Des larmes de pétrole

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Des larmes de pétrole

Publié le 26 janvier 2015
- A +

Par René Le Honzec.

larmes de pétrole hollande rené le honzec

Je ne peux pas lancer le premier le baril sur Flanby, même si je me souviens de toute l’arrogance vertueuse de cette gauche qui, après avoir hurlé sa pureté face à des tas de pays pas trop démocratiques (euphémisme), vient s’incliner sur le pétrodollar, véritable roi d’Arabie saoudite bienheureuse et d’autres contrées voisines. Mais c’est une vieille habitude pour les socialistes que d’accueillir en son Internationale une bonne partie des despotes et potentats éclairés de ce que l’on nommait « le Tiers Monde ». Eh oui, Hafez el Hassad, Bourguiba, Gbagbo, etc.

Mais je ne pourrai m’empêcher de rappeler qu’on a beaucoup reproché à nos alliés américains l’accord Roosevelt-Ibn Saoud de 1945, d’avoir pratiqué avec nos amis anglais une politique pétrolière stricte et peu regardante, enfin d’avoir honni Bush pour avoir fait une guerre pétrolière en Irak.

Il est vrai que nous ne jouons pas dans la même cours : on a refilé « notre » pétrole saharien au FLN, on vend des ferrailles chenillées (mais pas de Rafales) aux Émirats arabes unis, on fait mine de ne pas agacer avec des critiques déplacées (avez-vous vu la décapitation de la dame sur le goudron public, là-bas ?) même si on murmure qu’on n’en pense pas moins.

Le Wahhabisme est une doctrine fondamentaliste, Ben Laden n’était pas un Saoudien par hasard, l’État Saoudien a soutenu les Afghans, une politique agressive de construction de mosquées à travers l’Afrique et des quantités d’écoles coraniques, de groupes de pressions, de groupes de combat, comme en Syrie, par exemple. Prétendre parler de l’Islam dans une optique laïque dans nos écoles et verser des larmes de pétrole devant un baril funèbre, c’est très socialiste (Chirac et Sarko auraient fait de même, je sais, mais c’est Pépère Ier qui est aux commandes du pédalo).

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • De toute façon, Chirac et Sarkozy sont tout aussi socialistes. C’est pas pour rien que le 1er vendait l’humanité dimanche dans sa jeunesse. Ca laisse des traces ensuite.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jean Degert.

La saison de Formule 1 s’achève cette année encore dans le Golfe persique, cette fois-ci dans trois pays différents, dont deux nouveaux au calendrier, le Qatar il y a deux semaines et l’Arabie saoudite le week-end dernier.

Le royaume dont le Prince Mohammed ben Salmane est devenu la figure à l’international, est le dernier à ouvrir ses portes aux compétitions sportives mondiales. Cette première épreuve s’est déroulée sur un circuit jugé très dangereux et dont la construction s’est achevée quasiment au dernier mo... Poursuivre la lecture

Par h16.

Il y a un an, Samuel Paty était décapité par un terroriste islamiste déclenchant une sorte de consternation de la classe politique et médiatique, la colère du peuple français et la résignation du corps enseignant qui, de PasDeVague en PasDeVague, sentait bien que cela devait arriver un jour ou l'autre.

De façon traditionnelle, des hommages furent donc rendus ce vendredi 15 octobre dans les établissement scolaires de la République. Heureuse surprise (c'est en tout cas ainsi qu'elle est présentée par le ministère de l'Édu... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Drieu Godefridi.

Après vingt années d'occupation de l'Afghanistan, au prix de milliers de milliards d'argent des contribuables américains, il était soutenable que les troupes américains devaient en effet se retirer et laisser le peuple afghan retrouver son autonomie — fût-ce en renouant avec l'islamisme le plus tribal, brutal, littéral et moyenâgeux, celui des talibans et de l'État islamique.

L'administration Biden aura toutefois réussi la performance unique dans l'histoire américaine de transformer un retrait qui aurait dû ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles