Jusqu’où va-t-il laisser s’enfoncer la France avant de réagir ?

La France n’est pas condamnée au long effondrement qu’elle connaît. Difficile à comprendre pour un capitaine de pédalo qui a perdu sa « boite à outils »…

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
hollande_sous-marin_a (Crédits : Nicolas Nilsen, tous droits réservés)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Jusqu’où va-t-il laisser s’enfoncer la France avant de réagir ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 18 mai 2014
- A +

Par Nicolas Nilsen.

hollande_sous-marin_ahollande_sous-marin_b

Que font les autres ?

Je ne reviens pas sur la puissance allemande, dont François Hollande et sa formidable équipe ne semblent toujours pas comprendre les ressorts économiques et industriels. Je comparerai plutôt ce qui se passe chez nous avec les nouvelles qui nous viennent de l’autre côté de la Manche.

En France, le chômage continue d’augmenter désespérément : pas « d’inversion »  de la courbe. Côté croissance, l’INSEE nous a confirmé hier qu’elle avait été nulle au premier trimestre : 0%… alors que Hollande nous annonçait le 4 mai un « retournement »… « Pas grave » a aussitôt commenté le pathétique Michel Sapin…

En Angleterre en revanche, dans l’enfer « libéral » de Cameron, ils créent 100.000 emplois chaque mois et, le 5 mai dernier, l’OCDE révisait ses prévisions économiques pour le Royaume-Uni en rehaussant son anticipation de croissance pour 2014 au taux le plus élevé des pays du G7. Lors de la présentation de son budget pour l’année fiscale 2014-2015, le chancelier de l’Échiquier George Osborne s’est vanté devant la Chambre des communes d’une progression de l’activité plus rapide que dans tout autre pays développé. « Il s’agit de la plus forte révision à la hausse de la croissance entre deux budgets depuis au moins 30 ans », a-t-il déclaré. À 2,7% la croissance britannique sera la plus forte d’Europe. Au sein du G7, seuls les États-Unis pourraient faire mieux, avec 3,3% prévus par le Trésor américain.

Le pire ce ne sont pas ces chiffres

De quoi nous parle le gouvernement de François Hollande depuis des mois et des mois ? D’économies et d’effort ? De réduction drastique du périmètre de l’État ? De création d’un environnement fiscal et juridique propice au développement des entreprises ? D’incitation aux entreprises étrangères à venir s’installer en France pour investir et créer des emploi ? NON, bien au contraire : pour financer ce qu’il continue d’appeler le « modèle social Français » (qui prend l’eau de toute part), le gouvernement a non seulement matraqué les entreprises et les contribuables mais inventé « Montebourg » qui n’a eu de cesse, depuis son arrivée, d’injurier les chefs d’entreprise et, à grands coups de « décrets patriotiques », de « commissaires au redressement » et de « plans stratégiques », d’imposer et d’étendre l’emprise de la grande bureaucratie d’État sur les décisions des entreprises…

Mais le pire est encore ailleurs : il est dans toute cette fumée absurde qui, tous les jours, a empêché les Français de se concentrer sur l’essentiel. On leur a parlé de mariage gay pendant des mois, puis de rythmes scolaires, puis de théorie du genre, puis de GPA, puis de Léonarda, puis Dieudonné, puis de la Marseillaise, puis de l’esclavage, puis des jupes pour lutter contre le sexisme… Ce sont tous ces trucs fumeux qui, je crois, commencent à prendre la tête des gens. Vous me direz que ce n’est pas sans intérêt : sans doute.

Mais… quand les retraites seront amputées, quand les prestations sociales ne pourront plus être payées, quand Pôle emploi implosera, quand les allocations Assedic ne pourront plus être versées, quand les sans-emploi casseront les vitrines des magasins pour manger, alors on verra si c’était vraiment cela qu’il fallait faire en urgence. Je ne le pense pas. Mais bon, je peux me tromper…

S’ils pensent qu’ils peuvent éternellement prendre aux « riches » pour acheter leurs clientèles et financer leur « État-Providence », très bien. Mais ensuite ce sera comme dans l’histoire de la cigale et de la fourmi. Bonjour le réveil !


Sur le web.

Voir les commentaires (19)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (19)
  • Il serait à bon, à mon humble avis, que l’on cesse de s’étonner de la non-action de nos politiques, tout autant que de leur mauvaise gestion ou de leur décisions incohérentes et qu’on l’on réalise pleinement, et par là que l’on fasse réaliser aux gens, que nos « élites dirigeantes » ne se soucient absolument pas de l’état financier ou social de la France (sauf si ça peut leur péter au visage parce que ça commence à réellement gronder).
    Ils poursuivent leur propre agenda personnel, dicté par la volonté de rester en poste et d’en tirer profit le plus longtemps possible.
    Arrêtons de faire comme s’ils étaient mauvais. Ils ne sont pas mauvais, ils ne sont ni concernés, ni impliqués tout simplement !

  • coquille : quand les retraites ne seront amputées

  • la croissance économique allemande est à l’arrêt et personne ne remarque quoi que ce soit…..à lire sur le site des moutons enragés …il va falloir revoir votre copie sur la puissance allemande …..côté enfumage , je suis d’accord avec vous , on occupe les gens , mais avec des sujets quand même grave ; je ne reconnais plus mon pays , la douce france que j’ai tant aimé , et les responsables sont cette droite et cette gauche qui se partage le pouvoir depuis tant d’années mais aussi les français qui se sont endormis sur leur lauriers ; quand à maintenir l’état providence , s’il avait été créer de manière intélligente , nous n’en serions pas là ; si le ps ou n’importe quel autre parti au pouvoir s’avisait de l’éradiquer , je vous laisse imaginer le bordel que cela impliquerait ; en france , on casse , on brule les bagnoles , on agresse pour un oui ou pour un non , et , c’est bien connu , les dirigeants ont peur de la rue ; or donc , en gros , on n’est pas sorti du sable……..

    • Bizarre, je viens de lire: « La croissance de l’économie allemande s’est accélérée au premier trimestre 2014 avec une progression de 0,8%, après 0,4% au dernier trimestre 2013. »

      • ben oui , moi aussi je viens de le lire……je me pose l’éternelle question , qui croire…….

        • Qui croire ? Mais vous-même, d’abord ! Rassemblez et analysez les chiffres et les informations, mettez-y un peu d’esprit critique, et vous aurez une bonne idée de ce qui se passe, pas parfaite mais suffisante. Comment croyez-vous que faisaient nos grands-parents, entre les communiqués de victoire de Radio-Paris et ceux de la BBC ?
          Pour la croissance, il est possible que le chiffre allemand soit surestimé, mais comme le chiffre français a été établi avec les mêmes méthodes, la différence entre les deux est digne de confiance. Donc les deux hypothèses entre lesquelles choisir sont : Allemagne 0 & France -0.8, et Allemagne 0.8 et France 0. La seconde est quand même plus vraisemblable que la première.
          Et dans tous les cas, que cherchent à démontrer ceux qui vous disent que l’Allemagne est à 0 ? Sans doute que la France ne devrait pas imiter l’Allemagne. Pourquoi ? Là, les deux hypothèses sont : la France a une meilleure méthode que l’Allemagne, et ceux qui vous parlent profitent comme des chancres du système français. Je vous laisse décider la plus vraisemblable

        • Déjà, pas les moutons enragés. 😉

    • « des sujets quand même grave »

      Lesquels ?

  • L’illustration me rappelle la fameuse question à Ségolène pendant la campagne de 2007 sur le nombre de sous-marins nucléaires français. Je comprends pourquoi elle avait répondu de travers 🙂

  • Encore une fois, les réformes de l’État proviennent du Royaume Uni.

    Alors que tout le monde dénonce l’ultralibéralisme, veut plus d’État, de dirigisme et de réglementations, que les Piketou trouvent un écho, que les zozos vantent l’économie verte(ment ruinée), les Anglois ont été pragmatiques et ont préféré réduire les dépenses publiques et le périmètre de l’État, générant une destruction créatrice qui commence à porter ses fruits.

    Leurs résultats sont indéniables et je sens qu’on peut s’attendre à une hausse des critiques des socialistes contre la vile Albion du sorcier Cameron…

  • Le socialisme est intrinsèquement mortifère, il faut l’interdire publiquement, comme le communisme l’a été en Allemagne depuis l’après guerre et un peu après la chute du mur (en échange de la non-intervention des russes)

  • Que l Allemagne arrive encore a faire de la croissance avec le boulet qu elle se traîne cote politique énergétique est proprement hallucinant.

  • Le dernier carré des connards : Hollande, Sapin, Montebourg et Valls remettent cent fois sur le métier leur ouvrage débile. Comment les convaincre de cesser d’essayer encore et encore les mêmes recettes qui ne marchent pas et n’ont jamais marché » depuis 1917. Impossible.
    Garder le pouvoir, et contrôler l’Etat est devenu leur seul souci et pour ce faire ils sont plutôt créatifs. Créatifs dans les mensonges et la langue de bois.
    Faut les virer à grand coups de pompes dans le fondement et pas pour les remplacer par leur isomère de droite.
    Surtout pas!

  • J’aime bien « Piketou », ce terme sied très bien aux socialistes.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Jeudi dernier, le gouvernement annonçait triomphalement que le nombre de chômeurs (catégorie A, sans activité) avait enregistré en France une nouvelle forte baisse de 5 % au premier trimestre 2022 par rapport au trimestre précédent. 169 100 personnes en moins se sont inscrites à Pôle Emploi, ce qui porte le nombre de chômeurs en catégorie A (celle sur laquelle communique le ministère du Travail) en France à 3,193 millions.

Si on regarde de manière plus granulaire les chiffres, en incluant les catégories B et C, la baisse n’est plus que... Poursuivre la lecture

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles