Alors que la France coule, la majorité délire, et l’opposition dort

La situation économique du pays se dégrade. Pendant ce temps, que proposent ministres, députés de la majorité et opposition ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
singes credits Denis Bocquet (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Alors que la France coule, la majorité délire, et l’opposition dort

Publié le 30 octobre 2014
- A +

Par Vincent Bénard.

singes credits Denis Bocquet (licence creative commons)

Vous le savez, la situation économique du pays se dégrade semaine après semaine. Le chômage empire, les chiffres du pouvoir d’achat sont désastreux, le mal logement s’amplifie, et, pire encore, aucune perspective crédible d’inversion ne se dessine.

Ce tableau général est largement corroboré par mes contacts, au plan local, avec la société civile. De toutes parts m’arrivent des bruits d’amplification du marasme ambiant. Rien de statistique, mais les dépôts de bilan ou fermetures d’activités de petits commerces se poursuivent à rythme soutenu, les ventes immobilières sont atones, de nombreux petits employeurs affirment avoir dû comprimer leurs effectifs, etc, etc, etc.

Pendant ce temps, que proposent ministres et députés de la majorité ? Ont-ils pris la mesure de l’abîme qui se présente à nous ? Jugez par vous même :

Le gouvernement annonce un recours accru aux contrats aidés, 80 000 de plus en 2015. On ne sait évidemment pas comment ces contrats seront financés, et naturellement, aucun ministre ne semble vouloir tenir compte du fait qu’aucun plan antérieur de contrats subventionnés n’a produit la moindre baisse du chômage.

Fleur Pellerin, qui n’a pas plus lu Bastiat que Modiano, annonce une taxe fantastiquement intelligente sur les cartouches d’encre pour financer un conseil national du livre dont j’ignorais l’existence, mais sans lequel, n’en doutons pas, pas un seul livre ne se vendrait encore…

Deux députés PS, Sylviane Bulteau et Jean Cresta, demandent « subtilement » au ministre des finances s’il envisage de « réguler » les ventes immobilières de particulier à particulier en ligne, arguant que ces ventes, échappant aux réseaux traditionnels, engendreraient un « manque à gagner » de 312 millions d’Euros en taxes. Naturellement, ils ne se demandent pas ce que les usagers du bon coin font de ces 312 millions de « non-manque à gagner ».

N’oublions pas le petit amendement chafouin obligeant les entreprises voulant engager des stagiaires à obtenir un certificat auprès de l’inspection du travail.

Ai-je mentionné que l’usine à gaz du compte de pénibilité entrait dans sa phase de mise en œuvre opérationnelle ?

La clause de la loi Hamon obligeant toute entreprise cherchant un repreneur à avertir les salariés en avance entre en vigueur en novembre, et ne sera pas supprimée.

Un amendement renforce la répression contre tous ceux qui prétendent s’affranchir du monopole public le plus dispendieux et inefficient qui soit, l’assurance maladie connue sous le sobriquet de sécu. Il vaut mieux cambrioler des maisons que militer pour la liberté de choix des assurances sociales dans ce pays.

Et enfin, cerise sur le gâteau, un certain Gérard Bapt, député PS, a fait passer un amendement conduisant à assujettir les dividendes de SA/SAS versés aux dirigeants et créateurs, aux charges sociales, plus de 60% de taxes sur une masse qui subit déjà un des Impôts sur les Sociétés parmi les plus élevés du monde. « Entreprenez, entreprenez, il en restera toujours quelque chose… pour l’État ! »

Bref, on oscille entre gesticulation ridicule et taxation mortifère, laquelle achèvera de tuer toute velléité d’investissement productif de moyen et long terme dans notre pays. Alors que celui-ci aurait besoin de voir l’énergie de ses entrepreneurs libérée, tout semble fait pour les étouffer. M. Valls ne sait que répéter l’acronyme « CICE, CICE » dont les 40 milliards qu’il représentera, dit-on, dans 3 ans, ne sont encore qu’une promesse. L’ambition réformatrice du gouvernement paraît bien pâle, et sa majorité semble prête à multiplier toutes les imbécillités pour rendre son travail encore plus ardu.

Le chef du gouvernement se dit « pro business » ? Pourtant, il n’a pas empêché l’amendement Bapt de passer. La droite ? Elle devait dormir, puisque ce n’est que 5 jours après le vote de l’amendement qu’un député UDI, J.-C. Fromantin, s’est aperçu de cette hérésie, félicitations tout de même à lui pour avoir su sonner le réveil. Quant à l’UMP, les dirigeants dorment encore. Prompts à mobiliser leurs troupes contre le mariage gay, issue ô combien secondaire, quoiqu’en pensent les plus conservateurs de mes lecteurs, ils sont en revanche incapables d’alerter les foules contre un assassinat délibéré de l’économie française par des idéologues économiquement aux abois. Le même reproche vaut contre les organisations patronales, qui auront attendu 6 jours après le vote de l’amendement Bapt pour se rendre compte qu’il y avait peut être un léger souci…

Si l’opposition est d’un niveau tellement faible qu’elle ne peut même plus réagir correctement aux hérésies nées dans les rangs de la majorité, on ne voit pas comment un changement de politique positif pourrait émerger de la fin du décidément désastreux quinquennat de François Hollande.

Pauvre France.

Voir les commentaires (105)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (105)
  • Ce gouvernement qui se dit pro-entreprise est le responsable de la non libéralisation (meme moyenne) de la société. Appuyé par le MEDEF (qui est un vulgaire petit groupement de bons a rien a part défendre leur propres interets de « grands » salariés comme la CGT,…), ce gouvernement va faire croire qu’il a pratiqué une politique libérale (car si on dit c’est que c’est forcément vrai) et les Francais deja bien haineux envers le libéralisme (pour les memes raisons, des mesures faussement libérales) va pouvoir s’exprimer en disant « vous voyez on a pratiquer le libéralisme ca ne marche pas, donc faisons de l’Etatisme »…

    Clairement tant qu’un gouvernement ou une opposition ne dit pas, au moins, l’évidence, c’est a dire :

    >Entreprise :
    – la moyenne de l’imposition en Europe est de 42%, la France est 1ere avec ses 65%, descendons la a 42 au moins…
    – les charges salariales sont de 30% en Europe, en France a 52%, descendons les a 30% au moins….
    – La flexibilité du contrat de travail, tout du moins la flexi-sécurité doit etre réfléchi, on parle d’un contrat unique, pourquoi pas, mais si ce n’est pas pour y mettre de la flexi-securité, cela ne sert a rien et donc concretement… pouvoir se séparer d’un salarié plus facilement avec 2 options, la rupture conventionnelle actuelle mais sans les indemnités si c’est une volonté du salarié et en contre-partie le salarié obtient son salaire plein au chomage (au moins pour les – de 1,3% du smic, les autres ca peut etre degressif). Et réfléchir, toujours en assurant le chomage, à la possibilité pour une entreprise de licencier plus facilement quand la situation de l’entreprise n’est pas bonne, quand le salarié n’est pas bon et qu’il a fallu plus que 2 mois pour l’évaluer,…
    – encourager (oralement ou structurellement seulement, je ne veux pas des politiques dedans) les initiatives privés comme la halle Fresynet de Xavier Niel et d’autres

    Vie civile :
    – tant qu’on aura 100.000 sans abris en France, on ne pourra se dire pays civilisé… dans ses 100.000 il y a un paquet qui demande a etre réinséré, une autre partie qui se laisse aller du a des situations atroces (perte d’enfants, qui enchaine sur une perte de femme, qui enchaine sur une perte de boulot, et la rue) nos impots doivent leur servir et non pas a payer grassement des agents publics que sont les députés ou sénateurs et autres privilégiés payés au frais du contribuables.

    Finalement, remettre de l’égalité européenne, de la liberté, et de la fraternité… des valeurs abandonnez par les politiques.

  • Merci pour cette publication

  • Vincent, ce gouvernement pro business, a quand même déclaré par la bouche de lebranchu, que le secteur public restera un sanctuaire.
    Ceci explique peut être cela …

  • Et le choc de simplification avec son comité qui planche, son secrétaire qui fait des annonces, les médias qui relaient, ça donne un peu d’espoir aux Français d’être écoutés? Au moins ils se disent  » ils essaient de faire quelque chose », nan?

    • Naon…..naïve de Mathilde !

      Vous croyez encore au père noël ?

      Au fait mon pote DSK, oui, celui dont le bras droit essaye de voler comme un oiseau. Il a planté un fond de plusieurs milliards en moins de 6 mois.

      Ils sont vraiment trop forts ces gars. A la tête du FMI, puis escroc, avant d’avoir été un exilé du zizi.

      Mais comment font ils ? Pas de glace chez eux ?

      • Naon, Paon, The paon?? 😉
        Bien sur que non, je ne crois plus au Père Noël, je suis naïve mais pas conne…Oui oui, j’ai su pour votre ami, il va vous falloir le soutenir le poooovre!
        Comment font-ils? J’en sais fichetrement rien, je suis incapable de prendre le bus sans payer mon ticket. Chaque jour je me demande qu’est-ce qu’ils vont bien nous trouver, de plus en plus original d’ailleurs, ça met de l’animation et du coup ils me font chercher de plus en plus de solutions, ils encouragent mon intelligence au fond, faudrait peut-être que je leur envoie une carte de remerciement, je vois ma vie différemment grâce à eux 🙂

    • Le pire c’est que le plus probable est qu’ils essayent vraiment de faire quelque chose.

      J’en viens même à espérer pour eux, qu’ils passent leur journées en gueuletons et congratulations réciproques, parce que si en plus d’être haïs par 85% des gens, en plus de passer leurs journées à se demander se qu’ils font là, à quoi ils servent, en plus de se dire à longueur de journée : ‘si j’avais su je serais pas venu’, en plus d’entendre ceux qui devraient les soutenir dire systématiquement l’inverse histoire de se rendre intéressants, en plus de se faire humilier à chaque fois qu’on leur pose une question exprès parce que l’on sait qu’ils n’ont pas la réponse … Si en plus de tout cela, ils se prennent la tête sur un truc comme le ‘pacte de res-pon-sa-bi-li-té’ dont le power point ‘confidentiel’ sortira en Avril 2017, ca doit pas être drôle leur vie…

  • Tant que le secteur privé ne sera pas complètement à plat, ils vont continuer.

    Quand le secteur privé sera foutu, les grands Énarques s’exporteront pour rejoindre leurs richesses déjà loin et placées à l’étranger.

    Il restera donc des petits fonctionnaires sans dents, des zombies de l’ancien monde du privé et une France complètement désintégrée.

    Il suffit de regarder la Grèce pour savoir comment cette histoire se termine.
    On va servir des soupes aux pauvres d’ici très peu de temps. Euh, pardon, c’est déjà le cas.

    En pire et globalisé, je veux dire.

  • L’UMP n’a pas mobilisé ses troupes contre le mariage gay, en fait l’UMP a été complétement surprise et débordée par ce mouvement, et n’a toujours pas compris ce qui s’était passé

    (Il n’y a pas que l’UMP d’ailleurs : la gauche tente toujours de se persuader que c’est un complot fasciste, le centre a regardé passer les trains des manifestants dans les deux sens, et le FN s’en éloigne comme de la peste pour ne pas gâcher son image ‘républicaine’ durement achetée.)

    L’UMP ne dort pas : l’UMP se regarde le nombril.

    Par contre, le pays dort : ceux qui ne passent pas leur temps à chercher du boulot, se battre avec la banque et les procédures administratives (pole emploi, caf, commission de surendettement, tribunal de commerce, ursaff, RSI, etc…) et à recompter leur budget trois fois par jour en se demandant comment ils vont finir leur mois, les autres donc, font le dos rond en priant pour que les bombes du licenciement et de la faillite tombent chez le voisin.

    Le pays dort, ou plutôt le pays a peur. Le pays est à l’image de son président, et le président à l’image du pays : sans vision, sans courage et sans énergie.

    • UMPs est mort. C’est acté. J’ai déjà essayé de leur écrire pour leur expliquer la vie des gens.

      Il n’y a rien à attendre de ces gens, ni des autres d’ailleurs.

      Je vais voter Besanceno, une bonne révolution communiste. C’est ça que la France doit avoir. Elle le mérite bien.

      • C’est d’une bonne révolution libérale dont la France a besoin, mais lobotomisé par un siècle et demi de propagande marxiste, elle est persuadée que tout progrès ne peux venir que de la gauche, que la révolution de 1789, la résistance, mai 68 sont de gauche …

        En fait, c’est assez simple : il a suffit à la gauche de revendiquer tout progrès pour se l’attribuer, de réécrire tout changement sociétal en lutte des classes, pour faire un hold-up sur tout ce que le marxisme et l’anarchisme ne sont pas et ne seront jamais : des forces de libération de la société.

        Il a fallut la preuve par le réel (l’élection du ‘moi président’) pour que les gens commencent à comprendre que le socialisme est tout sauf ce qu’il prétendait être.

        Et pris de panique que l’on découvre l’escroquerie, les rats (frondeurs) quittent le navire en prétendant que le ‘moi président’ serait de droite et non de gauche : normal, il a raté, et la gauche ne peut pas rater, la gauche, c’est le progrès, le bonheur assuré, un monde idéal sans inégalité, un monde de bisounours où tout le monde est libre, égal et fraternel.

        Pitoyable…

      • Alors oui, il y a peut être besoin d’une révolution communiste, pour que le pays se rende compte qu’il y a pire que l’escroquerie socialiste : il y a ceux qui croient de bonne foi que c’est pourtant tout simple : qu’il suffit de en supprimer l’argent pour supprimer le besoin, la frustration, la jalousie, les magouilles, la malhonnêteté, pour transformer les gens en anges et l’enfer en paradis …

        Y’a qu’à …

        (allez juste demander à ceux qui l’ont vécu ce qu’ils pensent du paradis communiste)

        • Il y a aussi ceux qui me disent, et c’est pas une blague, qu’il faut détruire l’économie pour sauver la planète et que le chômage et la pauvreté sont secondaires…J’adore la nature et les animaux depuis toujours, et je suis prêt à faire des efforts en ce sens, mais ces gens sont dangereux, de purs communistes maquillés en vert.

          • Leur but est la suppression du capitalisme responsable (selon eux) du malheur présent et futur de l’espèce humaine : il suffirait qu’une multinationale crée une industrie rentable de l’éolien, pour qu’ils montent des expédition de démontage des éoliennes et leur trouvent tout les défaut moraux possible.

            • Ben oui. Ça gâche le paysage et/ou ça empêche les petits poissons de dormir !

              • Si les petits ne peuvent dormir, c’est un énorme scandale.
                Par contre si nous ne pouvons dormir, c’est que sommes « dérangés » et non dérangés par les infra-sons ❗

                • Si les petits poissons ne peuvent dormir, c’est un énorme scandale.
                  Par contre si nous ne pouvons dormir, c’est que sommes « dérangés » et non dérangés par les infra-sons et que l’on n’aime pas ces moulins à vent ❗

          • Ils sont dangereux en rien… tout comme les idées libérales, elles n’ont aucune chance d’aboutir avec le systeme politique que l’on a. La destruction de l’économie entraine inévitablement une absence de revenu (confortable et non négocié) pour les politiques… bref ils n’en veulent pas, et comme le libéralisme entraine moins d’entrées insensés comme les radars, la baisse de leur effectif, la baisse de leurs avantages,… ils ne pratiqueront ni anti-économie, ni libéralisme.

            Après pour ma part, je suis libéral et donc par définition je respecte cette idée que certains ont qui considèrent que l’économie ne sert a rien, je connais certains paysans qui vivent de leur potager, et de leur basse-cour et n’ont clairement pas besoin de jouer dans l’économie actuelle… donc meme si ce n’est pas mon choix de vie, je respecte grandement cette idée… car pour moi, ca aussi c’est libéral, puisque c’est n’etre lié a aucune obligation et donc etre libre… autant que faire ce peut.

            • Il y a une différence entre dire que le capitalisme (pas l’économie; les paysans dont vous parlez font de l’économie autarcique) de sert à rien et vouloir détruire le capitalisme par tous les moyens en imposant leur doctrine.

              C’est l’éternelle question : un libéral doit il tolérer un dictateur, sous principe qu’on est libre de ses idées et que la dictature est une idée comme les autres ?

        • allez juste demander à ceux qui l’ont vécu ce qu’ils pensent du paradis communiste, dites-vous, ci-dessous la réponse de : Vladimir Boukovski – écrivain, ancien dissident soviétique et prisonnier politique:

          « J’ai vécu dans votre futur et ça n’a pas marché. » extrait de :

          • Et oui, l’Europe (et la France) sont devenues socialistes, c’est clairement une des raisons du bazar actuel : le libéralisme a baissé les bras à la chute du mur (persuadé que les gens ne seront pas assez stupides pour croire encore au mirage du socialisme vu l’ampleur du fiasco) … mais si : les gens ont voté Hollande, le surmoi Marxiste continue de polluer la vie politique allant jusqu’à paralyser complétement le pays.

            – vous avez une aspiration à l’ordre social ? Vous êtes un fasciste de la pire espèce…
            – vous préférez la liberté à l’égalité ? Vous êtes un profiteur, un opportuniste, un délinquant …
            – vous préférez les solutions qui marchent aux solutions parfaites ? Vous êtes un monstre au service des puissants…

          • il faut toujours rajouter socialo avant communiste pour écrire et dire « socialo-communiste » pour que personne n’oublie que c’est la même engeance

        • Ils veulent de la vertu, je leur donne le discours de John Galt.

          Je leur donne tout !

          Il faut etre lucide, qui d’autre que des communistes peuvent finir proprement (dans un bain de sang), le pays ?

      • Qui a transformé la mer d’Aral en désert ? L’ultra turbo libéralisme capitaliste, bien sûr ! Oh ben non, tiens… C’était en URSS. Cherchez l’erreur…

  • Si la droite dort, c’est tout simplement parce que les audacieuses de ses réformes quils proposent 2 ans apres une séquence de 10 années de pouvoir, ne sont que la répétition la reformulation de mesures qui ont déjà échouées, qui sont déjà en place et non appliquées, qui ont ete déjà rejetées car inapplicables.

    La surenchère de milliards d’économies ne change rien.

    Il n’y a aucun souffle, aucune ambition, juste de la gestion à la petite semaine.

    Mêmes les extrêmes ne proposent rien dautres qu’un assistanat sous l’administration d’état en faillite financière, éthique et morale

  • Cessons d’appeler « la majorité » cette armée d’intrus qui squattent les bancs de nos assemblées.

    La majorité, en France, elle s’abstient ou vote blanc. Cette majorité la est parfaitement lucide et ne délire pas, il est bon de le rappeler.

    • J’ai pas voté en 2012, ni en 2014, et je ne voterais pas en 2017 sauf si Marine a une vraie chance de gagner car je peux pas non plus accepter cette femme dangereuse à la présidence, elle est encore plus socialiste qu’Hollande en plus d’avoir des tendances fascistes…Suffit de voir ce que fait son équivalent hongrois Viktor Orban avec sa taxe Internet et sa mise en coupe réglée des journalistes et juges.

      • Vous résumez très bien le pourquoi de l’attitude de la droite : à quoi bon risquer de se compromettre en proposant quelque chose et en le défendant, alors qu’en l’absence de programme les électeurs voteront pour eux pour éviter Marine ?

        • Je ne serais plus en France en 2017, il s’agira juste d’un vote pour éviter que mon pays d’origine ne finisse par devenir la nouvelle copine du dictateur Poutine et de transformer la France en avatar russe, je peux pas faire ça à ma famille, qui m’a déjà demandé si je pourrais les prendre avec moi en cas de régime autoritaire ^^ »

          • Qu’est-ce que tu reproches à la Russie ? Crois-tu que notre beau pays est irréprochable ? Moi ce que je vois en France et pas en Russie c’est des taxes affolantes, des charges sociales tueuses d’emplois et d’entreprises,…
            Bref après sur Lepen je ne jouerais jamais la diabolisation de ce personnage, puisque tous les politiques disent la meme chose : l’UMP est devenu le petit chien-chien (et c’est irrespectueux envers les chiens) du Front national, leur seul sortie c’est sur le voile, sur les musulmans, les roms,… bref la haine de l’étranger au plus profond et toute l’UMP (Morano, Estrosi, Ciotti, Marini, Copé,…) profite de cette haine pour essayer de ramener des gens vers eux, donc l’UMP est exactement au meme niveau qu’eux (actuellement, ca n’a pas toujours été). Le PS, ais-je besoin d’en rajouter plus… c’est un parti qui a comme seul objectif la privation de toutes les libertés (manifester, humour, idées différentes,…) leur loi anti-terroriste (encore un bel épouventail pour jouer sur les peurs et faire accepter n’importe quoi au citoyen) bref … le FN, l’UMP, le PS c’est la meme maison et l’extreme gauche l’épouvantail des peurs c’est le méchant patron, le méchant libéralisme qui mangerait les petits enfants,… bref… Perso je continuerais comme je le fais, je ne me fatiguerais pas a me rendre aux urnes (sauf municipale car petite commune) et continuerais a essayer de construire le mieux possible le monde dans lequel je veux vivre… eux continueront à profiter de nos argents sans que personne se plaignent… bref a part changer de pays… il faut avancer, en les mettant de coté.

            • Pas de grosses taxes en Russie ????? C’est une blague ou quoi ?
              Les hauts fonctionnaires corrompus ponctionnent massivement les entreprises sous peine de les faire fermer, et le climat des affaires est si mauvais que les PME ne représentent que 4% des emplois et du PIB, c’est horriblement bas.
              Dans les systèmes autoritaires il y a des taxes cachées, n’oubliez jamais ça.

    • En fait l’auteur a raison : la droite dort : la droite ne vote pas ou vote blanc : persuadée que ‘la droite’ est ‘conservatrice, réactionnaire, fasciste, esclavagiste, égoïste, raciste, homophobe, coincée ….’

      Bref, persuadé par le mensonge socialiste qui leur a fait oublier ce que la droite voulait dire (pour reprendre)

      – L’idée que l’homme est toujours modelé (mais pas forcément déterminé) par des valeurs qui lui sont antécédentes et dont il a hérité ;
      – L’idée que les institutions sont nécessaires à l’homme pour se mettre en forme lui-même ;
      – Une certaine aspiration à l’ordre social ;
      – La tendance à pencher en faveur de la liberté et non de l’égalité, lorsque l’une et l’autre entrent en conflit ;
      – L’idée que la société est plus que l’addition des seuls individus qui la composent ;
      – Une certaine tendance à privilégier le concret par rapport à l’abstrait, l’organique par rapport au pur intellect, le particulier par rapport au général, la puissance par rapport à la connaissance (ou la “vita activa” par rapport à la “vita contemplativa”)

      et pas vraiment incarnée par une classe politique ‘de droite’ qui croule elle aussi sous le politiquement correct.

  • « Quant à l’UMP, les dirigeants dorment encore. Prompts à mobiliser leurs troupes contre le mariage gay, issue ô combien secondaire, quoiqu’en pensent les plus conservateurs de mes lecteurs, ils sont en revanche incapables d’alerter les foules contre un assassinat délibéré de l’économie française par des idéologues économiquement aux abois. »

    Quelqu’un attend encore quelque chose de la droite française ? Sérieusement ?

    UMP delendum est.

  • Les partis socialistes francais sont nettement plus sophistiqués en pillage que le clan de Wesley Mouch

  • Un article qui nous rappelle à la réalité, triste réalité où les choses continuent à s’aggraver.
    Et je peux pas croire qu’on ait une opposition aussi nulle et qui se soucie si peu d’économie, l’UMP est lamentable, et le FN je n’en parle pas.
    Avec une vraie opposition Hollande serait dans la mouise, mais non..Du coup l’UMP risque d’être une bonne blague en 2017, je sens que ça sera une répétition de 2007 avec ses promesses de changement, de révolution…et puis rien.

    J’ai toujours espoir qu’un jour la France s’en sorte et aille enfin de l’avant, mais chaque jour la réalité me dit que l’espoir n’est qu’un vain mot ici bas.

  • Il n’y a pas d’opposition en France. L’idéologie dominante des « élites » est un espèce de radical-socialisme malthusien et conservateur. Le libéralisme, seule solution pour sortir le France de l’ornière, ne peut être mis en avant, la majorité du corps électoral se composant de personnes très peu formées aux mécanismes économiques actuels, plutôt satisfait de l’assistanat et ayant été « formés » aux principes d’un Etat tout puissant et protecteur.
    Donc, pour prendre le pouvoir, ou le conserver, il faut aller dans le sens de cette espèce d’idéologie enfantine de « l’Etat-maman-papa » est protecteur, il m’aime et fait plein de choses pour mon bien. En fait tout le contraire de la réalité. étrange schizophrénie quasi collective qui amène au pouvoir des être de plus en plus nuls, de plus en plus vils depuis 40 ans. Peut-être le moment de changer est-il venu ???

    • Encore faudrait il un choix électoral, il n’y en a pas.
      L’expatriation est le seul moyen de changer la France à long terme, asséchant ses revenus fiscaux et la privant des talents qui pourront en payer par la suite.

      • Voter avec ses pieds, les communistes ont toujours détesté ce mode de scrutin. Allez savoir pourquoi…

        • Ne leur donnez pas de mauvaises idées, ils seraient capable de décider de relancer l’économie en levant une nouvelle taxe pour embaucher 400 000 contrats aidés afin construire un mur de fer tout autour de nos frontières. En plus, ca obligerait les gens à consommer Made In France.

        • Normal, ça renforce le capitalisme et affaiblit le communisme.
          Le plus bel exemple c’est Cuba, la communauté cubaine des USA (2 millions de personnes tout de même, que ce soit les immigrés ou leurs enfants/petits enfants nés aux US, pour une île de 11 millions d’habitants ça fait une sacrée perte) qui est prospère et a su profiter de la liberté. La comparaison entre Miami et Cuba est juste nette, et ils sont très proches géographiquement.

  • Comme dirait H16 : ce pays est foutu !

  • Le pays n’est pas foutu. Il faut absolument pousser vers la sortie les dirigeants radicaux-socialistes qui sont responsables de notre déclin depuis 40 ans.
    Pour ce faire, le vote « différent » est nécessaire. Qu’importe le désaccord sur tel ou tel point d’un programme électoral, il faut simplement NE PLUS VOTER pour les responsables du désastre : UMP, PS, PC, EELV, UDI, FDG, NPA.
    A chacun ses responsabilités.

    • C’est marrant ça, y a pas le FN dans votre liste, pourtant aussi gauchiste que Mélenchon ^^ »
      Certes ils sont pas responsables du désastre car pas au pouvoir, mais leurs idées restent dans l’optique d’un Etat fort.

      • C’est possible, mais pas tout-à-fait certain.
        La nullité économique de nos dirigeants actuels est en revanche indiscutable.

        Nous sommes nombreux à penser voter FN parce que c’est le seul moyen de virer le personnel politique et administratif actuel.
        Que faire d’autre ?

        Dans le pire des cas FN et PS se disputeront le vote populiste, ce qui aura au moins le mérite de nous sortir de la spirale socialiste, qui voit le PS profiter électoralement des catastrophes qu’il cause.

        • Le FN ne fera que les remplacer par un personnel administratif tout aussi mauvais, vous êtes au courant que le FN a commencé à recruter des gens passés par l’ENA, l’école même qui forme nos gouvernants ?
          Le programme FN n’est rien de plus qu’un programme soviétique, j’ai eu envie de m’étrangler en le lisant, une synthèse de l’URSS et du régime de Pétain, très indigeste….

          Je comprends votre ressentiment, mais voter FN pour punir le PS a autant d’intérêt que de voter PS pour punir l’UMP.

          Partez à l’étranger, réduisez votre conso au minimum syndical ou, si vous voulez vraiment voter, donnez une chance à Nous Citoyens qui est un parti libéral différent de l’offre traditionnel.
          Le FN est un parti d’extrême gauche avec des petits bouts nationalistes dedans, mais le résultat de ces politiques sont toujours les mêmes.

          • « Nous Citoyens » est mon choix de coeur, très, très, très loin devant tous les autres.
            Denis Payre est un héros.

            Mais il se casserait les dents sur les féodalités socialistes.
            Libérerait-il l’école ? La santé ?

            Il ne suffit pas d’avoir compris de quoi la France a besoin, cette partie-là est facile.
            Tous ici savons qu’il faut revenir au capitalisme, nous ne divergeons que sur l’importance relative des réformes sociétales.

            Payre n’a aucune chance de passer, encore moins de pouvoir prévaloir si d’aventure il passait.
            De plus en votant pour lui nous montrerions à quel point nous sommes faibles, je ne suis pas sûr que nous suffirions à faire de lui seulement un appoint politique qui lui permette de peser.

            Non, je ne vois que le FN pour secouer le joug socialiste, à court terme, pour que les socialistes qui tiennent les leviers du pouvoir les lâchent.

            À terme, c’est la démocratie directe qu’il faut viser.

            • Le FN n’avait aucune chance y a encore de ça quelques années.
              Aujourd’hui c’est improbable au mieux, mais plus du tout impossible…Alors pourquoi Nous Citoyens ne pourrait il pas ? Il faut commencer par le soutenir pour qu’il puisse étendre sa base et être entendu des médias.

              Le FN ne mettra pas fin au socialisme, ce sont des socialistes..Ils veulent maintenir les avantages des fonctionnaires, infiltrent les syndicats et refusent le travail le dimanche et exècrent l’ultralibéralisme, comme ils l’appellent, sans parler de la nationalisations des entreprises du CAC40.

              Le FN ne secouera rien, ils vont transformer le pays en régime autoritaire façon Viktor Orban en Hongrie, et là je peux vous assurer que vous n’en sortirez pas.

              Je comprends pas cette histoire de secouer le système par le FN alors que le FN est pareil mais encore plus socialiste encore, ça n’a ni queue ni tête :/

            • « Nous Citoyens » n’est pas parfait, loin de là, mais il a au moisn l’avantage d’être créé par des non-professionnels de la politique. Son programme est en construction, avec un débat public en ligne, difficile de faire pus ouvert. C’est encore ce qui se fait de mieux au doux pays de France!

            • Vous me faites penser aux nombreux socialistes qui ont voté Bayrou en 2007, parce qu’ils pensaient que Ségolène n’avait aucune chance, vu que la société française était trop machiste …

              Soit vous croyez à vos idées, et vous prenez le risque de perdre une élection.

              Soit vous faites comme nos amis les hommes politiques : connivences, alliances contre nature, renonciations, compromissions et langue de bois pour obtenir le pouvoir.

              Le FN est l’antithèse de Nous Citoyens : à la fois nationalistes et socialistes. Ce parti n’a de ‘droite’ que le nom qu’on lui a donné : Regardez leur programme, c’est un couper coller de celui du parti communiste, avec comme seule différence, la dictature du prolétariat national à la place de la dictature du prolétariat tout court.

        • Le FN ne fera qu’empirer les choses, avec son programme hyper-étatiste, dirigiste, isolationniste et autoritaire. Si vous tenez à la liberté oubliez le vote FN.

    • Si. Ce pays est foutu. Il est bien, techniquement parlant, ruiné !
      C’est pas un scoop, les ministres de l’UMPS et du PS l’ont bien confirmé à plusieurs reprises.

      Mais, chut, il faut pas le dire, ça fait désordre pour les investisseurs internationaux.

      La meilleure preuve est qu’en 2008, suite au crash, la France était mal.
      Imaginez aujourd’hui !!!

      • C’est bien pire aujourd’hui, c’est certain..les 1,5% de croissance de l’époque, que l’on trouvait insuffisamment, ne peuvent même plus être atteints et seraient considérés comme un bon chiffre aujourd’hui.
        Si on prend en compte la croissance de la population et l’inflation il y a une baisse générale du niveau de vie avec une croissance à 0,4% (merci la dépense publique, le secteur privé est en récession lui).

    • Faudrait surtout arrêter de voter comme des abrutis, c’est à dire en se définissant par rapport au politiquement correct et non par rapport à des idées.

  • Il y a une collusion complète politiques – journalistes – patrons du CAC40 (la plupart).

    l’UMP n’a rien fait contre le mariage gay (cela se saurait) et n’a même pas été capable de suivre le mouvement de la manif pour tous.

    par ailleurs, si l’effondrement économique est proche, ce n’est pas le plus grave, car l’économie peut repartir très vite (en quelques années).

    En revanche, l’effondrement de la société (destruction de la famille, perte de transmission de la culture, du savoir-vivre, natalité insuffisante, immigration incontrôlée) est irrattrapable et donc beaucoup plus grave, mais plus lente que l’effondrement économique.

    • Eric Z, sort de ce corps !

    • Vous parlez des gays, il y a pire…. LES FÉMINISTES, au secours.

      Remarquez qu’ils pourraient bien se marier entre eux du coup.

      Nous avons une « culture » socialo-marxiste.
      C’est le sida mental, le cancer encéphalique ultime. Rien ne peut sauver une personne qui en est malade.

      Vous mixez bien avec les lois débiles de ces dernières années, et vous avez une espèce de morve verte infâme. La même que celle qu’ils vendent au rayon jouet pour gamins crados.

      • Féministes et antiracistes, même combat.

        • Anti-féministes et racistes, même combat.

          • Quand une féministe rencontre un macho, ils se parlent sur la même longueur d’onde ?

            Ah, non, j’oubliais, la femme est mieux. Votre combat est légitime, la femme est faible. J’ai bien envie de briser des couilles dans l’histoire.

          • Je pense que vous avez besoin de savoir:
            http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9minisme

            Vous défendez des idées socialistes. Vous avez le droit d’être libérale, socialiste et féministe.

            Personne n’est parfait !

            • Excusez mais les socialistes n’ont pas le monopole du féminisme. Tout comme les libéraux n’ont pas le monopole du machisme.

              L’emancipation des femmes est un combat par essence libéral.

              • Le libéralisme consiste à ne pas contraindre, sauf pour empêcher de contraindre.
                Si par émancipation des femmes vous désignez cela, c’est effectivement libéral.
                C’est le libéralisme appliqué aux femmes.

                Si en revanche vous voulez combattre la discrimination par la force, ou imposer une égalité de fait, ce n’est pas libéral.
                Contre la discrimination, la liberté est le remède.
                Quant à l’égalité de fait, elle est insaisissable.

                De plus, le libéralisme pose la liberté en principe fondamental, mais ne peut pas s’opposer aux nécessités.
                Que les femmes enfantent en est une, et très lourde de conséquences.

                Je tiens que le sort des femmes en Occident a été dicté par cette nécessité.
                Pour preuve: Il a suivi l’évolution de cette nécessité.
                Lorsqu’il fallait 6 enfants ou plus par femme, elles ne pouvaient guère faire autre chose.
                Maintenant que 2 ou 3 suffisent, leur sort est très différent.

                L’émancipation des femmes ne doit donc rien à la politique et tout à la science.
                Pourquoi en irait-il autrement à l’avenir ?

                • Que les femmes enfantent en est une, et très lourde de conséquences

                  Je tiens que le sort des femmes en Occident a été dicté par cette nécessité mais ça le sera de moins en moins.
                  Pour preuve: notre sort s’améliore conséquence de l’évolution de ce constat.
                  Lorsqu’il fallait absolument un homme pour survivre on devaient s’accommoder d’un homme,
                  Maintenant qu’on peu s’en passer si on veut , leur sort va être très différent.

                  bla bla bla

                  • L’émancipation des femmes ne doit donc rien à la politique et tout à la science.

                    Et pensez donc tous à ces crétins barbus au drapeau noir : à l’éducation qu’ils combattent jusqu’à assassiner des enfants 🙁

                    • Il s’agissait de de l’Occident, si vous remontez de quelques lignes.
                      Évidemment pas du monde musulman, où le sort des femmes est scandaleux depuis toujours.
                      Ce n’est pas un retard.
                      L’écart entre chrétienté et monde islamique était déjà abyssal, comme le montre Bernard Lewis, qui y consacre une des trois parties de What Went Wrong, abondamment documentée.

                      Polygamie, répudiation à sens unique, esclavage, exemple déplorable de Mohamed, font partie des explications.
                      Les barbus à drapeau noir illustrent le risque de tenter d’influencer l’islam, civilisation orgueilleuse, a fortiori dans un sens qu’elle interprète comme chrétien, qui selon son dogme lui est inférieur.
                      Ce risque, c’est le retour de bâton.

                      Historiquement, la christianisation a rendu le statut de la femme et de l’homme temporel, déterminé par les nécessités naturelles, lesquelles ont évolué avec les sciences et techniques.
                      Le luttes politiques furent un épiphénomène, une modalité.
                      C’est pourquoi ce qui a suffi ici ne suffit pas partout.

                  • j’ai vécu dans le nord de l’Europe, là où le féminisme existe pour de vrai (et pas seulement dans votre tete).

                    J’ai constaté que la galenterie avait disparue. Les portes, les valises dans les aéroports, etc…plein d’exemples drôles.

                    La cellule familial se disloque. La femme est tres volage et a beaucoup de besoins sexuel. Pire que l’homme !

                    Les enfants deviennent asexués. Les hommes ne draguent plus.

                    Peu à peu la femme devient une nymphomane boulimique, l’homme un pantin sans vie.

                    On impose la mixité a l’ecole, les jeune garçons doivent jouer aux poupées et non plus qu’aux voitures.

                    Ne voyez vous donc pas. Vous imposer votre délire aux autres. Vous n’etes pas liberale, ni meme ne savez ce qu’entraine le féminisme.

                    Pour moi, le féminisme, c’est une bande de femmes qui montrent leurs nichons aux autres afin de passer un message. Pathétique. Imaginez que l’on montre nos testicules pour faire passer un message aux féministes.

                    •  » Imaginez que l’on montre nos testicules pour faire passer un message aux féministes. »
                      Vous iriez en prison !

                      Voilà où mène l’emploi de la contrainte.
                      C’est le contraire du libéralisme, même quand il s’agit prétendument d’aider les femmes.

                      De même l’emploi de la contrainte au service, prétendument, des Noirs américains leur cause un tort considérable, comme le montre Thomas Sowell.

                      La discrimination ne dure que par l’emploi de la contrainte.
                      On ne discrimine pas avec son propre argent, dit Sowell.
                      Walter E Williams démontre la même chose avec l’exemple de l’Afrique du Sud.
                      Ou Stefan Molyneux au sujet de l’esclavage: Sans les contraintes étatiques, interdissant les affranchissements ou obligeant à pourchasser les fugitifs, il aurait disparu des États-Unis bien longtemps avant la guerre de sécession.

                      C’est pourquoi les politiques socialistes. féministe, antiraciste, etc. produisent l’exact contraire de leur objectif explicite (mais atteignent d’autant mieux l’objectif implicite: conquérir et conserver le pouvoir).

      • Féminisme, homosexualisme, antiracisme, réchauffisme masquent l’avidité du pouvoir.

        Les personnes de mentalité socialiste sont avides de pouvoir.
        Leur passion est d’imposer leurs opinions, de soumettre les autres à leur volonté.
        Directement ou par procuration.
        L’État attire ces personnes: Les fonctionnaires votent socialiste.

        Ce sont ces personnes dont Bastiat disait:
        « Car, Monsieur, je n’ai pas l’honneur de vous connaître, mais je gage dix contre un que depuis six mois vous faites des utopies; et si vous en faites, je gage dix contre un que vous chargez l’État de les réaliser.
        Et vous, Madame, je suis sûr que vous désirez du fond du cœur guérir tous les maux de la triste humanité, et que vous n’y seriez nullement embarrassée si l’État voulait seulement s’y prêter. »

        Les esprits libéraux eux aussi veulent changer la vie, mais sans contraindre, par l’entreprise.
        L’État leur répugne, ils ne deviennent pas fonctionnaires.

        Les fictions du racisme, de l’homophobie, du réchauffisme ou de la misogynie servent aux socialistes à masquer à eux-mêmes et aux autres leur dévorante mais honteuse passion de soumettre les autres.
        Ces bobards leur permettent d’avoir bonne conscience et de convaincre:
        Je demande le pouvoir, je veux plier les autres à ma volonté, mais pas par mégalomanie, non:
        Parce que si je ne le fais pas les méchants vont continuer à nuire.

        Ainsi se fait que tout discours socialiste distille la haine des uns et le mépris de autres.
        « Et ceci explique comment il se fait qu’encore qu’une sorte de philanthropie sentimentaliste habite leur cœur, la haine découle de leurs lèvres. »
        http://bastiat.org/fr/a_la_jeunesse_francaise.html

        • En tout cas je vois un point commun:

          Ces gens sont très limité, et refuse la réalité.

          C’est pire quand ils se réclament de tendance mixé. Ils doivent se mentir profondément pour rester en phase avec leur pensé.

          Quand libéralisme est justement la simplification et l’acceptation des autres ! Il y a un bug là.

        • « Les fictions du racisme, de l’homophobie, du réchauffisme ou de la misogynie servent aux socialistes à masquer à eux-mêmes et aux autres leur dévorante mais honteuse passion de soumettre les autres. »

          Absolument, tout socialiste se pose en donneur de leçon et manipule les peurs et hontes des autres : peurs et hontes de ne pas faire ‘ce qui est juste’, peurs et hontes d’être antisocial.

          L’inégalité étant naturelle (le monde est naturellement injuste), ils n’ont aucun problème pour trouver des sujets pour fédérer leurs croisades.

          Quand à savoir s’ils font cela de bonne ou de mauvaise foi, je leur laisserais le bénéfice du doute, laissant cependant aux penseurs et responsables politiques socialistes la responsabilité de décider si la culpabilisation dont ils usent et abusent est juste ou non : Est-ce que vous trouvez juste de pourrir la vie des gens en les culpabilisant à tout bout de champs, de les montrer du doigts en permanence, de les faire vivre dans la peur constante de ne pas être ‘social’, de les infantiliser en leur donnant des bonnes et des mauvaises notes pour chaque acte qu’ils font ?

          Le fantasme de tout socialiste est de prendre la place du maitre d’école qui l’a humilié dans sa jeunesse …

    • Ben voyons, non je suis désolé mais en cas d’effondrement rien ne certifie que l’économie peut repartir très vite, à moins d’avoir plein de matières premières en profitant de prix internationaux à la hausse, ce que la France n’a pas.
      Le Japon a bien eu 2 décennies perdues et pourrait en avoir une 3ème de perdue.

      La société ne s’effondre pas, elle se transforme. On peut détester c’est certain, mais le progrès est inarrêtable sauf sous une dictature.

    • Il y a deux théories du complots qui s’affrontent :

      – le monde serait dirigé secrètement par des horribles puissants riches et capitalistes, qui n’auraient comme but que de plumer les pauvres pour s’enrichir encore plus.

      – le monde serait dirigé secrètement par d’affreux intellectuels dépravés et vicieux, qui n’auraient d’autre but que de détruire la civilisation occidentale.

      Après il y a une explication qui vaut ce qu’elle vaut : c’est juste impossible d’aligner des chats en file indienne…

  • « le mariage gay, issue ô combien secondaire »

    Non, M. Bénard, le mariage gay n’est pas un sujet secondaire par rapport à la folie réglementaire et redistributrice: C’est le même sujet, exactement le même.

    L’égalitarisme, l’abolition du devoir et de la responsabilité.
    Le socialisme, quoi.

    Par ailleurs, si ce sujet est encore plus révoltant que ce que vous dénoncez, c’est parce qu’il entérine une mainmise encore plus grande de l’État anciennement régalien.
    Le Parlement fut institué pour voter l’impôt: Quand il taxe à tort et à travers, il faut mal son boulot, mais c’est son boulot.

    Mais quand il entreprend des « réformes sociétales » , sur la base d’une légitimité faible, l’État devient totalitaire.
    C’est donc plus grave encore que le massacre de notre économie.

    Celui-ci peut, certes, sembler plus urgent.
    J’en suis d’accord.
    Mais le mariage gay, par le triomphe égalitariste, par la transformation de l’État qu’il entérine, enterre définitivement tout espoir de retour au capitalisme.

    • Au contraire, en ne permettant pas à des gens de se marier pour des raisons traditionalistes l’Etat joue le régulateur de la vie des gens, s’immisce dans les vies des autres.
      Que les gays puissent se marier ça change la vie de qui au fond ? Seulement celle des gays…Etant hétéro je ne vois aucun changement dans ma vie, ma famille est toujours là, le monde n’est pas soudainement devenu plus dépravé (l’alcool et la drogue ont fait bien plus de ravages à ce niveau) donc je vois vraiment pourquoi il y a une telle haine.
      L’Etat n’a pas à interdire à des gens d’être heureux s’ils ne font rien de mal et ne nuient pas à autrui.

      Je connais bien des anti mariages gays, il y en a dans ma famille, et ils sont tous similaires à ceux que je vois dans ce domaine : ils ne peuvent pas supporter de voir des mecs s’embrasser, ça fait « tafiole » « gonzesse » comme ils disent, ces gens là se sentent surtout blessés dans leur virilité, mais ça c’est à eux de faire leur aggiornamiento et de comprendre que s’ils veulent être des hommes virils et machos comme il faut ils peuvent l’être car c’est pas le mariage gay qui les en empêchera.

      Donc si, le mariage gay n’est qu’un problème secondaire qui tient surtout de l’ordre du psychologique..L’économie elle concerne tout le monde quelque soit la catégorie sociale, le sexe, la race ou l’orientation sexuelle, c’est bien plus important et bien plus large.

      • Vous en êtes réduit à approuver le mariage pour tous par dégoût pour tel ou tel parent !
        Est-on supposé s’attendrir devant des effusions homosexuelles ?
        Suffit-il qu’une chose soit ancienne (traditionnelle) pour qu’il faille la détruire ?

        Quel est ce fameux interdit que le mariage lève ?
        Il m’avait échappé qu’il soit impossible de s’attirer, de coucher ensemble, sans mariage.
        Quelle peine de prison risque-t-on ?

        Le mariage n’existe pas pour permettre mais pour inciter: Ce n’est pas un droit mais un devoir.
        Nierez-vous qu’il existe un devoir de fonder une famille ?
        Les bénéfices associés ont été inventés parce que
        1 – l’accomplissement d’un devoir mérite d’être souligné
        2 – élever un enfant coûte cher
        3 – le père et la mère sont affectés différemment

        Le mariage traditionnel regarde la maternité.
        Il est objectif.
        Le mariage pour tous, la chambre à coucher, ou les coeurs.
        Est-ce la place d’une institution d’un État laïc ?

        Le « mariage pour tous » est incohérent.
        En unissant des couples homosexuels il est dissocié de la procréation.
        Dès lors pourquoi exclure les couples consanguins ?
        Pourquoi deux personnes ?
        Saviez-vous qu’il n’est pas rare que vos contemporains couchent à plus que deux ?
        L’État doit-il leur faire la morale, ou les marier ?

        L’abolition du mariage civil vaudrait infiniment mieux que le mariage « pour tous ».

        Pour finir, comprenez que ce qui condamne le mariage traditionnel condamne aussi la propriété.
        N’est pas une institution aussi traditionnelle que le mariage ?
        Elle mérite donc le même sort, et pour la même raison: Elle n’est pas égalitaire.
        La propriété est la reconnaissance d’un mérite, celui d’avoir produit.
        Or nos facultés de produire sont très, très inégales.

        • Par dégoût pour tel ou tel parent ? Mais vous vous prenez pour qui là ?????
          Je n’ai aucun dégoût pour mes parents ou ma famille, on a tous nos opinions et nos façons de voir, je ne rejetterais jamais un parent ou cousin pour son opposition au mariage gay, c’est ça la croyance envers la liberté.

        • « Nierez-vous qu’il existe un devoir de fonder une famille ? »

          Bien sûr que je le nie, dans quel siècle vous vivez ?? Il y a des gens qui font le choix de ne pas avoir de famille, de pouvoir vivre seuls mais sans contraintes, et il y en a de plus en plus.
          On est pas à l’époque du Maréchal Pétain mais en 2014, former une famille n’est en AUCUN cas un devoir, c’est un souhait que l’on peut avoir.

          • « Il y a des gens qui font le choix de ne pas avoir de famille, de pouvoir vivre seuls mais sans contraintes, et il y en a de plus en plus. »

            Attitude nihiliste: Si tout le monde en fait autant, notre nation s’éteint.
            C’est pourquoi c’est un devoir que l’État peut légitimement appeler à remplir.

            Un devoir n’est pas une obligation, autrement que morale.
            Il n’est pas égalitaire: Il peut être facile pour certains, et impossible pour d’autres.

            Les socialistes en ont fait un faux droit, un « droit à », ce qui est le contraire d’un devoir – et de la liberté.

            Mais je m’échine à donner du sens au mariage civil, alors que vous ne raisonnez pas:
            Supposer qu’il n’existe pas, comment justifieriez-vous qu’il soit instauré ?
            J’ose espérer que ce n’est pas par la tradition !?!

  • « Les gouvernements ont une vision très sommaire de l’économie: si ça bouge, taxez-le; si ça continue à bouger, régulez-le; si ça s’arrête de bouger, subventionnez-le ». Ronald Reagan.

  • Sarkozy serait en sommeil selon l’auteur de cet article .
    Ah bon.

    • Ben oui il l’est, il prend son temps le pépére..

    • Bof !!!
      La politique de Sarkozy, à l’oeuvre pendant 5 années, et celle de Hollande c’est du copier coller.
      Seul le style a changé: un agité du bocal contre une méduse flasque.

      • le pire :

        Ils snifent de la pure colombienne livrée en valise diplomatique. Et bien meme avec ça, ils restent pathétiques.

        Je préfère de loin l’humidifcateur de Clinton, y a pas les ricains ils savent vivre, eux.

    • Qu’a-t-îl donc fait en 5 ans ?
      Donner des branches pour se faire fouetter par l’opposition, et rien pour vraiment redresser l’économie.

  • C’est de pire en pire…L’offre politique qui nous est proposée se réduit de plus en plus à peau de chagrin!Entre l’UMP qui fait la course au FN dans la surenchère « anti étranger ».Le FN parti dont le programme ressemble à un mélange de marxisme et de pétainisme, ce qui achèvera de nous tuer.Et enfin le PS qui comme son nom l’indique est encore marxiste.Donc ce qui nousd attends est la disparation du PS à plus ou moins brève échéance, une UMP qui tiendra difficilement mais qui tiendra au moins jusqu’aux élections de 2017 et un FN qui va de plus en plus devenir une possibilité malgré son amateurisme …Donc les perspectives sont réjouissantes avec en prime le risque de plus en plus réel d’effondrement économique et de troubles civils massifs( au mieux)…

  • La droite ? Elle devait dormir,

    Est-ce bien la droite, elle qui semble si gauche… Cela va peut-être trop vite ❓

  • Il n’y a pas d' »opposition ». Mais de simples… complices.

    Jamais l’acronyme vengeur « UMPS » n’aurait pris autant de sens.

    Il faut tous les foutre dehors.

    Oh je connais l’aversion de nombreux libéraux pour le Front National… malgré son pouvoir disruptif fort.

    Ce n’est pas grave.

    Il suffit de promouvoir et de tout faire pour accélérer la faillite, c’est à dire la fermeture du robinet à pognon gratuit (taxes + endettement) seule source de pouvoir de tous ces escrocs.

    Nous allons fermer le robinet. Et ces parasites disparaîtront.

    Tout naturellement.

    • Ben oui, le FN est totalement anti-libéral, il n’y a pas une once de libéralisme en lui, c’est contraire aux valeurs de liberté.

    • Le font national amènera une clique d’incompétents encore plus clique et plus incompétente que celle qui nous dirige actuellement.

      – Ils prétendent exactement le contraire … et en politique, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.

      – Ils n’ont aucune expérience du pouvoir, aucun recul, juste l’affirmation du ‘on sera meilleurs que les autres et cela du premier coup’

      – leur programme est un mensonge politique : c’est en gros le programme du PC, avec la seule affirmation que si l’on remplace dictature du prolétariat par dictature du prolétariat national : ce qui a causé des millions de morts en URSS et en Chine, va devenir la solution miracle en France.

      Ne vous laissez pas embobiner par la propagande marxiste comme quoi seules les révolutions amènent le progrès, c’est complétement faux : les révolutions détruisent le progrès.

    • Le FN n’est pas franchement libéral.

  • Il serait bon de ressortir les communiqués de presse du Medef, de la CGPME, l’UPA se dressant contre la taxation des dividendes/SARL et variantes en 2009, 2012 etc…

    On aimerait croire que l’opposition est « pro entreprises » mais vu ses démo de gestion et la création continue de la fiscalité pendant sa présidence ….

  • Les oeuvres d’art ne sont pas taxés, donc la chute n’ est pas pour tous de suite.
    Le jour ou fabius paye l’isf sur ses oeuvres , nous aurons touché le fond

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

C’est fou : la sphère politicienne macroniste est en passe de s’étendre de la socialie la plus solférinienne à la droite LR la plus sarkozyste ; de François Rebsamen et Claude Bartolone à Éric Woerth !

Pour les deux premiers, respectivement ministre du Travail et président de l’Assemblée nationale à l’époque du quinquennat Hollande, le ralliement n’est pas encore totalement officiel. Mais pour Woerth, c’est fait : l’ancien ministre de Chirac et Sarkozy et actuel député LR a annoncé avant-hier qu’il allait se mettre en congé des Républ... Poursuivre la lecture

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

Le déclin des organisations s’étale souvent sur de longues périodes, ce qui contribue à rendre sa perception difficile. Mais il arrive qu’un événement particulier le rende évident aux yeux de tous. Cet événement n’est pas nécessairement important, mais sans qu’on sache vraiment pourquoi, il cristallise tout ce qui était en germe depuis longtemps. Pour le Parti socialiste, alors au pouvoir, il semble bien que cet événement soit la gestion calamiteuse de la décision par le groupe ArcelorMittal d’arrêter les hauts fourneaux de Florange en 2012.<... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles