Emma Morano, doyenne de l’Humanité, 3 œufs par jour

Emma Morano a fêté son 117ème anniversaire mardi 29 novembre 2016. Elle est sans doute la doyenne de l’humanité. Comme clé de sa longévité, elle confie manger 3 oeufs par jour.

Par Pierre Gosselin.

Emma Morano, doyenne de l'Humanité, 3 œufs par jour
By: James BoweCC BY 2.0

Rappelez-vous comment, depuis ces dernières décennies, existe un large consensus parmi les médecins et toute la profession scientifique sur le fait que les nourritures riches en graisses saturées, comme le beurre, le poulet avec sa peau, ainsi que les œufs, font grimper le cholestérol et, donc, augmentent le risque de maladies cardiaques dangereuses. Au lieu de cela, nous disent-ils, nous devrions nous concentrer sur une alimentation pauvre en graisses et riche en glucides. Évitez les œufs, nous conseillent-ils.

Cette période a correspondu a une hausse des crises cardiaques, par dizaines de millions, de morts précoces et aussi de dizaines de millions de cas de diabète de type 2. Il semble que nous assistions à l’une des plus grandes erreurs scientifiques de l’Histoire.

Heureusement, le monde médical est enfin en passe de revenir sur cette recommandation d’éviter les œufs.

La dernière anecdote en date démontrant que la diète pauvre en graisses et riche en glucides est fausse nous vient d’Emma Morano, qui a fêté son 117ème anniversaire mardi 29 novembre 2016. Elle est sans doute la doyenne de l’humanité. Comme clé de sa longévité, nous rapporte la BBC, elle confie qu’elle mange quotidiennement 3 œufs, et ce depuis toujours.

La longévité de Mme Morano, admet-elle, est partiellement due à la génétique, sa mère a atteint 91 ans et quelques unes de ses sœurs ont aussi été centenaires, et en partie aussi, dit-elle, au fait inhabituel de manger trois œufs tous les jours, dont deux crus, et ce depuis 90 ans.

Elle a mangé 100 000 œufs dans sa vie

Trois œufs par jour pendant 90 ans, cela fait 98 550 œufs. Ajoutez quelques milliers d’œufs pour les années précédentes, et vous parvenez facilement au chiffre de 100 000 œufs consommés tout au long de sa vie.

Cela en fait du cholestérol. Cholestérol dont les docteurs, dans un même élan, nous ont conseillé de le consommer avec modération. De toute évidence, la santé de Mme Morano n’a eu que faire d’eux et de leur consensus scientifique médical, et elle ne s’en est portée que largement mieux.

Vegans négligents

Et puis nous avons les vegans, des fanatiques affirmant avec véhémence que nous ne devrions pas du tout consommer de produit animaux, et font donc un tabou de la consommation d’oeufs. Heureusement, Emma Morano n’est pas la seule à ignorer le consensus médical, car certains politiciens italiens prennent aussi cela au sérieux. Par exemple, sur le site Treehugger, la député italienne Elvira Savino propose d’incarcérer les parents obligeant leurs enfants à suivre un régime vegan. Savino pense qu’ils devraient être poursuivis pour avoir « imposé à des enfants de moins de 16 ans un régime si risqué et dangereux ».

Pourquoi ? Treehugger explique

« Savino a proposé cette nouvelle loi après avoir été informée de certains incidents récents et dérangeants, mettant en cause des parents négligents et une nutrition inadaptée à de jeunes enfants. Dans un des cas, à Milan, un garçonnet de un an, élevé avec un régime vegan strict, ne pesait que 5 kilos quand il a été retiré à ses parents et a dû subir une intervention chirurgicale cardiaque urgente ; sa calcémie était à la limite la plus basse. À Gênes, un autre bébé a été hospitalisé plusieurs jours pour des carences en vitamines résultant d’un régime vegan. L’année dernière, une mère a reçu injonction d’un tribunal de cuisiner de la viande pour son fils de 12 ans, à la suite d’une plainte de son père, dénonçant un régime vegan qui entravait sa croissance ».

Nous sommes nombreux à avoir adopté la théorie darwinienne, mais n’en faisons pas subir les conséquences aux enfants ! Si vous pensez agir pour votre santé et sauver la planète en vous rendant malade, grand bien vous fasse. Mais n’imposez pas ce dangereux non sens à d’autres !

À titre personnel, j’ai modifié mon alimentation il y a une paire d’années, et les œufs sont maintenant devenus une part majeure de mon alimentation. J’en mange, en gros, 10 à 15 par semaine. Mon bilan sanguin et ma santé générale se sont énormément améliorés.

Et maintenant je pourrais bien en consommer davantage, étant donné la bonne santé constatée d’ Emma Morano.

Traduction Contrepoints.

Sur le web.