Il y a 50 ans le monde était délivré de Che Guevara

Il y a 50 ans mourait Che Guevara. Il a encore des admirateurs.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Che Guevara by ccboca(CC BY-NC 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il y a 50 ans le monde était délivré de Che Guevara

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 15 octobre 2017
- A +

Par Nathalie Elgrably.

Che Guevara, la marque « quintessentielle » de la Révolution cubaine, été abattu en octobre 1967. Un demi-siècle plus tard, il continue d’exercer une fascination à l’échelle planétaire.

À l’occasion de l’anniversaire de sa mort, les plus importants journaux et magazines au monde lui ont consacré des articles encenseurs le décrivant comme un héros, voire comme l’incarnation de la pureté originelle. Quelle ignominie !

L’imposture du Che

Pourtant, quiconque se renseignerait sur Che, même minimalement, comprendrait que sa réputation de « guérillero romantique » est une imposture.

Che était un prédateur sanguinaire. Ses ordres étaient sommaires : « Dès qu’il y a doute, tue ». Selon Daniel James, auteur de Che Guevara : A Biography, Che avait admis avoir ordonné plusieurs milliers d’exécutions, et était surnommé « le petit boucher » alors qu’il dirigeait la prison La Cabaña et qu’il était responsable de la Commission d’épuration. « Je sens mes narines se dilater pour savourer l’odeur acre de la poudre à canon et du sang de mes ennemis », disait-il.

En 1964, il avait d’ailleurs fièrement déclaré devant les Nations Unies : « Nous avons fusillé, nous fusillons et nous continuerons à fusiller tant que cela sera nécessaire ».

Che avait également instauré des camps de travaux forcés, emprisonné des homosexuels, ordonné à ses hommes de braquer des banques, et mis sur pied un État policier pour asservir 6,5 millions de Cubains. Quant aux journaux, il avait ordonné de tous les détruire. Pour lui, la liberté de presse était incompatible avec la Révolution.

Le Che, figure charismatique ?

Comment pareil tyran est-il devenu une figure légendaire et charismatique ? Mystère ! Probablement que sans mensonges, point d’utopie communiste. Mais que penser d’une civilisation qui tolère pareille violence et déifie son auteur, qui occulte la vérité et véhicule des mythes ?

L’Irlande a même poussé le délire jusqu’à émettre un timbre à l’effigie de Che. Qui seront donc les prochains tyrans à recevoir honneurs et reconnaissance ? Pol Pot et Ceaușescu peut-être ?

Sur le web

D’autres articles sur Che Guevara dans Contrepoints.

Voir les commentaires (24)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (24)
  • Au moins, il torturait en manche courte.

  • Il y a eu des timbres à l’effigie de Mao, Staline, etc.
    Les journalistes faisant leur travail de façon insincère, les imposteurs ont de beaux jours devant eux.

  • Tu tue un homme , tu es un assassin. Tu en tue 10 , tu es un fou, tu en tue 1000 tu es un héros peu importe les motifs

  • Le seul « commandante » valable et soutenable à notre époque est le commandant Massoud.
    Les idolâtres du Che se trompent d’époque. Il sont à la ramasse totale.
    Enlevez leur le Che et il ne leur restera plus que Cousteau pour pleurer.

  • Guevara avait suivi un stage chez le Vietcong et donc adopté ses méthodes qui consistaient à assassiner les chefs de villages et régner par la terreur. Il fit donc la même chose en Bolivie chez les indiens. Ceux-ci ne virent qu’un autre blanc qui voulaient les opprimer et donc renseignaient l’armée qui le traquait sur ses déplacements. C’est ainsi qu’elle réussi à lui tomber sur le dos et lui faire la peau. Il paya ainsi sa psychopathie qui lui coûta la vie! Il y a une justice divine.

  • –  »Comment pareil tyran est-il devenu une figure légendaire et charismatique ? Mystère ! »
    Osez penser. Osez chercher. Osez dire. Mais ne prétendez pas ne pas connaître pourquoi tant de gens ont vu en le Che un  »libérateur », ni pourquoi leur situation personnelle les a conduit sur cette voie, tout en présentant un avis définitif sur ce personnage. Affichant ainsi vos contradictions. Ce qui relève du mensonge par omission et vous décrédibilise. Bref, vous validez ainsi, quoique indirectement, sa mythification.
    Alors que toute personne sensée, y compris et surtout apolitique, comprenant bien que si l’on s’en prend tant à cet assassin en particulier, alors qu’il en est des milliers d’autres, c’est souvent comme vecteurs d’idées troubles et d’intérêts opaques que parfois la notion de libéralisme dissimule mal.
    Le brigand ne voit-il pas l’assassin comme étant pire que lui ?

    • Tout ce texte pour au final ne rien dire ou en tout cas insinuer que le régime d’avant a justifié l’instauration d’un régime encore pire?
      On ne parle pas de ses fans « contemporains » mais par exemple de jeunes cons qui -de nos jours- portent fièrement un t-shirt à son effigie sans savoir pourquoi. Dans les années 60 pourquoi pas ? Mais maintenant avec le recul, il n’y aucune raison de continuer à l’idolâtrer.
      En plus, tant qu’à soutenir un tyran, autan taper dans le haut de gamme (Mao : 45 millions, Pol pot 1.5million/25% de la population, merci la France de l’avoir initié au marxisme, ….)

    • Désolé mais moi je ne comprends pas. Il faudra m’expliquer. A part l’ignorance et le révisionnisme je vois mal comment on peut admirer un criminel de masse

      « Alors que toute personne sensée, y compris et surtout apolitique, comprenant bien que si l’on s’en prend tant à cet assassin en particulier » vous êtes ridicule. On n’a pas la même notion de personne sensée. Vous êtes sûr que vous savez ce que veut dire apolitique et sensée ? Car on dirait pas. Une personne sensée n’admire pas un criminel de masse.
      Si on parle aujourd’hui du Che c’est justement parce que les gauchistes en parlent et font de lui un héros. S’ils n’en parlaient et qu’ils ne lui rendaient pas hommage, on n’en parlerait pas. Donc si vous voulez que l’on arrête de parler de lui, arrêtez de rendre hommage au Che et d’en faire un symbole.
      « lors qu’il en est des milliers d’autres » et combien de ces assassins sont adulés ? Combien sont aujourd’hui transformé en symbole ? Combien ont leurs têtes sur les T shirt ? Rien que dans le communisme, il y a eu des milliers d’autres assassins de la même trempe du Che mais c’est le Che que la gauche a décidé de transformer en héros.
      Il suffit de voir la différence de traitement entre le Che et les criminels nazis par exemple. Justement, les médias grands publics sont d’une très grande complaisance avec le Che par rapport aux autres criminels de masse. Avez vous vu les articles sur le Che sortis dans la presse ? C’est juste scandaleux, j’ai lu des articles entiers parlant du Che sans jamais parler de ses crimes. Imaginons de tels articles complaisants pour un criminel nazi ?
      Vous vous rendez compte que le reproche que vous nous faites c’est de rétablir la vérité historique sur le Che ? On devrait pas le faire si les gauchistes ne transformaient pas ce monstre en héros.
      Essayez de faire preuve d’un peu d’esprit critique si on parle du Che c’est juste à cause des gens qui lui rendent hommage.
      Tous ceux qui rétablissent la vérité historique sur le Che ne sont pas libéraux. Il y a même des gens de gauche (c’est tout à leur honneur). Je ne vois pas en quoi rétablir la vérité sur le Che fera avancer le libéralisme ou nos intérêts ? C’est ceux qui transforment le Che en héros qui ont des intentions politiques. Le communisme a commis tellement d’horreurs que l’on n’a pas besoin du Che pour le rappeler.

      • Vous  »voyez mal ». Vous  »ne comprenez pas ». C’est vous qui le dites, de telle façon qu’il ne s’agit pas d’une figure de style.
        Mais vous envoyez aussitôt après vos réponses. Je ne vois pas en quoi elles seraient contestables d’ailleurs. À ceci près qu’elles ne répondent en rien à ce que je soulève !
        Vous ne comprenez pas. Mais vous répondez. Vous répondez totalement à côté. Or, ce n’est pas en débitant des poncifs univoques sur le Che, auxquels des communistes pourraient répliquer de façon aussi déplacée, d’ailleurs, que vous ferez avancer la réflexion de vous lecteurs. Comme quoi les œillères sont bien réparties…

        • « ce n’est pas en débitant des poncifs univoques sur le Che » rétablir la vérité historique sur le che c’est dire des poncifs univoques.
          Ha je vois que vous êtes un partisan du relativisme. Ne vous en déplaise il existe certaines vérités historiques. Les crimes du Che sont des faits historiques ce n’est pas une question de point de vue, ce ne sont pas des poncifs.
          « auxquels des communistes pourraient répliquer de façon aussi déplacée » mettre sur le même pieds quelqu’un qui a lu les historien sérieux sur le sujet et les révisionnistes partisans d’une idéologie qui a fiat 100 millions de morts. J’attends avec impatience que les communistes me montrent en quoi j’ai tort sur le Che.

          « vous ferez avancer la réflexion de vous lecteurs » Il existe de nombreux débats entre historiens sur bien des choses mais sur le Che, il n’y a pas de débats. Les preuves sont incontestables.

          Petite question: me diriez vous la même chose avec les nazis et leurs crimes ? Pourquoi ce deux poids deux mesures. Hitler a commis un génocide contre les juifs qui a fait 6 millions de morts. Il n’y a pas de réflexion ou de débat à avoir là dessus. Les gens qui parlent des horreurs du nazisme sont selon votre logique motivés par des considérations idéologiques. Donc il faut s’en méfier. Toujours d’après votre logique stupide, les historiens sérieux sur le nazisme doivent être mis sur le même plan que les tarés néonazis.
          Ceux qui dénoncent l’horreur du nazisme ont selon vous guidés par des œillères.

          « Vous »ne comprenez pas ». C’est vous qui le dites, de telle façon qu’il ne s’agit pas d’une figure de style » Apprenez à lire. Quand je dis je ne comprends pas c’est une réponse à votre premier paragraphe. Le reste de mon commentaire réponds à la suite de votre commentaire où je vous détruit (et je vois que dans vos réponses, vous n’arrivez pas à me contredire).
          Je le répète je ne comprends que l’on puisse admirer le Che et voir en lui un libérateur alors qu’il suffit de se renseigner un peu et on constate que c’est un criminel de masse au service d’un tyran. Les castristes n’ont en rien libérés Cuba, ils ont mis en place une dictature bien pire. On se demande pourquoi autant de cubains ont fui ce pays si c’est tellement un paradis où on est libre ? La seule explication de cette admiration c’est une profonde ignorance et cette capacité impressionnante qu’à la gauche à nier le réel. Tout comme je ne comprends pas comme quelqu’un peut aujourd’hui admiré Hitler et se revendiqué du nazisme.

    • « que si l’on s’en prend tant à cet assassin en particulier » Heu il est juste glorifié par les médias. Les médias sont d’une extrême complaisance envers le Che. Vous pouvez difficilement dire que les médias s’en prennent au Che. Sauf en étant de total mauvaise foi.

      « vecteurs d’idées troubles et d’intérêts opaques que parfois la notion de libéralisme dissimule mal » lol bien sûr, le libéralisme défends les intérêts des illuminati reptiliens. Le pire avec vous c’est que vous pensez sans doute avoir un esprit critique développé et être plein de bon sens alors que vous êtes juste un profond ignorant. Encore un qui ne sait pas ce qu’est le libéralisme. Les gauchistes détestent le libéralisme mais le plus souvent, ils savent à peine ce que c’est et caricaturent le libéralisme. Caricaturer tous ceux ne pensant pas comme eux c’est une stratégie typique de la gauche. Tout ce qui n’est pas socialiste est fasciste, raciste, cupide aux services des intérêts des riches. Seuls les socialistes sont le Camp du Bien,ce sont les seuls à défendre les pauvres. Lol

      • Mêmes remarques que ci-dessus. Pour preuve, je sollicite une analyse politique, vous me répondez en citant les médias gauchistes ! Mais où avez-vous vu que je fondais mes écrits sur la médiatisation du Che ? Par projection de vos croyances ou de vos obsessions ?
        Je vous parle des gens, vous dérivez. Quand vous admettrez, au moins en votre for intérieur, que toute médaille a deux faces et ce qu’est l’honnêteté intellectuelle, alors vos critiques seront pertinentes, Monsieur l’amateur de débats stériles.

        • « que si l’on s’en prend tant à cet assassin en particulier » Le on n’est pas clair. Il ne dit pas précisément qui il vise. Il peut très bien viser les médias. Suis responsable si vous ne savez pas vous exprimé clairement ? perso, j’ai comprends le on comme un tout ( les libéraux ici, les médias, ceux qui font l’opinion populaire,…)

          J’ai parlé de médias grand public pas de médias gauchistes (même s’il est vrai que les médias grand public sont clairement de gauche).

          A parce que les médias n’influencent pas l’opinion du peuple ? La plupart des gens ignorent le vrai visage du Che simplement à cause de la propagande et du révisionnisme dans les médias. Si les médias se contentaient de dire la vérité (reconnu par tous les historiens) sur le Che. Les gens auraient une autre image du Che. Qui a transformé le Che en symbole qui a créé le mythe du Che ? La propagande soviétique et la gauche grâce à l’appui (involontaire) des médias occidentaux.
          Les médias occidentaux ont été les acteurs de cette glorification du Che. Donc il est normal d’en parler. On ne peut pas parler du mythe autour du Che sans mentionner le rôle des médias.
           » que toute médaille a deux faces » ha toujours ce bon relativisme. Il ne faut pas être manichéen. C’est marrant les gauchistes ne sont partisans de cette logique que quand cela concerne les crimes et horreurs de la gauche dès que cela concerne les crimes de dictatures militaires de droite, d’idéologie d’extrême droite (nazisme,..). Bizarrement, ils abandonnent cette logique.
          Je suis le premier à considérer qu’il ne faut pas être manichéen et dire la stricte vérité historique sauf que cet argument (ne pas être manichéen) est le principal argument des partisans du révisionnisme. Les révisionnistes justifient leur révisionnisme en disant l’histoire n’est pas noir et blanc.
          Le relativisme est malsain: il n’existera pas de vérité, toutes les opinions sont bonnes et peuvent être vérité. C’est faux.
          Vous n’êtes pas obligé de me croire, il suffit de lire des historiens. (Il y a toujours quelques historiens d’extrême gauche révisionnistes mais tous les historiens sérieux s’accordent sur le Che et sur ses crimes).
          On ne peut pas débattre de la véracité des faits historiques si ceux ci sont établis par de nombreuses preuves.
          « Monsieur l’amateur de débats stérile » je suis amateur de la vérité historique et j’ai horreur du révisionnisme historique.

    • bah osez penser…le che a pu faire illusion le temps qu’il a fait croire qu’en tuant des « capitalistes » on tuait le capitalisme.
      comment a t il pu être une figure admirée si longtemps….
      ceci dit on admire Napoléon ou d’autres surement, pas des enfants de coeur…
      mais quand on ose penser il est rare qu’on admire.

      C’est un terrible constat la majeure partie des gens qui réclament un statut de penseurs ou d’intellectuels ont défendu l’indéfendable, mais se renier c’est renier sa prétention à la supériorité de sa pensée.. Il faut donc expliquer que cette erreur était une erreur qu’il était nécessaire de faire si on est un type bien.

      comment ne pas être communiste à vingt ans?? en réfléchissant un peu. comment être communiste et véritable intellectuel…c’est sans doute impossible.
      beaucoup d’intellectuels sont des imposteurs…pas de réflexion mais de l’idéologie et du dogmatisme.

    • @Gosseyn

      A chaque lecture de vos commentaires, j’ai beaucoup de mal à saisir votre point de vue et ce que vous désirez montrer. Après plusieurs lectures de vos commentaires, je trouve dommage que ce soit toujours avec la même approche qui accrochera systématiquement l’émotionnel et braquera plus d’un lecteur pressé de répliquer au premier degré.
      Si vos premiers jets peuvent être subtils et nous inviter à la réflexion et se remettre en question, peut-être serait-il plus habile d’être plus clair dans les réponses suivantes plutôt que d’enfoncer le clou sur une incompréhension. Pour ma part, j’apprécie l’argumentation illustrée de Jacquessvd. Je n’ai pas le temps et une plume comparable pour me lancer dans des proses détaillées.

  • Guevara : « Nous avons fusillé, nous fusillons et nous continuerons à fusiller tant que cela sera nécessaire ».

    En ce sens, ce fut un parfait léniniste !
    Voici un extrait des plus explicites tiré du livre (p. 50) de Thierry Wolton :
    .
    En août 1920, une délégation française [Louis-Oscar Frossard et Marcel Cachin] est reçue par Lénine au Kremlin, dans le but d’obtenir l’adhésion des socialistes français à la IIIe Internationale.
    [Frossard témoigne]. Selon Lénine, la « dictature du prolétariat ne s’exerce pas seulement par l’élite de la classe ouvrière sur la bourgeoisie, mais encore « sur la portion inconsciente ou rétive des prolétaires » et « sur ses alliés réformistes ». Les Réformistes ! Des bourgeois !
    — On les fusille, répète-t-il à plusieurs reprises.
    Il prononce « fisille » et accompagne le mot d’un petit geste sec, sans cesser d’ailleurs d’avoir le sourire. »
    .
    Thierry Wolton. — Une histoire mondiale du communisme – Les Complices, Tome 3, Grasset, 2017.

  • la profondeur infinie de la connerie humaine demeure un grand mystère.

  • Che Guevara était une ordure de la pire espèce. Le pire s’est que contrairement au mythe il n’a jamais été tué par la CIA. La vérité c’est qu’il a été envoyé en Bolivie délivrer des paysans sauf que ceux ci détestaient les communistes. Au début, l’armée bolivienne était assez mal formée. Les américains ont apporté une formation à cette armée qui a très vite écrasée les communistes avec l’aide des paysans que les communistes voulaient soi disant aidés. Ce sont les paysans qui fournissaient les informations à l’armée bolivienne qui a attrapée le Che toute seule (sans l’aide de la cia). La CIA a demandé à l’armée bolivienne de leur envoyer le Che au Panama où ils voulaient l’interroger. Les boliviens ont préféré le tuer.
    Le Che était un psychopathe, un tueur de masse. En plus, il était raciste et homophobe.
    Et pour rappel, Castro a justement envoyé le Che en Bolivie pour qu’il se fasse tuer. Il savait qu’il n’avait aucune chance.

    http://www.slate.fr/story/101591/che-guevara-hollande

  • quelques liens intéressants à lire: http://www.histoire-en-questions.fr/personnages/che%20execution.html
    http://www.libreafrique.org/files/Alvaro%20Vargas%20Llosa%20-%20Che.pdf
    https://lavitrecassee.wordpress.com/2012/05/10/la-petite-histoire-du-che/

    uelques livres à lire sur le che: , « La face cachée du Che » de Jacobo Machover, « La véritable histoire d’Ernesto Guevara » de Pierre Rigoulot ainsi que « Raul et Fidel : La tyrannie des frères ennemis », le livre de Jacobo Machover : « Cuba : l’aveuglement coupable : Les compagnons de la barbarie », « Cuba : mémoires d’un naufrage » de Jacobo Machover
    quelques citations de Che Guevara: « The Negro is indolent and lazy, and spends his money on frivolities, whereas the European is forward-looking, organized and intelligent… The Negro has maintained his racial purity by his well known habit of avoiding baths. » « Mexicans are a band of illiterate Indians. »
    « We’re going to do for blacks exactly what blacks did for the revolution. By which I mean: nothing. »
    « Given the prevailing lack of discipline, it would have been impossible to use Congolese machine-gunners to defend the base from air attack: they did not know how to handle their weapons and did not want to learn. »

  • On devrait regarder chez nous avant de regarder ailleurs : la suprématie blanche et raciste sur nos dollars et ça continue . https://www.google.ca/search? john a macdonald et ses associés
    hl=fr&biw=1639&bih=794&tbm=isch&sa=1&q=a+tout+fait+pour+assimiler+les+francais+et+les+metissir+john+a+macdonald&oq=a+tout+fait+pour+assimiler+les+francais+et+les+metissir+john+a+macdonald&gs_l=psy-ab.12…172553.176778.0.179263.12.12.0.0.0.0.276.1207.2j5j2.9.0….0…1.1.64.psy-ab..3.0.0….0.oQXVVB7PjwA#imgrc=EdyAUL11jwOi-M:

  • et il y a eu une chanson pour lui …….. Nathalie Cardone: Comandante Che Guevara Hasta Siempre.. vous voyez… hasta siempre..
    On a appris à t’aimer
    Depuis la nuit des temps
    Où le soleil de ta bravoure
    A assiégé la mort

    Ici demeure la claire,
    La tendre transparence
    De ta chère présence
    Commandant Che Guevara

    Tu viens brûlant la brise
    Avec les soleils de printemps
    Pour planter le drapeau
    Avec la lumière de ton sourire

    Refrain

    Ton amour révolutionnaire
    Te conduit à une nouvelle entreprise
    Où l’on attend la fermeté
    De ton bras libérateur

    Refrain

    Nous continuerons au devant
    Comme avant, nous continuerons
    Et comme Fidel, nous te dirons :
    « A jamais Commandant »

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Yoani Sánchez.

Avec le recul de trois décennies, la femme se retrouve face à une scène connue. Des enfants alignés et vêtus de l’uniforme de l’école primaire reçoivent le nouveau foulard de couleur rouge en remplacement du foulard bleu qu’ils portaient précédemment autour du cou.

Comme dans une impression de déjà vu, elle écoute sa fille réciter la consigne qu’elle-même avait clamée à tue-tête dans son enfance. La fillette, un genou à terre, promet de suivre l’exemple d’Ernesto Che Guevara, exactement comme sa mère l’avait f... Poursuivre la lecture

che
0
Sauvegarder cet article

Par Fabio Rafael Fiallo.

Ce fut Hegel qui, dans le premier quart du XIXe siècle, donna ses lettres de noblesse au concept de Zeitgeist (esprit de l’époque) dans le domaine de la philosophie de l’histoire. Il s’agit de l’ensemble des idées, principes et objectifs qui dominent une période donnée et, de ce fait, atteignent le rang de vérités incontestables. Ainsi, d’après Hegel, chaque époque porte en elle une échelle des valeurs qui lui est propre.

Des horreurs dans la "norme" de leur époque

Le plus difficile, bien entendu, c’est ... Poursuivre la lecture

Par Serge Federbusch.

Décidément, la "pauvre" Anne Hidalgo ne peut plus rien faire sans se prendre aussitôt une volée de bois vert médiatique. Il faut dire qu'elle accumule les bourdes...

Pour Anne Hidalgo, le Che un "héros romantique"

Dernière en date : prendre les T-shirts à l'effigie d'Ernesto Guevera au sérieux et oublier ses nombreux crimes pour croire qu'il fut un héros romantique. Et pour se défendre, comme d'habitude, elle ne trouve rien d'autre à dire que parler d'un complot de la "fachosphère" !

La liste des exa... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles