La fracturation au propane saluée par le Time

La fracturation au propane n’intéresse pas uniquement notre ministre du Redressement productif, le Time Magazine a classé cette technique susceptible de « changer le monde » comme l’une des meilleures inventions de l’année 2013.

Par Aymeric Pontier.

Fracturation au propane b

Comme tous les ans, le magazine Time a dressé une liste des 25 meilleures inventions ayant été révélées au grand public au cours des 12 derniers mois. Ce classement (subjectif) est décomposé en différentes catégories : « Wildly Entertaining », « Extremely Fun », « Compelling », « Interesting », « Totally Cool », « A Major Deal » et « World-Changing ». La catégorie la plus enviée par toutes les entreprises ou entités de recherche du monde étant bien évidemment la dernière…

Parmi les cinq innovations ayant eu cet honneur en 2013, on trouve : la prothèse rétinienne Argus II de la société Second Sight, le drone de combat X-47B fabriqué par le groupe Northrop Grumman, le pancréas artificiel réalisé par Medtronics, l’exosquelette Rewalk et… la fracturation au propane gélifié brevetée par la compagnie canadienne Gasfrac.

Dans le cadre de l’exploitation du gaz de schiste, la fracturation au propane gélifié est à tout point de vue révolutionnaire. Et cumule en effet les avantages vis-à-vis des techniques classiques à la fois sur le plan environnemental et sur le plan économique.

Tout d’abord, l’injection de propane et de sable permet de se passer d’eau et d’additifs chimiques pour la fracturation de la roche-mère. Ce qui réduit le trafic de camions-citernes de 80%, évite le coûteux retraitement des masses d’eau polluée, et surtout élimine les risques de contamination des nappes phréatiques. En outre, la fracturation au propane gélifié est plus efficace que la stimulation à l’eau. L’heptafluoropropane a une tension de surface inférieure à celle de l’eau : cette caractéristique lui permet de s’étaler plus aisément dans les interstices de la roche et de ne pas déformer les formations géologiques des réservoirs de gaz naturel. En revanche, il possède une viscosité supérieure à l’eau, qui lui permet de capturer davantage de molécules de gaz lorsqu’il remonte vers la surface. La conjonction de ces deux éléments rend ce fluide plus performant que l’eau pour la stimulation de la roche-mère.

Mieux encore, le produit peut être récupéré en même temps que le gaz extrait, puis être réinjecté autant de fois que l’on veut ! Le fluide est ainsi réutilisable à plus de 95% !

Le seul inconvénient du propane est qu’il est inflammable en présence d’oxygène et doit être manié avec une grande précaution en surface. C’est pourquoi Gasfrac a dû développer un système d’extraction entièrement clos et largement automatisé, afin de limiter au maximum les interactions des travailleurs avec le produit. Et encore, même ce petit défaut peut désormais être contourné grâce à une autre invention que l’on doit cette fois à la société EcorpStim (le principal concurrent de Gasfrac) : la stimulation au propane non-inflammable à base d’heptafluoropropane.

Fracturation au propane
Cliquez pour agrandir.

L’heptafluoropropane possède il est vrai un nom barbare, mais il est totalement inoffensif pour les êtres humains comme pour les animaux. D’ailleurs, il est présent dans tous les inhalateurs distribués aux enfants et aux adultes asthmatiques ! C’est dire. Et il s’agit justement de la méthode que le Ministre Arnaud Montebourg souhaite tester en France…


Sur le web. Mis à jour le 04.02.14 à 15h30.