L’incroyable déclin de la faim dans le monde

L’indice de la faim dans le monde en 2014 indique des progrès importants effectués en matière d’alimentation.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
sécurité alimentaire CC Flickr DFATD

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’incroyable déclin de la faim dans le monde

Publié le 2 novembre 2014
- A +

Par Alice Tiounine
Un article de Trop Libre

sécurité alimentaire CC Flickr DFATD

Le  13 octobre, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Programme alimentaire mondial (PAM) et le Fonds international de développement agricole (FIDA) ont publié un rapport sur la faim dans le monde qui montre un effondrement massif du nombre de personnes ayant des difficultés d’accès à la nourriture.

Les statistiques montrent que le pourcentage de population sous-alimentée, d’enfants de 5 ans en insuffisance pondérale et de personnes décédées avant l’âge de 5 ans, a reculé de 39% en 24 ans. Cette évolution rapide s’explique grâce à la croissance économique et aux programmes gouvernementaux. La pauvreté dans le monde a ainsi fortement diminué depuis les années 1990, particulièrement en Inde et en Chine, permettant aux populations d’avoir un accès plus simple à l’achat de la nourriture. En outre, les programmes gouvernementaux et les aides internationales ont joué un rôle essentiel dans l’accès des populations à une alimentation saine.

Entre 2009 et 2011, 35 millions de personnes sont sorties d’une situation de faim chronique. Depuis le début des années 1990, la part de la population sous-alimentée dans le monde est passée de 18,7% à 11,3% de la population mondiale, et de 23,4% à 13,5% dans les pays en développement. En dépit de cette progression spectaculaire, encore une personne sur neuf, souffre de sous-alimentation aujourd’hui, soit 805 millions d’individus, dont la plupart en Afrique subsaharienne (Angola, Mozambique, Niger, Tchad, Soudan, Centrafrique).


Sur le web.

Voir les commentaires (24)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (24)
  • « Trop libre » ne dispense pas de réfléchir. Vous venez avec un indice qui n’est que la bonne conscience débité à la demande. Enlevez vos oeillères, et regardez le monde avec vos yeux, vous allez être surpris.

  • tout cela n’est que statistiques , ce sont toujours ‘les mêmes’ qui meurent de faim donc cette population diminue par rapport aux ‘obèses’ , normal .

  • Il faut rendre hommage aux progrès scientifiques et techniques permettant ce recul de la malnutrition ☺

  • Bizarre, personne pour dire que pourtant, le genre humain produit de quoi nourrir plus de 9 milliards de personnes…
    Se féliciter des progrès apportés par le capitalisme et le « vrai » libéralisme soit, mais de là à garder la tête dans le sable comme une autruche… On n’est pas des pigeons ! -_-

    • Pourquoi « pourtant »? Attention à l’Effet Dunning-Kruger. Le transport, la logistique et le commerce mondiaux posent des problèmes très complexes.

    • Ah oui, et j’imagine que vous avez déjà des solutions à ces problèmes… Mmh ?
      Il faut le socialisme pour redistribuer les richesses du capitalisme… Un problème, si vous mettez le socialisme, il n’y a plus de richesses du capitalisme…

    • Camille: « Bizarre, personne pour dire que pourtant, le genre humain produit de quoi nourrir plus de 9 milliards de personnes… »

      C’est une connaissance extrèmement répandue, c’est implicite.

      Ce que les gens savent beaucoup moins (et pourtant c’est évident) c’est que les pays ou la faim fait encore des ravages ont des état de droit et des libertés économique et civile défaillantes ou inexistantes et que c’est bien pour cela que la nourriture n’est pas produite ou/et échangée correctement.

      Une très mauvaise idée, et les ONG l’ont apprise depuis, ce serait de c’est leur distribuer cette nourriture mondiale en surplus, parce que là vous tuez net le tissu productif qui ne peut lutter, les paysans délaissent les terres et c’est le cercle vicieux de la famine.

      Il faut être extrèmement prudent avec les aides pour ne pas financer au contraire les tueurs (guérilla, chef de guerre, comme en Éthiopie en 1984) ou ne pas détruire la paysannerie par une concurrence gratuite.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Famine_en_%C3%89thiopie_%281984-1985%29

      ————————
      Après, comment on arrête une guerre civile ou des tarés et instaure l’état de droit et la liberté chez les autres !??? Les tapis de bombes « démocratique » n’ont pas, c’est le moins que l’ont puisse dire, donnés des résultats merveilleux.

      Mais si on avait une solution, la faim dans le monde serait résolue et ces pays pourraient entamer leur ascension vers la prospérité.

      • @Ilmrin Peux de gens pensent comme cela et pourtant c est une réalité de vécu sur le terrain certainement, bravo pour votre commentaire éclairant.

    • Cette notion de genre humain, (comme la notion de classes) découle d’un modèle macroéconomique inepte. Ce genre de raisonnement n’a aucun sens : créez une usine gigantesque qui fabrique de la glace pour fournir la planète entière et dites moi comment vous allez faire pour que votre service marche aussi bien que l’équipement de réfrigérateurs dans chaque foyer.

  • Merci pour cette excellente nouvelle. Il y a encore du boulot mais c’est tout de même très encourageant 🙂

  • grace aux technologies capitalistes, la faim dans le monde diminue: https://www.youtube.com/watch?v=FP-embXA4cA

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Récemment, la Commission européenne a annoncé des propositions de révision de la réglementation sur le tabac. Il semblerait que les taxes en vigueur n’aient pas été révisées depuis… 2010, et qu’elles ne prennent donc aucunement en compte ni l’évolution du marché, ni les niveaux d’inflation ces dernières années.

Ce projet de réforme n’est que la pointe de l’iceberg en ce qui concerne les restrictions de consommation à échelle nationale et européenne. Que ce soit en termes d’alimentation, d’alcool ou encore de tabac, ce paternalisme pose... Poursuivre la lecture

Par David Zaruk. Un article de Risk-Monger

Le monde est fait de soleil et de papillons, de roses et d'arcs-en-ciel. Si nous pouvons empêcher le Père Profit de violer Mère Nature, nous aurons ce monde dont nous avons rêvé... merveilleux, sans produits toxiques, plein d'amour, de paix, d'espoir et de bonheur.

C'est la maladie du rêveur qui sous-tend l'idéologie de l'agro-écologie. Tout ce que nous avons à faire est de nous débarrasser du mal, de l'humain, et la nature nous fournira en abondance toute la nourriture et la subsistanc... Poursuivre la lecture

Par J.D. Tuccille.

Si vous êtes un pessimiste compulsif (et qui ne l'est pas, de nos jours ?), vous avez probablement les yeux rivés sur la hausse des prix des denrées alimentaires et la menace de nouvelles augmentations à venir. Les perturbations de la chaîne d'approvisionnement, les blocages dus aux pandémies et les sanctions économiques ont fait grimper en flèche le prix des engrais avant même que la Russie n'envahisse l'Ukraine, menaçant ainsi les exportations de céréales et la disponibilité d'engrais pour les cultures.

C'e... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles