Les énergies renouvelables détruisent la sécurité énergétique française

La France abandonne la sécurité de son énergie en optant pour les énergies renouvelables.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
energie solaire eolienne

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les énergies renouvelables détruisent la sécurité énergétique française

Publié le 22 juin 2014
- A +

Par Anthony Watts, depuis les États-Unis.

imgscan contrepoints 158 énergie renouvelableSelon l’Agence France-Presse, après des mois de débat intense sur l’un des projets de prédilection du gouvernement socialiste, la France a dévoilé mercredi un projet de loi, très attendu, pour réduire la dépendance du pays à l’énergie nucléaire et aux combustibles fossiles. Les experts estiment qu’il en coûtera chaque année au pays entre 15 et 30 milliards d’euros en investissements jusqu’à ce que la soi-disant « transition énergétique » soit terminée.

Le projet de loi, présenté au cabinet de la ministre de l’environnement et de l’énergie, Ségolène Royal, vise à faire de la France un pays plus vert et à réduire la facture énergétique du pays. Le projet de loi est une chance « pour développer de nouvelles technologies, pour des transports propres, de l’efficacité énergétique et donc améliorer la compétitivité des entreprises », a déclaré S. Royale aux journalistes après la réunion du cabinet.

Il vise à réduire de moitié la consommation totale d’énergie du pays d’ici 2050 et de réduire l’utilisation de combustibles fossiles de 30% d’ici 2030, par rapport à 2012, lorsque François Hollande a été élu président.

Il vise aussi à réduire la dépendance énorme de l’énergie nucléaire pour l’électricité de 75% à 50% – une des promesses de campagne de Hollande – et à accroître l’utilisation des énergies renouvelables.

Le projet de loi établit des dizaines de mesures, y compris l’obligation de rendre les bâtiments et les maisons plus économes en énergie au cours des travaux de rénovation et l’installation de sept millions de stations de recharge pour les voitures électriques au cours des 15 prochaines années.

Le projet de loi, qui doit encore passer par un long processus parlementaire, a fait l’objet d’un débat de neuf mois intenses quand les entreprises, les ONG, les législateurs et les syndicats ont débattu chacun dans leur coin.

Un communiqué officiel transmis par le cabinet de la ministre note que l’investissement « aura un effet de levier puissant pour accélérer la croissance verte et la création d’emplois. »

Mme Royal a déclaré aux journalistes que le but était de créer 100 000 emplois dans le secteur de l’énergie.


Sur le web – Traduction Jean-Pierre Cousty

À lire aussi : Achèteriez-vous un appareil en panne 8 fois sur 10 ?

Voir les commentaires (26)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (26)
  • Sur europe 1, à la radio, il le chiffre à 20/30 milliards par an sur 15 à 20 ans. Il ne parle pas d’EDF et des centrales nucléaires dans cet article.
    Ce qui me pose pb c’est le financement.

    • L’argent du contribuable, comme d’habitude.

      • Sur europ, pour expliquer en 30 sec le financement ils ont dit que ce serait le privé qui devrait aider à financer parce que bon l’état ne peut pas tout ( si j’ai bien compris l’état en financerait 10 milliards). Là il y avait un débat eco sur Alstom avec …Agnès Verdier Molinier!

        • L’argent de l’Etat vient des impôts, c’est donc celui du contribuable.
          L’argent du privé vient des entreprises, ce qui impactent sur leur compétitivité et à terme sur l’emploi, cela a donc un impact considérable sur la situation du contribuable.

  • Article ridicule, ou plutôt le titre (est-il bien de l’auteur ?), comme la plupart de ceux qui traitent d’énergie. En effet, aligner des opinions au fil de son inspiration est plus ou moins distrayant mais n’a aucun rapport avec la réalité. En effet, en France :

    – 70% de la consommation nationale d’énergie sont couverts par le trio pétrole-gaz-charbon
    – 15% par le nucléaire (attention : 75% de l’ELECTRICITE ne fait que 15% de la consommation totale d’énergie)
    – 15% par les renouvelables (principalement hydroélectricité et biomasse)

    La prétendue « indépendance énergétique » de la France, « grâce au nucléaire » bien sûr, est une aimable plaisanterie, sans même parler du fait que cette industrie dépend à 100% des IMPORTATIONS d’uranium, principalement pikké au Niger d’ailleurs…

    • Commentaire ridicule,blabla blabla…

      Le secteur de l’énergie en France, c’est une part de 53% de production locale et 47% d’importation.
      On voit les effets de la politique énergétique des pastèques et de ceux qu’ils arrivent à manoeuvrer depuis une vingtaine d’années, c’est une augmentation inexorable du prix de l’électricité. Et cette augmentation se fait aujourd’hui 2 ou 3 fois plus vite que l’inflation. C’est tellement patent que Ségolène reporte une nouvelle hausse de 5% que Valls prévoit aussitôt de découper pour l’automne, puis l’hiver.
      Moi, je me fous de comment est produite l’énergie, j veux juste qu’elle soit la moins chère possible. Or, l’essence n’est chère qu’à cause des 300% de taxe de l’Etat et l’électricité augmente à cause des amoureux d’éoliennes et autres fours solaires.

    • Citez vos sources ! Votre site ne donne aucune référence valable. Si on remplaçait toutes les centrales électriques nucléaires par du charbon, du fuel ou du gaz, la facture énergétique de la France augmenterait de 32 %, ça c’est une donnée reconnue et facile à obtenir puisque la puissance électronucléaire installée en France est de 63 GWe.

    • « 70% de la consommation nationale d’énergie sont couverts par le trio pétrole-gaz-charbon »

      Non. C’est à 99.99999% de Qi… 🙂

    • LOL. torchons, serviette, énergie finale et primaire, tout ça tout ça …
      http://www.manicore.com/documentation/primaire_final.html
      Avec 117 Mtep sur 273 ( en 2010 , ça n’a pas tellement changer depuis), le nucléaire représente + de 40 % de la production d’énergie « primaire », celui qui compte quand on prétend remplacer le nucléaire par autre chose…
      Pas 15 % !
      chiffres cohérent avec ceux d’Abitbol plus haut
      Et une connerie de plus de « observatoire du nucléaire » …

  • Ca me rappelle le milliard dépensé en pure perte sur la grippe H1N1 : à partir d’une alerte, une interprétation catastrophique de la situation monte comme une rumeur à coup de rapports et d’annonces médiatiques pour aboutir à des politiques qui « décident » (mais ne comprennent rien) !

    Tout ça est parti :
    – du peak oil, qui devait éclater en 2010
    – du réchauffement climatique, avec la prédiction des répétitions des étés 2003
    – des centrales nucléaires, dont la fin de vie devait rimer avec explosion…

    On nous sort un plan qui combine tout et n’importe quoi, et sans aucune garantie si ce n’est de faire du PIB, un plan bien dans la tradition française : écrit par les lobbys, signé par les politiques, subi par le peuple…

    PS: Tempête Xynthia : A quoi a servi l’isolation subventionnée des maisons envahies par les eaux non arrêtées par des digues non entretenues ?

    • La subvention de l’isolation est en fait devenue complètement stupide. Les taux d’intérêt sont actuellement quasiment à zéro, donc toute action d’isolation rentable sera entreprise par le bénéficiaire de son propre chef, à moins qu’il ne soit un parfait imbécile. Les subventions font payer par le contribuable, au détriment d’autres activités, des isolations qui soit auraient été réalisées de toute façon, soit ne sont pas rentables.
      Ne parlons pas de l’obligation que veut mettre en place Ségolène d’isoler pour faire des économies : les citoyens n’auraient pas idée de préserver leur fric si on les obligeait pas, hein ?

      • C’est du dirigisme stratégique ; l’état dispose d’une arme redoutable : la norme !

        • Le citoyen dispose aussi d’une arme redoutable : le coup de pied au cul de l’inspecteur dépêché pour mesurer chez lui s’il respecte bien la norme. Il serait temps qu’il en prenne conscience.

        • « l’état dispose d’une arme redoutable : la norme ! »

          En gros, la chose la plus nuisible contre l’innovation.

      • On va créer des camps de rééducations pour ceux qui ne sont pas écolo-responsables ?

  • « réduire de moitié la consommation totale d’énergie du pays » :

    Facile : il suffit de diviser par deux le PIB ! Supprimer la moitié des entreprises, retirer de la circulation la moitié des véhicules, ou encore raser un peu plus de la moitié des logements. Ainsi, la consommation d’énergie sera réduite de moitié. Mais pas d’inquiétude, le chauffage l’hiver et la clim l’été seront maintenus à fond les manettes dans les palais de la Ripoublique. Nous savions déjà que les spoliticiens étaient notoirement irresponsables, mais pas encore qu’ils étaient devenus fous. Désormais, le doute n’est plus permis : ils sont fous à lier.

    • Que l’efficacité énergétique augmente, c’est normal et c’est du à la technologie (moteurs plus performants, conception plus performante des logements …) Que l’on utilise plus ou moins une source d’énergie dépend uniquement du prix (le charbon en proffite actuellement). Mais la réduction de la consommation est une vaste blague : la quantité de travail ou de chaleur produite ne peut que augmenter avec le niveau de vie et la population. La consommation d’énergie primaire utilisée dépend simplement de l’équilibre progrès/besoins et pas des volontés infantiles ou des prévisions farfelues de politiciens ou de bobos.

      En revanche, l’ingérance de l’état pour faire augmenter les prix, subventionner des soltuions utopiques avec nos impôts ne peut que nous mener au bord du goufre. L’économie dirigée version communisme est un suicide rapide. L’économie énergétique dirigée version écolo-bobos-socialistes est une mort lente et douloureuse.

    • La solution inverse me semble plus probable et aussi catastrophique : Obligation d’utiliser notre capital à réduire systématique notre consommation énergétique.

      Un peu comme si un propriétaire devait obligatoirement et prioritairement investir dans la facade de sa maison !

      La problème est que la cause n’est toujours pas résolue : indépendance énergétique, prévention des changements climatiques, capacité industrielle, confort des habitants…

      • La prévention des changements climatiques nécessite plus d’énergie que jamais. Vouloir réduire la consommation d’énergie a pour but de nous fait revenir à l’ère sauvage où l’humanité dépendait, pour sa survie, des variations naturelles du climat. La maîtrise de l’énergie par l’humanité est ce qui nous permet de dominer l’environnement au lieu de le subir. Prétendre réduire la consommation d’énergie est une folie, un suicide collectif. C’est la décroissance programmée, le mal à l’état brut érigé en religion négative. C’est le socialisme dans toute l’horreur de son mépris sans borne pour l’humanité. Le temps est venu d’éradiquer le socialisme pour sauver l’humanité.

    • c’est vrai que réduire par 2 semble un brin optimiste, même en partant du postulat que nous fassions des efforts sur l’efficacité des biens.
      Encore une fois, on va économiser un peu grâce à de nouveaux produits, mais combien vont couter ces nouveaux produits à fabriquer ?

      ça me fait toujours penser à ces gens qui font 20km pour aller mettre 10 litres de gasoil parcqu’il est 3 centime moins cher qu’à coté de chez eux…

  • faire de la france un pays plus vert…ben déjà , faudrait arréter de vendre nos bois et nos forêts aux chinois , qui nous les retournent sous forme de meubles …..quand à faire des économies sur l’énergie , nous , citoyens , le faisont déjà à marche forcée ; c’est aux autres glandus du haut de faire ceinture , nous on ne peut plus ;

    • « faire de la france un pays plus vert »

      Prendre un pinceau, de la peinture et tout repeindre en vert, c’est aussi valable ?
      🙂

  • D’où sortira l’électricité permettant d’alimenter les millions de stations de chargement pour les voitures électriques? Des centrales nucléaires qu’on n’aura pas construit d’ici la? Que la France continue dans cette direction après les échecs de l’Allemagne, du Danemark… a quelque chose d’inquiétant. Il y a un traitement contre l’aveuglement?

    • « Il y a un traitement contre l’aveuglement? »

      Obliger les aveugles à prendre chacun un paralytique sur les épaules, ça les calmerait un peu.

    • « Il y a un traitement contre l’aveuglement? »
      mais quel aveuglement ? Ces gens sont élus, ils sont parfaitement adapté à leur fonction. Il faut juste être conscient (ouvrez les yeux !) que cette fonction n’est pas de construire un système énergétique efficace et rentable (ou une société juste, etc.), mais juste de se faire (ré)élire. Ce qui implique évidemment de NE PAS faire ce qui est logique et se ferait sans eux : la seule valeur ajoutée du système politico-légal, c’est de forcer les gens à faire ce qu’ils ne veulent pas faire, c’est à dire d’obliger à faire des conneries

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ci-dessous les diagrammes de production de l’Allemagne (Institut Fraunhofer, Energy charts) et de la France (RTE, eCO2mix)

Les besoins à la pointe sont de l’ordre de 70 GW pour les deux pays, soit 140 GW en tout. C’est faible pour des journées d’hiver. Le froid n’est pas intense, et l’activité économique n’est pas florissante.

 

On a connu deux jours sans aucun vent les 2 et 3 mars. (En bleu clair sur les diagrammes). L’Allemagne a été sauvée par le gaz, le charbon et le lignite et ne parle plus guère d’arrêt... Poursuivre la lecture

« À l’occasion », le président des États-Unis doit informer le Congrès de l’état de l’Union. Mais comme trop de choses chez l’Oncle Sam, c’est devenu un discours hyper partisan où se succèdent les exagérations et les mensonges. Le discours de Joe Biden ne fait pas exception, et l’on peut ajouter opportunisme à la liste.

En effet, le port du masque est devenu optionnel juste à temps pour cet exercice partisan. Les démocrates plaideront que la science® a évolué. Mais la seule science qui a évolué est la science… sociale.

E... Poursuivre la lecture

Par Michel Gay et Bernard Durand.

Le vent est plus régulier en mer qu’à terre 

C’est faux !

La figure parlante ci-dessous compare les variations de la puissance électrique fournie en une année (en pourcentage de la puissance nominale totale avec un pas de temps de 30 minutes) par l’ensemble des parcs éoliens en mer du Nord et à l’ouest de la mer Baltique (zone DK1) du Danemark, en haut, avec celles, en bas, de l’ensemble des éoliennes terrestres françaises.

Les lignes rouges représentent la puissance effective moyenne (f... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles