Fleur Pellerin taxe les toners et veut censurer les interwebs

Publié Par h16, le dans Édito

Le Parti officiellement socialiste se déchire : il faut bien s’occuper, le peuple n’ayant pas d’intérêt entre deux élections. Pendant ce temps, Fleur Pellerin, l’actuel prétexte au ministère de la Culture, n’est plus pilotée par personne. Elle peut donc faire ce qu’elle veut (tant qu’elle ne fait pas trop parler d’elle) et se permet donc d’envisager des trucs rigolos et des bidules qui le sont un peu moins.

Dans la catégorie des trucs rigolos, on trouvera sans problème la dernière lubie de Fleur. Comme d’habitude, à tout problème complexe et provoqué par une gestion idiote de l’État, on va proposer rapidement une solution simple, étatique, et elle aussi parfaitement idiote en espérant, une fois le tout lancé dans l’azur bleuté, que cela retombe proprement à sa place dans les petites cases prévues à cet effet.

Ici, le problème auto-posé concerne le financement du Centre National du Livre dont l’action décisive, ces 68 dernières années, a été telle que plus personne ne peut ignorer que ce Centre existe. Et d’ailleurs, pas besoin de rappeler qu’il a été fondé au sortir de la guerre – pas du Golfe, hein, la seconde mondiale – que son rôle est de soutenir l’ensemble de la chaîne du livre (avec le succès qu’on lui connaît, le nombre de librairies, d’imprimeries et d’éditeurs florissant en France), et qu’il fait tout ça avec de la poudre de perlimpinpin les sous du contribuable qui en a largement pour son argent (ben oui, 29 millions d’euros annuels, une broutille), n’est-ce pas, youpi, youkaïdi, youkaïda, mais justement, de l’argent, il en manque un bon paquet, alors signez ici, merci.

Government Demotivator

Et ce n’est pas parce le reste du monde se passe fort bien de ce genre de Centres nationaux (et leurs bébés régionaux, ne l’oublions pas), ce n’est pas parce que des millions d’exemplaires de livres, sous toutes les formes, électronique comprise, arrivent pourtant à s’écouler sans eux qu’il faut pourtant laisser tomber l’idée même d’un financement public massif. L’austérité aidant, il était plus que temps d’accroître les moyens du CNL. Et comme – horreur – ce CNL se finançait jusqu’à présent par une taxe sur les moyens de reproduction, que ces moyens sont de moins en moins utilisés à la suite de la numérisation massive de la société, et qu’ils sont remplacés par des moyens de production papier au plus proche de l’utilisateur, Fleur a finement suivi les idées d’un rapport de 2010 (parce que même poussiéreuses, les idées pourries de taxation supplémentaires sont toujours les bienvenues pendant les disettes budgétaires).

Bienvenue, donc, à une nouvelle ponction sur les consommables d’impression ! Et dans la bouche de Pellerin, ça donne à peu près ceci :

« Le ministère étudie actuellement pour les prochaines années la possibilité de modifier la taxe affectée pesant sur les appareils d’impression et de reproduction qui pourrait inclure les consommables de ce type de matériels. Le taux pourrait en conséquence être diminué. »

Fleur PellerinNotez bien les termes employés : on va modifier la taxe, son taux va diminuer, là où en pratique on va en étendre l’assiette. Et le bilan est bien évidemment une augmentation des moyens du CNL, à hauteur de 10 à 15 millions d’euros qui ne proviennent pas, eux, de l’impression de petits billets monétaires, mais bien directement de la popoche du consommateur de cartouches d’encre, déjà fort chères. Ouf, le CNL est sauvé par les cartouches d’encres de Robert et Monique qui impriment les photos de leurs petits-enfants. Rapport avec le livre ? Aucun, mais s’il en fallait un en France, un vrai, pour taxer, ça se saurait.

Fleur PellerinBien sûr, le risque est que le consommateur, lassé d’une nouvelle taxe accroissant le prix d’un bien déjà fort cher, s’en aille acheter sa cartouche à l’étranger, les vendeurs en ligne pullulant, comme il le fait déjà pour les disques durs et les cartes mémoire. En outre, avec l’augmentation continue des moyens de reproduction électronique (c’est-à-dire, sans passer par l’étape papier), l’utilisation des cartouches d’encre est vouée à diminuer. Du reste, l’évolution mondiale ne laisse guère de doute puisque la tendance globale des marchés de l’impression et du consommable, même s’ils sont robustes, est tout de même à la baisse depuis quelques années.

Autrement dit, Fleur Pellerin bondit d’une taxation obsolète sur les photocopieuses et autres matériels de reproduction graphique vers une taxation des consommables d’impression elle aussi appelée à devenir assez vite obsolète. Mais l’idée est là : taxons, taxons, taxons, il en restera toujours quelque chose (?)…

Parallèlement, et alors que cette histoire de taxation des toners et cartouches a fait frémir les réseaux sociaux, on s’étonne du peu de réaction qu’a suscité l’idée pourtant aussi orwellienne que lourde de conséquences de la même Fleur Pellerin, qui s’est déclarée récemment favorable à l’introduction de listes noires de sites à bannir, listes qui seraient tenues à jour par l’inénarrable HADOPI qui a largement démontré son extraordinaire efficacité jusqu’à présent.

hadopi la creature d'aujourd'hui la censure de demain

En substance, il s’agirait de désigner de façon publique les listes de sites qui contreferaient massivement des données électroniques, parce que, vous comprenez, les lois qui existent actuellement ne suffisent pas (bien sûr). Rassurez-vous, tout sera établi dans le respect des lois, de la liberté d’expression, de diffusion de l’information, bisous, circulez, ce sera bien fait.

Les internautes semblent assez sensibles à l’introduction d’une nouvelle taxe, dont on imagine sans mal que les effets assez prévisibles et franchement délétères vont – à l’instar de la taxe sur la copie privée – encore une fois ridiculiser l’action du ministre qui l’a mise en place. C’est bien fait, rigolons-en déjà, elle le mérite bien.

De façon plus préoccupante cependant, la même personne, qui propose, depuis le même ministère, une restriction grave et importante de nos libertés, qui essaye de mettre en place un système de censure et de listes noires tel qu’il serait envisagé en toute décontraction dans l’une ou l’autre dictature que cette planète compte encore, ne semble pas réussir à mobiliser plus qu’un petit haussement d’épaules.

fascism

Les nombreux participants des réseaux sociaux, ayant bien compris le potentiel de drôlerie que renfermait cette proposition ridicule de taxe sur les toners, n’ont pas hésité à relayer l’information en la commentant de façon plus ou moins acide et amusée. Parallèlement, peu (pour ne pas dire aucun) de ces mêmes acteurs ont diffusé la volonté affichée de mettre en place ces listes noires, embryon d’un contrôle serré d’Internet au niveau gouvernemental.

Logo HADOPI : haute autorité destinée à observer les petits internautesIl faudrait être naïf pour croire que les agitations taxatrices débiles de Fleur Pellerin doivent tout au hasard, et oublier que cette méthode, éprouvée, est une des plus efficaces pour focaliser l’attention sur un point de détail, nouvelle paille taxatoire sur une meule déjà géante de ponctions diverses… Attention qui ne se portera donc pas sur les travaux, en coulisse, bien plus porteurs de sens et de conséquences néfastes que ces petites effervescences fiscales ridicules.

Quoi qu’il en soit, que Pellerin lance une nouvelle taxe parce que cela fait partie d’une pulsion politicienne plus forte que tout et parfaitement habituelle, ou que ce soit par calcul médiatique pour couvrir les démarches en cours avec la HADOPI afin de fournir un moyen étatique de contrôler les interwebs, le résultat est le même… Souriez, vous allez être un peu plus taxés, et un peu plus surveillés.

Le socialisme, vraiment, c’est magique.

—-
Sur le web

  1. Bonne nouvelle, plus il y a de taxes et de lois, plus il y a des hors la loi.

    Les 60 ministres en délicatesse avec le fisc ne diront pas le contraire. Ils se plaignent eux meme de la complexité fiscale !

    Donc, allons y carrément. Foutu pour foutu.

    Dire qu’il faut attendre 2017 pour enfin être officiellement en ruine. Le temps est long, si long.

    Il reste donc encore 3 ans pour créer de nouvelles lois et taxes. Youpi, c’est rigolo !

    On se demande si ils ne tournent pas aux champi, au crack ou au LSD. Mais finalement, seul le résultat compte. Et quel résultat. Cela nous laisse sans voix (ou/et voie)

    Demain c’est pire que si c’etait mieux aujourd’hui. Seule certitude dans un pays communiste en lente décomposition par des lombrics taxiformes et legiformes.

    1. En 2017 rien va changer …. ça va être de pire en pire jusqu’a la fin de vos jours.

      Soit vous sortez du système – ce qui suppose que vous quittiez votre pays – soit vous faites le free rider et là je vous recommande de devenir fonctionnaire (le nec plus ultra : aux finances ou à l’intérieur) – soit vous résistez mais vous serez malheureux comme tout le monde ici.

      1. Exact, ça va empirer, pas changer ou s’écrouler.
        Partir à l’étranger ou devenir fonctionnaire est la recette de la prospérité.

      2. Nimportenawak !

        D’abord car les fonctionnaires, comme les féministes ne peuvent plus se reproduire.
        Ensuite car un free rider, suppose de la bonne wave qui déchire. Hors en France….rien.

        Enfin, quitter le pays est illusoire, car aujourd’hui l’on a un socialisme mondial.

        Donc, la meilleure méthode est la chèvre. On balance les femmes à la poubelle avec leurs petites culottes et autres strings, et on se la joue à la grecque façon Fêta arrosé de David Gueta à fond les manettes.

        Oh, yeah.

        1. « Enfin, quitter le pays est illusoire, car aujourd’hui l’on a un socialisme mondial. »

          Non.

          1. Su un peu quand même : le G8, le G20, l’OCDE, l’UE …

      3. Mathilde de St Amour

        @ E-moi: votre sens du réel me fait rêver! À part le chapitre sur les femmes, faut savoir, hier vous préfériez me garder plutôt qu’Adele ( j’avais toute mes chances si j’ai bien compris Adèle…), mais là, vous nous jetez toutes à la poubelle.
        Est-ce que vous pourriez expliquer le principe de la chèvre, j’ai pas compris, pourtant l’image est top?

        1. Je boude ! Na.

          Je viens de manger un douzaine d’huitres arrosées de champagne. C’est HYPER lourd à digérer. Et puis, ça me fait chier le féminisme. Je veux, moi aussi être con !

          Après tout, pourquoi avoir honte d’être macho. C’est pas pire qu’autre chose.

          Les hommes peuvent se passer des femmes. Les femmes en revanche, je doute qu’elles survivent sans amour. Le monde est cruel. C’est pour cela que j’ai décidé de devenir MACHO. Car merde à la fin.

          Et puis une chèvre, ça lèche les pieds ! Na.

          1. Mathilde de St Amour

            Je me rappelle d’un gratin d’huître au champagne, très bon 🙂
            Une femme aussi ça lèche les pieds, mais je comprend y a une différence, une femme sa fait sa bêle… Y a pas de honte, à être macho, je trouve

          2. J’aime bien les machos. Ils sont drôles, ils me font beaucoup rire.

          3. C’est pas les huîtres … les moules peut-être … reste le champ !

          4. Mathilde de St Amour

            Bon début, 2 femmes qui aiment les machos, tout n’est pas perdu E-moi 🙂
            Par contre pascale, lâche l’affaire, c’est moi qu’il a choisi e-moi, de moi à toi et toi é-moi. Ok j’arrête…

            1. émoi, émoi, 100 millions de chinois… 😉

              1. Faut pas être jaloux ! Je partage volontiers mes femmes.
                Je vous laisse Adèle et je garde les autres.

                1. Mathilde de St Amour

                  Je me demande qd même E-moi, vous en connaissez bcp des hommes hommes, machos, qui vous dises: tkt bébé, avec moi t’es en sécurité, qui prenne l’initiative, parce que bon, une fille ça a une force ( si ça peut produire des décibels)…, avec tous les clichés du macho?
                  Finalement, c’est un peu l' »esprit masculin » mais je ne sais pas, peut être qu’il disparaît… Vous ne seriez pas plutôt râleur?
                  PS: une femme se passait d’amour? Je ne comprend pas.

              2. Mathilde de St Amour

                🙂

          5. si c’est lourd à digérer c’est que tu ne les mâches pas assez, elles sont encore vivantes dans l’estomac et produisent des toxines, dans la région Bordelaise, ils les mangent avec des saucisses rôties, ce qui oblige à bien mâcher ! Na

      4. Y a moyen de les fucker sur 20 % du CA, mais faut-être malin.
        20 % c’est pas rien.

  2. Il va falloir acheter les cartouches à l’étranger, par camionnettes !

    1. Sans fusils, les cartouches ne servent à rien…

      1. Achetons alors les imprimantes à l’étranger. Par camionnettes, aussi ❗

      2. Oui mais les imprimantes (3D) permettent de fabriquer des fusils maintenant … bien qu’il soit inutile de vous dire que ça va être sévèrement réglementé… 😉

        1. Même des œuvres d’art en forme de sapin !
          De quoi rendre l’homme complètement inutile.

          1. Mathilde de St Amour

            Celui Place Vendôme?

        2. On peut imprimer les cartouches en 3D, et les remplir avec la poudre …. !!!

          Imaginez un instant, le trafic de poudre de toner plus sévèrement contrôlé que l’héroïne ❗
          Le trafic des puces électroniques interdit et plus plus sévèrement contrôlé que la poudre de toner ❗
          Le rêve pour un socialo étatiste fut-il de droite ❗
          Imaginez le nombre de fonctionnaires vopos supplémentaires aux frontières ❗
          Le plein emploi, quoi ❗

          Le meilleur des mondes 🙂

          Allez bisous bisous, le nounours va passer …

    2. Le-Grand-Méchant-L

      Les cartouches à l’étranger, cela fait longtemps que je le fais et c’est DEJA moins cher pour les modèles que j’utilise. Merci A***.de et E***.fr grands facilitateurs de la résistance passive contre l’Obèse.

  3. Que des bonnes nouvelles ce matin.

    Pénalisation des libérés de la sécu, des idées de nouvelles taxes, et revoilà les listes noires et l’Hadopi.

    Lutter contre la contrefaçon why not, les auteurs ont le droit de vivre de leur travail mais il faut dire les choses clairement aux français. Ce ne sont pas les films français qui sont massivement contrefaits mais ceux des majors US. Les films français sont seulement massivement subventionnés et massivement ignorés.

    Donc on va mettre en place un internet chinois pour protéger les intérêts des US qui eux n’en n’ont rien mais rien à faire des intérêts français et ils ont bien raison.

    Le CNL ? C’est l’équipe (SGDL, CSPLA and Co) qui veut que j’achète des livres (papier) avec un prix artificiellement haut afin d’en lire moins ? Mais bon il faut sauver le soldat libraire.

    Bon aller je vais sur arte finir la série l’histoire du capitalisme. J’ai appris dans les deux premiers épisodes que Ricardo avait tout faux et que Karl Marx avait tout bon et que le capitalisme c’est destructeur. J’ai hâte de voir la suite…je dois savoir la vérité …

    1. Adèle,

      Peu importe que ce soit des films français ou étrangers, le problème est que si tu veux voir un film sans aller au ciné il te faut attendre environ 3 ans… à cause de la réglementation… ou alors le télécharger illégalement.

  4. La racaille taxeuse peut en effet aisément être court-circuitée : il suffit acheter les consommables en ligne dans autre pays de l’union.
    Avantage ? Pas de taxe pour payer des parasites, ni même de TVA pour l’état totalitaire (puisque celle-ci est perçue dans l’État d’origine de la vente) et souvent le produit est moins cher…

    Et pourquoi ne pas TOUT acheter en ligne en Belgique, Allemagne, Tchéquie etc pour couper les vivre aux taxeurs de tous poils ? Même les voitures…

    1. Ah, ben non alors c’est pas patriotique. Il faut s’appauvrir made in France, comme ça c’est pas de la fotauautres.

      Putain, que c’est long. On se fait chier dans ce pays. Heureusement que le peuple bave la bouche ouverte, sinon nous aurions des têtes sur des fourches depuis longtemps.

    2. On peut aussi acheter d’occasion. Pas de TVA sauf, quand même, sur la différence entre le prix du produit acheté et le prix auquel il est vendu.

      Mais je pressens qu’un jour, nos clown à roulettes vont soit taxer tout ce que nous achetons à l’étranger par l’intermédiaire d’internet en créant une usine à gaz chargée de surveiller nos achats (usine à gaz qui coutera plus cher que ce qu’elle rapportera, mais c’est pas grave puisque c’est nous qui la payerons) soit carrément nous interdire d’acheter via internet (avec aussi une usine à gaz pour nous surveiller et nous remettre dans le droit chemin).

      1. Pour la TVA, c’est deja normalement le cas.
        https://www.awex.be/fr-BE/L%27exportpratique/conseil-export/Documents/2012/Septembre-FISCALITE-exportateur%20149_septembre2012_1.pdf

        La TVA est payee dans le pays d’origine sauf si CA depasse certains seuils dans le pays de destination, dans ce cas, c’est bien le pays de destination qui percoit la TVA.
        J’imagine toutes les complications administratives pour qu’un commercant (hors grosse boite) respecte la loi.

  5. Et heureusement que h16 nous fait encore rigoler!

  6. ce qu’il y a de moins drôle , c’est que cela sort directement de la poche des entreprises et des administrations publiques..le petit consommateur se fournit ailleurs que dans l’hexagone ou a remisé son imprimante au grenier pour la magnifique HP couleur hors de prix de l’entreprise

  7. C’est logique pour une fois: J’ai toute ma bibliothèque dans des classeurs A4 bien plus pratique à lire que sur une liseuse.

    Avec cette taxe je vais cesser d’imprimer les livres et retourner en acheter. Encore une mission réussi par Super Socialiste, oh flute !

  8. sacré Fleur , elle aurait vécu au moment de l’invention de l’imprimerie elle aurait mis une taxe sur le plomb pour sauver les moines copieurs

    1. Il faudrait la mettre la tête à l’envers dans un pot. Avec un peu de chance, il va en pousser deux !

      Ou pas.

    2. Hahahahahaha ! Excellent !

  9. C’est Amazon qui va être content! Un coup le gouvernement les conchie, et un coup il leur fait de la pub.
    Si on inventait une taxe sur la force centrifuge le gouvernement serait riche à force de tourner en rond.

  10. Une jolie fleur dans une peau de vache
    une jolie vache déguisée en fleur…

  11. M. HOLLANDE a dit qu’il n’y aurait plus de nouveaux impôts ? Qu’à cela ne tienne ! Faisons de nouvelles taxes !
    Le problème de ce gouvernement est qu’il ne sait pas comment réduire les dépenses de l’Etat. Et comme il faut contenter un nombre toujours plus grands de mécontents, il faut bien de nouvelles ressources !

    1. Si ils savent, ils sont pas cons, ils ont les énarques à portée de main.
      C’est surtout, qu’ils ne veulent pas endosser des mesures impopulaires, et les refiler au suivant.
      Tout test là ❗

  12. Ce qui est terrible c’est que personne ne souligne le fond du problème. Ce n’est pas que Fleur Pellerin ou François Hollande soit mauvais ou pourris, le problème c’est l’idéologie.
    Si j’étais invité sur un plateau de télé, je demanderais aux journaleux pourquoi le socialisme a toujours, au mieux ruiné les gens, au pire en a tué des millions; et pourquoi les pays un tantinet libéraux sont prospères et heureux ?!
    Vous pouvez prendre l’homme le plus brillant du monde, si il est socialiste, il n’amènera que misère.

    1. C’est un simple problème de math:

      Tuez une personne vous êtes un criminel, sacrifiez 65 000 000 d’individus, vous êtes une héro.

      Le constat est qu’un poignée d’élus (très onéreuse) préfère sacrifier le reste du peuple au nom du socialisme, en dit long sur leur idéologie cynique et morbide.

      Mais le changement, c’est plus tard. Quand cela sera vraiment trop tard pour nous, eux iront sous d’autres cieux plus cléments en jet privé sur nos derniers écus.

      Ne vous inquiétez pas, les grosses boites et les banques qui gardent leur argent seront exportées. Tout est sous contrôle. Dormez bien !

      La meilleure preuve est de voir la gestion de leur patrimoine personnel:
      Pour ainsi dire, ils n’ont rien, les pauvres.

      C’est vous dire à quel point ils croient en leur propre politique.

    2. Vous pouvez prendre l’homme le plus brillant du monde, si il est socialiste, il n’amènera que misère.

      Tout à fait !

  13. Ce niveau de crétinerie devient insupportable. y a-t-il un seul élu qui pense aux citoyens? et non à la meilleure façon de remplir les caisses de l’Etat, c’est à dire celles des privilégiés et des assistés.
    Avec ces gens, on est plus près de Pol-Pot que de la démocratie.

Les commentaires sont fermés.