L’erreur protectionniste : le message courageux de Jean-Marc Daniel

Dans une vidéo récente, Jean-Marc Daniel porte un message politique clair sur les dangers du protectionnisme en ces temps de débats politiques français obscurs et obscurantistes.

Par Patricia Commun.

Les gouvernements recourent au protectionnisme, parce que c’est un outil politique commode et populaire pour donner l’impression de vouloir protéger les citoyens angoissés face aux incertitudes de l’avenir. Cependant, ce cadeau politique est un faux cadeau économique.

En introduisant des formes déguisées de protectionnisme, c’est obligatoirement le consommateur que l’on punit doublement, car, au bout du compte, c’est lui qui paie, dans le prix final, les douanes prélevées à l’importation, puis l’inflation provoquée à terme par ces mesures. Les droits de douane non tarifaires font également grand tort aux entreprises, à leurs employés et à tous les consommateurs en général.

L’illusion du protectionnisme

C’est une illusion de croire qu’on peut gagner une guerre commerciale et porter gravement atteinte aux pays exportateurs. Écoutons, à cet égard, M. Siegmar Gabriel, vice-chancelier allemand social-démocrate, nous rappeler qu’il y a toujours des solutions pour contourner les tentatives de protectionnisme : si les Allemands ne peuvent plus vendre leurs voitures aux Américains, eh bien, qu’à cela ne tienne, ils les vendront aux Mexicains et à d’autres !

Enfin, Jean-Marc Daniel appelle l’Europe à s’élever d’une voix forte en faveur de la concurrence des biens mais aussi des monnaies. Un monde de libre-échange est également un monde qui permet le jeu concurrentiel des monnaies. C’est pourquoi l’Euro doit tout faire pour rester une monnaie concurrentielle. Un message politique clair en ces temps de débats politiques français obscurs et obscurantistes.