Frédéric Bastiat : le miracle du libre marché (15)

Le libre marché permet la coopération de millions ou de milliards de personnes qui ne se connaissent pas, et ce de manière décentralisée.

Par Damien Theillier.

Un miracle, le libre marché ? N’est-ce pas très légèrement exagéré, une louange un tantinet idéologique…? Eh bien, à y réfléchir correctement, non. Le libre marché permet la coopération décentralisée de millions ou de milliards de personnes qui ne se connaissent pas, et ce de manière décentralisée, pour produire des millions de services, sans qu’un manager – ou un dictateur – ne soit aux commandes. Voilà qui est plutôt intéressant, n’est-ce pas ? Notamment en ce qui concerne le développement.

Sur le web