Vars, tempête provoquée pour porter atteinte à la vérité et à la démocratie locale

Vars

Suite à la publication de « Vars : Tempête annoncée sur une station de ski » le 28 janvier 2014 par Contrepoints, Monsieur Pierre Eyméoud, maire de Vars, a souhaité exercer son droit de réponse, conformément aux dispositions légales. Voici ses contre-arguments.

Le contexte électoral ne doit ni salir les hommes, ni salir une destination touristique, ni écœurer tous ceux qui veulent s’engager dans la vie publique locale. Cette année Vars a encore progressé en bondissant de 10 places dans le top 50 des meilleures stations alpines de ski françaises (cf. Dauphiné libéré du 05/12/13) et maintient ainsi aux côtés de Serre-Chevalier sa place de fleuron des Alpes du Sud .

Par Pierre Eyméoud, maire de Vars.


Vars :

Vars est une station de ski exemplaire maîtrisée par sa population : pas de grands groupes décideurs, mais un Conseil Municipal majoritaire dans la Société des Remontées Mécaniques, un Office de Tourisme local et une SEM de commercialisation performante pour que, tous ceux qui le veulent, aient accès au marché des Tour Operateurs et à la vente en ligne.

Une station presque à l’abandon  :

Un véritable projet UTN (Unité Touristique Nouvelle) de requalification du centre station avec ODALYS prestige, après ski, commerces… permis de construire purgés du recours des tiers. Attente des travaux.

  • Sur le haut de la station, des constructions de haut niveau (chalets), un hôtel 4* dont les travaux ont débuté, une résidence de tourisme 4* (permis purgé) gros permis en cours, nombreux dossiers en cours, de gros chantiers reprennent au printemps.
  • Des solutions de reprise sont à l’étude pour Les Carlines
  • Un partenaire défaillant de Bouygues  n’a pas permis à ce jour la réalisation de ce projet. UTN toujours valable (permis attaqué ayant entraîné des retards)

Absence d’investissement :

  • Un projet très ambitieux de Remontées Mécaniques est en suspens du fait de la géologie très délicate de la montagne de la Mayt
  • Un magnifique projet regroupant les Remontées Mécaniques (SEDEV), VarsTour, l’Office du Tourisme, le central de secours RM toujours d’actualité, très longue concertation avec les partenaires et le Conseil Municipal. Concours national d’architecture et permis toujours valable
  • Un centre médical à créer relevant de la communauté de communes au sens de la loi et non de la Commune de Vars. La commune de Vars, très volontaire, a proposé de mettre à disposition un lieu, un droit à construire ainsi que la prise en charge du déneigement, de l’éclairage et de la voirie du futur centre.

Un site naturel en péril :

  • Toutes les études menées avec la RTM (Restauration des Terrains en Montagne) sont achevées et un programme pluriannuel de travaux est en cours
  • Le Val d’Escreins est valorisé par des sentiers à thème et la Commune ne souhaite pas d’équipements lourds dans sa réserve de nature.
  • La Commune ne souhaite pas que le Val d’Escreins soit habité en dehors du refuge : les ruines font partie du patrimoine

Des finances plombées par une mauvaise gestion :

  • Délibération du 11.12.2011 adoptée à l’unanimité dans le cadre de la politique de la CDC envers les collectivités  conformément à la circulaire préfectorale du 28/11/2011 incitant à recourir à ce dispositif dans un contexte de pénurie des prêts aux collectivités locales.
    Il n’y a pas erreur d’évaluation à fin décembre 2011 et d’ailleurs la CDC n’aurait pas prêté à la Commune en ce cas. De plus un cabinet financier a été mandaté pour superviser  la souscription de cet emprunt
  • Délibération à l’unanimité de suspension du projet OT en date du 4 avril 2012. Mais permis toujours valide. Attente du commencement des travaux Odalys pour fixer définitivement le cœur de la station.
  • Approbation à l’unanimité et publiquement des BP 2013. Du fait de l’importance du fonds de roulement du budget principal, les budgets annexes Remontées mécaniques et eau-assainissement ont été votés sans consolidation de leurs besoins d’emprunts.

Une dette qui explose

Il est incorrect  de ne pas comparer la dette avec des stations analogues. Vars est correctement placée selon ce critère (cf. les finances 2010 des communes de 2000 habitants. Données des communes touristiques stations de sports d’hiver ministère des finances). A la lecture de l’état de la dette et du diagramme de l’extinction du capital, on constate que :

  • La dette s’éteint sur 14 ans soit une durée courte;
  • La dette diminue de 20% en 2016 soit  dans 2 ans
  • La dette diminue de 50% en 2019 soit dans 5 ans

Une gestion hasardeuse des ressources humaines :

  • Il est sain que les personnels continuent leurs carrières y compris ailleurs qu’à Vars.
  • Recrutement de saisonniers aux Services Techniques durant l’été (délibération avril 2013) et durant l’hiver (délibération de octobre 2013) représentant environ 3 Equivalents Temps Plein supplémentaires ce qui porte les effectifs de 8 à  11 agents aux Services Techniques.
  • Parmi les effectifs administratifs, 2 agents sont affectés quasi-exclusivement aux besoins des ST : l’agent chargé des marchés publics et du secrétariat du DST, et la chargée de mission de projet développement avec le montage des dossiers et les relations avec les maîtres d’œuvre. Ainsi les effectifs  correspondant aux missions des ST s’élèvent à 13 agents.
  • Parmi les 7 agents administratifs, les postes sont les suivants : 1-accueil 2-agence postale et bibliothèque 3-vie associative et services à la population (état civil, aide périscolaire) 4-secrétariat général 5-urbanisme et foncier -6 DGS -7 Comptabilité.
  • Le père de la comptable est adjoint à l’urbanisme et aux travaux. La comptable n’est pas DRH mais chargée de la paie et de la gestion administrative des dossiers des agents. Les fonctions de DRH et de directeur financier reviennent au DGS.
  • La Police Municipale disposait de locaux avec réfectoire et WC distincts du bureau d’accueil. Aujourd’hui le service est regroupé.
  • La commune travaille en parfait accord avec ses agriculteurs (groupements pastoraux conventionnés).

Un directeur général des services surpayé. :

  • Selon l’avis N°365139 du CE du 25/09/2013, un agent contractuel comme le précédent DGS peut toujours être remplacé par un titulaire. C’est un principe général de la fonction publique
  • Il est de notoriété publique que durant ce mandat, la communauté de communes du Guillestrois a connu : 4 DGS  officiels + 1 DGS ayant fait un intérim d’un an…Dans ces conditions, il est difficile d’imputer le turn-over à l’actuel DGS de Vars.
  • Arrêté de nomination du DSG de Vars  en octobre 2013 comme DGS de 20 000 à 40 000 habitants conformément à l’arrêté préfectoral de surclassement touristique  en date du 5.04.2004, soit sur la même grille de rémunération que son prédécesseur contractuel, fixée par délibération du 23 mai 2012.  Même régime indemnitaire de PFR du cadre d’emplois des attachés territoriaux institué pour son prédécesseur par délibération du 25  juillet 2012. En intégrant les primes réservées aux titulaires, il est impossible d’arriver à 7 000 nets mensuel.
  • L’actuel DGS fait des vacations d’enseignement en Faculté et de Jury. Il a toujours déposé des congés et donc en aucun cas pris sur son temps de travail.
  • L’actuel DGS ne bénéficie pas d’un logement de fonction comme son prédécesseur (cf. délibération du 23 mai 2012). Il bénéficie d’un téléphone portable de service et d’un véhicule de service (et non de fonction) car ses coordonnées figurent sur le plan communal de sauvegarde déposé en Préfecture (cf. extrait) ce qui induit d’être disponible en permanence (astreintes de direction) dans une station de sports d’hiver et d’été. L’actuel DGS n’a pas de note de frais .
  • Compétences professionnelles de l’actuel DGS : Docteur en droit public 2004 – Thèse portant sur la gestion des domaines skiables -DESS en GRH – Ancien DGA d’une station majeure des Alpes du Nord.
  • Compétences professionnelles de la comptable : BTS comptabilité gestion  – niveau DECF  – expérience en cabinet comptable – concours d’adjoint administratif  et de rédacteur  – examen professionnel rédacteur chef

Des satellites favorisés  :

  • 10 permanents sont embauchés à l’Office du Tourisme
  • § Une convention  OT – SEM Varstour (Guiltour) détermine que la SEM Varstour verse à l’OT une somme quasi équivalente à la subvention versée par la Mairie à l’OT pour accompagner les actions de commercialisation sur les réseaux professionnels.
  • L’annonce d’un salaire de 10 000 € concernant le Directeur de Guiltour est disproportionnée  .
    • Le Directeur de la Société des Remontées Mécaniques dispose d’un appartement de fonction et d’un local de rangement ski et autres.
    • La commune n’a pas appliqué à ce jour de servitude loi montagne pour les implantations de pistes, Remontées Mécaniques, neige de culture sur les propriétés varsincques. La contrepartie de l’utilisation des sols se transforme en forfaits selon des règles très claires. Les enfants du Club ont la gratuité des remontées mécaniques ainsi que tous les enfants de Vars durant leur scolarité.