Les 14 principes généraux du management

Partenariat - Entreprise - Personnel (image libre de droits)

Les 14 principes de Fayol ne sont plus tous vraiment d’actualité mais certains méritent toujours notre attention.

Par Alain Goetzmann.

Partenariat - Entreprise - Personnel (image libre de droits)
Partenariat – Entreprise – Personnel (image libre de droits)

Les Principes généraux d’administration ont été publiés en 1916, il y a 100 ans, dans l’ouvrage L’administration industrielle et générale de Henri Fayol (1841 – 1925), 5 ans après The principles of scientific management de l’Américain Frederick Taylor (1856-1915).

L’organisation scientifique du travail élaborée par ces premiers théoriciens du management, inspirateurs de Henry Ford pour Taylor et André Citroën pour Fayol, va accompagner la 2ème révolution industrielle et contribuer à l’élévation phénoménale du niveau de vie de l’occident grâce à la multiplication de sa productivité.

Les 14 principes de Fayol ne sont plus tous vraiment d’actualité mais certains méritent toujours notre attention. On peut les résumer ainsi :

1. Division du travail

Le travail gagne à être décomposé. La spécialisation permet à l’individu d’accumuler de l’expérience et d’améliorer en permanence sa qualification.

2. Autorité / Responsabilité

Les deux vont de pair, la responsabilité étant le devoir d’atteindre des résultats, l’autorité le pouvoir de donner des directives en ce sens.

3. Discipline

Les employés doivent obéir aux ordres mais les chefs doivent assumer un vrai leadership.

4. Unité de commandement

Une même personne ne peut recevoir d’instructions que d’un seul manager.

5. Unité de direction

Les objectifs doivent être partagés autour d’un but unique afin de favoriser la convergence des efforts et la cohérence des actions.

6. Priorités de l’intérêt général

Les ambitions et l’intérêt de l’entreprise sont toujours supérieurs aux ambitions et aux intérêts particuliers.

7. Juste rémunération

Chacun dans l’entreprise doit recevoir une rémunération suffisante et équitable.

8. Centralisation

Il faut un système central. Le niveau de décentralisation est ensuite affaire de circonstances.

9. Hiérarchie

Une hiérarchie est indispensable à l’unité de sens mais les relations transverses sont également nécessaires.

10. Ordre

Les ressources de l’entreprise sont organisées avec soin pour la meilleure efficacité possible.

11. Équité

Chacun sera traité avec justice selon les mêmes règles.

12. Stabilité du personnel

Un personnel compétent et motivé ne le reste que s’il est respecté et maintenu dans une certaine sécurité d’emploi.

13. Initiative

Il faut constamment l’encourager. C’est une vraie force au sein de l’entreprise.

14. Esprit de corps

Aux leaders de cultiver l’harmonie, la cohésion et la confiance au sein de l’entreprise.

Ces 14 principes s’insèrent dans un contexte de leadership et sont toujours valables aujourd’hui, pour la plupart d’entre eux, 100 ans après. Henri Fayol postulait que le rôle majeur d’un dirigeant est de prévoir, d’organiser, de commander, de coordonner et de contrôler, ce qui reste toujours d’actualité.

De la deuxième à la quatrième révolution industrielle, bien des choses ont changé mais la gestion des hommes garde toute sa prépondérance. Le management s’est sophistiqué mais chacun sait aujourd’hui que les profits des entreprises sont le résultat de clients heureux et de salariés satisfaits. Comme l’affirmait Nicolas Machiavel : « C’est parce que les hommes sont toujours les mêmes que la connaissance du passé donne les clés du futur ».

Sur le web

Lire sur Contrepoints notre dossier Entreprise et management