Attentats de Bruxelles : deux souhaits à garder en mémoire

Grand place, sun after rain (Brussels) crédits RobinTphotos (CC BY-NC-ND 2.0)

Nous sommes très proches du moment où les terroristes vont gagner leur guerre.

Par le Parisien libéral

Grand place, sun after rain (Brussels) crédits RobinTphotos (CC BY-NC-ND 2.0)
Grand place, sun after rain (Brussels) crédits RobinTphotos (CC BY-NC-ND 2.0)

Toutes nos pensées vont aux victimes au lendemain des attaques aveugles d’un terrorisme barbare à Bruxelles.

Hélas, nous sommes très proches du moment où les terroristes vont gagner leur guerre. En effet, que veulent-ils ?

Certes, ils veulent tuer des gens, et ils y parviennent. Mais leur objectif ultime n’est-il pas que nous en finissions avec la démocratie libérale, la liberté de circulation et un haut, mais perfectible, niveau de respect des Droits de l’Homme ?

De Loi Renseignement en Fichier des passagers aériens (Passager Name Record), de rétablissement des contrôles aux frontières en déchéance de nationalité, en passant par les fouilles à l’embarquement du Thalys, force est de constater que le terrorisme djihadiste de Daech a déjà eu un impact sur l’Europe.

Vous verrez que dans quelques jours, Sapin ressortira son projet de suppression de l’argent liquide, pour lutter contre le terrorisme bien sûr.

Si ce soir nous pouvions formuler deux vœux, ils seraient : d’une part, une pensée pour les victimes, et d’autre part, un appel à la vigilance quant aux dérives liberticides que les politiciens ne manqueront pas de proposer.

En attendant, prions pour la Belgique et pour Bruxelles