’énergie, même en démocratie.

Le pire ennemi de la vérité n’est pas le mensonge mais la croyance. (Nietzsche)

Beaucoup de Français semblent séduits par la perspective de systèmes de réseaux locaux de chaleur, d’hydrogène et d’électricité, combinant des productions réparties chez les consommateurs (les prosumers ) sans voir les conséquences financières globales.

Les industriels sont aux aguets pour ramasser de juteuses subventions sur le dos des contribuables (100 M€ jetés pour promouvoir une utopique civilisation hydrogène) et les sociologues voient là de beaux champs de recherches.

L’argument suprême qui soutient cette vision étant que l’évolution vers la responsabilisation individuelle, la montée du « local », est inéluctable car portée par un mouvement de fond. C’est pourtant, au contraire, la mise en commun centralisée qui est solidaire et économique.

Cette  « connaissance commune immanente », ce consensus mou non argumenté ne serait plus discutable car « il va de soi ». Cette « évidence » est sans doute aussi puissante et toute aussi difficile à combattre que la peur de l’accident nucléaire.

Tout va très bien Madame la Marquise, le docteur Folamour est aux manettes du bateau France.

Un peuple peut courir à la catastrophe vers un gouffre (financier) comme les moutons de Panurge, mais à la condition d’être bien informé sur les dépenses et les conséquences.

Or, qui présente au peuple des scénarios qui cherchent à minimiser les dépenses, notamment de gaz et d’électricité, et à maximiser le bien-être des Français ?

Voir les commentaires (42)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (42)
  • Une augmentation de taxe en période de torpeur estivale… quoi de plus normal… en France.
    Le mensonge Étatique et l’imposture au quotidien font partie du mode de gouvernement de ce beau pays!

  • Comment faire comprendre à des gens obtus et idéologiquement fanatisés que le nucléaire est le plus écologique moyen de production énergétique ?….. Gageure sans nul doute !

    • Sans doute. Les efforts devraient plutôt porter sur la diminution du nombre des gens obtus et fanatisés, en les instruisant un peu mieux avant qu’ils ne le deviennent…

    • @ voltarousse
      La réponse n’est que trop simple!
      Démantelez vos centrales nucléaires inactives depuis des années et dites où mettre sous terre vos déchets nucléaires radio-actifs pour atteindre, au long des ans, une neutralité radio-active. Calculez le coût de l’ensemble à ce qui n’a pas été compté dans l’électricité nucléaire jusqu’ici consommée!
      Le jour où vous arriverez au prix exact de l’électricité nucléaire, y compris démantèlement de centrales et conservation sécure des déchets, vous ferez signe tout en constatant que hors de tout « accident », c’était bien moins bon-marché que prévu, mais c’est vous qui payerez!

    • Mince alors, si même le gaz s’en mêle, avec quoi elle roulera la voiture nucléaire de MG ?

  • le nucleaire est actuelement , la seule energie valable ! !

    • La Terre se chauffe au nucleaire depuis 5 milliards d’années.

      • En effet, à la fusion nucléaire, autrement appelée solaire, que l’on peut collecter avec un rendement de 90% en solaire themrique, ou une vingtaine de 20% en PV… mais aussi au chauffage gravitationnel, qui fait que notre noyau reste chaud sous les contraintes, récupérable en géothermique dans certains coins 🙂

  • Et hop , encore des taxes ! Il est vrai que c’est une habitude à cette saison . Mais est ‘ il permis d’observer que cette avalanche de taxes n’est relevée ni par les macronolâtres ni par les médias ébahis ? A oui , il a annoncé des baisses d’impôts pour plus tard …
    mais les taxes c’est immédiat . Et on prétend gérer l’UE ! Les Allemands , eux , ne sont pas dupes !

    • Pour répondre a votre argument « baisse des impôts » l’association des Maires de France a déjà annoncé dans son buletin d’information destiné aux Maires que la taxe d’habitation ne sera pas supprimée mais seulement aménagée ! en quelques sortes, ceux qui n’en payaient pas seront les seuls bénéficiaires de la suppression de la taxe d’habitation, mais les augmentations qui étaient liés à la suppressuion de cette taxe ont tous été pris en compte par tous

    • @ Adio
      Il n’y a pas que les Allemands: on est 26 autres pays à vous trouver comiques!

    • Et ça ne date pas d’hier !

       » Die Franzosen sind ergötzliche Hanswurste. Man freut sich, Feinde zu haben, über die man lachen kann.  »

      (Les Français sont de délectables bouffons . On se réjouit d’avoir des ennemis dont on peut rire)
      Frédéric II de Prusse (der Alte Fritz), lettres au Marquis d’Argens

  • Les escrocs ne s’arrêterons jamais il ne faut pas rêver.
    Pays le plus taxé au monde et cela va continuer aussi longtemps que le peuple les alaissera faire. Malheureusement les urnes n’ont aucune valeur et ne changerons rien il faut resortir fourches et piques pour les calmer que ce soit sur le plan national ou local, même culture de l’escroquerie.

  •  » de juteuses subventions sur le dos des contribuables « …….ça nous coûte un pognon fou mais là jupiter on ne l’entend pas …..comme le dit si bien le général soubelet :  » notre pays n’est pas gouverné , il est administré par des technocrates « …..et nous n’avons pas fini de payer l’addition de toutes leurs incommensurables conneries ;

  • ENGIE leader des énergies renouvelables en France, mais aussi fournisseur de gaz…

    http://www.lefigaro.fr/conso/2018/06/29/20010-20180629ARTFIG00432-gaz-pourquoi-les-tarifs-augmentent-de-745-au-1er-juillet.php

    Gaz : pourquoi les tarifs augmentent de 7,45% au 1er juillet
    «Cette année, les coûts de fourniture du gaz naturel sont en augmentation sensible, notamment du fait de la hausse du prix du gaz naturel sur les marchés, dans le contexte de la hausse des produits pétroliers», remarque le ministère. Le gouvernement se dit toutefois «vigilant aux coûts d’Engie et rappelle la nécessité de leur maîtrise».

    Qui dit hausse du gaz au robinet dit hausse du montant des taxes y afférentes…
    https://www.enoptea.fr/comprendre-laugmentation-de-ticgn-2018/
    Quelles sont les causes de l’augmentation de la TICGN ?
    Depuis 2013, la TICGN a été augmentée de façon constante et pour des raisons différentes.
    En 2015, elle a doublé car elle dépend du prix forfaitaire de la tonne carbone retenu par l’état, ce prix est passé de 7€/t à 14.50€/t.
    En 2016, c’est l’absorption de la CTSSG et de la CSPG qui la fait passer de 2.64€/MWh à 4.34€/MWh.
    En 2017, l’augmentation de 35% représente la continuité de l’absorption des taxes de l’année précédente.
    En 2018, la hausse est dû à la Contribution Climat Energie (CCE) que l’on connaît aussi sur le nom plus populaire de taxe carbone. Celle-ci a été créée pour lutter contre le réchauffement climatique et a été mise en place en France en 2014 (après deux échecs en 2000 et 2010). La CCE s’applique sur toutes les consommations d’énergies fossiles.
    L’évolution de la taxe pourrait continuer à flamber car le projet de lois des finances 2018 étudie des montants à hauteur de 10.34€/MWh pour 2019 et jusqu’à 16.06€/Mwh en 2022 ! A voir si les taux atteignent ces niveaux dans les années à suivre.

    https://selectra.info/energie/actualites/politique/taxes-gaz-2018-ticgn-devrait-exploser-prochaines-annees
    Hausse de la TICGN : quel impact sur les factures ?

    « Cette hausse exponentielle rappelle la Contribution au Service Public de l’Electricité (CSPE) qui a augmenté de 650 % depuis sa création en 2002. Elle est passée de 3 € à 22,50 € par MWh en 2017.  »

    https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/fiscalite-carbone

    « À compter de 2017, une part des recettes de la composante carbone (1,7 Mds € en 2017) sera affectée au compte d’affectation spécial pour la transition énergétique, contribuant ainsi au financement des énergies renouvelables.
    Au regard des mesures de redistribution mises en place, ce verdissement de la fiscalité de l’énergie devrait avoir des effets positifs sur l’activité et l’emploi, contribuer à réduire la dépendance au pétrole et améliorer la balance commerciale. Il favorise la croissance de filières liées à la transition énergétique et la réalisation d’économies par les ménages et les entreprises en incitant à une amélioration de l’efficacité énergétique. »

    Au final, financer des énergies intermittentes qui feront appel tôt ou tard à des centrales thermiques alimentées … au gaz !
    La boucle est bouclée et les consommateurs précaires font ceinture !

    • Merci poyr ces précisions.
      Et d’où vient la taxe carbone? L’imposture du réchauffement climatique anthropique a été « imposée » à des chefs d’Etat qui, depuis longtemps, ne servent plys prioritairement les intétrêts de leurs peuples. Et en particulier ceux qui se sont succédés en France.
      Enfin, c’est bien de pounter les ménages précaires, mais au train où cela ca, tous les ménages vont le devenir. C’est d’ailleurs le but d’un vrai socialisle, n’est-ce pas?
      Et la compétitivité des entreprises? C’est ce qui s’appelle se tirer une balle dans le genou. L’énergie est une donnée capitale de l’économie. Honte à nos dirigeants!

  • La France a un avantage concurrentiel important grâce à son parc nucléaire important. Merci à tous ceux qui ont su installer cette énergie bon marché.
    L’Etat en profite évidemment pour la taxer à mort. La compétitivité ce n’est pas son truc. Et d’autres, qui ne gagnent rien sur le nucléaire, s’efforcent de promouvoir les moulins à vents qui permettent quelques retombées financières. Follow the money.

  • Bof , étant donné que l’on compte sur une diminution de la consommation d’essence et de gazoil grâce, entre autre, à la limite à 80 et aux restrictions de circulation ,il faut surtaxer autre chose pour compenser la perte….à coup sûr ces gens du gvt croit à la fin du pétrole ..donc , reste plus que le gaz pour payer la vaisselle de l’Elysée….quand aux renouvelables…ils ne font que le minimum pour se justifier.

    • Et si c’était ca la cause des 80km/h ? réduire de 10% la consommation pour augmenter de 10% le prix des carburants ? 😉

      • Comme s’il y avait besoin d’un alibi, aussi truqué d’ailleurs que le reste, pour augmenter de 10% le prix des carburants !

        • Mais si voyons, il faut toujours des alibis pour enquiller la valda.. En politique, c’est vieux comme le monde : plus c’est gros , plus ca passe 🙂

  • Ne vous inquiétez pas, une nouvelle aide va être mise en place. Il s’agira d’une aide sur le prix de votre facture. Il suffira d’avoir un revenu assez bas, un logement pas trop grand, modulé par le nombre d’enfants, modulé par le handicap, modulé par l’âge, modulé par le montant de vos factures des dix dernières années, la performance énergétique du logement, la date de construction, le quartier etc.. Et qui s’appliquera en tranches, selon la saison et la température extérieure. Vous voyez c’est en passe d’être réglé, une commission va être mise en place pour évaluer tout ça.

  • Bande de voleurs, comment vont faire les pauvres qui ne peuvent déjà pas payer leur facture énergétique?

    • Vous ne voyez pas ? On va augmenter le montant du chèque énergie et le nombre des bénéficiaires, et financer tout ça par une nouvelle taxe. C’est l’évidence même !

  • « Le pire ennemi de la vérité n’est pas le mensonge mais la croyance » citation inappropriée, nous sommes clairement face à un mensonge . Et d’ailleurs pour moi, le mensonge est bien pire que la croyance.

    • Tout le monde veut sauver la planète, mais personne ne veut descendre les poubelles.

      Jean Yanne.

    • Pas d’accord,
      si le mensonge est juste une parole, une fausse affirmation diffusée par le menteur et sa clique, les dégâts sont causés par la croyance de la foule à ce mensonge.
      Si personne n’y croit, le mensonge n’est qu’une affirmation sans conséquences…

      • en fait le mensonge n’est pas l’ennemi de la vérité…mais une non vérité..tandis que la croyance…donc..un truc qui sonne bien.. mais qui devrait être exprimé autrement

  • Après avoir poussé, dans les années 70, au « tout électrique » le gouvernement, une fois le parc immobilier bien équipé, augmente le prix du KW….maintenant, après avoir rétropédalé pour favoriser le gaz, on augmente le prix de celui-ci….le même coup s’est joué pour le diesel…bientôt l’air que nous respirons sera taxé!

    • Oui. Le tout électrique était d’abord motivé par le besoin de rentabiliser le choix du nucléaire.
      Pour la sécurisation de notre autonomie énergétique, si le prix du pétrole a effectivement explosé et est devenu une ressource sous embargo possible, pourquoi ne pas avoir envisagé de diversifier son approvisionnement en charbon, dont le prix est contenu du fait de pays producteurs nombreux ?

  • Il ne nous reste plus qu’à compter sur le choc des réalités.
    Quand une majorité de Français vont voir que leur pouvoir d’achat diminue, il vont peut-être réagir et moins croire au totalitarisme écologique actuelle.
    La communication actuelle qui s’apparente à de la propagande aura une limite économique inévitable tôt ou tard.
    Le nucléaire reste actuellement la production d’énergie la moins chère et la plus écologique.

  • La maladie taxative de nos élus et fonctionnaires… l’escrologie n’est qu’un prétexte.
    Promouvoir une économie de pénurie est typique du collectivisme.
    Cela ne finira pas forcément bien.

  • L’EMBROUILLE GENERALISEE; La plus gigantesque des escroqueries de tous les temps, est fille des fake news propagées grâce à internet avec la complicité de nos dirigeants. Là où les glaciers fondent ce n’est pas la chaleur de l’atmosphère due au CO2 anthropique qui en est principalement la cause, mais bien le réchauffement l’écorce terrestre par le noyau central ferreux maintenu à 6000°par on ne sait pas très bien quel phénomène, et qui fait monter la température très profondément sous la glace en accélérant la vitesse des glaciers, particulièrement de ceux plongeants sous une mer plus chaude en profondeur qu’en surface pour les mêmes raisons! Le réchauffement de l’atmosphère ne pourrait pas en effet être la principale cause de vêlages d’icebergs aussi gigantesques que ceux que l’on observe aujourd’hui. Quant au Kilimandjaro il ne perd sa calotte de glace que les années où la mousson amène trop peu de neige, comme l’a démontré l’anti-Jouzel, le glaciologue René Viviant, mort trop jeune pour pouvoir défendre la vraie science expérimentale. A 6000 mètres d’altitude où il ne dégèle jamais, la neige ne peut pas fondre mais disparait par sublimation…ce qu’oublient de penser tous nos énarques politiciens, mais pas les autres passagers d’avions attentifs. …Macron devra suivre Trump plus tôt que plus tard, au lieu de vouloir lui donner des leçons et lui donner l’avantage de ne pas se laisser prendre aussi facilement dans de gigantesques magouilles et escroqueries financières …Il faut savoir que l’application de la COP21, si, par malheur, elle devrait être poursuivie, couterait la bagatelle de 90000 milliards de dollars, avec pour seul résultat -voulu- la « perte » de plusieurs milliards d’humains, ainsi que le souhaitait le si gentil commandant Cousteau. Je me demande quand des poursuites judiciaires seront engagées, car à ce jour AUCUNE des prévisions échues du GIEC n’a pu donner lieu à une vérification positive, en raison des multiples entorses aux règles scientifiques, ce que souligne Judith Curry une des bien trop rares scientifiques du GIEC. A part Borloo qui a dû renoncer à diffuser dans les écoles les 5000 exemplaires achetés de son film mensonger, qui peut encore croire que Al Gore enrichi par les scandales des bourses de C02 est un bienfaiteur de l’humanité ? Qui peut laisser dire que certains des migrants qui arrivent sont des réfugiés climatiques, alors que l’on fait tout pour leur interdire l’accès à une électricité abondante , chose la plus indispensable pour accompagner leur développement normal?

    • « Là où les glaciers fondent ce n’est pas la chaleur de l’atmosphère due au CO2 anthropique qui en est principalement la cause, mais bien le réchauffement l’écorce terrestre par le noyau central ferreux maintenu à 6000°par on ne sait pas très bien quel phénomène »
      Whaou !!…
      C’est malheureusement ce genre de commentaire qui décrédibilise ceux qui contestent la théorie du réchauffement climatique anthropique.
      C’est la radioactivité naturelle à l’intérieur de l’écorce terrestre qui contribue au maintien de la température interne de la terre. Mais le flux géothermique en provenance de l’écorce terrestre ne contribue que très peu à la température atmosphérique qui dépend d’abord du rayonnement solaire.
      Ensuite il est vrai que la fonte observée de certains glaciers de la péninsule antarctique résulte en réalité d’une recrudescence d’activité volcanique sous ces glaciers, mais pas d’un réchauffement du noyau interne de la terre.
      Ailleurs la fonte des glaciers du Groenland ou de nos Alpes est bien liée dans la plupart des cas au réchauffement atmosphérique. Quoique pour le Groenland, il semble qu’on s’achemine pour la deuxième année de suite vers un regain de masse glaciaire. Peut-être le signe d’un retournement de tendance durable ?

  • Avec Macron, c’est toujours plus de taxes, plus d’impôts, ras le bol!!!!!

    Quant aux écolos, aucun n’a une vraie formation scientifique, c’est un constat! On se trouve devant des gens qui prône leur écologie comme une religion obscurantiste et dont se servent tous les marchands comme un argument de vente. Les écolos et leurs théories foireuses ou fumeuses ne sont qu’une vaste escroquerie.

    • La langue française a le malheur d’utiliser les mêmes mots dans « on n’en veut plus ! » et « on en veut plus ! »

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Michel Gay et Jean-Jacques Nieuviaert.

 

La crise énergétique européenne de ce début 2022 est d’une gravité qui n’avait plus été connue depuis les chocs pétroliers des années 1970.

Mais contrairement à ce que la Commission Européenne tente de nous faire croire, les causes de cette crise ne sont pas principalement externes à l’Europe, et le conflit russo-ukrainien est loin d’en être la cause déterminante.

Depuis plus de 10 ans la Commission européenne n’a aucune stratégie ni aucune vision pour assurer à la ... Poursuivre la lecture

Un article de Conflits

Le 20 mai 2022, l’émir du Qatar, Tamim bin Hamad al-Thani, a été chaleureusement accueilli lors de sa visite d’État à Berlin. L’Allemagne qui quémande du gaz ne pouvait pas faire moins quand on sait que le jour où Vladimir Poutine a annoncé la reconnaissance des républiques pro-russes du Donbass, le Qatar avait fait savoir qu’il avait des obligations avec des clients en Asie et qu’il n’y aurait pas assez de gaz pour satisfaire la demande des pays membres de l’UE. Le pays exporte à son maximum, tant la demande en ... Poursuivre la lecture

L’Union européenne (UE) est parvenue à un accord sur l’embargo du pétrole russe. Ce sujet qui avait occupé les discussions au sein de l’UE depuis des semaines débouche sur un résultat concret.

En effet, une interdiction d’importation touche le pétrole qui arrive par voie maritime — environ les deux tiers des importations — mais pas le pétrole par oléoduc. De plus, la Pologne et l’Allemagne se sont également engagées à mettre fin aux importations par pipeline, ce qui signifie que 90 % du pétrole russe sera bloqué.

La Hongrie a be... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles