Frédéric Bastiat : la spoliation par l’impôt (13)

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Frédéric Bastiat : la spoliation par l’impôt (13)

Publié le 24 mai 2018
- A +

Par Damien Theillier.

L’impôt est-il toujours juste ? Sert-il toujours la dépense réellement « commune ». Frédéric Bastiat en doutait fortement et voyait déjà la manipulation fiscale que les gouvernements pouvaient entreprendre, comme le montre Damien Theillier dans cette treizième session sur Bastiat.

Voir les commentaires (9)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (9)
  • L’impôt est-il juste ? Assurément non !

    Seule une minorité de con-tribuables y sont soumis.

    Je suis moi pour que tous revenus soient imposables y compris les prestations sociales !

    • Avec un peu plus de fonctionnaires pour reprendre ce que d’autres ont distribué.
      Ce serait quand même plus simple de donner du net que de créer un système kafkaïen.

      • Pas besoin de système kafkaïen, une flat tax et pas d’exemptions sur l’assiette. Il est très mauvais de donner du net, le citoyen doit savoir ce qu’il verse comme impôt.

        • « Il est très mauvais de donner du net, le citoyen doit savoir ce qu’il verse comme impôt. »
          Et pourtant, le gouvernement fait tout le contraire avec le prélèvement à la source.

    • Il serait peut-être plus judicieux de s’attaquer en priorité aux 477 niches fiscales évaluées à près de 100 milliards d’euros !!!

      • C’est à la fois vrai et faux. Avec 100 milliards d’euros de pression fiscale supplémentaire, le pays aurait le plus grand mal à survivre. La suppression de niches fiscales doit donc s’accompagner d’une diminution au moins égale des impôts nominaux, et même supérieure car la simplification induite conduirait à quelques milliards au moins d’économies supplémentaires.

    • Amusant, personne ne remet en cause le fait qu’il faille un impôt.
      Pourquoi passer par un impôt pour financer des services publics ????
      Pourquoi ne pas tout bonnement créer cet argent ???

  • Moi aussi, un revenu est un revenu. Que l’on gagne 1200€ par son travail ou par des allocations diverses, c’est un revenu. D’autant que celui qui touche 1200€ d’allocations a droit à toutes sortes d’autres choses (bons CAF, HLM) qui font qu’au final, il a un reste à vivre supérieur à celui qui les gagne par son travail (paie des impôts dessus).

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le magazine Envoyé spécial de France 2 a consacré le 6 janvier un reportage intitulé « Classes moyennes : la colère des sans-aides ». On y voit deux familles se plaindre, non pas de l’absence d’aides de l’État, mais d’un pouvoir d’achat réduit depuis plusieurs mois en raison de la crise sanitaire.

Pas beaucoup de rapport avec le secteur privé d’ailleurs, mais une première famille constituée d’un cadre de santé de l’hôpital public et d’un employé de La Poste, une seconde famille constituée d’une responsable et d’un concierge dans un cen... Poursuivre la lecture

6
Sauvegarder cet article

Les droits de succession sont assez généralement considérés comme justifiés et on en donne en particulier une justification prétendue morale. En effet on considère qu’il n’est pas juste que certaines personnes puissent hériter d’un capital plus élevé que d’autres sans avoir fait les efforts nécessaires pour cela et sans le mériter.

On évoque souvent de ce point de vue l’idée selon laquelle il faut assurer « l’égalité des chances » entre tous les citoyens. Mais il faut estimer ce point de vue comme étant totalement injustifié et c’est p... Poursuivre la lecture

Par Pascal Salin.

Parmi les quatre thèmes proposés par Emmanuel Macron pour le Grand débat national nous voudrions évoquer un certain nombre de problèmes qui nous paraissent particulièrement importants et qui se trouvent concerner les deux premiers thèmes (fiscalité et organisation de l'État).

Le débat sur la fiscalité est à l'ordre du jour et l'on peut d'ailleurs considérer comme positif qu'il y ait une prise de conscience des excès de la fiscalité française et de ses effets destructeurs. Comme on le sait bien, la France bat – ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles