Valls voit des fachos partout !

Valls fascistes (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Le regard de René Le Honzec

img contrepoints096 Valls

La gauche s’étant arrogée la Vertu, elle peut se permettre d’insulter la droite sans vergogne faisant ainsi, par définition, œuvre pieuse. Quand Valls-le-Nul, titre gagné haut la main grâce à ses résultats sécuritaires, s’énerve et insulte – ou croit insulter – Goasguen en l’accusant de « venir de l’extrême droite », cela pour essayer de faire oublier sa scandaleuse incompétence (ou, pire, complicité avec les « Blaks blocks » qui ont fait pour un million d’euros de shopping dans les rues nantaises à l’occasion de la manif contre l’aéroport), quand, donc, Valls Duc du Trocadéro, Prince de Dieudonné, Terreur des Roms insulte Goasguen (qui a réfuté), il applique la vieille technique de désinformation initiée dès les années trente pour nier à la Droite toute légitimité à cause du pêché originel de l’extrême droite.

Sans entrer dans le débat, ce qui serait long, mais je vais craquer un jour, je rappellerai le passé communiste, marxiste, léniniste de nombre des dirigeants du parti socialiste, le plus connu étant celui de Jospin, taupe lambertiste auprès de Mitterrand, mais citons aussi l’incorruptible amateur de montre Julien Dray, son pote Rebsamen, ou le donneur de probité journalistique Plenel, etc. Ces types œuvraient pour détruire l’Occident « capitaliste », refusaient démocratie et élections et espéraient noyauter les institutions pour prendre le pouvoir.

Allez sur les sites de NPA et autres : si Le Pen publiait des textes similaires, Valls se précipiterait pour la liquider. Il manque un Tribunal de Nüremberg du communisme et de ses complices pour que l’on puisse sortir de l’ornière socialo-marxiste.