Ségolène Royal fait scandale en défendant à nouveau la dictature cubaine

Malgré les condamnations de tous bords, Ségolène Royal a réaffirmé ses propos polémiques sur Cuba, « pas une dictature puisque 4 millions de touristes y vont ».

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ségolène Royal fait scandale en défendant à nouveau la dictature cubaine

Publié le 8 décembre 2016
- A +

Par Alexis Vintray.

Ségolène Royal persiste dans la défense de la dictature cubaine
By: UNclimatechangeCC BY 2.0

Ségolène Royal avait choqué les associations de défense des droits de l’homme par sa défense univoque de la dictature cubaine lors de l’enterrement de Fidel Castro. Représentant sur place la France, elle était déjà la seule membre d’un gouvernement européen à part Alexis Tsipras (extrême gauche grecque) à être présente à Cuba pour la semaine de deuil national organisée par les autorités castristes. Ses propos avaient été encore plus choquants, niant dans une large mesure la réalité de la dictature, comme ses dizaines de milliers de prisonniers politiques, les exécutions de masse, la persécution des homosexuels et autres.

À juste titre, la droite comme la gauche (Jean-Marc Ayrault, Jack Lang) ou le centre (François Bayrou) avaient très largement manifesté leur désapprobation devant cette défense du régime dictatorial cubain. Las, loin de s’excuser, ne serait-ce que par respect pour les victimes du régime, Ségolène Royal a enfoncé le clou à l’Assemblée Nationale, avec des arguments… surprenants ? Ainsi, à en croire l’actuelle numéro 3 du gouvernement français, le fait que Cuba accueille chaque année des touristes prouve que le régime n’est pas une dictature…

L’opposition a bruyamment fait entendre sa désapprobation à l’Assemblée Nationale pendant la réponse de la ministre lors des questions au gouvernement (vidéo dans le tweet ci-dessus), et les réactions choquées ont été foison depuis.

Des motivations bassement politiques ?

La défense par un ministre, dans l’exercice de ses fonctions, d’un régime dont la réalité des crimes est attestée est profondément inquiétante. L’absence de recadrage par le Premier ministre de tels propos l’est encore plus. La gauche morale est en lambeaux comme le notait Nathalie MP dans ces colonnes. Rappelons que plus d’un cinquième de la population cubaine a fui le pays pour échapper à la dictature et que les crimes du castrisme sont connus et documentés (cf. plus bas dans cet article).

Cette défense de la dictature cubaine a semblé tellement absurde à certains qu’ils envisagent des motivations politiques ou clientélistes. Ainsi du politologue Laurent Bouvet dans un post public sur Facebook :

laurent-bouvet

Ce n’est en outre pas la première fois que Ségolène Royal prend la défense malavisée de régimes dictatoriaux. En Chine où elle s’était fait remarquer par la bravitude, elle avait loué la rapidité de la justice chinoise. Une déclaration qui avait largement choqué et pour cause : Bruno Thouzellier, président de l’Union syndicale des magistrats, soulignait alors à propos de la déclaration de Ségolène Royal : « N’oublions pas que, dans ce pays, des centaines voire des milliers de personnes sont condamnées à mort chaque année et que ce sont les familles qui paient la balle ! ». Comme le régime, la justice chinoise est loin d’être celle d’un état de droit. Un détail manifestement.

Les internautes en tout cas n’ont pas tardé à moquer l’ancienne candidate à la présidentielle, en la présentant avec le dictateur nord coréen :

15327467_10211155097935568_273101150899093664_n

Rappel historique pour les adorateurs du régime cubain

Les crimes de la dictature cubaine sont désormais solidement documentés depuis la soixante d’années où les Castro sont au pouvoir. Malgré l’ignorance volontaire ou non affichée par Ségolène Royal. Prenons quelques exemples :

  • Rien qu’en 1960, la répression ordonnée par Castro débouche sur l’arrestation de 70 000 prisonniers politiques et 631 condamnations à mort. Tortures psychiques et physiques sont pratiquées et, selon un rapport d’Amnesty International, il y aurait eu plus de 20 000 prisonniers politiques cubains en 1961.
  • Des camps de concentration furent opérationnels en 1965, notamment pour les individus socialement nuisibles : prêtres catholiques comme homosexuels, témoins de Jéhovah comme proxénètes. Mais ce système trop voyant devait susciter des protestations internationales. Un système de travail forcé extrêmement violent lui fut substitué.
  • Ces pratiques n’ont pas disparu au lendemain de la prise de pouvoir. Ainsi, lors du printemps noir de 2003, 75 dissidents seront incarcérés et trois personnes fusillées.
  • Dans les années 2000, il y avait environ 300 prisonniers politiques. Encore aujourd’hui, plus de 20 000 Cubains s’expatrient chaque année aux États-Unis.
  • Au global, un cinquième des Cubains vivaient en exil à la fin du règne personnel de Fidel Castro. Plus de 100 000 Cubains ont subi sous une forme ou une autre la répression communiste.

Face à un tel soutien, au nom de la France, d’un régime dictatorial par un ministre de son gouvernement, Bernard Cazeneuve peut-il rester silencieux et ne pas rappeler sévèrement à l’ordre Ségolène Royal ou demander sa démission ? Le silence coupable actuel n’honore ni Matignon ni la France.

À lire aussi :

Voir les commentaires (30)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (30)
  • Défendre la dictature communiste cubaine me parait normal pour quelqu’un, comme Mme Royal,
    – qui n’a aucune conviction à part de faire carrière en développant son patrimoine ou ses comptes bancaires,
    – qui est plus connue pour faire des déclarations péremptoires et fracassantes sur des sujets qu’elle ne connait pas du tout, que pour analyser avec finesse une situation complexe et adopter des commentaires ou un comportement intelligents,
    – qui (une nouvelle fois) montre son mépris abyssal pour le « Peueueuple « qui peut crever de faim dans ses chaumières en ruine, ou de torture dans les geôles castristes pourvu que l’Elite soit rassasiée et que Madame Royal soit abreuvée de « mojitos » ou de « daiquiri ».

    C’est dramatique quand on songe d’une part qu’elle s’est présentée à l’Election Présidentielle française en 2007 et d’autre part qu’il y plus de 45% de votants qui la voulaient comme Présidente.
    C’est également dramatique quand le camarade Merluchon fait un tweet qu’il veut lyrique sur la mort de Fidel. N’est pas Hemingway qui veut !

    Ce simple constat montre comment la France s’est dégradée en 50 ans pour promouvoir de tels individus; ou alors il faut croire que l’Ecole de la République a réussi à lobotomiser beaucoup des cerveaux qui lui ont été confiés.

  • Elle s’en fiche, ils s’en fichent de ce que nous pensons; seul compte ce que veut entendre leur microcosme. On s’intéresse aux autres le temps d’une élection et encore, uniquement à ceux qui sont susceptibles de voter dans le bon sens. Les autres, c’est à dire l’écrasante majorité, on s’en fout (royalement). C’est ce que permet notre si belle démocratie que le monde entier nous envie…

  • pour memoire L egypte recevait, la Tunisie recevait beaucoup, l espagne revevait beaucoup, la grece recevait beaucoup, la bulgarie recevait beaucoup , la roumanie recevait beaucoup le nombre de touristes n a rien a voir avec le regime simplement le volume de devises

    il faut vraiment avoir une tete de linotte pour dire cela

  • « Ainsi, à en croire l’actuelle numéro 3 du gouvernement français, le fait que Cuba accueille chaque année des touristes prouve que le régime n’est pas une dictature… »

    A Cuba, pour la semaine de deuil national organisée par les autorités castristes, ses propos avaient été encore plus choquants, niant dans une large mesure la réalité de la dictature, comme ses dizaines de milliers de prisonniers politiques, les exécutions de masse, la persécution des homosexuels et autres. »
    Il est tout à fait inconcevable que, dans la « République exemplaire » de son ex, madame Royal puisse être maintenue dans ses fonctions ministérielles. Elle doit être révoquée sur le champ !

  • Et dire que cette femme là, s’était présentée à la présidentielle ! … elle est plus grave, si tant est que ce soit possible, que son ex, François 🙁

  • L’avis de tout les penseurs, philosophes, experts, journalistes et historiens on s’en fout . Chaque citoyen a son propre avis sur le régime castriste !

  • Ce n’est pas une première, mais une fois de plus, j’ai honte de notre gouvernement ! Et honte du si peu de réaction du peuple également. Honte de notre assemblé nationale.

  • Peut faut il que cette abjecte Royal aille serrer la main de Sherley Avila Leon!
    Elle ne pourra pas. Sherley c’est fait couper la main l’année dernière a coup de machette pour avoir protesté.
    Voici son témoignage….
    http://blog.victimsofcommunism.org/a-cuban-hero-speaks/

  • La marteau fait l’éloge du fossile

  • Les extrémistes ne sont pas toujours ceux que l’on désigne si facilement…
    Derrière les moralisateurs bien comme il faut se cachent de vrais fachos, mais de gauche ce qui est à priori acceptable, amoureux de la dictature.
    Excellent ! Merci « Ségo la haine » de montrer le vrai visage du rêve socialiste et son amour de la démocratie disons à sens unique.
    Certes reconnaissons à Castro d’avoir lutté contre vent et marrées contre l’impérialisme américain quand nous nous sommes écrasés et soumis comme des carpettes en Europe, mais cela ne doit pas occulter le reste.
    Nous vous demandons pardon pour les paroles de Mme Royal au nom de la France
    Avec une pensée pour tous les cubains affamés et les cubaines réduites à se prostituer pour survivre.

  • Segolène Royal dit que Cuba n’est pas une dictature car de nombreux touristes la visitent. J’ai vécu dans des dictatures militaires au Pérou avec le Général Bermudez,en Argentine avec le Général Videla,au Chili avec le Général Pinochet et tous ces pays accueillaient de nombreux touristes. J’attends donc une déclaration de Madame Royal affirmant que ces pays n’ont pas été des dictatures.

    Olivier Brière

  • Ils ont même ( Fidel & Raoul) laissé Guantanamo aux américains par solidarité concentrationnaire et gratos en plus !!!!

  • Faut-il rappeler que cette dame a été ministre (à moitié seulement) de l’Education Nationale, candidate à la Présidence de la République, Présidente de la région Charente-Poitou (qu’elle a laissé en faillite)?

    Grâce à la gauche française, nous pouvons nous dire qu’après tout, on a ce qu’on mérite, en l’occurence le fond du panier.

  • C’est comme soutenir cette idée ridicule que Hitler était un dictateur alors qu’en 1936 Berlin organisait les Jeux Olympiques d’été, jeux symbole de paix et de fraternité.

  • Donc en suivant la logique stupide de Royal, l’Espagne de Franco et la Grèce des colonels n’étaient pas des dictatures car c’étaient des destinations touristiques.

  • La Tunisie de Ben Ali, l’Égypte de Moubarak étaient des régimes ultra démocratiques vu le nombre de touristes que ces pays accueillaient.

  • A Cuba , les touristes sont le plus souvent dans des zones réservées interdites aux Cubains . La monnaie pour les touristes est une monnaie convertible interdite aux Cubains . Et à La Havane , pas un seul bateau de pêche ou bateau de petite taille .. Miami est à 100 km !

  • « Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît »

  • J’ai un scoop, Ben Ali était un grand démocrate, en plus il était membre de l’Internationale Socialiste, la preuve, il y avait plein de touristes qui allaient en Tunisie lord de son règne. J’invite Ségolène Royal à aller expliquer sa position à la famille d’El Sexto qui, à peine libéré, est reparti en prison sans passer par la case « procès » (même truqué, pourquoi s’ennuyer avec la forme) et si elle peut obtenir des nouvelles de celui-ci de son pote Raul, ce sera parfait !

  • Elle ne fait qu’exprimer sa nature réelle. Ce qui me révolte le plus c’est qu’elle ait des électeurs.

  • La ségolitude dans toute sa splendeur: cette femme, énarque sortie dans les derniers de la promo Voltaire, a depuis fait la preuve de toute son incompétence sur tout ce quelle raconte. Arriviste notoire, elle restera l’archétype du politicard français sans talent aucun, sans convictions, sans honte face à ses propres incohérences, à part œuvrer pour sa propre petite carrière. L’Histoire l’oubliera très vite. DEHORS !!!

  • Le régime cubain n’est pas dictatorial par contre le fait pour son successeur de la Région Poitou-Charentes d’intenter une action en justice pour faire la lumière sur sa gestion qu’on qualifiera « d’inventive » est fasciste. Je me demande si les Français ont conscience des gens qu’ils mettent à la tête de leur pays…

  • On ne peut exclure la bêtise, c’est ce qui frappe depuis longtemps chez elle.

  • Ajoutons à ce portrait d’une femme abjecte un fait professionnel :elle est considérée dans les cercles écologistes (ne pas confondre avec le parti vert)comme une incapable doublée d’une pusillanime .

  • On la savait fantasque imprévisibble, impossible à manager, piètre gestionnaire.
    Si, comme on le dit, sa danse du ventre à Cuba est intéressée et a pour but de s’attirer les faveurs des dirigeants de dictatures sud américaines pour soutenir sa candidature à je ne sais quelle sinécure très juteuse à l’ONU, alors elle devient méprisable.
    Je suis sans doute un vieux naîf mais je ne la pensais pas capable d’une telle bassesse.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nathalie MP Meyer.

Ségolène Royal est inhabituellement silencieuse.

À ce jour, pas un seul petit tweet sur les manifestations monstres qui ont secoué Cuba comme jamais le dimanche 11 juillet dernier. Elle qui, dépêchée par François Hollande aux obsèques de Fidel Castro en décembre 2016, voyait en ce dernier « un monument de l’histoire » qui avait permis aux Cubains de récupérer « leur territoire, leur vie, leur destin », n’a-t-elle rien à dire aux manifestants qui sont descendus par milliers dans les rues aux cris de « Liber... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Michel Faure.

La journée du dimanche 11 juillet 2021 va marquer l’histoire de Cuba.

Des milliers de Cubains, dans toutes les régions du pays, ont marché pacifiquement pour dire trois choses au gouvernement communiste de l’île : Cuba est leur pays, pas celui des autorités, du parti ou de l’armée. Ils exigent leur liberté et, enfin, affirment qu’ils n’ont plus peur, mais qu’ils ont faim.

À #Cuba ??, des #manifestations ont rassemblés des milliers de personnes, dimanche. Le pays traverse la crise éco... Poursuivre la lecture

Par Yves Montenay.

Cuba est un pays communiste style Corée-du-Nord, c’est-à-dire très en retard sur la Chine et le Vietnam qui ont choisi de se développer en tolérant un système capitaliste bien contrôlé politiquement[1. C’est ce que j’analysais en 2009 dans ma conférence « Pourquoi le Vietnam progresse et Cuba s’enfonce ? » pour le Cercle Frédéric Bastiat.].

Depuis le contraste s’est encore accru, la vie quotidienne des Vietnamiens s’est énormément améliorée, mais les journalistes continuent à être emprisonnés. La pauvreté des ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles