Propagande climatique : le climathon !

À un rythme hebdomadaire, le climathon primera tout au long de l’année 2015 les plus belles pièces de propagande climatique francophone.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
roue de la fortune credits kris krug (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Propagande climatique : le climathon !

Publié le 14 janvier 2015
- A +

Par Benoît Rittaud.

roue de la fortune credits kris krug (licence creative commons)

Avec la conférence Paris Climat qui se tiendra en décembre prochain, l’année 2015 va inévitablement être placée sous le signe de la propagande climatique la plus débridée et la plus outrancière. Pour ne rien rater de toutes ces merveilles de rhétorique qui nous attendent, je vous propose le climathon.

À un rythme hebdomadaire, le climathon primera tout au long de l’année 2015 les plus belles pièces de propagande climatique francophone. Un Vainqueur de la Saison (Hiver, Printemps, Été et Automne) sera ensuite choisi parmi les Vainqueurs des semaines de la saison écoulée, au moment de l’équinoxe ou du solstice selon le cas. Enfin, le meilleur des Vainqueurs saisonniers sera proclamé Grand Vainqueur.

Je compte donc sur vos nominations régulières et argumentées (les nominations pour la semaine n+1 sont à mettre dans le fil de la semaine n ; la promulgation du Vainqueur de la Semaine aura lieu chaque lundi matin). En outre, ceux qui veulent faire partie du jury sont invités à m’envoyer un mail.

Le Vainqueur de la Semaine 1

réchauffement climatique rené le honzecCette première semaine a montré qu’il n’y aurait pas de round d’observation entre les climathlètes, qui ont d’emblée donné le meilleur d’eux-mêmes. Le jury a particulièrement apprécié ce portrait de Nicolas Hulot publié dans M le Magazine du Monde co-signé par Pierre Jaxel-Truer et Stéphane Foucart. Un texte dont les fines nuances hagiographiques feraient presque passer pour articles critiques les portraits de Franco qui paraissaient dans les journaux espagnols des années 50. Le Journalderéférence rate le coche cette semaine, mais le jury ne doute pas des aptitudes exceptionnelles de son équipe et lui exprime sa confiance pour l’emporter une fois prochaine.
Hier matin sur France Inter, l’anthropologue Philippe Descola s’est surpassé pour tenter de devenir le premier vainqueur du Climathon, avec une splendide tirade renouvelant le classique « vote des pingouins » en un original « vote des glaciers » (Ça commence vers 26′20) :

« Il n’est plus possible, maintenant, avec le réchauffement global, de faire comme si il existait d’un côté la nature et de l’autre côté la société. Pour qu’un monde différent advienne, il est nécessaire de concevoir des systèmes collectifs dans lesquels les non-humains, les climats, les glaciers, les virus, les animaux de compagnie, etc., soient, d’une façon ou d’une autre, représentés, qu’ils réintègrent les collectifs de façon à ce que ce phénomène d’exclusion qui a commencé au XVIIIème siècle, qui a touché aussi pendant longtemps les peuples dits primitifs qui n’étaient pas conçus comme ayant les lumières suffisantes pour rentrer dans la cité politique, de façon à ce que ce mouvement puisse à nouveau rendre une vie collective, différente de celle que nous menons actuellement, possible, et qu’elle soit plus accueillante à toute forme de vie différente de la nôtre. »

Malgré cette percée tout à fait remarquable, personne n’a pu arrêter le rouleau-compresseur de cette semaine, François Hollande. Le Président de la République française a en effet réalisé un doublé particulièrement impressionnant en seulement quelques jours : avoir bombardé le susnommé Nicolas Hulot « envoyé spécial pour la préservation de la planète », puis avoir, dans ses vœux télévisés du 31 décembre adressés aux Français, notamment déclaré que :

« La France, elle a été capable, il y a maintenant 70 ans, de réunir une grande conférence pour les droits universels de l’homme. Et bien maintenant nous devons entraîner le monde pour qu’il puisse adopter à son tour une déclaration pour les droits de l’humanité pour préserver la planète. Et je ferai tout pour que, à Paris, en 2015, la conférence soit un succès. Parce que je veux que, lorsque nos enfants nous interrogeront, nos petits-enfants, sur ce que nous avons été capables de faire en 2015, nous puissions être fiers et leur dire que nous avons contribué à préserver la planète toute entière. »

Particulièrement sensible à l’instrumentalisation des générations futures, le jury accorde en outre ses félicitations au vainqueur de cette semaine pour être aussi parvenu à amalgamer droits de l’homme et droits de la planète.

C’est donc sur un rythme particulièrement soutenu que démarre ce climathon, laissant présager une compétition d’une très haute tenue.


Sur le web

Voir les commentaires (28)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (28)
  • En inventant des droits de la planète, l’anthropologue et le normal-président de service ont tout simplement amendé les droits de l’homme. Amender un droit ou une loi veut dire en réduire la portée ou le cadre d’application.

    Demain, il deviendra légal de déployer des escouades armées jusqu’au dents autour des vergers pour empêcher les sans-dents crève-la-fin de cueillir les fruits, même et surtout s’ils sont propriétaires du verger.

    C’est beau le progrès.

  • Celui qui nous tient lieu de président est moins sensible au sort des générations futures en ce qui concerne la dette!

  • Nombre d’émissions médiatiques sont conçues afin d’embringuer nos masses d’ignares et de naïfs dans les chiffres d’audimat et les budgets publicitaires y liés. Agissant de con-cert, nos amuseurs du soir, divers apparatchiks et petits marsiens verts à la cause ne sortiront pas trop déçus de leur « performance ».
    Chaque personne lucide sait que la désinformation se fabrique, se distille, par petites doses quotidiennes. Plus aucun média n’y échappe désormais.

    Notons aussi que les hautes qualités scientifiques d’un Hollande ou celles d’un Hulot les autorisent à toutes les fredaines climaxtologiques … :o)

    Ailleurs qu’en ce pays – jadis qualifié des Lumières – les gouvernants pensent pourtant autrement. Vous donnerais-je quelques références puisées à l’étranger ? Exemples :

    http://news.sciencemag.org/climate/2015/01/climate-change-skeptic-takes-reins-brazil-s-science-ministry?utm_campaign=email-news-latest&utm_source=eloqua

    http://economictimes.indiatimes.com/news/environment/global-warming/fears-of-man-made-global-warming-exaggerated/articleshow/45786412.cms

    http://www.dagelijksestandaard.nl/2015/01/perfide-albion-beknibbelt-op-controlebevoegdheid-brussel-inzake-co2-uitstoot/

  • Ce Climathon me semble être une très bonne idée

  • Les railleries et le déni, des moyens de stopper le réchauffement climatique ?

    Ou plutôt des moyens de se départir d’une certaine angoisse ?

    Car la planète est victime de l’homme, c’est une évidence. Une autre évidence, c’est que l’humanité rentrera dans le mur en criant : « ce n’est pas vrai ! »

    • C’est vous la victime. « La planète est victime de l’homme » : arrêtez de me sortir des mantras et sortez nous donc des faits.

        • Bullshit.
          Je peux ressortir en 10 min 25 publications soi disant scientifique de ce genre annonçant que les limites de la planète seront atteintes en 1978, 1983, ,1992,2000,2010…

          Des faits, pas des gogos qui se prennent pour des visionnaires parce qu’ils prolongent des courbes.

          • « Je peux ressortir en 10 min 25 publications »

            Allez-y

            • “In a decade, urban dwellers will have to wear gas masks to survive air pollution… by 1985 air pollution will have reduced the amount of sunlight reaching earth by one half,” according to Life magazine.

              “At the present rate of nitrogen buildup, it’s only a matter of time before light will be filtered out of the atmosphere and none of our land will be usable,” according to ecologist and UC Davis professor Kenneth Watt.

              “Air pollution…is certainly going to take hundreds of thousands of lives in the next few years alone,” lamented Paul Ehrlich, author and Stanford University biology professor.

              “By the year 2000, if present trends continue, we will be using up crude oil at such a rate… that there won’t be any more crude oil. You’ll drive up to the pump and say, ‘Fill ‘er up, buddy,’ and he’ll say, ‘I am very sorry, there isn’t any,’” warned Kenneth Watt.

              “One theory assumes that the earth’s cloud cover will continue to thicken as more dust, fumes, and water vapor are belched into the atmosphere by industrial smokestacks and jet planes. Screened from the sun’s heat, the planet will cool, the water vapor will fall and freeze, and a new Ice Age will be born,” warned Newsweek magazine.

              And my favorite, in light of the anthropogenic global warming alarmism of today: “The world has been chilling sharply for about twenty years. If present trends continue, the world will be about four degrees colder for the global mean temperature in 1990, but eleven degrees colder in the year 2000. This is about twice what it would take to put us into an ice age,” warned professor Kenneth Watt.
              “Man must stop pollution and conserve his resources, not merely to enhance existence but to save the race from intolerable deterioration and possible extinction,” said a New York Times editorial.

              “Population will inevitably and completely outstrip whatever small increases in food supplies we make. The death rate will increase until at least 100-200 million people per year will be starving to death during the next ten years,” according to Stanford University biologist Paul Ehrlich.

              Ehrlich continued: “Most of the people who are going to die in the greatest cataclysm in the history of man have already been born… [By 1975] some experts feel that food shortages will have escalated the present level of world hunger and starvation into famines of unbelievable proportions. Other experts, more optimistic, think the ultimate food-population collision will not occur until the decade of the 1980s.”

              “It is already too late to avoid mass starvation,” proclaimed Denis Hayes, Chief organizer for Earth Day.

              http://www.westernjournalism.com/apocalyptic-predictions-first-earth-day/2/#KcbZmRLGol07bR2U.99

              5 minutes. Donnez m’en 5 autres je vous sors les couvertures du tomes sur le refroidissement climatiques, les déclarations alarmistes du GIEC qui disait que la neige serait un souvenir en 2010, qu’il y aurait 50 millions de réfugiés climatiques en 2000 et que les Maldives seraient sous les eaux en 2020 ( ça les empêche pas de construire des aéroports) .

              Encore 2 et je vous sors les premières estimations de l’USGS qui prévoyaient que le pic de Hibbert serait atteint … En 1924, 1932, 1947,1978,1984,1992,2000,2010…. On l’attend toujours.

              Content ?

              • Le pic de Hubbert – et non de Hibert, ce doit en être un autre – a lui été atteint vers 2006. Pour l’instant, rien n’est venu infirmer ce fait… Et les chiffres des producteurs de pétrole (réserves, rythme de découvertes de gisements) eux-mêmes en attestent.

                Quand au réchauffement climatique, plus les moyens de mesures sont étendus et précis, plus le phénomène est confirmé.

                C’est déplaisant, mais c’est ainsi.

              • Vous ne savez donc pas ce qu’est une référence:

                Auteurs, année, titre et journal.

                Recommencez en vous concentrant cette fois

          • Ce n’est pas parce que dans le passé certains ont faits des prévisions hasardeuses qu’elles le sont aujourd’hui, tant les connaissances et le développement des systèmes d’information est considérable actuellement, d’autant plus que les besoins en matières premières explosent vu l’augmentation exponentielle de la démographie et des besoins/réclamations de chacun.

            • Apparemment, les producteurs de pétrole n’ont pas eu les mêmes infos que vous. Les cuistres.

              • Qui vous parle de pétrole? C’est une des ressources élémentaires, il y en a bien autres, en particulier certains métaux, qui deviendront rare à court échéance.

                • Pfff… Ce n’est pas parce que vous vous emmerdes dans la vie qu’il faut inventer des catastrophes. Je sais que vous avez envie d’y croire, parce qu’un futur à la mad max c’est quand même plus fun que métro boulot dodo, mais non, désolé, la réalité refuse toujours de se plier à vos fantasme. (La « réalité », c’est ce truc que les « experts » ecolos décroissants oublient toujours de consulter après leurs calculs savants).

                  https://www.google.fr/url?sa=i&rct=j&q=metaux+production&source=images&cd=&cad=rja&uact=8&ved=0CAcQjRw&url=http%3A%2F%2Fwww.societechimiquedefrance.fr%2Fextras%2Fdonnees%2Fannex%2Fcours%2Ftexcours.htm&ei=1k68VOzEHMLfaKCHgNgM&bvm=bv.83829542,d.d2s&psig=AFQjCNHkrVIFqdJxENZgDpwfjjnRLTwOPw&ust=1421713433590711

                  Ah tiens ça me rappelle encore une autre prédiction de gogo: dans les années 60 les mêmes prophètes de malheur qui nous annoncent des tas de trucs nous expliquaient qu’on allait manquer de cuivre à cause de l’explosion des standards téléphoniques. De grands visionnaires.

                  A CHAQUE FOIS vous vous plantez comme des loutres. A CHAQUE FOIS les Malthus de comptoir nous ressortent les mêmes fumisteries en prolongeant bêtement des courbes, et chaque fois la courbe s’infléchit dans un sens ou dans l’autre, ce que leurs esprits étriqués ne parviennent pas a comprendre. Alors ils trouvent une autre courbe à prolonger…
                  Gogos.

                  • Premièrement je n’aime pas trop ce ton désinvolte, qui vous dit que je fais du métro boulot dodo? Deuxièmement je ne suis le porte parole de personne.
                    Troisièmement, faire la part des choses entre le catastrophisme et le déni aveugle serait peut être un bon compromis. Vous interdisez toute réflexion à ce sujet. Vous abrégez le dialogue avec vos « malthusien ».

                    D’ailleurs votre site qui fait dépassé prouve quoi? Un nombre faramineux d’étude montre une raréfaction des matières premières à relativement courte échéance, que vous le vouliez ou non, que vous vouliez court circuitez la discussion ou non, que vous balayez cela par soumission idéologique ou non.
                    De toute façon, on a à faire ici qu’à un lobbying ultra libéraliste. Vous êtes dans votre rôle! C’est la démocratie! Mais vous n’avez aucun crédit.

                    • Ah ces turbo ultraliberalistariens, ils sont partout.

                    • Djamal: « Troisièmement, faire la part des choses entre le catastrophisme et le déni aveugle »

                      On vous a fourni une multitudes de faits provenant des scientifiques du GIEC eux-même qui infirment le catastrophisme et vous continuez à sonner comme une horloge cassée.

                      Djamal: « Un nombre faramineux d’étude montre une raréfaction des matières premières à relativement courte échéance »

                      Un nombre faramineux d’études disaient la même chose dans le passé et ça ne s’est JAMAIS confirmé.
                      Si vous aviez le moindre esprit critique on pourrait rigoler en choisissant une ressource et en faisant l’état des lieux contre les abrutis de malthusien qu ont tort depuis 200 ans , mais c’est une perte de temps.

                      Vous avez envie d’y croire, rien ne changera les versets de votre bible catastrophiste.

                    • L’immense avantage de vivre dans un monde économiquement libéral, s’il l’est autant que vos le prétendez, c’est qu’il est régi par une loi toute bête: l’offre et la demande.
                      Démontrez moi une quelconque raréfaction des ressources par une explosion de leur prix; pas par des études du genre GIEC qui ne semblent même pas savoir ce qu’est une donnée discrète.

                  • Décroissants? Mais vous êtes fou! Vous risquez l’infarctus à cause du cholestérol!

  • Le plus expert des « experts » en escrologie n’est pas un scientifique.
    Lorsqu’un scientifique me dit qu’il y a une éclipse tel jour/heure/min à tel endroit, je vérifie et je constate d’une manière récurrente qu’il dit vrai. La, je crois !!
    Comment je peux vérifier ce que dit le GIEC, leur père et/ou leur mère pour vérifier ce qu’ils racontent ?
    Je suis prêt a parier contre le GIEC sur des températures (+/- 1°C) a des endroits précis et vérifiables et a des heures et dates précises. Est-ce qu’il prennent le pari ?
    Sinon, avec des phrases , on peut inventer n’importe quoi ..
    J’attends .. je sais qu’ils ne prendront pas le pari ..

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jon Miltimore.

Le jour de la Terre, Wynn Alan Bruce, un écologiste et photographe du Colorado âgé de 50 ans s'est immolé devant la Cour suprême des États-Unis.

À la suite de sa mort, ses amis ont déclaré qu'il s'inquiétait du changement climatique. Kritee Kanko, la scientifique en chef de l'Environmental Defense Fund a déclaré :

« Ce gars était mon ami. Ce n'était pas un acte de suicide. C'est un acte de compassion profondément intrépide pour attirer l'attention sur la crise climatique. »

T... Poursuivre la lecture

l'histoire
0
Sauvegarder cet article

Harold Innis est sans doute le principal théoricien canadien de la communication même si son nom est moins connu de nos jours que celui de son compatriote Marshall McLuhan. La profondeur de ses analyses fait que sa réflexion sur les médias a traversé le temps pour garder toute son actualité.

Pouvoir et connaissance au cœur de la communication

Si McLuhan et Innis assument tous deux la centralité de la technologie de communication, ils en déduisent des implications différentes.

Alors que McLuhan considère que les technologies de l... Poursuivre la lecture

Nous avions déjà constaté lors d’un précédent billet que les reportages de Cash Investigation souffraient de biais idéologiques. Il s’agissait d’égalitarisme dans l’épisode concernant les inégalités salariales entre les hommes et les femmes. Ce nouvel épisode, consacré à l’entreprise McDonald's, baigne quant à lui dans un anticapitalisme primaire.

Valeurs nutritionnelles d’un Happy Meal

Cash Investigation s’attaque dans un premier temps à la valeur nutritionnelle d’un menu Happy Meal. Le reportage enfonce des portes ouvertes. Il est à ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles