Non, l’ordinateur à l’école n’améliore pas les résultats des élèves

Brad Flickinger-student_Ipad_school(CC BY 2.0)

À toujours vouloir « réduire les inégalités » en fournissant des ordinateurs aux élèves, on oublie que l’important est de savoir lire et écrire.

Par Nicolas Lecaussin

Brad Flickinger-student_Ipad_school(CC BY 2.0)
Brad Flickinger-student_Ipad_school(CC BY 2.0)

 

En France et ailleurs, les politiques veulent toujours apporter leur contribution, avec l’argent des contribuables, à la démocratisation des nouvelles technologies. Au nom de la lutte contre les inégalités, ils ont considéré que le fait d’équiper les écoles avec des ordinateurs portables et le Wifi tout en distribuant gratuitement aux élèves des ordinateurs portables, pourrait réduire les « différences » entre les enfants et améliorer leurs résultats scolaires.

Il y a quelque temps, l’IREF avait révélé par exemple que le Conseil général de l’Oise, en lançant l’opération Ordi60 en faveur du numérique dans les collèges, voulait offrir un ordinateur portable à tous les élèves du département. Fin décembre 2010, 47 000 ordinateurs avaient été distribués pour un coût total de 28 millions d’euros. Un calcul simple montre que le coût d’acquisition d’un portable était de 595,74 euros. Plein tarif ! Même en achetant un seul ordinateur, on peut très bien le faire aujourd’hui à moins de 300 euros dans certains supermarchés ! Alors, pour 47 000… Il est vrai, cette « noble » action avait été lancée avant les… élections cantonales de 2011.

Au-delà des gaspillages, ce genre d’opération s’avère même contre-productive. Un rapport du Département Éducation de l’OCDE publié en septembre dernier compare les résultats (lecture, mathématiques) des élèves dans 70 pays membres et révèle que les pays les mieux situés dans le classement PISA sont aussi ceux qui ont le moins investi dans les nouvelles technologies à l’école.

D’un côté, des pays comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la France, le Royaume-Uni, l’Espagne, la Norvège et le Danemark avec le plus grand nombre d’ordinateurs par élève dans les écoles et, de l’autre, Singapour, le Japon, Hong Kong, la Pologne et Shanghai, pays où les écoles sont les moins équipées en nouvelles technologies et où les élèves passent, en moyenne, deux fois moins de temps sur internet (voir le tableau joint). Ces derniers pays se retrouvent dans le haut du classement pour ce qui est des résultats des élèves en lecture et mathématiques.

Average daily minutes using internet at school
Average daily minutes using internet at school

 

Bien entendu, il ne s’agit pas de nier l’importance des nouvelles technologies dans les écoles. Mais leur utilisation peut s’acquérir plus tard. A l’école, mieux vaut apprendre à lire et à écrire correctement. Et ainsi, on pourrait économiser aussi l’argent des contribuables…

Sur le web