Croissance faible en France, la faute à « pas de bol » ?

Pour François Hollande, les mauvaises performances économiques françaises, c’est « pas de bol ». Les courbes de croissance disent l’inverse. La preuve en image.

Par Jean-Pierre Chevallier.

Nicolas Sarkozy n’a pas eu de chance : il a été élu en mai 2007 juste avant les grandes turbulences financières et la plus grande crise après celle de la Grande dépression de 1929.

Comme tous les énarques et hommes politiques français, son successeur était persuadé que la croissance suivant des cycles (ce qui est enseigné à l’ENA), qu’après cette crise viendrait automatiquement une reprise de l’activité ainsi que de l’emploi, donc : yaka attendre ! … sans rien faire !

Pas de bol : la croissance elle est pas là et la courbe du chômage elle s’inverse pas !

La croissance est même négative au 2ème trimestre par rapport au précédent en taux annualisé, ce qui est la référence aux États-Unis. En effet, d’après l’Insee, le PIB (en volume) a été de 529,6 milliards d’euros au 1er trimestre 2016 mais en baisse à 529,4 milliards au 2ème trimestre, ce qui correspond à une baisse (en pourcentage) de 0,038 % et de 0,151 % en taux annualisé arrondi logiquement à… 0,2 % !

Document 1 :

Croissance faible en France, la faute à "pas de bol" ?
Croissance France Etats-Unis (Crédits Chevallier, tous droits réservés)

Pire même : cette non-croissance résulte d’une baisse de 0,3 % (par rapport au trimestre précédent en taux annualisé) dans le secteur privé et inversement d’une augmentation des dépenses des Zadministrations publiques de 0,3% !

Document 2 :

Croissance France public privé

La croissance à la sauce hollandaise, c’est donc une recette qui repose sur une bonne louche d’augmentation des dépenses publiques financées par des emprunts à taux négatifs !

D’une année sur l’autre, la croissance atteint modestement 1,4 % grâce à un 2° trimestre anormalement dynamique,

Document 3 :

Croissance FR US

La croissance française était largement supérieure à celle des États-Unis pendant les 30 Glorieuses

Document 4 :

2016.08.18.4.gdpindex50

mais elle est devenue largement inférieure (à celle des États-Unis) depuis 1983, c’est-à-dire depuis que les Français élisent des hommes politiques qui appliquent une politique économique socialiste,

Document 5 :

2016.08.18.5.gdpindex83-1024x483

Les Américains ont redressé leur pays grâce aux Reaganomics, ce qui n’arrivera jamais en France.