Students for Liberty Grenoble renaît enfin

Un communiqué de l’antenne grenobloise de l’association Students for Liberty.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
BannièreSFLGrenoble (Crédits : SFL Grenoble, tous droits réservés)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Students for Liberty Grenoble renaît enfin

Publié le 14 décembre 2014
- A +

BannièreSFLGrenoble

L’association Students for Liberty Grenoble, créée en 2012, revient en cette année 2014 avec un projet neuf et une équipe dynamique. Le réseau Students for Liberty, créé il y a à peine 6 ans, est présent sur tous les continents, et regroupe à ce jour plus de 1100 associations à travers le monde.

Membre du réseau européen de Students for Liberty, l’association SFL Grenoble est menée par de jeunes étudiants de l’agglomération. Elle se propose de promouvoir les idées libérales au sein des différents campus et écoles de Grenoble. Ceci, afin d’amener les étudiants à remettre en cause les préjugés communs sur le libéralisme au moyen du débat et de la réflexion. Cette démarche passe par l’organisation de café-débats (cafés libres), projection de films (ciné libres), conférences ainsi que la promotion d’ouvrages souvent méconnus et qui constituent pourtant des références pour nos idées.

D’ores et déjà, nous avons organisé avec succès un premier café libre le lundi 1er décembre sur le thème « quelle Liberté aujourd’hui ? ».

Dans l’esprit du réseau Students for Liberty, SFL Grenoble tient également à marquer son indépendance vis-à-vis de toute formation politique. Elle n’est ni un parti politique, ni ne soutient quelque parti que ce soit. Elle n’a pas vocation à faire descendre des gens dans la rue ou à organiser des campagnes de collage au profit de mandats électifs. Par ailleurs, l’association veut relayer toutes les nuances du libéralisme, sans parti pris pour une école ou un auteur, dès lorsqu’il s’agit de promouvoir un gouvernement limité qui intervient le moins possible dans les choix de vie et l’économie. Ainsi nous rejetons tout constructivisme de droite comme de gauche pour promouvoir une société libre.

C’est dans cette logique que nous recherchons encore et toujours des libéraux grenoblois enthousiastes à l’idée de faire connaitre leurs idées, et de nous aider à organiser des évènements de qualité tout au long de cette année scolaire. Nous serons bien évidemment ravis de recevoir lors de nos évènements des Grenoblois de tous âges et horizons.

Si vous êtes intéressés pour rejoindre l’aventure, vous pouvez nous joindre par mail à grenoblesfl@gmail.com ou sur Facebook sur la page Students for Liberty Grenoble (https://www.facebook.com/SFLGrenoble). N’hésitez pas à venir vers nous pour toute question ou interrogation, et à très bientôt !

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Cent milliards d’euros à distribuer d’ici 2030 à des villes européennes pour devenir « neutres pour le climat » ! Et allons donc !

La foire aux subventions tous azimuts pour les villes neutres en carbone

La foire aux subventions juteuses continue. Les milliards d’euros européens qui semblent tombés du ciel mais qui sont directement prélevés dans la poche des contribuables continuent d’abreuver le marché honteux des malins qui se pressent pour récupérer cette manne issue des impôts et taxes prélevés sur tous les citoyens.

Soyons... Poursuivre la lecture

Par Élodie Keyah.

Ce vendredi 11 juin, Students For Liberty - France organise La Grande soirée des Libéraux, un événement qui réunit les principaux représentants de la galaxie libérale française.

 

Directeurs de think tank, philosophes, économistes, essayistes, femmes et hommes politiques... Chacun prendra la parole pour présenter ses actions en faveur d'un monde plus libre. Après les présentations, il sera possible d'échanger avec eux autour d'un verre.

 

Ouvert à tous, cet événement est l... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

On ne sait toujours pas qui sont les étudiants directement responsables du collage placardé en mars dernier à l’entrée de Sciences Po Grenoble accusant nommément deux enseignants de l’établissement de « fascisme » et « d’islamophobie » (photo de couverture).

En revanche, on apprend aujourd’hui que le syndicat étudiant maison de Sciences Po Grenoble (une scission de l’UNEF baptisée Union syndicale ou US), avait installé depuis plusieurs mois un « climat de peur » parmi les étudiants en diffusant sur les rés... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles