Les Français en ont marre de leurs politiciens

En votant FN, les Français ont voulu communiquer leur ras-le-bol à l’ensemble de la classe politique. Un point de vue d’outre-Manche.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les Français en ont marre de leurs politiciens

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 3 avril 2014
- A +

Par Daniel Hannan, depuis Oxford, Royaume Uni.

Marine Le Pen à la tribune - Credits Rémi Noyon (CC BY 2.0)Ce n’est pas un hasard si l’expression « faute de mieux » est française. Un bon nombre de commentateurs s’excitent au sujet du succès de ce qu’ils nomment faussement « l’extrême droite » à l’occasion des élections municipales chez nos voisins d’outre-Manche. Même si le Front National n’a pas obtenu les résultats escomptés, les données brutes sont néanmoins frappantes : de 60 conseillers élus en 2008, le parti est passé désormais à plus de 1.200. Peut-on déduire que nous sommes à l’aube d’une de ces crises d’autoritarisme par laquelle la France semble passer de temps en temps, un revival de Boulangisme d’Action Française, du temps de Vichy ?

Non. Ce que l’on voit est un haussement d’épaule gaulois sur une balance gigotante : un rejet cynique, amer, râleur et pourtant las, de la classe politique dans son entier. L’impopularité de François Hollande crève tous les plafonds : trois quarts des électeurs français n’apprécient pas leur président. Mais l’opposition UMP, toujours baignée dans la corruption et l’immobilisme des années Sarkozy est détestée à un niveau quasi équivalent. Le parti a enregistré une petite remontée uniquement grâce au fait qu’il n’est pas le Parti Socialiste. Et pourtant, la majorité des Français ont voté contre X plutôt que pour Y.

Peut-on leur en vouloir ? Le chômage a dépassé les trois millions et aucun signe de redressement économique n’est à l’horizon. Seul 40% de la population française a un emploi tout type confondu contre près de 60% en Suisse. Il y a plus de jours de travail perdus dans des actions syndicales que dans n’importe quel autre pays de l’UE : 27 jours pour mille habitants par an, contre 3,4 jours en Allemagne. L’État a enregistré son dernier excédent en 1974. Les caisses sont vides.

Dans n’importe quel autre pays, la population aurait fini par tenter la chance d’un candidat pro libre-marché ; mais c’est une option mort-née en France. M. Hollande a été élu sur la base de promesses faites pour plus d’égalité sociale, plus de dépenses et un taux d’imposition de 75% – qui, tout comme l’exil des Huguenots 350 ans auparavant, a eu pour joyeux effet de chasser nombre de citoyens français entrepreneurs sur nos terres.

Il faut bien comprendre que Marine Le Pen se positionne elle-même à gauche de l’UMP et, du moins sur le plan économique, probablement à la gauche des socialistes. Elle a pesté contre le capitalisme et la mondialisation, a demandé plus de dépenses et soutenu un programme d’énergies, de sécurité sociale, d’éducation, de transports et de services financiers gérés par l’État. Alors que son père se plaignait des profiteurs du système, elle réclame un éventail de droits plus important. Alors qu’il décrivait son parti comme étant de droite, elle déclarait dernièrement dans Le Monde qu’il « n’était ni de droite ni de gauche, mais fondé sur l’opposition de la classe politique actuelle, sur la défense de la nation, et sur le rejet de l’ultra-capitalisme et de l’Europe. »

Ce dernier point est probablement son plus grand différenciateur. Les autres partis ont tous fait des déclarations idiotes sur la croissance économique boostée par la monnaie unique. Lors de la crise de l’euro, le Front National, au même titre que les Trotskistes, s’en lavait les mains, ayant affirmé depuis un moment qu’une union monétaire serait un racket, affaiblissant la classe travailleuse au bénéfice des financiers et des bureaucrates.

Certains commentateurs britanniques se font un plaisir de prédire – et, de fait, sincèrement percevoir – un retour du fascisme à tous les étages. Le succès du FN représente une horreur particulièrement excitante pour ces commentateurs car leurs résidences de vacances se trouvent souvent là où le parti a fait de bons scores : les petites villes de Camargue, du Gard et du Roussillon. (grande révélation de mon propre penchant métro-dodo : c’est une région de France où j’ai passé un temps considérable, et que j’adore.)

Je ne vais pas expliquer, à nouveau, en quoi il est mauvais de désigner les partis protectionnistes, corporatistes tels que le FN comme étant « d’extrême droite ». Il suffit de dire que la France n’a pas plongé dans le fascisme. Elle n’a plongé nulle part d’ailleurs. Elle en a juste assez de sa classe politique. Ayant entendu ses dirigeants tirer la sonnette d’alarme, encore et encore, contre le FN, de nombreux Français ont tout simplement décidé que voter pour ce parti était la méthode la plus efficace pour faire entendre leur mécontentement envers les partis traditionnels. Malheureusement, les problèmes de fond à l’origine de leur désenchantement ne sont pas près d’être pris en compte.


Sur le web. Traduction : Virginie Ngo pour Contrepoints.

Voir les commentaires (62)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (62)
  • Merci pour votre article qui traduit bien le problème français, celui ci est structuré par les idées communistes.
    L’ena pensé par les communistes et mis en place par De Gaulle est une école de manipulation et nous n’aurons jamais de solutions avec les gens qui sont issu de cette formation.
    Une carte politique présenté sur le site de contre point nous indique vers tendance il faut aller pour faire réagir les ressorts de l’économie et retrouver la création de richesse, et malheureusement aucun des politiciens français ne se trouve dans ce cas. Tous nous tirent vers plus de contrôle de l’état alors que c’est de libertés dont nous avons besoin. Le problème c’est l’ETAT et nos politiciens CARRIERISTE

  • Bonne analyse , je confirme puisque cela a été mon cas ..
    Vu le nouveau gouvernement , je m’aperçois une nouvelle fois que ces gens de gauche (et de droite) sont sourds et surtout se fichent éperdument de leur électeurs qui les payent .
    Je ne m’attendait à rien , je ne suis pas surpris .

  • vous etes sur que le fn a 12000 conseillers et pas 1200 ???

  • Un bonhomme agréable a écouter lors de ses diatribes anti-etatistes au parlement européen.
    Même s il reste un « politicard » de profession, j envie les citoyens de sa majesté d avoir des politiciens liberaux.
    Même l’UKIP est libéral sans parler de l UDC.

    Nous n avons pas les mêmes valeurs
    Chapeaux bas les WASP

  • Vous le dites vous meme, le FN propose une alternative politique, très loin du libéralisme. Pourquoi ne pas envisager que les électeurs sont séduis par ce programme?

    Ni séduit par une idée fasciste (sauf au sens premier du terme, un etat fort, une discipline stricte,tout dans l’etat, rien sans l’etat),
    Ni un vote de dépis
    mais une adhésion a une vision.

    qui porpose aujourd’hui plus de fermeté envers les voyous?
    qui propose un retour a la souveraineté de jadis (frontière, monaie, legislative)?

    Pas l’UMP, pas le PS, pas les libéraux

    • albert: « souveraineté de jadis »

      Ce n’est pas le manque de souveraineté qui fait que le budget est en déficit depuis 40 ans, ce n’est pas l’Europe qui a écrit les 100’000 lois et la fiscalité ubuesque qui assassinent le tissu productif.

    • il s’agit juste de dire la vérité, les gens qui votent pour ce parti s’est par contestation et cela est un fait que personne ne peut le nier…..

      • d’experience, les gens qui votent ‘par contestation’ autour de moi, n’y entendaient deja pas grand chose a la politique et a l’economie au depart.
        Je me demande dans quelle mesure on a affaire a un vote Completementcon plutot que Constestation.Faut pas oublier que pour voter UMP ou PS, il faut deja etre assez con.Alors se facher de l’absence de resultat et decider de voter FN pour faire chier colle bien avec l’esprit ‘completement con’

    • maintenant libre à vous de vous bercer de vos illusions….
      meme les politologues et autres spécialistes (en général ce sont des abrutis arrogants qui disent des aneries) sont d’accord avec cela…..

  • Et bien non. Il ne suffit de dire que « la France n’a pas plongé dans le fascisme » concernant le front national.

    Le FN ce n’est plus qu’un vote de protestation c’est aussi un vote d’adhésion et c’est grave.

    C’est de l’étatisme extrême et extrêmement dangereux.

    Les extrêmes arrivent au pouvoir par la démocratie et pas seulement les « putch ». Après c’est trop tard. Lois spéciales, changement des commis de l’état, prise de contrôle de l’armée et police et ça vire en quelques semaines.

    Ce type d’article participe de la banalisation du FN et pour moi les libéraux n’ont pas à participer à cette banalisation.

    • @Adele
      Albert ne vous comprendra pas ( ou peu pour faire humble dans notre société égalitariste)
      Bien sur que l argumentation libérale peut en sortir un ou deux ( sur des millions) des ténèbres la majorité (surtout a l age adulte) tiendra mordicus a sa croyance religieuse philosophique politique sociale et économique.

      c est une nécessité Neurobiologique . a chaque fois que vous argumentez contre quelqu un vous titillez sa dissonance cognitive autrement dit vous mettez a mal son homéostasie neurocogntive. Et il se défend par le rejet. Les idées changent peu.

      La France est remplie d ‘Albert et je suis intiment convaincu qu il est sincère et crois dur comme fer a l égalité au bonheur collectif au dirigisme aux valeurs fortes a l anti finance…Comme la majorité des français
      Et le vote démocratique de la majorité de 2017 et même celui de 2022 ( si vote il y a ) est presque connue d avance

      Le libéralisme est cognitivement complexe et contre intuitif et semble inhumain pour beaucoup de nos concitoyens

      Certains individus sont plus aptes a comprendre le libéralisme
      Certaines religions plus propice a l engendrer
      Certaines cultures plus fertiles a le développer

      En France il nous manque beaucoup de ces marqueurs déterminants
      Donc la tache est dure voir même irréalisable

      Car Albert ne vous comprend pas et vous surestimez le pouvoir de la compréhension face a autant de déterminisme et le pouvoir de changement a l âge adulte.

      • Je ne vois pas en quoi le point de vue d’Albert est anti-libéral.

        Que proposent les libéraux contre l’insécurité ? jusqu’à preuve de contraire, le seul système qui « marche », qui fait baisser durablement la délinquance, c’est la répression, les peines plus longues, la tolérance zéro, la fin des remises de peines automatiques : c’est le système américain qui a permis de faire reculer massivement la criminalité depuis le début des années 90, et c’est ce que propose le FN.

        Donc à partir de là si on fait de la lutte contre la criminalité une priorité le vote FN (y compris pour les libéraux) se justifie parfaitement face au laxisme UMPS.

        • Arthur : « c’est le système américain qui a permis de faire reculer massivement la criminalité depuis le début des années 90 »
          ———————————
          Ca c’est la fable qu’on vous raconte et que tout le monde répète. C’est le nombre de morts qui a reculé, grâce aux progrès de la médecine. Et ne parlons même pas de nouvelles pratiques de classer les dossiers sans suite pour embellir les statistiques (cf les scandales de trucages des chiffres de la police de New York, Detroit, Atlanta…).
          Les chiffres d’admissions aux urgences pour coups et blessures, eux, montrent une explosion de la criminalité. Renseignez plus sur la question, et pas seulement chez les pressestitués.

          • « C’est le nombre de morts qui a reculé, grâce aux progrès de la médecine. »

            Je me demande bien quels progrès de la médecine a pu conduire à une division par deux du nombre d’homicide en seulement 20 ans. Le traitement des blessures à vraiment fait un progrès aussi extraordinaire en une période aussi courte ? D’autant qu’il faut prendre en compte les victimes d’homicides mortes avant l’arrivée des secours.

            Je n’expliquerais pas pour autant la baisse des homicides aux USA par l’évolution de la politique pénale : ce ne sont pas tellement les homicides qui sont punis plus lourdement aux USA aujourd’hui, et cette baisse des homicides est générale dans les pays occidentaux. Mais de là à l’expliquer par les progrès de la médecine cela me semble pour le moins audacieux (j’avoue que je n’avais jamais lu cela nul part).

            Pour le reste c’est bien l’ensemble de la criminalité qui a diminuée très sensiblement aux USA depuis les années 90, pas seulement les meurtres. Par exemple les vols de voitures (chiffre qui à le mérite d’une certaine fiabilité) ont été divisé par presque trois entre 1990 et 2000. Voir : http://www.disastercenter.com/crime/uscrime.htm

        • Il est anti-libéral parce que ce que propose le FN c’est des solutions étatistes.

        • Permettez-moi de douter de cette affirmation:

          « le seul système qui « marche », qui fait baisser durablement la délinquance, c’est la répression, les peines plus longues, la tolérance zéro, la fin des remises de peines automatiques : c’est le système américain qui a permis de faire reculer massivement la criminalité depuis le début des années 90 »

          Pour pratiquer régulièrement quelques état de ce pays, j’ai constaté que le « système » qui fait baisser la délinquance durablement aux USA, c’est le CCW, soit l’aboutissement de la « responsabilisation totale » du citoyen. Tout le contraire des programmes soviétiformes que proposent TOUS les candidats politiques français.

          Et ce n’est pas à l’état de s’occuper de cela, mais à l’éducation.

      • @liberal think Très beau post. Vous voyez que vous pouvez être gentil ;).

        Pour le reste, je pense candidement que les gens peuvent changer, mais je dois admettre que je n’ai jamais convaincu personne de gauche ou de droite d’embrasser le libértarisme (puisque c’est ce qui me parle le plus).

        Je milite comme vous le savez contre le patriarcat qui est encore un niveau au-dessus en terme de déterminisme que l’albertisme. Je vois que les choses changes et nous le voyons toutes et tous. Donc c’est possible. Le problème c’est que les libéraux n’ont pas la culture militante et leurs penseurs sont actuellement Ko mais l’histoire des idées montre que rien n’est figé.

        Je vous incite donc à ne pas être autant pessimiste concernant le libéralisme. On peut changer la société. C’est une bataille idéologique qu’ont perdu pour le moment les philosophes et penseurs libéraux, mais ils n’ont pas perdu la guerre.

        Nous devons livrer d’autres batailles pour notre liberté et notre sécurité et celle des générations suivantes. Vous ne devriez pas baisser les bras. La france n’est pas un pays d’albert. La France est un pays occupé par une idéologie inculquée. Les alberts sont des prisonniers victimes du syndrome de Stockholm.

        Si vous ne l’avez lu : http://fare.tunes.org/liberalisme/philo.html

      • Je veux bien endosser le role du frontiste pour la discution, mais je ne le suis pas.
        A prioris, si je traine sur contrepoint, je suis plutot libéral, très loin du programme FN (que ce soit social ou economique).

        Je ne faisais que reporter les propos de mes connaissances qui votent FN.

        A ce titre, Sébastien se plante completement. Et si les politologues abrutis arrogants qui disent des aneries sont d’accord avec lui, qui se bercent d’illusion?

        • Je vous crois quand vous me dites que vos connaissances qui votent FN vous disent adhérer au programme du FN. Mais je ne les crois pas eux, du moins pour l’immense majorité d’entre eux.

          En effet, au départ, ils vont prendre la décision de voter FN pour contrer la mafia UMPS. Mais comme ils ambitionnent de ne pas passer pour des cons (et s’ils ont ce besoin, c’est parce qu’ils sont cons, justement…) devant les autres, du coup ils s’auto-persuadent de voter POUR le FN et non pas contre le reste. Mais, à la base, ces individus, tout comme -à la louche- 70 % de la population, vit dans le mensonge et l’hypocrisie, envers eux-mêmes en tout premier lieu.

          Mais, dans le fond, oui, le vote FN est un vote de protestation et de rejet uniquement. C’est éminemment débile, nous le savons bien tous, mais, comme le dit le proverbe, il est plus facile de tromper les gens que de les convaincre qu’ils ont été trompés…

          • D’accord avec vous sur le « 70 % de la population, vit dans le mensonge et l’hypocrisie »

            FInalement, les 2 positions ne sont pas incomaptibles: on peut voter en contestataire ET se convaincre que propositions sont bonnes.

            mais pas d’accord « le vote FN est un vote de protestation et de rejet uniquement ».
            A moins de disqualifier aussi tous les autres votent:
            le vote UMP/PS est un vote clientéliste ou grégaire, le vote extreme gauche est un vote arriéré, le vote ecolo est un vote d’autodestruction… seul le vote pour le parti libéral a un sens… à zut, il n’y a pas de parti libéral…

    • « C’est de l’étatisme extrême et extrêmement dangereux.

      Les extrêmes arrivent au pouvoir par la démocratie et pas seulement les « putch ». Après c’est trop tard. Lois spéciales, changement des commis de l’état, prise de contrôle de l’armée et police et ça vire en quelques semaines. »

      Ce n’est pas ce qu’a fait Hollande avec son parti socialiste? Mais là c’est acceptable car c’est de « gauche »…

    • « Après c’est trop tard. Lois spéciales, changement des commis de l’état, prise de contrôle de l’armée et police et ça vire en quelques semaines. »

      Toute ressemblance avec le gouvernement actuel …

  • Les Français auraient voté pour les ultra-socialistes du FN. Ah bon ? Première nouvelle ! Il semble plutôt que les Français ont majoritairement refusé de voter, rejetant indistinctement les partis en lice, uniformément socialistes. Ce refus de collaborer avec le parti unique socialiste marque le réveil des consciences, la fin des illusions démagogiques, le retour de la démocratie.

  • L’extrême-droite c’est aujourd’hui le sionisme (mondialisme) couplé à l’ultra-libéralisme (mondialisation) – idéologie à laquelle travaille aussi le PS en sous-main d’ailleurs, et ses satellites que sont le MEDEF, la CGT, etc., mais toujours en se cachant derrière le sociétal et la rose (mouis, c’est gentil une rose : c’est rose quoi, pas rose-croix, rose-rose plutôt… rose-gaypride peut-être…)

    Bref, l’extrême-droite, ce n’est pas le national-socialisme représenté par le FN, qui est lui un parti de gauche, même si ce terme encore non-assumé par ses cadres, nous rappelle à tous, petits et grands, à force de dressage pavlovien par l’éducation nationale trotskiste suivi de tous ces radotages télévisuels : LÉZEUUURRRLÉPLUSOMBRES !!! Bouuuuhhhhhhhh !

    Ce qui est sûr pour moi, c’est que à niveaux de pouvoir égaux, Marine Le Pen me ferait bien moins peur que Manuel Valls, à qui il ne manque plus que la petite moustache qui-va-bien, taillée de près s’il vous plaît, aux ciseaux, schnell ! Je serai radikaaalll !

    • « L’extrême-droite c’est aujourd’hui le sionisme (mondialisme) couplé à l’ultra-libéralisme (mondialisation) – idéologie à laquelle travaille aussi le PS en sous-main d’ailleurs, et ses satellites que sont le MEDEF, la CGT, etc., » ARGGGHHHHHH Abandon ship!

    • Gavroche: « L’extrême-droite c’est aujourd’hui le sionisme (mondialisme) couplé à l’ultra-libéralisme »

      Je ne sais pas ce que tu prend mais c’est puissant.

      Gavroche: « Bref, l’extrême-droite, ce n’est pas le national-socialisme représenté par le FN, qui est lui un parti de gauche »

      La gauche est à l’origine du fascisme au cas ou. Mussolini était socialiste, les nazis étaient anti-capitaliste comme les communistes.

      « La lutte contre la finance internationale et le capital de prêt est devenu le point le plus important » – Mein Kampf
      « Tout dans l’État, rien contre l’État, rien hors de l’État. » – Mussolini

    • la france ultralibéral???? il faut arreter de fumer. la france est l’un des pays les plus socialistes d’europe, il suffit de regarder les chiffres (dépenses publiques 57%, la fonction publique représente pres de 7 millions de fonctionnaires(http://www.observatoiredessubventions.com/2013/combien-de-contribuables-en-france/
      ), 70 au rang des libertés économiques selon Heritage Foundation après le Cap-Vert, le Kazakhstan ou encore la Jamaïque, l’un des plus haut taux d’imposition ( la France a un taux d’imposition total moyen de 64,7% principalement constitué (51,7%) de charges sociales, le 2 plus fort taux d’imposition en europe),….. certains partis de gauche dans le reste de l’europe (spd, parti travailliste,…) sont plus libéral que l’ump.

    • Moi aussi, les Le Pen père et fille me semblent être doux et tolérants comparés à Valls, Taubira ou Peillon.

      Incompétents en économie, certes: La faute à l’école et la presse, donc au socialisme.
      Mais il faut effectivement stopper l’immigration, c’est un fait, et ils sont les seuls à en tenir compte.

      Accessoirement ce n’est pas du libéralisme.
      D’ailleurs le sionisme n’est pas un modèle d’immigration incontrôlée, bien au contraire.

    • Au dernières nouvelles, M. Valls serait donc non seulement hitlérien et ultralibéral simultanément mais, en plus, sioniste combiné avec ces deux autres attributs.

      On en apprend tous les jours.

  • Ce n’est pas en délivrant des demi vérité que l’on obtient la vérité , le seule chiffre qui compte est 4,8 % des votes obtenu par le front national , ces élection municipale sont un échec pour le partis de Marine, qui croyait le tsunami annoncé , ils suffisait de voire sa tête à l’émission de France 2 pour sans convaincre
    Hannan prend tellement ces rêves pour des réalité que l’on peu ce demandé si il ne bois que du thé .

    • vous oubliez que tout d’abord les listes du fn n’étaient pas dans toutes les communes (donc cela baisse leur moyenne) et ensuite que le fn n’a jamais fait des scores élevés au municipales. certes, il y a bcp d’exagération concernant le score du fn (comme celui de l’ump) qui n’est pas si exceptionnel que cela. mais il est ridicule de dire que c’est un échec, cela reste un succès (qu’il faut relativiser je vous l’accorde). d’ailleurs, le fn espérait ne pas gagné trop de ville car il a un personnel compétent assez limité, un responsable du fn lui meme a reconnu que si le fn gagnait 20 villes cela serait catastrophique. les objectifs fixés par marine lepen ont été atteint. de plus, je n’ai jamais lu nul part que le fn allait faire un tsunami….. hannan ne fait que répondre aux commentateurs qui annoncent un retour du fascisme, je ne vois pas en quoi il pren ces reves pour de réalités… à que je sache il ne soutient pas le fn

    • vous vous mettez à la place de madame dupont, qu’une tète de liste du FN démarche dans une ville de 5000 habitants avec une forte minorité de magrhébins, parce que les politocards au pouvoir depuis 30 ans ( et mème plus ) on calculé qu’avec la parité, ils  » reigneraient  » quelques années de plus ?
      avoir son nom couché sur une liste estampillé FN dans un tel contexte, qui ressemble de plus en plus au liban, il faut en avoir 2 dans le slobard…
      cela met en perspective, votre affirmation narquoise comme quoi le FN aurait fait 4,8% aux municipales.
      on verra leur résultat aux elections européenne, scrutin qui traditionnellemnt, les avantage…

  • « En votant FN, les Français ont voulu communiquer leur ras-le-bol à l’ensemble de la classe politique »

    Vous n’en savez rien!

  • peut-etre qu’ils en ont marre, mais peut-etre aussi que finalement ils sont de plus en plus nombreux a aimer les politiciens xenophobes, protectionnistes, socialistes et nationalistes.
    Je dis ca juste comme ca…

  • le fn à essayer de monter des listes dans la plupart des communes importante sans résultat ( même en, trichant ) , les gens sain d’esprit ne suive pas , quand a Hannan il est neocon de la pire espèce , a tout prendre je préfère le Fn a ces dangereux gugusses , les Koche brothers pour exemple , allez voire ces interviews sur Fox news et autre média religieux extrémiste américain , au USA SONT DISCOURS ANTIEUROPE EST FRANCHEMENT VOMITIF , et bien cernez ce dangereux individu pour la démocratie

  • Ridicule

    Qui prend les sondages au sérieux n’est pas sérieux
    Et même cette élection ne vaut pas sondages grandeur nature
    C’était les candidats aux MUNICIPALES qu’il fallait jauger, pas Hollande ou Ayrault aussi décevant soient-ils

    Qui a sanctionné par exemple un bon maire PS parce qu’il n’était aps content de Hollande est politiquement ,immature

    Tous comme les analystes, journalistes et autres politiciens qui « résonnent » ainsi. Vivement un permis de voter après vingt leçons minimum comme l’autre.

  • Je viens de regarder les listes pour les européennes dans le sud-est.

    It’s heavily heavy 🙂

    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_europ%C3%A9ennes_de_2014_en_France#Sud-Est

    (je passe sous silence la gauche de la gauche…)

    Nous avons donc :
    – PS : Peillon, si si, l’ex ministre de l’EN, présent!
    – UMP : Muselier, si si, gros recyclage après sa carbonisation dans quelques affaires de famille dans la région.
    – FN : Le Pen, the father 🙂

    Plus une palanqué de listes obscures (que la soupe doit être bonne!!!!) !

    – Régions et peuples solidaires (écolo-socialo-autonomo-pommés)
    – l’Alternative (borloo / bayrou powaaa)
    – Debout la France (aka debout la république)
    – Démocratie réelle (à priori un truc à tendance référendum populaire, http://www.democratiereelle.eu/)
    – Force vie (boutin staïle…)
    – Europe Démocratie Espéranto (yeah… it’s totally crazy)
    – Parti fédéraliste européen (première ligne du programme section budget : « L’État Fédéral doit avoir la compétence pour effectuer une politique de relance »)
    – Parti Démocratique Indépendant (Paul Machagafa : « J’annonce la fin des paradis fiscaux »)

    Bon, je ne vois pas le cul du début d’une liste vaguement libérale aux européennes dans le sud est…

    Dois-je émigrer pour voter libéral ?! Dois-je imprimer mon propre bulletin de vote libéral ?!

    On va bien rigoler 🙂

  • Fn = nouveau parti communiste.C’est à dire furieusement socialiste sur tous les plans.Quand aux questions sécuritaire leur fermeté est un myte…Les solutions vraiment efficaces et répressives sont appliquées à Singapour, en Malaisie ou dans certains états du moyen-orient…

  • bonjour,
    il y en a marre de ces politiciens qui n’ont qu’une chose s’enrichir sur le dos des francais que ce soit la gauche ou la droite .j’en ai marre de ces compromprus !!
    ils tuent la france et les français à petit feu
    nous devons réagir
    je suis pourtant de gauche , mais il y en a marre de ces incompétents
    Dany

  • Les Français en ont marre de leurs politiciens!!!
    et oui , les français doivent les mettre au pied du mur, quand vous apprenez que ces messieurs se permettent de s’enrichir sur le dos des français sans que ceux-ci mettent la main au porte -feuille (Coppé, Sarkozy, Hollande,Bartellone, DSK, et bien autres) nous sommes gouvernés par des hommes et femmes incompétents et limite vertueux

  • il y a que le pen qui dit la vérité, tous les autres sont incapable de gouverner changeons cela sera pas plus pire que ces socialistes

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bien qu'il ne se situe que peu de temps après la survenue inattendue de la pandémie de la Covid-19, qui habilla 2020 d'une aura d’étrangeté maudite, le cru 2022 entrera dans les annales de l'histoire, mondiales et françaises, comme ayant été l'année de toutes les nouveautés.

Des prismes inédits de lecture de notre monde commun ont fait leur apparition. La Nouvelle guerre froide, qui s'est déclenchée le 24 février par l'invasion russe de l'Ukraine, servira de plus en plus comme paradigme explicatif d'événements internationaux sans rappo... Poursuivre la lecture

Durant des décennies, la droite a été considérée comme une. La montée en puissance du Front national (devenu Rassemblement national), dans la seconde partie des années 1980, a modifié cette approche en mettant l'extrême droite en regard de la droite.

Petite(s) histoire(s) des droites[1. Le premier paragraphe a largement été inspiré par : Les grands textes de la droite et de la gauche lepoint.fr ; ainsi que par Qu'est-ce un Méchant Réac ? | Méchant Réac ! le site mechantreac.fr.]

 

Les divisions à droite sont anciennes, profonde... Poursuivre la lecture

Je viens de regarder une vidéo émouvante sur cet homme noir, Daryl Davis, qui se lie d'amitié avec un membre du KKK, sans (bien sûr) l'approuver pour faire triompher le dialogue et le respect sur la haine.

Ce qu'il dit sur le racisme et la lutte contre l'ignorance est très frappant. En particulier cette phrase :

"Si tu as un adversaire, tu ne dois pas respecter ce qu'il dit, mais respecter son droit de le dire".

Attention à ne pas voir le fascisme partout

C'est l'exact opposé de l'anti-fascisme que nous voyons se ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles