Entreprises : les comptes de la rentrée

L’ensemble des produits de votre gamme sont-ils au même niveau de performance ? Vos clients contribuent-ils à vos résultats dans la même proportion ? Septembre, c’est le bon moment pour se poser ces questions.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Entreprises : les comptes de la rentrée

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 14 septembre 2017
- A +

Par Alain Goetzmann.

Pour les entreprises, la nouvelle année, c’est le plus souvent septembre. Après la longue pause estivale, les esprits sont « destressés », l’intellect affûté, la forme physique excellente. Chacun manifeste une plus grande ouverture d’esprit et une meilleure réceptivité aux changements.

C’est donc le bon moment pour tenter d’améliorer les performances de votre société et de peigner avec soin les postes de dépenses pour en vérifier l’efficacité réelle dans la création de valeur.

Votre marketing tient-il ses promesses ?

L’ensemble des produits de votre gamme sont-ils au même niveau de performance ? Vos clients contribuent-ils à vos résultats dans la même proportion ? N’hésitez pas à éliminer les produits et clients non rentables. Votre souci de la satisfaction du client exige que vous ne tentiez pas de faire plaisir à tout le monde mais, au contraire, que vous vous concentriez sur votre cœur de métier en éliminant les foisonnements coûteux.

Mesurez aussi précisément la rentabilité de vos forces de vente et de vos canaux de communication et de distribution, physiques ou web. De nombreux outils permettent de l’analyser en détail. Encore faut-il avoir la volonté d’y procéder.

Livrez à vos clients ce qu’ils demandent. Ni plus, ni moins. Lancez des programmes d’analyse de la valeur pour améliorer vos marges en même temps que la satisfaction client.

Réviser les prix

La rentrée est aussi un bon moment pour réviser les prix et conditions d’achat : relancez les négociations, concentrez-vous sur moins de fournisseurs, votre BFR en sera reconnaissant.

Une production et une logistique plus « lean » vous permettront d’améliorer les flux et de réduire les coûts avec pour corollaire, le plus souvent, une amélioration de la qualité.

Enfin, contenez vos frais généraux. Une analyse en hit-parade décroissant vous donnera des pistes immédiates pour les réduire sans dommages pour l’entreprise. Vous éviterez ainsi les soi-disant économies qui, finalement, coûtent cher.

Peut-être, pensez-vous en me lisant, que cette révision de détail enfonce des portes ouvertes et que vous n’avez pas attendu ce blog pour savoir parfaitement, et depuis longtemps, comment procéder. Peut-être ! Mais souvenez-vous, qu’en l’occurrence, savoir n’est rien. C’est faire qui compte. Alors, passez à l’action immédiatement et engagez en même temps, pour ne pas faire de votre évaluation une potion amère, un programme de motivation pour souder vos équipes.

Assurez-vous que votre organisation est claire, que chacun comprend bien le rôle qui lui est dévolu et la meilleure façon pour lui de contribuer au succès commun.

Soyez transparent quant au contenu des responsabilités.

Mettez en œuvre des systèmes de motivation financière conformes aux objectifs et aux valeurs de l’entreprise.

Scrutez vos effectifs pour y détecter les talents à faire sortir du rang.

Fêtez chaque succès, chaque pas en avant, pour susciter fierté et adhésion.

La pratique de la Direction Générale a ses temps forts. Septembre en est un. Ne laissez pas filer cette opportunité d’améliorer vos performances.

Sur le web

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bientôt la fin de l’année, et certains, tant les managers que les employés, sont parmi ceux qui vont se prêter à l’exercice de « revue de performance » annuel, qui va peut-être décider des augmentations et promotions.

Si vous êtes dans ce cas-là, méfiance : vous êtes peut-être en train de travailler dans une entreprise dépassée, voire complètement à côté de la plaque.

 

Les revues de performances à l'heure actuelle

Eh oui.

Car on constate aujourd’hui que de plus en plus d’organisations abandonnent ou vont aban... Poursuivre la lecture

La co-création de l’expérience est devenue un concept clé dans les sphères managériales. Ce  néologisme a chaviré la vulgate marketing qui est passée d’un marketing qui conçoit et réalise pour le client, à un marketing interactif qui conçoit et réalise avec le client[1. Cova, B., & Ezan, P., (2008). Le consommateur-collaborateur : activités, attentes et impacts. Le cas du passionné de Warhammer, 13ème  Journées de Recherche en Marketing de Bourgogne, Université de bourgogne, CERMAB, session 9, Racines socio-culturelles de la consommation,... Poursuivre la lecture

Par Thomas Rouveure et Fabio Saliba.

 

Les microentreprises, qui comptent de moins de 10 salariés et ont moins de 5 ans, rencontrent des difficultés dans leur survie-développement : une entreprise sur trois disparaît avant trois ans d’existence et seulement 4 % des structures pérennes à cinq ans créent des emplois.

L’accompagnement entrepreneurial, qui permet d’améliorer sensiblement le taux de survie de nouvelles entreprises, doit donc être renforcé. Mais sur quels points doit-il porter plus spécifiquement pour gag... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles