Ces politiques qui sont prêts à mettre Fillon hors-jeu

François Fillon hors-jeu ? Tous sont prêts à proposer des remplaçants. Mais qu’en sera-t-il alors de la validité du vote à la primaire ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Georges Fenech by Zhent_ (CC BY-SA 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ces politiques qui sont prêts à mettre Fillon hors-jeu

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 5 février 2017
- A +

Par Philippe Bilger.

fillon hors-jeu
Georges Fenech by Zhent_ (CC BY-SA 2.0)

Je ne me prononce pas sur l’aspect judiciaire ni sur le caractère dévastateur de l’indécence de ces sommes en jeu dans le Penelopegate, même licites, pour le commun des citoyens.

Je reconnais que la cause de François Fillon, vainqueur éclatant de la primaire de la droite et du centre est aujourd’hui dramatique mais pas encore désespérée. Il y a des gouffres qui s’ouvrent après les triomphes. Il peut y avoir aussi des résurrections qui se produisent avant l’hallali.

La curée médiatique sur François Fillon

Aussi légitime que soit, en démocratie, l’inquisition médiatique, je ne peux me déprendre cependant, face à cette curée systématique et renouvelée, d’une sensation de nausée qui n’est pas contradictoire avec l’agacement que m’inspire la médiocrité de la cellule de communication de François Fillon.

La formule est belle et percutante, mais il ne s’agit sans doute pas d’un « coup d’État institutionnel » même si des révélations récentes suscitent pour le moins un questionnement sur le rôle de l’Élysée. Il y a un moment où il convient d’affronter les accusations et leur substance plutôt que de se demander d’où elles viennent. Surtout quand tout laisse penser que les aigreurs les pires surgissent de son propre camp. Donc la délation la plus laide.

La double rançon de l’affaire Fillon est politique et éthique. Elle sera à payer même si François Fillon ressort indemne, autant que faire se peut, des procès qui lui sont faits par deux médias acharnés à sa perte, les autres suivant le mouvement.

Ceux qui condamnent le résultat de la primaire

Avoir entendu Georges Fenech saisi par je ne sais quelle pulsion prendre les devants au nom de la morale en réclamant la mise hors jeu de François Fillon était déjà assez réjouissant. Que je sache, il ne s’était guère élevé, sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, contre la conception dévoyée de l’état de droit ayant gangrené le cours de certaines affaires. Mais le plus grave n’est pas là. Car si on était contraint, pour se parer des plumes du paon irréprochable, de l’être soi-même, la vie publique ne serait plus drôle ni tenable. Non, il a osé déclarer dès le premier jour que le résultat de la primaire était caduc… Il a été rembarré mais la pique avait été lancée.

Alors que la primaire a été un immense succès, consacré par l’électorat de la droite et du centre, et que le meilleur candidat, par sa tenue, sa radicalité et ses principes, avait été largement élu, quel étrange procédé que de prétendre discuter la validité de ce résultat !

Comme si les attaques contre François Fillon avaient eu pour finalité de faire rejouer le match et qu’il convenait de leur complaire alors qu’au contraire c’est ce vainqueur précisément qui leur importe et qu’elles ciblent ! En mettant sans nécessité le débat de la primaire dans les polémiques qui ont suivi, Georges Fenech participe d’un mouvement visant à discréditer ce formidable processus démocratique au prétexte qu’il n’aurait pas désigné le bon gagnant ! (Le Figaro)

Quand Henri Guaino vitupère le système de la primaire malgré la forte légitimité qu’elle a donnée en proposant une candidature inconcevable, la sienne, qui n’a pour elle que d’être spontanée et libre, on croit rêver (BFMTV). Encore une banalisation d’une démarche spécifique au général de Gaulle et qui n’avait de sens qu’avec lui ! Où est la légitimité historique d’Henri Guaino ? Où serait celle de Michèle Alliot-Marie parce que de mauvaise ministre elle prétendrait se métamorphoser en grande présidente ?

Les noms qui circulent pour remplacer Fillon

S’il fallait trouver un argument décisif en faveur de la primaire, à l’exception d’Alain Juppé qui y a participé et qui même battu ne serait pas indigne de la charge présidentielle, qui aujourd’hui accepterait de voir François Fillon supplanté par Xavier Bertrand, Laurent Wauquiez et même François Baroin heureusement délivré, pour ceux qui l’apprécient, de la virtualité de devenir Premier ministre de Nicolas Sarkozy ?

Quant au président du Sénat, aussi poussé qu’il soit par certains, nous ne serions pas prêts à prendre ses désirs secrets pour nos réalités. Sa faconde volubile remplacerait la roideur élégante de François Fillon mais pour l’essentiel, ça ne le ferait pas comme on dit !

Fillon hors-jeu, vraiment ?

La première rançon de l’affaire Fillon sera, pour demain, pour les prochaines années, une discussion sur l’utilité de la primaire, sa suppression peut-être.

La seconde sera plus accablante. François Fillon a gagné parce qu’il a été le premier, le seul, à attacher l’importance qu’elles méritaient à l’éthique personnelle, à la morale publique. On se souvient de sa phrase si juste sur la mise en examen du général de Gaulle. On se rappelle comme lui-même s’était présenté comme un modèle d’intégrité. Il peut l’être encore aujourd’hui ou non – homme probe ou homme d’argent par solidarité familiale ? -, le mal est fait dans tous les cas.

Le hiatus entre son discours victorieux et la réalité d’après, de quelque manière que les choses tournent, rendra dorénavant inaudible, lors des joutes de droite et du centre, tout propos ferme sur l’éthique, toute exigence de morale publique. On pensera à tort que toute promesse de rectitude est mensongère, tout engagement d’honnêteté est faux et hypocrite.

Au-delà de l’affaire Fillon qui est loin d’être terminée, je ne voudrais pas qu’à droite et au centre nous ayons à payer cette double rançon.

Alors que la primaire ne s’est pas trompée et qu’on a plus que jamais besoin de morale.

Sur le web

Voir les commentaires (43)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (43)
  • c’est surtout pour sauver leur siège au Palais Bourbon !
    c’est pas moi m’sieur, c’est lui qui … j’y ai dit que, etc. pour faire croire aux électeurs qu’ils ne sont pas copain avec celui qui est traîner dans le boue merdiatique.

  • fillon se dit innocent ; pourquoi dans ce cas n’a t’il pas porté plainte pour diffamation ? c’est la première chose que je ferai si l’on m’accusait de quelque chose que je n’ai pas fais ;

    • Il me semble qu’à l’époque cette somme forfaitaire disponible pour des collaborateurs si elle n’était pas affectée restait acquise au député. On pourrait aussi exposer tous ceux qui sont dans cette condition actuellement et ceux qui s’empressent de camoufler leur inconvenance, au cas où. Ils sont nombreux d’après la liste que j’ai consulté, il n’y a donc qu’une pratique parlementaire constante ou ces politiciens s’octroient des deniers publics sans réfléchir comme si cela était un dû comme les indemnités pour frais sans justificatifs

      • « à l’époque cette somme forfaitaire disponible pour des collaborateurs si elle n’était pas affectée restait acquise au député.  » Non ce qui n’était pas consommé revenait au budget de l’Assemblée.

    • A ma connaissance il devait porter plainte contre les médias qui ont dit que sa femme occupait un emploi fictif

  • Après le désastreux quinquennat de Hollande, cette présidentielle était imperdable pour la droite. Eh bien si, elle va la perdre ! La « droite la plus bête du monde » est de nouveau en marche !

  • Solution que Mr Fillon verse au Trésor Public un million. Gabriel Bourrier

    • Si tu n’es pas coupable toi tu donnes un million pour avoir la paix? Tu as les preuves de sa culpabilité? Est ce que Sarkosi a payé pour toutes ses accusations? Et tous les autres…

    • Cela semble évident, il devrait faire preuve de rigueur comptable.
      L’équité commanderait qu’il publie un décompte précis des sommes encaissées pour le fonctionnement de son activité politique:

      – En portant au crédit la totalité des fonds publics encaissés,
      – En portant au débit la totalité des impôts et charges sociales payées,

      Le solde serait alors reversé au Trésor Public et Pénélope deviendrait ainsi une assistante parlementaire bénévole.
      Imaginez alors l’effet boom rang au niveau de l’opinion publique…..
      La gauche aurait du souci à se faire…car la décence obligerait ses propres députés à faire pareil ….

      • Euh, en cas de tel,remboursement, l’URSSAF devrait aussi rembourser les cotisations perçues à tort, sinon c’est du recel…
        Idem pour les impôts payés sur ces revenus…
        Curieux que personne n’aborde le sujet sous cet angle…

  • Face aux programmes des Melenchon, Hamon, Le Pen, à leurs montées dans les sondages, la seule question à se poser est : Fillon est il encore le meilleur candidat des la droite ?
    Loin des micros, des caméras, il appartient aux 10 ou 20 ténors de la droite, dans un simulacre d’entente parfaite, de répondre à cette question.
    Si la réponse est oui, alors tout le monde derrière lui et silence dans les rangs.
    Si la réponse est non, les mêmes, toujours dans une parfaite unité, doivent désigner un autre candidat.
    Tout doit être fait très vite car le temps sape un peu plus chaque jour, l’édifice de la droite.

  • On a toujours besoin de morale…mais où? Le tort de fillon c’est de mettre en avant sa probité…alors qu’il n’est qu’un élu parmi d’autre tirant le meilleur profit de sa situation d’élu.
    Nos institutions doivent changer et adopter des règles pour empêcher les plus évidents des conflits d’intérêt personnels qui sont les plus choquants mais sans doute ceux aux moindres répercussions réelles .
    Etre élu ne rend pas innocent, mais ça ne rend pas intelligent non plus, pas plus que compétent pas plus que je ne sais quoi…

  • Alors, à la première bataille sérieuse, ces « valeureux » soldats courent aux abris, cherchent le giron plus confortable d’un autre « chef », laissant F. FILLON seul affronter l’ennemi ? Ne prétendaient-ils pas qu’ils étaient tous derrière lui pour « sauver » notre France en perdition. Et donc, un coup de Trafalgar, et, ils abandonnent leur chef, croyant naïvement s’en tirer sans éclaboussures ; ils en sont toujours-là en fait ces professionnels de la politique. Dans ce cas, M. FENECH s’est trompé de camps, au lieu de M. FILLON, il fallait qu’il rejoigne HAMON, le clan du renoncement, voire MACRON, celui du faux-semblant.

    • J’ai voté Fillon des deux mains à la primaire. Il s’est mis et nous a mis dans un pétrin peut-etre très grave.
      La question n’est pas de sauver le soldat Fillon, mais de présenter un bon candidat à la présidentielle, Fillon ou un autre, sans vouloir être forcément élégant ou compréhensif à son égard.

    • Bien dit Zita !
      Qui dans son camp a assez de tempérament pour porter un programme difficile comme le sien ? A mon avis, en deux mois de campagne et en faisant amende honorable, il peut encore faire la différence avec ses tripes et « donner envie ».
      Le monde du cinéma n’a pas fait tant d’histoires pour désigner Polanski président des Césars malgré son passé de pédophile, arguant qu’il faut « distinguer l’homme de l’artiste » !
      Mais bon…

    • Que la boule puante vienne du « team » Macron, assisté de Hollande serait logique, Fillon étant le seul obstacle sur la route…

    • Très décevant votre lien, aucune preuve, juste un mec qui émet une théorie et ne fournit aucun document, aucune preuve identifiable et non falsifiable.

      Il est plus probable que cela vienne du propre camp de Fillon, on sait que les Sarkozystes avaient la rage contre Fillon et se sentaient rejetés.

  • Au-delà de l’épisode Fillon, je pense qu’il est temps de remettre en cause l’élection du Président de la République au suffrage universel égalitaire et prétendument direct… Prétendument direct, car, horrifié par la prolifération de candidatures marginales, Pierre Marcilhacy a fait introduire des parrainages d’une relative complexité, et cette mesure, aggravée au fil des temps, a été surchargée par ces « primaires »… Surtout, avec la réduction du mandat présidentiel, la fonction a été terriblement rabaissée à des préoccupations médiatiques et de court terme, et les derniers titulaires illustrent bien cette évolution dramatique. La conséquence est que, sur un mandat court, plus du quart est pollué par l’élection suivante et que l’engagement économique en pâtit gravement. Si décriée qu’elle ait été, l’élection de Président par le Congrès avait l’avantage de l’économie (même s’il fallait subvenir au besoin d’un millier de personnes pendant quinze jours) et d’une certaine sélection de « papabile » compétents ni meilleure, ni pire que l’actuelle « vox populi » débridée.

    • Que la réduction du mandat présidentiel de 7 à 5 ans ait été une bêtise voulue par les partis politiques avides de pouvoir reprendre la main le plus rapidement possible et impliquant de fait une campagne électorale presque permanente. Entièrement d’accord. Le tout renforcé bien sûr par la fixation de la date des élections législatives à la suite. Histoire d’avoir (normalement) tout le monde à la main.
      Par contre, je suis farouchement contre l’élection du Président par le Parlement. Par ailleurs, la multiplicité des candidats me semble au moins l’émergence et la possibilité d’expression d’idées et d’avis différents même si le système leur laisse peu de place. Le jour il n’y aura plus que 2 candidats possibles, choisis par les 2 partis dominants (qui s’arrangent pour tout dominer)…c’est à dire la légalisation de la main mise de « l’UMPS » (seule « réflexion/ expression » que je trouve juste chez Marine Lepen) sur toute la vie politique et l’Etat au sens très large du terme…..les carottes ( de ce qui reste de simili démocratie) seront cuites…

  • Soyez réaliste, Fillon est grillé et va devoir renoncer, plus il tardera à le faire plus la droite en souffrira.

    • Tout à fait grillé. La seule solution pour Fillon de sortir par le haut sans casser son jouet et sans bafouer la confiance des millions de franàais qui ont choisi son projet est pour lui de désigner son suppléant qui le porterait, et de faire valider sa désignation par le bureau politique du parti et une grande petition nationale à laquelle serait conviés tous les électeurs du second tour de la primaire. Ce ne serait pas trop compliqué à organiser à partir des bordereaux d’émargement du scrutin et des numéros d’électeurs concernés.

  • A la primaire, je n’ai pas voté pour un homme, mais pour un programme, comme l’ont fait la majorité des électeurs. Il appartient au PR de présenter à la place de Fillon quelqu’un qui soit à même d’appliquer ce programme, et l’affirme clairement. Qui? N’importe qui pourvu qu’il ait les couilles de le faire (même s’il s’agit d’une femme).

    • Ziop,
      Et si nous procédions par tirage au sort entre tous les prétendants ?
      Pour éviter un coup tordu, toujours possible en France, je propose d’effectuer un tirage au sort au siège du Canard Enchaîné….

    • Le problème c’est qu’il est plus facile de d’abattre un homme que de débattre de ses idées…la rhétorique n’est plus enseignée à l’école, histoire d’avoir un peuple d’incultes incapables de raisonner et faciles à gouverner…soit exactement ce dont ont toujours rêvés les marxistes et les progressistes.

      En passant, il est amusant de noter que le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) a constaté une baisse du QI moyen des jeunes français de l’ordre de 4 points…et l’attribue à la pollution…alors que partout ailleurs dans le monde, y compris dans les grandes villes chinoises, celui-ci à tendance à monter…sachant que le développement du potentiel intellectuel est lié à l’instruction reçue, il est évident que les fadaises du MNHN ne sont là que pour masquer la triste vérité : l’éducation nationale est une formidable machine à détruire le potentiel intellectuel de notre jeunesse.

  • Geoges FENECH est issu de la magistrature. Philippe BILGER aussi… Animosité antérieure ???

    Selon moi, FF est mort politiquement. Et même si il reste candidat, nonobstant la primaire, je crains qu’il ne mene notre famille politique, oui, je le revendique, à un echec au premier tour des presidentielles, Le desaveu est enorme et certains feignent de ne pas l’entendre. Mais pas sûr qu’un autre candidat type Baroin ou Wauquiez puisse faire un meilleur score. Et pendant ce temps, EM deroule ses idees sur TF1, à Lyon et ailleurs. Le monde politique se recompose tres vite. Intéressante époque…. Avons nous la droite la plus bête du monde ???

    https://www.contrepoints.org/2016/11/29/273317-droite-francaise-droite-plus-bete-monde

  • Alors il faudrait écarter FF pour des soupçons d’emploi fictif pour le remplacer par… Juppé, condamné pour emploi fictif? On se fout un peu de notre gueule!

  • « Imagine-t-on le général de Gaulle rémunérer sa femme avec de l’argent public ??? »

    il est des formules mal venues !

    • Breizh,
      Le Général De Gaulle a fait bien mieux que de rémunérer sa femme avec le l’argent public : Il nous a imposé le « Bonapartisme » avec la constitution de la Vème république; un modèle de simulacre de démocratie qui consiste à donner les clefs de la république à un seul homme sans aucun contrôle en cours de mandature. Bref la porte ouverte à toutes les impostures..
      Actuellement, les français ont le sentiment qu’ils sont engagés dans une voie institutionnelle sans issue.

      • cela n’a pas grand chose à voir.

        quand au « bonapartisme » que vous dénoncez, il a été approuvé par référendum (c’était encore l’époque où le président de la république demandait l’avais des électeurs et en tenait compte !).

      • Dujardin ,

        Cette constitution de 1958 et suite , validée par le peuple français par référendum a quand même été adorée par Mitterrand , qui avait écrit un bouquin la dénonçant ( coup d’état permanent) et dont les premières paroles , une fois président de la république ont été  » mon septennat ) et Hollande…

  • Excellent article qui est clair et rigoureux. En fait, M. Fillon souffre de projections freudiennes. il nous disait que l lui seul représentait un modèle d’intégrité, les autres étaient tous des corrompus ….. et on l’a cru, maintenant je doute qu’il soit un homme probe, comme il le prétend. … ses tweets se retournent contre lui comme celui ci http://tempsreel.nouvelobs.com/galeries-photos/presidentielle-2017/20170125.OBS4315/il-faut-etre-irreprochable-les-tweets-de-fillon-se-retournent-contre-lui.html

  • L’intervention de FF est une pathétique comédie pour tenter de se justifier. Une opération de com jamais vue sous la cinquième république, à laquelle toute la droite participe par son acquiescement, sauf réactions contraires que l’on attend encore. Il n’y aura sans doute pas de plan B, sauf si dans les qq jours qui suivaient, l’opinion était encore plus défavorable qu’avant celle ci, et encore, si FF s’accroche, il deviendra incontournable, impossible de le « débrancher » même si coma dépassé.. . On peut craindre que FF ne soit présent qu’au premier tour et ne se retrouve 3ème ou 4ème à ce premier tour. Et si il gagnait, il commencerait son quinquennat de la pire des façons. Le boulevard électoral qui s’offrait à la droite fin 2016 semble être devenu une longue descente aux enfers.

  • Tous c’est gens bien formatés par les dires des médias et qui sont offusqués par une somme d’argent, assez conséquente il est vrai mais divisée par le nombre d’années elle apparaît somme toute normale, pourquoi n’ont t’ils pas la même analyse vis à vis de tous ces footballeurs ou autres sportifs qui touchent des sommes bien plus importantes rien que pour taper dans un ballon ou dans une balle de tennis! rien qu’à lire les commentaires on voit tout de suite le niveau de réflection de ceux qui les écrivent, la base de la pyramide est bien représentée et ils ne sont mêmes pas capables de se rendre compte qu’ils sont eux aussi responsables de ce lynchage politique vis à vis du seul candidat qui à défaut peut-être de vrai sincérité possède le charisme indispensable à un chef d’état digne de ce nom, tous les autres sont du même acabit que le président actuel c’est à dire sans aucune envergure pour représenter dignement ce beau pays qu’est le nôtre!
    Je tiens à préciser que ne suis pas électeurs pour des raisons personnelles donc pas impliqué dans un choix quelconque!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Pierre-Marie Meeringen.

On oublie parfois que le Parquet national financier (ou PNF), créé en 2013 en réponse à l’affaire Cahuzac n’a guère que sept années d’existence. Sept années qui semblent avoir été vécues comme une éternité par la classe politique.

Il est vrai que sur les centaines de procédures traitées par le PNF quelques-unes ont traumatisé le monde politique, habitué par le passé à une justice plus compréhensive à leur égard.

Ainsi, les peines d’emprisonnement prononcées contre les époux Balkany et François ... Poursuivre la lecture

LR Les Républicains
0
Sauvegarder cet article

Par Claude Robert.

Alors qu’avec Macron, l’économie, la sécurité et la santé des Français prennent l’eau de toutes parts, l’un des ténors de LR (Les Républicains) propose de s’allier avec lui pour 2022 ! Christian Estrosi n’est d’ailleurs pas le seul à soutenir l’héritier de Hollande. Que se passe-t-il donc qui justifie de telles postures ?

Donner les clés à un rival politique est un acte de bravoure lorsque ce rival vous est supérieurement efficace pour servir votre pays. A l’inverse, abdiquer devant un homme politique en situa... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Le rebondissement de plusieurs affaires multiplie les soupçons à l’encontre du Parquet National Financier. Le PNF serait-il une officine au service du pouvoir, aux antipodes même des exigences d’un État de droit ? Analyse.

Pourquoi un PNF ?

Selon le site web du PNF on apprend :

« Le procureur de la République financier (PRF) a été créé par la loi du 6 décembre 2013 relative à la lutte contre la fraude fiscale et la grande délinquance économique et financière […] Sa compétence est nationale et limitée à ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles