Non, tout n’a pas été essayé en matière de chômage

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
By: webhamster - CC BY 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Non, tout n’a pas été essayé en matière de chômage

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 28 septembre 2016
- A +

Par Vladimir Vodarevski.

Non, tout n'a pas été essayé en matière de chômage
By: webhamsterCC BY 2.0

Le ministère du Travail a publié les chiffres des demandeurs d’emplois à pôle emploi en août 2016. Ils sont mauvais. Le chômage augmente, de quelque façon qu’on tourne ces chiffres.

Cette augmentation n’est pas très surprenante. La France a connu une légère baisse du PIB au deuxième trimestre 2016, de 0,1 %. Ce ralentissement se traduit logiquement en baisse d’emploi. On peut noter que cette augmentation du chômage se produit malgré le programme de stages lancé par le gouvernement pour faire diminuer le chômage. Et malgré la baisse de l’euro, ou encore la politique très laxiste de la BCE.

Nos voisins ont de meilleurs résultats sur le chômage

En France, on considère qu’on a tout essayé contre le chômage. Pourtant, d’autres pays ont de meilleurs résultats. Le Royaume-Uni par exemple. Cependant, ce pays est décrit comme une catastrophe sociale. Par exemple, on insiste sur les contrats zéro heure. Alors que ceux-ci sont marginaux (2,3 % à 2,5 % des actifs), et que la France remplace les CDI par des CDD (pour la situation au Royaume-Uni, voir ici).

Ou encore l’Allemagne, où les syndicats ont adhéré au plan de Schroder, en appliquant la modération salariale. Mais, malgré cette action syndicale en faveur de la modération salariale, la France dénigre cette politique en faveur de l’emploi (voir ici).

La France est même timorée face à l’évolution technologique. Alors que, historiquement, ces évolutions ont été synonymes de prospérité, la France craint le chômage (voir ici). Il y a une sorte d’enfermement idéologique qui refuse la réalité.

La France est entrée en période électorale. On va promettre et raser gratis. Mais, en attentant, la situation ne s’améliorera pas.

Sur le web

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • Bonjour Vladimir Vodarevski,

    Vous Etes économiste de formation, et moi simple quidam…….la situation économique de l’Allemagne est bien différente de la France……….Depuis son adhésion à l’union Européen il y a quelque années………..la France a perdue en matière économique tout son patrimoine industrielle…….ou peu s’en faut…..
    Je me souviens d’une époque ou toutes ces personnalités politiques ventés les futures emplois de service qui devait se créer car c’est ce que le pays allait devenir……………….des services à la personne, société de nettoyage etc etc etc…………
    L’Allemagne, elle, n’a rien perdue……………ou presque ! par contre, elle emploie énormément de gens venant de l’étrangers pour payer à la baisse tout les petit boulot de service justement à la personne ou en interrim……….pour l’industrielle.
    Chez nous, c’est pire, tout les salaires ou presque sont tirés vers le bas…………..j’en sais quelque chose je fais parti de ceux là………………..ouvrier qualifié avec un salaire de 2000 euros………….pour me retrouver 5 ans plus tard avec 1200 euros de salaire net faute de retrouver une qualification équivalente…………car les emplois dans ce domaine sont partis dans les pays de l’est………..cherchez l’erreur !!!!!!!!!!!!!!!! Chouette l’Europe !!!!! pour la finance c’est sur………..pour la classe d’en bas ………c’est un autre débat pas vrai ?,,,,
    Nous pourrions en débattre de longues heures, car chacun y trouve à redire ! l’Europe fut une belle idée………………mais détourné pour servir les mêmes profits…………..une petite poignées de politiques qui ne pense qu’à aservir une population au bord du gouffre !!!!!!!!nos politiques sont d’une certaines façon des criminels…………………. un peu comme à l’image de ce doit être le «  » » »métissage » » » Une invention purement politique ………..pourquoi est ce une obligation………foutaise, chacun est libre de choisir avec qui il doit être mélanger………….là, cela est imposé !!!!!!!!!!!!! enfin bref c’est un autre débat !

    • Sur la forme: l’abus de points de suspension et de points d’exclamation est dangereux pour la lisibilité.

      Sur le fond: vous exprimez beaucoup de choses dans votre commentaire. Je retiens LE point qui différencie la France de ses voisins. Ailleurs qu’en France on préfère des mini-jobs à pas de job du tout. En France on préfère des chômeurs plutôt que des mini-jobs.

  • La grande erreur est que l’Etat se préoccupe de l’emploi et des chômeurs. Il doit se préoccuper de balayer les obstacles à l’activité, sans se demander si et combien cela créerait d’emplois. Les premiers obstacles sont connus, rabâchés, et pourtant la crainte de voir certains profiter de leur disparition pour s’enrichir l’emporte sur le courage de les faire disparaître. Donc si, on a tout essayé, le reste (à commencer par laisser les entrepreneurs qui s’enrichissent dépenser leurs profits à leur guise et demander aux syndicats de faire la preuve de leur représentativité et de la légalité de leurs modes d’action pour avoir le droit de continuer à intervenir) ne serait pas socialement correct.

  • quand les politiques disent qu’ils ont tout essayé , ils parlent d’empêcher le plein emploi et ils ont tous réussi brillamment . leur dernière trouvaille pour résoudre le chômage , l’importation massive de pauvreté , il parait que cela enrichit …et c’est vrai , cela les enrichit !

  • Ce qui ne marche pas, c’est le traitement social du chômage et c’est la seule technique/manipulation utilisée par tous les gouvernements depuis 35 ans (au moins) par lâcheté, peur, faiblesse, clientélisme !
    Cette technique est non seulement inefficace mais ruineuse car elle a un coût !
    Pour qu’il y ait des créations d’emploi productifs (des vrais – pas des postes de fonctionnaires ou équivalents qui sont à la charge de la collectivité) il faut de la croissance économique.
    Or, il n’y a plus de croissance en France même lorsqu’il y en a une chez les autres (les cycles chers au capitaine de pédalo ne fonctionnent plus)
    car :
    – trop de secteur public non productif à la charge de la collectivité,
    – trop de dirigisme économique avec des incidences politiques désastreuses (SNCF, EDF, AIR FRANCE, AREVA)
    – trop de fiscalité sur le travail,
    – trop de fiscalité sur le capital (pas d’investissements),
    – absence de réformes,
    – pas liberté économique des entreprises,
    etc …
    en gros un modèle étatiste qui fait la preuve de son inefficacité !
    La France est devenue la championne du Monde de l’exportation de … millionnaires !

  • Ce qui n’a surtout pas été essayé c’est la Liberté.

  • on tourne en rond dans ce pays ; sans argent à dépenser , pas de croissance , sans croissance , pas d’emploi , sans emploi pas de pognon…..et quand on gagne un peu , l’état vous prend …..ho purré ! aurait dit hollande en apprenant les chiffres du chomage ….il est en plein dedans et nous avec ;

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Michel Gay et Dominique Finon.

Duplicité et effets d’annonces sont à la manœuvre dans l’Union européenne pour saborder discrètement le nucléaire dans les faits.

Paradoxe et duplicité

La Commission européenne a publié le 31 décembre 2021 un document appelé « taxonomie » sur les critères de classement des technologies pouvant donner lieu à financement privilégié par les fonds verts. Le nucléaire y figure ainsi que les centrales électriques à gaz très émettrices de CO2 (plus de 400 gCO2eq/kWh), sous le prétexte de faciliter la ... Poursuivre la lecture

Pierre Baudry. Un article de The Conversation.

Angela Merkel a incontestablement marqué l’histoire moderne de l’Allemagne. Son arrivée au pouvoir en 2005 et son exceptionnelle longévité – comparable uniquement à celles de Konrad Adenauer (1949-1963) et de Helmut Kohl (1982-1998) – font d’elle une figure centrale de la politique allemande et européenne contemporaine.

Toutefois, après la fin de son dernier mandat en 2021, son parti (CDU-CSU, démocrate-chrétien) et son successeur désigné, Armin Laschet, ont été vaincus dans les urn... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par David Camroux. Un article de The Conversation

L’alliance AUKUS, réunissant l’Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis, a officiellement vu le jour le 22 novembre 2021, lors d’une cérémonie de signature discrète à Canberra, environ deux mois après l’annonce publique et spectaculaire de l’accord par les dirigeants des trois pays concernés.

Dans l’intervalle, une avalanche d’analyses s’est concentrée sur les aspects stratégiques et géopolitiques de cette entente pour l’Australie et les États-Unis, tendant à minimiser ses dyn... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles