Contrepoints recrute son nouveau rédacteur en chef

Contrepoints, le site d’infos libéral et indépendant recherche son nouveau rédacteur en chef !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Logo du journal Contrepoints

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Contrepoints recrute son nouveau rédacteur en chef

Publié le 8 décembre 2016
- A +

Afin de remplacer l’actuel rédacteur en chef (qui restera présent en back-up), le journal en ligne Contrepoints cherche son nouveau rédacteur en chef.

Contrepoints est un journal libéral pérenne financièrement et en forte croissance (1,5m de pages vues/mois, +20% de croissance yoy).

Le poste est à pourvoir dès que possible

Mission :

  • Piloter au quotidien la conception et la diffusion du journal dans le respect de la ligne éditoriale définie par le bureau de l’association Liberaux.org ;
  • Être responsable du contenu et de la cohérence des différents articles publiés par Contrepoints ; déterminer les sujets à traiter, définir avec l’équipe l’angle des articles ;
  • Animer, coordonner et encadrer les salariés (deux secrétaires de rédaction, l’un en semaine, l’autre le weekend), les prestataires (community manager et conseiller), les éventuels stagiaires et les bénévoles (dessinateur, relecteurs, etc.) ;
  • Développer la production de contenu original par la rédaction en animant les conférences de rédaction ou en pilotant la production de contenu par les auteurs partenaires (newsletter auteurs, structuration du fichier auteurs, etc.) ;
  • Écrire régulièrement des articles et éditos ;
  • Assurer un reporting régulier au directeur de publication et au bureau de l’association du développement de l’audience et des progrès réalisés, liaison avec l’équipe technique et administrative.

Cette mission peut évoluer selon le profil du candidat retenu (organisation de conférences, représenter Contrepoints lors d’interviews ou de débats dans d’autres médias, travail sur la monétisation du journal, etc.).

Profil requis :

  • Expérience de rédacteur en chef ou rédacteur en chef adjoint ;
  • Expérience digitale impérative, avec une sensibilité pour les techniques SEO, réseaux sociaux, newsletter ;
  • Connaissance du libéralisme ;
  • Créativité et flexibilité.

Qualités facultatives :

  • La connaissance de WordPress est un plus, de même que Mailchimp ;
  • Maîtrise de langues étrangères autres que l’anglais ;
  • Être en relation avec des experts ou des organisations au fait de l’intervention de l’État dans des secteurs clés (par exemple les libertés civiles, la vie privée, la fiscalité, la santé, le logement, l’éducation, l’alimentation, la finance, la sécurité, etc.) ; 
  • Avoir un solide réseau au sein des médias et de la société civile.

Conditions de travail :

  • La fonction s’exerce dans des conditions de télétravail. Elle demande donc une grande capacité de travail autonome. L’association qui édite Contrepoints envisageant de louer un espace de coworking à Paris, une attention particulière mais non exclusive sera donnée aux candidats de la région parisienne. Les impératifs du recueil des textes et la pression de l’actualité peuvent rendre les horaires irréguliers et tardifs ;
  • Le temps de travail envisagé pour ce poste sera à fixer avec le candidat retenu. Étant donné le fonctionnement d’un site d’information comme Contrepoints, le candidat doit être pleinement disponible en fin de journée ;
  • La nature du contrat est négociable (salarié ou travailleur indépendant). La rémunération sera concurrentielle et déterminée sur la base de l’expérience du candidat. Part variable possible sur l’audience.

Comment postuler :

  • Pour postuler, contacter alexis.vintray@contrepoints.org avec CV et lettre de motivation dans laquelle vous ne manquerez pas d’indiquer votre expérience et vos compétences en rapport avec les fonctions et conditions d’emploi mentionnées ci-dessus, accompagnés de vos prétentions de rémunération, le tout avant le 30 décembre 2016 à minuit ;
  • En raison du volume de candidatures reçues, seuls les candidats retenus seront contactés. Nous ne pourrons pas répondre aux demandes téléphoniques. 
Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
cartels mieux recruter
0
Sauvegarder cet article

Comme tout le monde, vous vous trompez probablement une fois sur deux lorsque vous recrutez des collaborateurs. Lou Adler, consultant américain en recrutements performants, propose une méthode permettant d’éliminer un maximum d’aléas en mobilisant la partie analytique, créative et émotionnelle de votre cerveau quand vous interviewez des candidats.

Pour y parvenir, il faut d’abord se rappeler :

– L’hémisphère gauche du cerveau est davantage concentré sur l’analytique et les processus.

– L’hémisphère droit est plus créatif ... Poursuivre la lecture

Depuis l’arrivée de nouvelles générations, nées avec Internet, les directeurs des ressources humaines sont bousculés. Les formes de leadership basées sur l’autorité ont été remises en cause et, en conséquence, les compétences humaines sont valorisées aux dépens des compétences techniques, puisque celles-ci peuvent s’acquérir tout au long de la vie professionnelle.

L'empathie, l'une des qualités essentielles

L’empathie, la créativité, la capacité à dialoguer et à expliquer sont devenues des qualités essentielles dans le management des f... Poursuivre la lecture

En France, il faut davantage d'enseignants, il faut davantage de juges, il faut davantage de policiers, il faut davantage d’informaticiens, davantage de plombiers et on pourrait allonger la liste…

Et cela pour d’excellentes raisons que nous allons rappeler, car des problèmes à résoudre sont très importants. Mais ces revendications se terminent par des demandes de moyens financiers… alors que la question n’est pas là.

Les raisons de recruter sont excellentes

Il n’y a pas assez de profs ? C’est vrai, il y a encore des classes surc... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles