Benoît Hamon ou le stade terminal du socialisme

Voilà donc Benoît Hamon en passe de remporter les primaires de la belle mésalliance populaire. Son projet ? Écraser les actifs pour financer l’assistanat généralisé.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Benoit Hamon (Crédits Mathieu Delmestre- Parti Socialiste licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Benoît Hamon ou le stade terminal du socialisme

Publié le 26 janvier 2017
- A +

Par Serge Federbusch.

Benoît Hamon ou le stade terminal du socialisme
Benoit Hamon (Crédits Mathieu Delmestre- Parti Socialiste licence Creative Commons)

Osons immodestement corriger le grand, l’immense Spinoza. Contrairement à ce que disait le sage d’Amsterdam, l’essence de toute chose n’est pas son « conatus », son effort pour persévérer dans son être. Quand il s’agit de socialisme, elle est de s’anéantir dans l’absurde.

Voilà donc Benoît Hamon en passe de remporter les primaires de la belle mésalliance populaire. Son projet ? Écraser les actifs pour financer l’assistanat généralisé, taxer les robots – du moins ceux qui ne peuvent prendre leurs roues et boulons à leurs cous -, accueillir généreusement les migrants pour les faire bénéficier de tous ces bienfaits et parfumer l’air ambiant d’une âcre odeur de cannabis. Le paradis de la gauche ne saurait être qu’artificiel. Que les cadres de Solférino planquent leur moquette : elle sera bientôt fumée par leur nouveau chef.

Dans les bars à chicha où se réuniront alors les sections du parti, les femmes seront-elles tolérées ? N’oublions pas qu’Hamon mettait leur absence de certains établissements de Seine-Saint-Denis sur le compte de traditions pour lesquelles il avait de la mansuétude. « Le problème c’est que quand vous faites en France plus souvent l’expérience de l’inégalité que de l’égalité, de la contrainte que de la fraternité, vous vous dites à un moment, même quand vous avez eu un parcours remarquable qui a respecté toutes les lois, vous vous dites : vivre ensemble en France, ça ne marche pas, donc je choisis l’entre soi … Arrêtons de créer des guerres tout le temps. Oui, il y a des problèmes, mais ce n’est pas en jetant l’opprobre systématiquement qu’on arrivera à les résoudre ».

L’électorat socialiste en voie de volatilisation

Bref, selon Hamon, le vivre-ensemble a un prix : les habitantes de Sevran sont priées de baisser la tête et d’y éviter pour le moment la fréquentation des bistrots. Voilà le triste sire qu’un électorat socialiste en voie de volatilisation a décidé de mettre en avant pour diriger le pays. On savourera particulièrement la promesse du revenu universel en rappelant qu’Hamon et les siens votaient des deux mains il y a peu la mise sous condition de ressources des allocations familiales qui, précisément, étaient auparavant universelles en ne tenant compte que du nombre d’enfants.

Il est vrai que les dires d’Hamon comportent une bonne part de rouerie. Il n’appliquera sa mesure qu’aux moins de 25 ans puis renverra sa généralisation, dit-il, à une grande conférence. Cela étant, la boîte de Pandore sera ouverte et, comme pour les 35 heures, il lui sera impossible d’en refuser l’application intégrale.

Mieux vaut se taire que proférer des absurdités : c’est ce que doit penser Macron en se frottant les mains. Il aurait grand tort car la radicalisation par l’absurde d’une part importante de l’électorat de gauche lui rendra les désistements très difficiles, que ce soit au deuxième tour de la présidentielle si par extraordinaire il y parvenait, qu’aux législatives s’il investissait des candidats.
Le projet de Hamon est une sorte de programme commun entre communistes, communistes et communistes. En neutralisant ainsi un cinquième du corps électoral, la gauche va paradoxalement vivre ce que vit la droite depuis trente ans avec le Front national. La percée de Hamon va renforcer l’immobilisme centriste et technocratique dans lequel patauge la vie politique française.

Sur le web

Voir les commentaires (29)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (29)
  • Monsieur Hamont caracterise la farce terminale du socialisme de la lutte des classes . il ignore le monde . il n a pas compris que posseder n est plus une parcelle de terre , des ressources. Le monde est celui du savoir et la technologie associee. ils sont distribues mais au moment de cela les avancees
    redonnent l avantage a ceux qui possedent ce savoir cette technologie .

    les pompes funebres sont deja rue de Solferino

  • Benoît Hamon représente les idées de gauche, tout à fait classiquement. Son discours et son programme sont dans la droite ligne du Programme Commun de 1972.
    Baisse du temps de travail (on l’oublie pour les seuls salariés), revenu minimum impliquant une dépense faramineuse, toujours plus de recours à la dépense publique.
    Le socialisme archaïque existe encore. Parce que le socialisme ne peut qu’être archaïque. Benoît Hamon est sincère, naïf (on ose l’espérer).
    Ses idées sont assez répandues chez les français, infantiles au plan politique, et représentées dans la politiques locales, essentiellement dans les communes, habituées à vivre de subventions.
    Cette idée que l’argent public est anonyme et inépuisable au fond, et crée de la richesse et de la croissance lorsqu’il est dépensé est LE MAL absolu qui mine les discours politiques.
    Aux USA, la population pense strictement l’inverse, ce qui explique que l’Obamacare ne soit pas populaire.

    • les USA quel exemple de réussite sociale. Des salariés exerçant jusqu’à 3 ou 4 emplois pour parevenir à joindre les deux bouts, des millions de personnes non soignées; ou non scolarisées.. C’est ça la société du futur.?

  • les salariés vont bosser de plus en plus tard pour une retraite dérisoire et les jeunes de 18 à 26 ans et plus se rouleront les pouces sur le compte de la population active. L’assistanat à grande échelle. Espérons qu’il va vite disparaître de la vie politique ce bonimenteur qui vend du rêve .. !!

  • Hamon…le stade final de la….. démocratie . Comment est il possible que des types de cette envergure puissent tenir le devant de la scene et c’est valable pour une grande majorité de NOS politiques !

    • Les fonctionnaires socialo-communistes forment une caste depuis 1945. Trois ou quatre générations vivant sans produire quoi que ce soit. Pensant que c’est l’Etat qui crée la richesse, volée par les patrons ultra turbo libéraux. …

  • Ah le bon temps des SOVIETS: LE PARTI UNIQUE
    La Centralisation Démocratique
    POUR LES PRIVILÉGIÉS magasins réservés, logements et datchas, limousines avec chauffeur, circulation réservée, voyages à l’étranger,
    PLUS ÉCOLOGISTE Y A PAS
    Au Congrès du Parti, le Bien Aimé Petit Peuples Joseph Staline
    fusillait le premier rang, en déportait trois autres en Sibérie.
    Non par cruauté ou sadisme, mais parce qu’ils complotaient contre lui.

    Staline mort, survint l’apparatchik de 45 ème rang qui devint Président Surprise Surprise

    LES PALINODIES DU PS en ATTESTENT

  • Ca craint : on se dirige tout droit vers un second tour Hamon / Lepen !

    • Si l’on pouvait parier… J’aurai parié Macron/Le Pen.
      Hamon vainqueur de la primaire de gauche, se disputant, dans la lutte pour le second tour, les voies de la gauche avec JLM. Divisant les votes de la gauche, lui faisant perdre de l’influence, ils porteront Macron plus haut, car celui ci aura derrière lui le soutient des libéraux libertaires de la droite ainsi que de ceux de l’aile droite du PS, qui, malgré la victoire de Hamon, ne se rallieront pas à lui. M’enfin, j’extrapole.

    • Hamon va tailler des croupières à Mélenchon, et Macron devra subir la concurrence de Bayrou. Si Fillon reste marqué, alors un second tour Hamon face à Le Pen est possible.

      « Better call Nicolas », François.
      Vraiment.

      • Et je pense que dans ce cas de figure, c’est Le Pen qui gagnera face à Hamon, comme Trump face a Clinton.

        De toutes façons ce pays a de bonne chances d’être foutu dès les résultats du premier tour établis …

  • « Mieux vaut se taire que proférer des absurdités ». Effectivement Mr Federbusch. Au moins ces primaires permettent à pleins de petits apprentis éditorialistes de faire concours et surenchères en se vautrant dans la caricature grossière et les comparaisons de chiens et de chats.

  • Après avoir échoué à tout détruire, malgré 4 décennies de folie furieuse, la gauche enragée détruit ce qui reste à la portée de ses petits bras malfaisants, elle-même.

    La Rente Universelle, ultime absurdité politico-économique, finira de l’achever.

  • C’est hypocrite de commencer ce billet en critiquant la posture de Mr Hamon sur le cannabis. Pourquoi est ce hypocrite? Et bien car qu’est ce que la philosophie libérale si ce n’est une philosophie de responsabilisation des consommateurs? L’interdiction et la sanction d’un individu qui consomme de la drogue chez lui et non sur voie publique, c’est à dire qui n’impose les troubles de la drogue qu’à lui même, est une attitude paternaliste qui ne responsabilise pas les consommateurs.

    • Ce qui est hypocrite c’est de prétendre qu’il y a une différence quand on consomme de la drogue sur une voie publique par rapport à une consommation à domicile. Le résultat est pourtant le même sur l’individu. Déclarer que la libération du cannabis réduira sa consommation comme je l’ai vu par ailleurs est absurde. On a un bon exemple avec le tabac qui n’est pas interdit et qui responsable de 60000 morts tous les ans par cancers (poumons, ORL…) et maladies cardiovasculaires… Pour le tabac, les campagnes d’information ont un effet limité et ont un coût. Va t’on faire la même chose pour le cannabis quand il sera autorisé ? Qui va supporter les coûts d’information ? Et qu’elle sera la prochaine drogue autorisée ?
      L’argumentation de B Hamon dans ce domaine montre à quel point l’idéologie de ces prétendus défenseurs du peuple est irresponsable et dangereuse.
      Je ne crois pas que le libéralisme consiste à admettre que tout est possible dans les sociétés humaines ; un crime reste un crime, y compris quand il est commis par des vendeurs de produits toxiques qui tuent nos enfants .

      • Des enfants bien éduqués, aptes à se forger leur propre opinion n’ont pas besoin qu’une Loi les « protégé » de la consommation de quelque drogue que ce soit une fois devenus adultes.
        C’est bien la liberté de chacun que choisir de consommer ce que bon lui semble, pour les motifs qu’il veut (ou croit vouloir, une fois adulte ça revient au même).
        La vraie liberté, c’est bien que la production, la distribution, le commerce, la détention, la consommation privé ou Publique de n’importe quelle drogue ne soit plus encadrée par aucune autre Loi que le Code du commerce ou celui de la consommation. Qualité des produits, traçabilités, responsabilité de la chaîne de production vis-à-vis des consommateurs en cas de défaut de conformité.
        Dès lors, chaque consommateur devient responsable vis-à-vis de lui même et des autres de ce qu’il adviendra de lui ou de ses actes sous l’emprise de la drogue.
        Alcool, tabac, voiture, Éducation Nationale, socialisme : tout ça tue vos enfants. Libérer chacun de ces pans et rendre à tous leur liberté, et leurs responsabilité serait un grand progrès pour notre pays et ses habitants.

        • Votre conception du libéralisme est aussi idéaliste et élitiste que l’idéologie communiste. Rien que les premiers mots : « Des enfants bien éduqués, aptes à se forger leur propre opinion » montre à quel point vous êtes en dehors des réalités. La consommation de drogue n’est pas seulement qu’une question de volonté. Vous oubliez le problème de la dépendance qui est surtout un problème médical. Vos conceptions laissent libre court aux criminels qui savent comment agir pour influencer nos enfants et même des adultes et exploiter par la suite leur dépendance à la drogue. Quant à la voiture,

          • « Vous oubliez le problème de la dépendance qui est surtout un problème médical »

            Non, la dépendance au canabis et une dépendance psychologique pas physique, tant que le problème ou la condition psychologique qui vous a fait prendre cette drogue n’évolue pas vous êtes accros. J’ai cessé 15 ans de grosse consommation en un jour, net sans aucun problème. Pour la cigarette ça a été beaucoup plus difficile.

            Vos conceptions laissent libre court aux criminels qui savent comment agir pour influencer nos enfants et même des adultes et exploiter par la suite leur dépendance à la drogue.

            Non plus, seul une infime partie d’un classe d’age reste lourdement accro et ils ont tous des parcours familial difficile, les gens, même les enfants ont leur libre arbitre et ceux qui sont équilibrés n’ont aucun besoin de drogue. D’ailleurs c’est dans les pays ou on consomme le plus d’antidépresseur ou/et d’alcool que la consommation est la plus élevée.

            Par contre la pénalisation du canabis livres des gens déjà psychologiquement fragile pieds et poings liés aux criminels, que ce soit en prison ou dans la rue un fumeur est obligé de les fréquenter.

            Vos conceptions laissent libre court aux criminels

            Non, interdisez l’alcool, qui est infiniment plus dangereux, et vous allez voir ce qu’il en est de la criminalité.

            • dépendance psychologique ou physique, vous êtes toujours en état de dépendance comme c’est précisé à cet endroit :
              http://www.filsantejeunes.com/peut-on-devenir-dependant-au-cannabis-17471
              comme c’est précisé dans cet article, vous confirmez cette confusion « Cette confusion peut expliquer pourquoi certains ne se reconnaissent pas comme dépendants ou bien simplement rechignent à penser que le cannabis provoquerait réellement une dépendance »
              quant à « ceux qui sont équilibré n’ont pas besoin de drogue »
              Je connais un adolescent bien équilibré avec de bon résultats scolaires et un parcours familial sans problème qui s’est fait avoir par cette drogue tout simplement pour suivre ses copains « pour faire comme eux » comme il me l’a précisé.

              •  » Je connais un adolescent bien équilibré avec de bon résultats scolaires et un parcours familial sans problème qui s’est fait avoir par cette drogue tout simplement pour suivre ses copains « pour faire comme eux » comme il me l’a précisé.  »

                Suivre les copains pour faire pareil qu’eux ne se limite pas au cannabis. C’est pareil pour les bitures express avec de la bière, du vin ou des alcool forts avec le comas éthyliques en bout de route qui peuvent entraîner la mort . Cette dernière ( l’alcool ) on s’en inquiète tout en étant souvent fataliste. Pour le premier ( le cannabis ) cela reste avant tout un délit d’en consommer avant d’être un problème sanitaire. On ne nous toujours pas pourquoi l’un est à interdire et pas l’autre bien plus dangereux dans les excès.

              • BASTRING: dépendance psychologique ou physique, vous êtes toujours en état de dépendance

                La différence fondamentale c’est que dans un cas la dépendance est exogène, elle dépend d’un produit (ce qui est le cas par exemple de l’héroïne), dans l’autre cas elle est endogène : elle dépend seulement de votre équilibre psychologique et de vos penchants pour les addictions.

                Vous pouvez toujours essayer de passer une loi pour que les gens se sentent bien dans leur peau ou moins addict, ça ne marchera pas. Quant à la prohibition du cannabis, ça ne marche pas non plus (la France est recordman d’Europe de consommation) et ça met justement des gens fragiles en contact avec des criminels.

                BASTRING: Je connais un adolescent bien équilibré avec de bon résultats scolaires et un parcours familial sans problème qui s’est fait avoir par cette drogue tout simplement pour suivre ses copains

                S’il fume juste un joint le week-end de manière récréative, il n’y a aucun problème, c’est bien moins pire que l’alcool qui est parfaitement légal. S’il a encore de bonnes notes à l’école c’est probablement le cas.

                S’il est vraiment accro au point de fumer trois tarpés par jour, vous croyez vraiment que le type va vous dire de but en blanc qu’il se sent comme une merde au fond de lui et qu’il a choisi par hasard des copains « super équilibrés » qui sont tombés par hasard là-dedans parce qu’ils avaient croisé le mauvais type ?!?

                Vous avez l’air d’en savoir aussi long sur la psyché humaine que sur le cannabis et le monde de la drogue c’est à dire pas grand-chose.

                • Merci Ilmryn pour toutes ces réponses, c’est clair, argumenté. Que faire de plus contre des gens qui prônent la peut et à ce titre veulent tout interdire ?

            • Ilmryn

              « Non, la dépendance au canabis et une dépendance psychologique pas physique, tant que le problème ou la condition psychologique qui vous a fait prendre cette drogue n’évolue pas vous êtes accros. J’ai cessé 15 ans de grosse consommation en un jour, net sans aucun problème. Pour la cigarette ça a été beaucoup plus difficile.

              Bref , «  »tout ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort » » , disait F Nietsche dans  » le crépuscule des idoles »…c’est d’ailleurs la petite phrase , qui , à ma connaissance a servi de socle à la notion de surhomme des Nazis…

  • Au passage, on peut quand même souligner que le retour sur le devant de la scène de ce socialisme archaïque assure quasiment la victoire du FN si il n’est pas sérieusement battu en brèche. Hamon a une voix qui porte, et paradoxalement, il véhicule un discours et des idées propres à le défaire lui même. L’idée la plus dangereuse, et Valls l’a souligné lors du débat, quoique vite fait, c’est l’idée selon laquelle le travail serait un gateau fini qu’on doit se partager. Cette idée entraîne mécaniquement une explosion de la xénophobie puisque l’étranger, en tant que pays ou d’individus sur notre territoire, devient automatiquement voleur, puisqu’il nous prend des parts de notre gateau.

    C’est la conclusion logique de cette vision du travail. Et Hamon se prétendant bienveillant envers les migrants, il est évident que son propre discours favorisera sa défaite tout en alimentant le FN, qui lui paraitra raccord, puisqu’il considère l’étranger comme un ennemi. Malheureusement, je doute qu’Hamon ait compris quoique ce soit et reste persuadé que c’est comme ça qu’il réussira. Il sera emporté avec l’eau du bain, au final.

  • Avec hamon , c’est la gauche habituelle, que l’on connaît bien:  » l’argent des autres gratuits pour tous « .

    • Je connais quelques électeurs de « Monte à lourd » qui n’apprécient pas Hamon. Pas sûr que ce dernier va faire le plain de la gogo-gauche du PS.
      De toute façon, même si Vals le remporte, nous assistons en direct à l’apoptose du PS pour reprendre une expression des biologistes qui va laisser des traces dans notre Histoire nationale.
      Mais la disparition de Vals risque de renforcer Macron qui pourrait devenir un concurrent sérieux pour Fillon, surtout que ce dernier doit faire face à la boule puante du Canard « enchanté » toujours là et au beau moment pour manipuler les âmes sensibles par ses provocations. Et tous les corbeaux de la presse à désinformation (y compris les TV et radio publiques) sont présents pour suivre le défilé et jouer de la caisse de résonance. Encore un héritage de Hollande qui n’a jamais compris qu’un service public d’information doit être neutre. Pauvre France et que reste t’il de notre démocratie quand le citoyen lambda est soumis tous les jours à la dictature des journalistes manipulateurs, ignares et peu scrupuleux plus préoccupés du scoop que de délivrer une information objective.

  • Inepties et tissus d’âneries (partisanes) que ce billet signé de ce petit Monsieur… jusqu’à la photo iillustrant choisie afin de faire passer BH pour un idiot. A gauche (la vraie); l’espoir (sociétal et pas politicien) renait grâce ce breton aux idées très audacieuses. On nous rabâche les oreilles avec la dette, BH vous parle de responsabilité écologique. Les grands de ce monde vous parle de réduction des déficits, BH répond dépenses et investissement sur l’avenir. A rebours des idées du moment, Hamon propose un programme innovant et novateur au sein duquel l’humain reprend sa vraie place, celle du centre.

    • Les grands de ce monde vous parle de réduction des déficits, BH répond dépenses et investissement sur l’avenir.

      Ça vous arrive d’ouvrir un œil sur la réalité ?
      L’état français dépense 24% de PLUS que ce qu’il prélève malgré sa place de no2 mondial pour la taxation et ça fait 42 ans qu’il n’a pas signé un seul budget positif. (Source « Projet Loi de Finances » 2015)

      L’argent « gratuit » y compris des générations a venir coule à flot en France ou il est pillé par les corporations d’état et le résultat est désastreux : salaires minables, 9 millions de pauvres, 6 millions de chômeurs.

      Le pays d’à côté avec moitié moins d’impôts et d’état n’a aucun problème, quasi pas de chômage, pas de dette, un social excellent, aucun zone de non-droit ni déserts médicaux, ni problème de retraite ou de faillite des comptes sociaux.

      On nous rabâche les oreilles avec la dette

      Entendu parler de l’Argentine et de la Grèce entre autres ? Tu veux voir ce que donne un pays surendetté en termes de désastre social ? Tu trouves normal que les politiciens puissent lever des impôts sur des générations futures, pour acheter des votes ?

      Tu peux m’expliquer ce que font exactement les 4 millions de salariés d’état en trop payés avec « l’argent gratuit des autres » ?

      Effectifs et coûts
      ———————-
      1’183’000 – fonction hospitalière (94 milliards)
      1’052’700 – Enseignement (70 milliards)
      246’000 – Police et Gendarmerie (30 milliards)
      77’951 – Justice (7 milliards)
      263’350 – Armée (50 milliards)

      Total: 2,8 millions d’agents publics pour 251 milliards d’euros.

      Il y a 7 millions de salariés d’état, soit 4 millions de plus qui font… quoi ? Le budget de l’état est de 1200 milliards !
      http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-nouailhac/fonctionnaires-les-chiffres-qui-tuent-18-11-2014-1881987_2428.php

      Un graphique qui montre l’évolution emplois privés/publics :
      http://www.eclaireco.org/files/common/Depenses_-_5.jpg

      A gauche (la vraie); l’espoir (sociétal et pas politicien) renait

      Vous n’avez vraiment honte de rien.
      La France est en train de s’effondrer à cause du socialisme qui infecte la législation et la fiscalité et vous êtes là à chanter l’espoir d’encore plus de socialisme liberticide.

      Au classement de la compétitivité sur 148 pays la France est:
      -134ème pour les prélèvements obligatoires.
      -130ème place pour le poids global des réglementations
      -137ème pour les règlementations liées au fait d’entreprendre.
      -137ème pour la fiscalité défavorable à l’investissement privé,
      -134ème pour le taux d’imposition en pourcentage des profits,
      -117ème pour la flexibilité.
      -135ème pour la dette publique,
      -144ème pour les règles trop strictes encadrant les licenciements.
      -127ème pour les incitations fiscales à travailler
      -135ème pour les relations conflictuelles entre entrepreneurs et salariés

  • Le paradoxe est que les Américains persistent à ne pas condamner un système individualiste et non protecteur.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
1
Sauvegarder cet article

Candidat sous la casaque présidentielle, Manuel Valls a été éliminé dès le premier tour de la 5e circonscription des Français de l’étranger regroupant Monaco, Andorre, l'Espagne, et le Portugal. La claque l’a laissé sans voix : il a même décidé de fermer son compte Twitter.

🔴 Après sa défaite dès le premier tour des élections #Législatives, Manuel Valls supprime son compte Twitter. pic.twitter.com/pwNVKemzwx

— Élections 2022 🗳 (@2022Elections) June 5, 2022

La défaite de l’ancien Premier minist... Poursuivre la lecture

C’est fou : la sphère politicienne macroniste est en passe de s’étendre de la socialie la plus solférinienne à la droite LR la plus sarkozyste ; de François Rebsamen et Claude Bartolone à Éric Woerth !

Pour les deux premiers, respectivement ministre du Travail et président de l’Assemblée nationale à l’époque du quinquennat Hollande, le ralliement n’est pas encore totalement officiel. Mais pour Woerth, c’est fait : l’ancien ministre de Chirac et Sarkozy et actuel député LR a annoncé avant-hier qu’il allait se mettre en congé des Républ... Poursuivre la lecture

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles