Auto-entrepreneurs : facilitons l’entreprise individuelle

C’est la société dans toutes ses composantes qui doit être simplifiée pour rendre aux individus le pouvoir sur leur propre vie.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Auto-entrepreneurs : facilitons l’entreprise individuelle

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 22 avril 2014
- A +

Par Aurélien Véron.

auto-entrepreneurLe PLD est heureux de voir le gouvernement revenir sur le projet initial de Sylvia Pinel de restreindre très durement le régime d’auto-entrepreneur. Le succès du régime des auto-entrepreneurs montre que la simplicité et une faible pression des charges libèrent rapidement les énergies. Les résultats se mesurent en nombre d’entreprises viables créées mais aussi par le développement rapide du sens de l’autonomie et de l’initiative individuelle chez les Français qui s’en sont sortis par cette voie.

C’est pourquoi nous soutenons son projet de refonte en un seul régime de ceux de la micro-entreprise et de l’auto-entrepreneuriat, et appelons les sénateurs centristes et de droite à voter la partie de la loi « artisanat, commerce et très petites entreprises » qui concerne les auto-entrepreneurs et l’entreprise individuelle dans sa version actuelle, et qui passera mardi et mercredi en procédure d’urgence au Sénat.

Nous espérons que cette loi débouchera bien, comme elle le prévoit, sur l’unification des régimes d’entreprise individuelle, et la mise en place de deux régimes simples et compréhensibles. Nous rappelons que les PME sont aujourd’hui bridées par des règlementations du travail et un poids des charges asphyxiants. Le gouvernement devrait réfléchir à étendre à ces petites et moyennes entreprises en souffrance un choc de simplification comparable comme le préconise le rapport Thierry Mandon et Guillaume Poitrinal.

La simplification doit concerner les textes législatifs à destination des entrepreneurs, mais aussi les structures parapubliques censées accompagner les entrepreneurs. A ce titre, la menace de fermeture de l’APCE par l’Etat est, pour nous, une occasion de réfléchir à la simplification de cette filière. C’est la société dans toutes ses composantes qui doit être simplifiée pour rendre aux individus le pouvoir sur leur propre vie. Le PLD soutiendra toutes les initiatives qui vont dans ce sens.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Je viens d’écouter Hervé Morin sur les contre-mesures de 80 milliards d’économie prônées par l’UDI. Dieu que c’est lent mais ça bouge. L’idée que j’ai retenue c’est la suppression des usines à gaz type CICE pour les entreprises et les allègements aveugles pour une flat tax à 15%.

    C’est peu mais l’idée qu’il vaut mieux se débarrasser d’allègements soit disant ciblés qui introduisent de l’iniquité et de la bureaucratie pour une flat tax claire et nette, assiette large, taux faible devrait nourrir une réflexion plus globale aux autres impôts, un départ timide donc mais dans la bonne voix.

    Puisse le PLD et ses soutiens continuer à influer sur le projet centriste, la nature a horreur du vide, les politiques sont trop rivés sur les enquêtes d’opinion pour l’ignorer. Reste à trouver des hommes (ou des femmes) pour en faire la pédagogie.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
travail chomage
4
Sauvegarder cet article

Par Jacques Garello

Même si le mois de septembre a enregistré une baisse importante du taux de chômage, ce qui a enthousiasmé les médias et le gouvernement, le chômage reste un problème endémique pour la France et un échec de la politique menée par François Hollande : depuis son élection en mai 2012, le ministère du Travail a recensé 617 000 chômeurs supplémentaires en catégorie A.

Alors qu'approche l'année électorale 2017, la question du chômage, qu'il monte ou qu'il baisse selon les catégories dont on parle ou qu'on ignore, se... Poursuivre la lecture

Je suis souvent interrogé sur la façon dont la doctrine libérale traite du chômage et de la couverture de cet accident financièrement et humainement dramatique. Après le rejet par le Conseil d’État du projet de réforme de l‘assurance chômage, la réponse libérale prend toute sa valeur, même si elle est a priori surprenante.

Telle que je la professe, après tant d’autres, la doctrine libérale dit à peu près ceci :

Le chômage est un accident inévitable mais mineur quand le marché du travail est libre et concurrentiel. La couverture de... Poursuivre la lecture

Par Kimberlee Josephson.

Le dernier article du professeur de pyschologie sociale Nathan Haidt, intitulé Why the Past 10 Years of American Life have Been Uniquely Stupid, attire l'attention sur les préoccupations liées à la façon dont la génération Z a été élevée.

Selon Haidt (et précédemment exposé dans son remarquable ouvrage The Coddling of the American Mind), la génération Z a reçu le plus d'attention tout au long de son éducation, par rapport aux générations précédentes, et les séances de jeux pré-organisés, les activités ex... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles