Énergies renouvelables : Miracle au Vatican ?

Le Pape François prévoit une encyclique sur la nécessité d’une transition énergétique.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Pape François Credit Catho Alsace (Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Énergies renouvelables : Miracle au Vatican ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 21 décembre 2014
- A +

Par Thierry Levent

Pape François Credit Catho Alsace (Creative Commons)

Après la zen attitude face à l ‘énergie nucléaire, une autre conscience morale s’exprime sur l’énergie. Le Pape François, plébiscité par plus de 80% des Français à juste titre me semble-t-il, prévoit une encyclique sur la nécessité d’une transition énergétique. Elle ne parlera pas du CO2 mais uniquement de la gestion et de la répartition de l’énergie entre les différents pays dans une perspective durable. Ce qui ne semble pas hérétique.

Le Vatican montrera l’exemple en faisant appel majoritairement aux énergies renouvelables ainsi gravées dans le marbre des Saintes écritures destinées à gérer le devenir de l’humanité.

Le bide de la dernière conférence climatique (COP20) de Lima, censée préparer LA parisienne (COP21) en 2015, met en transe nos responsables politiques éco-conscientisés. L’aubaine est trop belle de faire appel à une personnalité consensuelle comme le pape François pour tenter de sauver les meubles parisiens tout en préservant l’idée d’une transition énergétique sanctifiée renouvelable.

Il convient d’apprécier à sa juste valeur l’approche financière de la filière éolienne, nouvelle religion et cache-sexe technico-verdâtre. La presse bien-pensante commence enfin à en décrire les dessous. Les énergies renouvelables sont au cœur des intérêts d’organisations mafieuses (italiennes pour ce qui concerne la France) où elles sont accusées d’avoir infiltré les Directions régionales de l’environnement ! Nous sommes assez éloignés des images pieuses.

Les financements de ces énergies sont officiellement protégés de toute indiscrétion par le gouvernement au nom du secret commercial. Philippe Martin (ex-ministre de l’Écologie) l’avait rappelé à Bruxelles qui imposait plus de transparence en intervenant auprès des instances européennes. Rappelons les conclusions très critiques de la Commission de régulation de l’énergie concernant les modalités financières du développement des renouvelables.

J.-P. Riou nous rappelle que les projets éoliens bénéficient d’avantages financiers colossaux, fonds européens FEDER, aides du département de la région, défiscalisations (Dutreil et autres) de 20% et 0% d’apport personnel. Ils masquent des mouvements de fonds qui attirent la mafia et finissent dans des paradis fiscaux. Toujours selon J.-P. Riou, il y a suffisamment de passerelles entre les frais financiers d’une dette de départ de 85% avec aides diverses dont l’européenne, le marché du carbone et maintenant l’effacement, pour faire disparaître vers le Luxembourg (entre autres), les sommes colossales d’argent public prélevées sur tous les ménages, même les plus modestes, entre autres par la CSPE, cet impôt innomé, de nos factures d’électricité.

Il est fascinant de constater que cette gabegie financière internationale prospère via une nébuleuse d’intérêts réciproques bien compris. Il n’y a aucune place à la théorie du complot : le GIEC, l’ONU, les ONG environnementales, les médias, les partis politiques, les investisseurs et marchés financiers plus ou moins opaques voire mafieux, s’auto-alimentent en surfant sur le slogan devenu universel du sauvetage urgentissime de la planète.

En attendant, le radicalisme écologique d’une minorité, qui se pare d’un moralisme en acier trempé, mine notre pays et bafoue la démocratie en jouant sur la couardise de notre microcosme politique. Étrangement, jamais aucune de nos icônes écologiques auto-proclamées ne s’insurge contre le racket décrit dans les lignes précédentes.

Peu importe, tous les moyens sont bons enrobés d’un bel emballage vert masquant l’arnaque. Il est temps de refuser ce genre de « cadeau ».

Voir les commentaires (28)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (28)
  • Tout est dit dans ce paragraphe :
    « Il est fascinant de constater que cette gabegie financière internationale prospère via une nébuleuse d’intérêts réciproques bien compris. Il n’y a aucune place à la théorie du complot : le GIEC, l’ONU, les ONG environnementales, les médias, les partis politiques, les investisseurs et marchés financiers plus ou moins opaques voire mafieux, s’auto-alimentent en surfant sur le slogan devenu universel du sauvetage urgentissime de la planète. ».
    Votre article est utile dans ce sens qu’il ne s’attache pas aux sempiternels détails techniques. Discuter du CO2 (quelle barbe !!!), c’est avaliser de facto que RC il y a et, surtout, cela réduit le débat à quelques iconoclastes auto proclamé spécialistes. Par contre, dénoncer les intérêts de certains en ayant de cesse de les pointer du doigt, sera payant sur le long terme, c’est ici que se situe le coeur du problème, c’est toujours le portefeuille…

    • Derrière la grand messe et la propagande du RCA et les collusions d’intérêts qui sont presque fatales dans ce contexte, il y a surtout un malthusianisme rampant qui ne dit pas son nom.

      La mondialisation et le développement des communications impliquent de profondes transformations dont il est difficile d’imaginer les conséquences. Mais ceux qui détiennent le pouvoir, politique ou économique le ressentent évidemment comme une menace pour eux-mêmes. Ils deviennent tout à coup très conservateurs et sensibles aux thèses malthusiennes qui vont dans ce sens.

      Il n’est pas étonnant qu’ils obtiennent le soutien de l’Eglise et du Pape. Nul n’est plus conservateur que l’église (quelle que soit la religion) puisque le monde doit être régi par les « saintes écritures » avec une évolution limitée à la « relecture » par quelques « initiés ».

    • il serait judicieux de parler des réfugiés climatiques français. Selon certains médias il y aurait en France 18 000 hectares de terrains constructibles classés en zone inondables.
      Est-ce bien la bonne information ?

      • Sans oublier non plus le quart monde européen, dont le dilemme quotidien est de se chauffer ou de se nourrir, la France compte 11 millions de précaires énergétiques et si les charges afférentes au développement des énergies intermittentes et de surcroît onéreuses continuent à s’accroître, elle en comptera bien plus encore et ce très rapidement.

    • Je reviens su l’encyclique (à venir) de François.
      En tant que catholique (et scientifique) je me demande quel pourrait être le message de Sa Sainteté le Pape. Nous chrétiens sommes confrontés à cette dualité :
      – en tant que fidèles au Christ, nous gérons notre relation à Dieu et aux Hommes (perso, mon intérêt porte plutôt sur ceux de sexe féminin -mais c’est hors sujet-)
      et là le Saint Père est notre guide,
      – en tant que citoyens (parts de César), l’aide du Pape nous est d’aucune utilité car son Infaillibilité se limite aux choses de la Foi.
      Mieux (Cf. la science au XVIème), un avis pourrait un jour lui être reproché !
      (A ce propos, je ne puis m’empêcher d’évoquer le « Procès de Zemmour » dont nos penseurs laïques pourraient avoir à répondre au Tribunal de l’Histoire)

  • Le complot mondial du réchauffement climatique ! complot qui n’a ni tête ni queue mais qui s’enracine là où pouvoir il y a

    • il n’y a pas de complot mondial du réchauffement climatique. d’ailleurs, personne ici n’affirme qu’il existe un complot mondial du réchauffement climatique

  • si dieu est maintenant avec les écolos …Duflot en sainte , la sainte vierge ne va pas s’en remettre 😉

    • Ce qui fait pitié dans votre réaction, c’est la démonstration, en moins d’une ligne, que vous n’avez rien compris au sujet exposé.

      • pourquoi , il y a quelque chose a comprendre ..non le réchauffement , l’écologie etc , c’est comme une histoire belge , c’est pour rire entre 2 verres de bière et une poignée de frites

  • Pas clair cet article, et trop long pour résumer ce qui a l’air d’être son fond: les énergies renouvelables sont un mauvais cheval.
    Bon, c’est un avis.
    Il y a quand même certaines situations qui méritent d’être remarquées; avez vous entendu parler de ce village de Bavière qui a fait le tournant panneaux solaires il y a plus de 10 ans et qui vit maintenant de son énergie; et même mieux, il en vend… c’est un micro-exemple de ce qui pourrait être fait au niveau local presque partout en France, la Bavière n’étant pas la Corse au point de vue luminosité; pour les gros demandeurs d’énergie: entreprises,… le solaire n’est sûrement pas suffisant.

    • ok vous pouvez nous donner des liens..et on peut regarder ça…
      je suis curieux de savoir comment on peut fournir assez de jus toute la journée avec des pv…

      A mon avis la question des subventions à l’intermittent est secondaire , la vraie question est que , dans le principe, l’intermittence qui devrait être un boulet pour un producteur d’électricité est en fait transférée aux concurrents ou aux consommateurs via l’obligation d’achat.
      Et il ne faut pas oublier que le renouvelable n’est pas un objectif..le but est censé être de réduire la consommation d’énergie fossile… et alors la question n’est pas d’obtenir 20% d’énergie renouvelable mais de déterminer le niveau d’énergie renouvelable optimum ( qui peut être proche de zéro) pour éviter la consommation d’énergie fossile.
      Notez que si pendant qu’il atteint ses 20% de renouvelable il double sa consommation globale on ne voit pas trop en quoi c’est défendable du point de vue écolo..

      Mais on s’en fout de la logique ou de la cohérence, car le renouvelable c’est bien. et maintenant c’est catholique..

    • Oui donnez nous des liens car il me semble que si ce micro-exemple devait se multiplier, on se demande bien qui pourrait financer ces installations, alors gardons raison, il est difficilement pensable que tout le monde va produire et vendre son surplus…
      Aujourd’hui l’on nous annonce l’équivalent foyers couverts par la production des PV et éoliennes, il serait intéressant aussi de nous dire combien de clients doivent passer à la caisse pour financer avec la part EnR de leur CSPE.

  • Dans votre liste de bénéficiaires, vous avez oublié les pays émergents qui ont bien compris l’intérêt pour eux de faire financer une soi-disant transition énergétique par les pays développés. Nul doute que le pae rejoindra cet intérêt…

  • Ce Pape m’agace de plus en plus. Mais bon il est populaire, alors ma foi… Enfin en même temps, ce serait dramatique s’il ne l’était pas. Cet homme semble bien plus accaparé par les sondages que par ses devoirs spirituels. Des qu’une position X ou Y peut lui permettre de ramener des points, il y va! A mort les convictions personnels, si les sondages sont bons!
    Ces prédécesseurs étaient loin d’être parfaits, et de toute façon, étant athée, ils ne me concernaient guère… Néanmoins je leur reconnaissais une certaine force de conviction, un certain courage politique en fait. Qu’ils aient raison ou tort. Le Pape François n’est qu’un politicien. J’ai l’impression de voir Sarkozy ou Hollande en soutane. Alors c’est sur, la masse est contente, on lui dit tout ce qu’elle veut entendre, mais on voit où nous a mené le populisme, aujourd’hui ou dans le passé.

  • Voici le courriel que j’ai envoyé à Radio Vatican

    « Je suis très surpris que Sa Sainteté prévoit une encyclique « climat » pour Janvier prochain.

    Ne savez-vous pas qu’il n’y a plus de réchauffement global depuis 18 ans, alors que, sur cette période, nous avons émis 40% de toutes nos émissions depuis le début de l’ère industrielle?

    Ne savez-vous pas que les projections des modèles numériques divergent de plus en plus des observations?

    Ne savez-vous pas que tout engagement planétaire de réduire nos émissions de CO2 aurait de terribles conséquences sur nos économies, et surtout, empêcherait le développement des pays en développement et celui des pays pauvres?

    Ne savez-vous pas que, sans énergie fiable, compétitive et non intermittente, des centaines de millions de personnes, obligées d’utiliser le bois pour cuire leurs aliments dans leur habitation mal aérée, et n’ayant pas d’accès à de l’eau potable, continueront à mourir?

    Le climat est ce qu’il est, depuis la nuit des temps: changeant, variable, imprévisible, parfois agréable, parfois rude ou très rude (Petit Age Glaciaire), et nous n’y pouvons rien. Alors, plutôt que de contribuer à plonger les peuples du monde dans la décroissance et la misère, soyez positifs et refusez de croire aux thèses hypothétiques et non prouvées du GIEC/IPCC, organisme « politique », sous l’égide de l’ONU, et qui est utilisé comme alibi pseudo-scientifique pour promouvoir ces thèses urbi et orbi.

    Je vous joins quelques documents, à titre d’information, et j’ose espérer que vous les lirez sans à-priori, avec objectivité et humilité.

    Ces documents ont été élaborés par un groupe informel de citoyens, ingénieurs, physiciens médecins, qui sont outrés par la propagande lyssenkiste en faveur des thèses du GIEC/IPCC, et qui, après avoir beaucoup travaillé la question, ont compris que le dogme du Réchauffement Climatique Anthropique est le plus grand scandale planétaire de tous les temps, au détriment des humains de notre Planète.

    Puisse ce message d’alerte être entendu par le Saint-Père et le Vatican ».

  • Un ami géologue canadien nous a envoyé ce petit courriel amusant.

    Dans son dernier message urbi et orbi aux peuples de la Terre, Francisco a déclaré solennellement de son balcon en pointant le toit de la Chapelle Sixtine: « Vous voyez la pétite chéminée là haut? Fini la foumée noire et blanche! Cé sera désormais dé la foumée verte… sans carbone ! Et jé présentérai ma prochaine encyclique à Paris en 2015: Pacem in Verde (Greenpeace). Allez-en paix et n’émettez plous! »

    Le Vatican est le seul état à avoir atteint son objectif de réduction des émissions des GES : François a interdit l’encens et converti la papamobile à l’électricité.

  • D’où vient cette info que le pape ferait une encyclique sur ce sujet ???

  • Nous avouons ne pas etre sur de comprendre le sens de l’article. Les propos du pape sont souvent détournés mais la il n’y en a pas encore eu d’encyclique si nous avons bien compris… attendons de voir avant de juger. N’oubliez pas Saint François d’Assise et son respect absolu pour la nature, création divine.

  • Breizh et avenir de l’auxois, voici pour information le lien suivant qui pourrait vous éclairer:

    http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAEA0O00C20140125

  • wait and see.

    Reuter dit : « Le pape François travaille à la rédaction d’une encyclique consacrée à la relation entre l’homme et la nature, indique le Vatican vendredi. »

    Ce n’est pas tout à fait pareil…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Nous avons montré dans un précédent article que la stratégie énergétique 2050 annoncée par le président de la République relance insuffisamment le nucléaire, et que décarboner de façon compétitive et résiliente l’économie française à l’horizon 2050 nécessite de disposer à cette échéance d’une puissance installée nucléaire de l’ordre de 85 GW (60 à 65 % du mix électrique).

EDF est en grande difficulté financière, à cause de la sous-évaluation du prix de vente de l’ARENH (Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique), fixé à 42 euro... Poursuivre la lecture

La France était présentée il n’y a pas si longtemps comme une Union soviétique qui aurait réussi. Le point de départ est, à la Libération, le programme du CNR en particulier « Les jours heureux », et les ordonnances de 1945 qui ont créé la Sécurité sociale. La spoliation légale généralisée devenait le mode de fonctionnement du pays.

 

Néfaste par routine

À cause de cela les gouvernements successifs ont glissé vers un étatisme de plus en plus étouffant. Le vol légal, baptisé « solidarité » pour la « justice sociale » et « l’... Poursuivre la lecture

Par Michel Gay et Jean-Jacques Nieuviaert.

 

Selon un rapport du 28 avril du « Centre for Research on Energy and Clean Air », bien que les volumes de ventes aient diminué, la Russie a presque doublé ses revenus issus de la vente de combustibles fossiles à l'UE pendant les deux mois de guerre en Ukraine grâce à la flambée des prix. La Russie a perçu sur cette période environ 62 milliards d'euros de ses exportations de pétrole, de gaz et de charbon, dont environ 44 milliards vers l’UE, ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles