80 km/h sur les routes : qu’en pensent nos voisins européens ?

Aucun des autres 27 pays membres de l’Union Européenne ne semble avoir de projets de suivre la France dans sa croisade contre la vitesse sur les routes.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

80 km/h sur les routes : qu’en pensent nos voisins européens ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 14 juin 2018
- A +

Par Éric Svane.

Plus on crée des lois,
plus on crée des criminels
— Lao Tseu

Lorsque le gouvernement craint le peuple, il y a la liberté ;
lorsque le peuple craint le gouvernement, il y a la tyrannie.
— Thomas Jefferson

 

Vendredi 5 janvier 2018, Manuel Valls et une poignée d’ex-dirigeants de la Sécurité Routière signaient un appel pour soutenir la réduction de la vitesse à 80km/h sur 400.000 km de routes secondaires, une mesure contre laquelle, selon eux, « il n’y a aucun argument ».

Aucun ?

Que dire du fait qu’aucun (!) des autres 27 pays membres de l’Union Européenne ne semble avoir de projets de suivre la France dans cette croisade contre le progrès ?  Puisqu’on nous vante sans cesse l’Europe et la construction européenne, ne serait-ce pas une idée d’étudier la sécurité routière chez nos voisins, voire au-delà des frontières de l’UE ?

Le matraquage français

Pour prendre les seuls pays de l’Union, aucun des autres 27 autres gouvernements (ou 26, après le Brexit) semble manifester un tel acharnement à truffer leurs pays respectifs de radars toujours plus puissants et plus sournois, voire à matraquer à un tel point les citoyens de leur pays.  Il n’y en a point un seul qui utilise des études tant archaïques que fantaisistes (cf la formule mathématique des années 1970 — jamais reproduite par autrui — qui prétend que diminuer la vitesse d’un km engendre ipso facto 4 % de tués en moins) ainsi que des expériences dont les résultats sont tenus secrets.

Très certainement, il ne semble y avoir aucun pays qui a la moindre intention de baisser les limites de vitesse.  Au contraire, du Danemark à l’Italie, les limitations de ont été revues à la hausse, du moins sur certaines portions du réseau routier.

En effet, on a pu lire dans les journaux italiens le choc des journalistes devant la politique française du tout radar et de la sanction permanente, le « tout-répressif » trouvé en France.

« Il n’y a aucun argument » ?! En Autriche, l’expérimentation faite sur les autoroutes en 2006-2007 a été de porter la limitation de 130 km/h à 160 km/h, ce qui n’a pas eu le moindre effet négatif.  (Grâce au lobby écologistes autrichiens, la limite est restée la même qu’en… 1973.)

La majorité des pays européens ont limité la vitesse à 50 km/h dans leur agglomération, explique la Ligue de Défense des Conducteurs, alors qu’en France la nouvelle lubie des maires est de mettre en place une vitesse réglementaire de 30 km/h.

Pas de répression aveugle des automobilistes en Grande-Bretagne

En Grande-Bretagne, depuis 2011, les Anglais ont supprimé plusieurs centaines de radars, le ministère des Transports avouant que leur implantation n’a pas eu de véritable impact sur la sécurité routière.  On ne cherche pas à faire de la répression aveugle contre les automobilistes, précise Adrien Sallé sur ABC Moteur :

Le ministre des Transports britannique, Patrick McLaughlin, est clair : le but n’est pas de faire tirer des revenus des radars. Ils sont installés dans une optique de prévention. En 2016 les boîtes flasheuses installées sur les axes rapides ont été peintes en jaune pour être visibles de loin par les conducteurs.

Rappel : selon les chiffres de la Commission Européenne, les Allemands ont proportionnellement moins de morts sur route que la France et ce alors que non seulement l’autobahn n’a pas le degré de répression et de persécution qu’ont à affronter les automobilistes français, mais qu’en plus il n’y a pas la moindre limite de vitesse sur la vaste majorité du réseau allemand (66 % au moins, contrairement aux fabulations de Chantal Perrichon et de sa Ligue Contre la Violence Routière.

Que dit la Commission sur l’efficacité de la répression des conducteurs ?  Eh bien, sur 28 pays, la nation exhibant la pire répression des conducteurs sur le continent (j’ai nommé la France) comptait 53 morts par million d’habitants en 2014, venant en 15ème place et se trouvant au-dessus de la moyenne, tandis que le pays de la vitesse complètement libre sur autoroute (j’ai nommé l’Allemagne) en comptait 42, venant en 8ème place et se trouvant donc en-dessous de la moyenne.

La double peine française

Quant à la double peine (retrait de point + amende) systématique appliquée en France, la LDC explique que

En Allemagne par exemple, le C ode de la route fait la différence entre une petite erreur et celle qui peut entraîner la mise en danger d’autrui. Ainsi, lorsque l’automobiliste dépasse de quelques km/h la vitesse autorisée, il paye une amende mais n’accumule aucun point sur son permis [le système de permis à point fonctionne à l’inverse du nôtre : les conducteurs allemands accumulent des points à chaque infraction]. Pour un excès de vitesse inférieur à 20 km/h, pas de double peine. C’est pour une politique intelligente de ce type que se bat la Ligue de Défense des Conducteurs. En effet, en France 80 % des amendes [et donc des points perdus] liées à la vitesse concernent un dépassement de la vitesse de moins 20 km/h.

Par ailleurs, la France se doit d’être un « modèle social » dans bien d’autres domaines liés à la route — un modèle social qu’aucun autre pays ne semble suivre.  Ainsi, sur les autoroutes — ces routes qui sont les plus sûres quel que soit le pays où elles se trouvent — il n’y a pas le moindre péage dans la vaste majorité des pays de l’Union Européenne.

Et les ronds-points ? Ah, avec le plus de giratoires au monde, les Français sont les maîtres des ronds-points !

Campagne, rase-campagne, banlieue, ville, village, centres commerciaux… Aucun endroit n’échappe à la folie des giratoires : notre pays en compte plus de 40 000. Et cette idée fixe nous coûte très cher.

Autre information dans le domaine de la route début 2018 (vous avez dû en entendre parler un peu partout, à la télé, à la radio ou dans vos journaux) : avec le Masque d’André Malraux, Pontarlier (Doubs) peut se vanter d’être le gagnant du concours du pire rond-point de France.

C’est sous la forme de ce concours que Contribuables Associés a voulu dénoncer les coûts exorbitants des ronds-points et de leurs aménagements qui vont au-delà de la sécurité routière : 20 milliards d’euros au total !

Une solution : augmenter la vitesse

Revenons à la lenteur (pardon, à la vitesse), mais en élargissant nos horizons :

De l’autre côté de l’Atlantique, un trooper de la Michigan State Police, Thad Peterson, explique que « l’une des choses les plus sécuritaires à faire, c’est d’augmenter la limite de vitesse. »

En effet, augmenter la limite de 90 km/h à 100 km/h en Colombie Britannique a amené une baisse d’accidents (similaire au Danemark) de presque 13%, tandis que de l’autre côté de la planète, les Australiens ont vu le nombre d’accidents et de morts baisser lorsque la limite de 130 km/h sur une section de 336 km de la Stuart Highway a été supprimée au profit de la vitesse complètement libre (comme en Allemagne), dans le but avoué de (tenez-vous bien) « rendre la responsabilité aux automobilistes ».

S’il faut en croire la Parker Study par le Federal Highway Administration de 1997, qui a fait des études de baisses ou d’augmentations des limites de vitesse à travers les États-Unis avec un échantillon de la bagatelle de 1,6 million de véhicules (!), le nombre d’accidents diminuait lorsque la limite de vitesse augmentait et le nombre augmentait lorsque la limite diminuait.

Une étude de la National Motorists Association dévoile ce qu’on appelle le Paradoxe du Montana :

La période la plus sûre sur les routes Interstate du Montana était quand il n’y avait aucune limite de vitesse pendant les heures du jour.

Dans La seule chose que la vitesse tue c’est votre portefeuille (voir Speed Kills Your Pocketbook sur Youtube), le Canadien Chris Thompson compare les limites de son pays (parmi les plus basses du monde occidental) à celles de l’Allemagne, où il y a deux fois moins de morts par habitant.

Pour une poignée de dollars

On serait presque tenté de poser la même question que pose AutoBlog, un magazine d’autos américain :

Se pourrait-il que la sécurité routière ait moins à voir avec la sécurité qu’avec la récolte des dollars ?

Il y a une bonne nouvelle à annoncer :

Une grande majorité parlementaire est furieuse concernant les plans du gouvernement pour la police, ceux de recueillir plus de PV, de sorte que les écarts sur le budget du ministère de la Justice peuvent être bouchés. Les députés veulent mettre un terme au système que cette pratique engendre. Des bruits de protestation de la part de la police ont également été entendus.

Il y a aussi, malheureusement, une mauvaise nouvelle à annoncer :

Ce n’est pas en France que cela se passe, mais aux Pays-Bas. Ces informations néerlandaises nous viennent de Jorn Jonker et Gijsbert Termaat dans De Telegraaf. Les titres disent tout :

Les policiers n’ont pas l’intention
de servir d’agents intérimaires du fisc
Stop aux conflits d’intérêt
L’autorité de la police minée

Les politiciens hollandais disent qu’il y a maintenant un « effet pervers » pour le ministère à distribuer autant de PV. Cela ne concerne plus la sécurité sur la route, mais l’argent. Jan Struijs, président de la Fédération de la Police Néerlandaise (NPB), dit que les agents n’ont pas l’intention de travailler comme agents du fisc. Il prédit que la population va réagir avec colère envers les flics.

Avec ce genre d’annonces, le gouvernement porte atteinte à l’autorité de la police.

En France aussi, les policiers ont essayé de protester, mais sans résultat.  En 2012, Michel Nowacki, responsable de la sécurité routière au syndicat Unité SGP-Police, déplorait ce phénomène :

Nous sommes dans une politique de répression et non de lutte contre les accidents.

Quant au Syndicat Indépendant de la Police Nationale, il se plaignait que les policiers ne sont plus des « anges gardiens » et des « arbitres » mais des percepteurs déguisés.

Dans leur lettre du 5 janvier — utilisée comme prétexte quatre jours plus tard par le Premier ministre, Édouard Philippe, pour baisser la limitation de lenteur (pardon, de vitesse) de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires à double sens — M. Valls et les gros bonnets de la Sécurité Routière trouvent « indécent de parler de ‘pompe à fric’. »

Pour tous ces champions auto-proclamés du discours et de la discussion, dès que la conversation va dans une direction qui ne leur plait pas, ils sont prêts à traiter tous ceux qui ne sont pas d’accord avec eux et avec la vogue politiquement correcte du jour de tous les opprobres habituels — des gens indécents, irrespectueux, réactionnaires, racistes, sexistes, homophobes, fascistes, déplorables, etc, etc, etc…

Tous ces « Schleus », tous ces « Ritals », et tous ces « Ricains », en compagnie de tous les autres voisins de l’Hexagone, sont apparemment des brutes incapables qui, contrairement aux braves timoniers de la société française, ces valeureux chevaliers sur leurs destriers blancs, rêvent de morts horrifiques pour leurs concitoyens.

Voir les commentaires (45)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (45)
  • not bon gouvernement trouvera toujours des astuces tordues pour soutirer de l’argent aux Français ; il faut bien que quelqu’un paie les lubies de ces gens là……comme la vaisselle de l’élysée dont la note serait finalement de 500 000 euros au lieu de 50 000 …..

  • En 2017, la Flandre a réduit la vitesse de 90 à 70 km/h sur les routes hors agglomération.

  • ca arrange bien les policiers francais d etre au bord des routes a arreter les automobilistes pour leur coller une amende leur sucrer les points et faire leur malin, leur arrogance a vous expliquer que vous etes un delinquant est insupportable, et pendant ce temps ils n ont pas a aller dans les cites , ils n ont pas a faire leur reel travail. il y a quelque temps de ca, a un rond point!!! un dimanche apres midi a 16h, j ai ete arrete pour un controle d alcoolemie, et le gendarme en l occurence m a explique qu ils avaient des ordres quand je lui ai dit qu ils feraient mieux d aller remettre de l ordre dans les cites du coin, des ordres de ne rien faire surtout pas de vague dans la cite, par contre pour le controle, le male blanc de plus de 50 ans que je suis qui en plus roule en 4×4 est parfait pour voir si le dimanche apres midi il a pas un peu picole et lui coller un pv, par contre deux blacks sans casque sur un scooter qui passent a cote de nous , surtout pas de vague surtout pas d incident

    • bah oui les fouteurs de merde non solvables c’est pas intéressant pour nos élites, et il faut bien maintenir un climat de peur pour justifier tous les flics et tenir la populace dans l’effroi.

  • Le but n’est pas de limiter le nombre d’accidents mais de soutirer de l’argent aux Français. Argent qui ira dans les caisses de l’Etat pour engraisser ceux qui nous gouvernent.

  • Il faut tirer un maximum de fric a chaque citoyen quoi qu’il fasse
    C’est une culture Française qu’elle soit nationale ou locale même combat. A ce jour, il y a des Maires qui sont a enfermer dans unasile au pain et a l’eau et ce quelle qu’en soit la tendance politique.

  • en general on suit une decision quand elle est de bon sens et donne la certitude d’un résultat. pas quand c’est du n’importe quoi qui ne sert qu »a mécontenter des utilisateurs .

  • Les Etrangers, depuis quelques années déjà ils évitent de passer par la France. Entre les péages et les PV le trou dans le budget est énorme. De plus, les prix en général y compris alimentaires de première nécessité sont parmis les plus chers en Europe.
    Et puis il y a la destruction systématique du bien privé (voitures) avec la multiplication sans fondement et sans règles des ralentisseurs qui très rapidement sont détèriorés à la réception des véhicules creusant la route et augmentant les risques.
    La folie furieuse des extrémistes n’a pas de limites en France.

  • « Qu’en pensent nos voisins européens ».
    Mais voyons donc: que du bien!

  • Pour qui est attaché à l’usage de l’intelligence humaine, il n’y a jamais eu en France que deux bonnes nouvelles : Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes et Pauvre surhomme de Kurt Vonnegut Jr. Et même là, ce ne sont que des traductions…

  • Quels partis politiques ou politiciens nous proposent de revenir sur une juste sécurité routière ? Personne. Il y a pourtant un bon créneau de campagne pour se faire élire. S’il n’y a pas de volontaires que l’on ne s’étonne pas des résultats des prochains scrutins.

  • http://www.autobahnatlas-online.de/Limitkarte.pdf
    http://www.autobahnatlas-online.de/LegendeLimit_e.pdf

    Une carte officielle pour ne pas reprendre les chiffres de sites plus ou moins orientés….

    Il faut savir aussi que les assurances ne remboursent pas si elles considèrent que votre vitesse n’est pas adaptée aux conditions de circulation.
    Ca fait réfléchir …et responsabilisent les conducteurs !

  • Nos lumières de polytocards, sous la direction éclairante du PM Phillips, ont manqué le coche du 70 km/h. En effet selon leur logique, à cette vitesse il y aurait encore moins de morts. Et comme dans 10 ans ces abrutis (de l’École nationale d’A.) remettrons la soupe, le filon étant si pratique pour rester au pouvoir, on aurait pu diminuer les coûts en y passant directement.
    Et même à 60 : on pourrait lire le journal, manger sa pizza au volant …
    On arrête quand le délire messieurs les polytocards ?

  • Un petit rappel, mais peu d’espoir pour notre pays, pendant ce temps les autres avancent et roulent:
    https://www.monbestseller.com/manuscrit/radars-et-justes-sanctions-texte-integral

  • Le pognon foutu en l’air pour les aides sociales …
    Et
    celui que nous foutons en l’air pour entretenir ce milieu politique vérolé jusqu’à l’os ?
    A Rennes la limitation de vitesse a été abaissée de 90 à 70 sur le periph à cause de la « pollution » …
    Elle a été remontée à 90 car il y a eu aggravation de la pollution à 70

  • À ma connaissance, c’est bien 50000, le reste étant pris sur la dotation inchangée de la manufacture de Sèvres.
    Cela correspond à 90 mois de RSA qui au moins ont servi à payer un travail de qualité et utile dans la mesure où on doit recevoir les dignitaires étrangers dans un certain cérémonial.
    Il vaudrait mieux citer de vraies grosses dépenses répétitives, inutiles voire nuisibles: vous n’avez que l’embarras du choix.

  • L’Etat nous harcele, toujours pour notre bien….et notre argent.

  • Suppression des limitations de vitesse.
    Généralisation des vitesses conseillées.

    • Vitesses conseillées déterminées par les associations d’automobilistes et les assureurs sans intervention de l’état ou des collectivités locales, parce que sinon…

      • Effectivement si c’est la vitesse conseillée par Chantal Perrichon…

      • Les radars pourraient servir à mesurer la vitesse moyenne des automobilistes, permettant de déterminer démocratiquement la vitesse conseillée au droit de leur implantation. Au lieu de servir d’outils de répression oppressive et haineuse comme aujourd’hui, les radars deviendraient enfin conformes à l’intérêt général.

    • Et réintroduction des vitesses minimales, là où elles se justifient.

      • Ouh là là, trop compliqué ! Il faut y aller progressivement, sinon le concept sera inaccessible aux petites têtes de bulot qui équipent les politiciens.

    • En sachant qu.il serait meme assez facile d’une vitesse recommandee personnalisee selon maturite et experience du conducteur… selon densite de làcirculation pour fluidifier le traffic… selon la meteo…
      Bref du digital… dél’intelligence

    • Suppression des routes publiques.
      Limitations de vitesse fixées par les proprietaires.

  • Une fois de plus nous sommes la risée de nos voisins.
    Régression au quotidien!

  • tant que l’Etat ne voit dans la sécurité routière un moyen de remplir ses caisses on continuera à nous brider sur la route …regardez la loi sur les 106 cv à moto on peut rouler en full mantenant, est ce qu’il y a plus de motards tués?est ce l’hécatombe? bah non parce que le gars au guidon sait que c’est sa vie qu’il met en jeu, il est responsabilisé …faudrait peut être s’en servir comme d’un argument béton mais personne n’en parle , bizarre (ou alors ça ne rapporte rien)

    • Ce qui a éradiqué la loi des « sans chevaux » c’est la libre circulation des biens et des services. La France etait le seul pays européen à exiger cette ânerie des constructeurs qui devaient donc developper des solutions de bridage plus ou moins couteuses. Et comme la France n’a jamais su demontrer la pertinence de cette loi (en réalité un décret) Bruxelles y a donc mis fin.
      On ne bénéficiera pas des mêmes vents favorables pour le 80 :
      – aucune adaptation technologique n’est nécessaire
      – d’autres pays roulent à 80 ; ce sujet est clairement subsidiarisé par une Europe qui a elle même fixé des objectifs ambitieux (irréalistes ?) en termes de reduction de la mortalité
      – les automobilistes sont beaucoup plus moutons que les motards (la FEMA a fait un beau boulot de lobbying à Bruxelles conjointement aux constructeurs)…
      – il est vain d’espérer que la Sécurité routière soit perméable à des arguments raisonnables, elle est devenue au fil du temps la championne de la mauvaise foi et des explications à géométrie variable.
      Bref le peuple français ne pourra compter que sur le rapport de forces avec ses élus et ses élites.

  • face un mur ..pour l’abattre. ..vous aurez bientot le pouvoir de voter !!! ne l’oublier pas!!!

    • Oui, et mon objectif :
      pas plus de 80 députés micronistes aux prochaines législatives…

    • pour retrouver d’anciens fossiles de droite ou de gauche….et la même politique…arrêtez de croire qu’en votant vous pourrez changer les choses..le mode de scrutin est tellement bien ficelé que c’est un déni de démocratie ( sauf peut être pour les neuneus comme vous)

      • C’était une boutade, mais il y a des neuneus qui votent et qui ne comprennent pas…
        Ce n’est pas mon cas, même s’il m’arrive de donner un suffrage à des autonomistes quand il y en a juste pour emmerder les candidats jacobins.

  • Pourquoi Contrepoints ne lancerait-il pas une pétition en ligne pour réclamer la vitesse ILLIMITEE sur certaines portions d’autoroutes en France ?

  • Pour ceux qui n’habitent pas trop loin, allez donc faire un tour en Allemagne. Il y a des coins très jolis, ce n’est pas cher et vous pouvez rouler gratuitement à donf. Que du bonheur! Quand vous rentrez en France, mettez le Coyote et autres anti-pompes-à-fric

    • Assis à mon ordinateur, quand je regarde par la fenêtre, les maisons que j’aperçois au milieu des vignes à flanc de coteau sont allemandes, et lorsqu’en été j’ai la fenêtre ouverte j’entend la rumeur des voitures sur l’Autobahn qui longe la frontière.
      A l’est passe l’autoroute française, chargée de camions de tous pays qui en profitent pour ne pas payer la ‘maut’, taxe allemande; au point qu’ils ont interdiction de doubler sur une grande partie du tronçon.
      Pourtant, malgré les nombreux tronçons à vitesse libre, les réflexes pavloviens acquis par des années de répression française font qu’à 200km/h en Allemagne vous vous dites qu’il doit surement y avoir un piège, que c’est trop beau pour être vrai !
      De notre coté en revanche, même limités à 130, vous ne dépasserez pas le 110 tant l’autoroute est congestionnée…
      Et quand vous vivez comme ça à cheval sur 3 frontières, il est extrêmement difficile d’être légaliste; en effet comment respecter une loi qui n’a pas cour quelques mètres plus loin, et pourquoi ?
      A Bâle les Suisses peuvent nager dans le Rhin, et tout s’arrête à la frontière française, ou vous vous faites verbaliser.
      Les Suisses sont ils meilleurs nageurs ? Les Allemands meilleurs conducteurs ? Sont ils plus raisonnables sachant qu’ils font de la pub pour la bière à la télé ?
      J’ai un début de réponse : les Français sont des enfants !
      A chaque intervention chez Bourdin ou autres, les politiques nous ‘expliquent’ (oui nous sommes lents à la comprenette) qu’ils doivent être pédagogues car ils ne l’ont pas assez été pour, une fois de plus, nous expliquer leurs décisions.
      Sous entendu que quand nous refusons une décision que nous considérons comme injuste et arbitraire, c’est qu’ils n’ont pas été assez pédagogues, alors ils expliquent, encore et encore…
      ça finira bien par rentrer dans nos crânes de bourriques !

      • Erratum:
        A l’ouest, l’autoroute française

      • Pourtant à chaque élection, à chaque coup de tonnerre où le FN marque des points supplémentaires, ils viennent nous jouer du violon sous les fenêtres, nous susurrant que cette fois-ci, c’est la bonne, ils ont bien compris le message et respecteront bien mieux qu’avant la volonté des électeurs…
        A force de nous prendre pour des buses, un jour le FN passera, ou un autre parti populiste, et ces c.ns-là, ceux qui ne sont en réalité que les serviteurs zélés de la technocratie sourde et aveugle, l’auront bien profond. Nous aussi, mais c’est une autre histoire…

  • Le pire c’est que bientôt, les véhicules seront dotés d’automatismes actifs concernant la sécurité. Pas encore autonomes, mais pas loin.
    Grâce à une cartographie précise, la vitesse du véhicule sera adaptée au lieu, même si la vitesse limite est de 80 km/h.
    A certains endroits, en légère descente en sortie d’une voie rapide (ex nationale), avec un croisement à 50 m sous le pont routier, combien d’accidents mortels ❓ Même les gendarmes se font baiser …
    Alors nos clowns de polytocards préfèrent les mesures démagogiques plutôt que de pousser en avant l’automatisation des véhicules et l’adaptation des lieux. Même un panneau 30 km/h jusqu’au stop, c’est trop même pour la DDE.
    Les ponctionnaires, faut pas leur demander de faire un effort…

  • Quelques pays européens roulent à 80, mais ce sont tous de petits pays !
    Macron veut il faire de la France une petite puissance ?
    Ps : un groupe d’économistes avait montré il y qqes années que la réduction de la vitesse aurait un impact significatif sur notre PIB.

  • Le bon effet pervers va être que les automobilistes vont couper au plus court par les petites routes: peu de perte de temps, peu de radars, peu de trafic ( pour l’instant) mais réseau moins bien entretenu et moins large , moins roulant. La conséquence sera une augmentation de l’accidentologie …
    L’enfer est pavé de bonnes intentions

  • Il y a quelques décennies, la présence des ‘forces de l’ordre’ avait un coté rassurant, du genre « dormez braves gens, nous veillons »;

    aujourd’hui, quand je vois des ‘bleus’ avec leurs crânes tondus et leur lunettes à la ‘marseillais’, je ressens ce que doit ressentir un Afghan à l’approche d’un check point américain…

  • In Waze we trust !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La victoire écrasante de l’union des droites en Italie ce dimanche inquiète autant qu’elle réjouit. La percée de la droite radicale incarnée par Giorgia Meloni suit de près celle des démocrates de Suède (SD) survenue deux semaines auparavant. En France, la gauche hurle au (post)fascisme et l’extrême droite reprend espoir, y voyant une victoire par procuration. Le centre technocratique accuse le coup également mais dissimule mal son malaise.

La semaine dernière, madame Meloni a bénéficié d’un soutien particulièrement inattendu (et invol... Poursuivre la lecture

uerss
13
Sauvegarder cet article

La chute de l’UERSS

Article disponible en podcast ici.

 

De l'UE à l'UERSS

Il faut se remémorer l'UE libérale. Son histoire commence avec la communauté européenne du charbon et de l’acier en 1951. Son but figure dans le titre : créer une solidarité autour du charbon et de l’acier pour accroître les économies de chacun.

Cette vision libérale centrée sur l’économie est arrivée à son maximum avec Shengen en 1985 et l’ECU (ancêtre de l’euro) en 1979. L’UE voulait que l’argent, les citoyens, les entreprises et les idées circulent le plus li... Poursuivre la lecture

union européenne
3
Sauvegarder cet article

La gestion de la crise énergétique actuelle, la planification écologique, ou encore les récentes manifestations d’agriculteurs aux Pays-Bas posent de plus en plus la question du bien-fondé des politiques européennes. Si cela est particulièrement notable depuis la guerre en Ukraine, la plupart des pays européens subissent aujourd’hui les conséquences d’un système énergétique européen fragilisé depuis plusieurs années par des politiques expérimentales et des investissements dans des sources d’énergies peu fiables et résilientes.

L’engoue... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles