Manuel de nos folies ordinaires

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
By: shamaasa - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Manuel de nos folies ordinaires

Publié le 19 août 2017
- A +

Par Johan Rivalland.

Voici un petit livre aux sujets assez légers et facile à lire, surtout pour se détendre un peu en plein mois d’août.

Nous avions présenté ici, il y a déjà quatre ans, un passionnant ouvrage de Gérald Bronner, « La démocratie des crédules ». Je ne m’étais pas rendu compte, à l’époque, que j’avais déjà lu un autre petit livre, au titre pourtant amusant et évocateur, dont je ne me souvenais plus et dont il était co-auteur avec Guillaume Erner. C’est en parcourant des yeux ma bibliothèque que je suis tombé dessus (rassurez-vous, je me suis pas fait mal). Petite présentation rapide de ce « Manuel de nos folies ordinaires ».

L’irrationalité des comportements

Le thème général est l’irrationalité de beaucoup de comportements, surtout dans le pays de Descartes, où les êtres se prétendent si rationnels.

Du simple mimétisme aux effets de mode, conséquence de l’attrait (si souvent réfuté) pour le matérialisme, jusqu’au syndrome d’achat compulsif, des croyances à la contagion, susceptible de créer des psychoses collectives, par le processus de la rumeur et son amplification, autant de symptômes de nos sociétés, qui peuvent conduire jusqu’à la déraison.

Ainsi, douter de l’existence du 11 septembre 2001 ou apprendre avec stupéfaction que certains hauts dirigeants prennent parfois certaines décisions en fonction de l’horoscope, deviennent des faits pas si anecdotiques.

Fanatisme, cruauté et autres déviances…

Et ce petit ouvrage poursuit sa progression, passant des sujets les plus légers mais néanmoins vrais aux cas bien plus graves et préoccupants, puisque le fanatisme, le racisme, ou encore la cruauté (les auteurs reviennent brièvement sur les expériences de Milgram, tant de fois évoquées) font bien partie des folies ordinaires et pourtant ô combien dramatiques de l’être humain.

Passons sur d’autres sujets sérieux, comme le principe de précaution contraire à la prudence ; on comprendra qu’à travers de courts récits et rappels d’anecdotes, les auteurs cherchent à cerner les « raisons de nos déraisons ».

Toutefois, un petit recueil à lire avec beaucoup de décontraction. Un ouvrage sans grande prétention, qui se lit en un rien de temps et ouvre seulement la réflexion, en se contentant de reprendre quelques anecdotes ou hauts faits célèbres. Un ouvrage introductif, en somme, invitant à d’autres lectures ou questionnements.

Gérald Bronner et Guillaume Erner, Manuel de nos folies ordinaires, Editions Mango, mars 2006, 159 pages.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Et grâce à nos media ces folies se répandent de plus en plus dans notre société!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

À la suite des analyses portant sur les techniques de manipulation des masses dans une démocratie libérale puis sur un antécédent historique de manipulation réussie de la foule, il est possible de déterminer quel est le ressort de celle-ci au regard de la crise actuelle. Sans guère de surprise, l’irrationalité peut se déverser sans retenue une fois les digues morales et légales levées ou effondrées.

Les libertés, premières victimes expiatoires de la psychologie des foules

Dans toute situation d’urgence la première victime ce sont les l... Poursuivre la lecture

Par Samuel Fitoussi.

Face au covid, il existe un dilemme fondamental entre liberté et santé, entre la sévérité des restrictions et le nombre de vies sauvées. Le rôle des pouvoirs publics est de trouver le bon compromis, à la faveur d'analyses coûts-bénéfices.

Or, depuis dix-huit mois, un certain nombre de biais et d’erreurs systématiques de raisonnement faussent la rationalité des décisions et favorisent la mise en place de restrictions excessives.

Le texte qui suit est une application des travaux de psychologie cognitiv... Poursuivre la lecture

Par Patrick Leforges.

En France, l'hypersensibilité aux ondes magnétiques n'est pas une maladie. Pourtant, les recours en tout genre fleurissent pour voir sanctionner la présence d'antennes-relais ou de boîtiers électriques communicants, prétendument nocifs. En réalité, c'est bel et bien la réalisation du progrès technologique que l'on empêche.

Il ne faut pas confondre précaution et inertie. Si la première peut être nécessaire dans certains cas, l'invoquer à outrance mène souvent à l'immobilisme et en termes technologiques, à l'... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles