Canada : Justin Trudeau torpille l’économie !

Justin Trudeau (Crédits : Alex Guibord, licence CC BY 2.0)

Avec son irresponsabilité financière, Justin Trudeau commet un crime de lèse-citoyen !

Par Nathalie Elgrably-Lévy, depuis le Canada.

Justin Trudeau (Crédits : Alex Guibord, licence CC BY 2.0)
Justin Trudeau (Crédits : Alex Guibord, licence CC BY 2.0)

C’est à n’y rien comprendre !

D’une part, le sous-gouverneur de la Banque du Canada, Lawrence Schembri, lançait un cri d’alarme mercredi relativement à l’endettement des ménages qui, selon lui, représente une « vulnérabilité importante de l’économie ». Il prône également un effort « d’atténuation des vulnérabilités » pour favoriser la croissance économique. Conclusion : l’endettement des ménages plombe l’économie.

D’autre part, Ottawa annonçait un déficit de 18,4 milliards de $, lequel atteindra certainement 30 milliards de $ si l’on tient compte des dépenses en infrastructures. Selon le gouvernement Trudeau, cet endettement devrait favoriser la croissance et la création d’emplois. Conclusion : l’endettement du gouvernement stimule l’économie.

Notre dette

Certes, un gouvernement n’est pas un individu. Entre autres nuances, on peut invoquer le fait que le premier vit indéfiniment, ce qui lui permet de rembourser une dette échue en contractant une nouvelle dette. Un individu n’a pas ce luxe. Mais qui que l’on soit, une dette doit toujours être remboursée.

Or, contrairement à un individu dont l’endettement n’engage que lui, celui d’Ottawa engage tous les Canadiens. Sa dette, c’est notre dette, car c’est de notre poche que sortira l’argent nécessaire à son remboursement.

Alors pourquoi une dette serait-elle nuisible lorsque l’individu la contracte lui-même, mais salvatrice lorsque l’État la contracte pour lui ?

Inconscience

Soyons clairs : l’endettement n’est pas source de prospérité ! Les déficits envisagés par Ottawa n’auront aucun effet durable. Et minimiser les montants en jeu relève de l’inconscience.

Un déficit de 30 milliards $, c’est autant que les budgets des ministères des Transports, de la Santé, de l’Industrie, de la Sécurité publique, de la GRC et de la Défense nationale réunis. Ça revient à augmenter les dépenses de 111,1 millions $ par jour ouvrable, ou de 13,9 millions à l’heure.

Avec son irresponsabilité financière, Justin Trudeau commet un crime de lèse-citoyen. Malgré tout, sa popularité augmente. Qu’il torpille l’économie importe peu : il est tellement mignon !

Sur le web