Hollande émet le vœu de « réduire la dépense publique »

Presque rien de nouveau depuis la dernière conférence de presse de François Hollande. Attendons la prochaine, annoncée pour le 14 janvier.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hollande émet le vœu de « réduire la dépense publique »

Publié le 1 janvier 2014
- A +

Par Marc Crapez.

voeux_hollande_2Le chef de l’État vient de nous adresser ses vœux… À reculons. Vite fait. Sans rien de concret. Pas un mot sur la promesse de remise à plat fiscale. Il veut « faire des économies », mais il l’avait déjà promis une première fois en septembre et n’a rien fait depuis. En juin, il promettait de « tenir la dépense publique ». Il souhaite à présent « réduire la dépense publique ». Hollande est en train de se faire un mental, mais il n’est toujours pas dans le feu de l’action…

Il énumère quelques idées. Une consensuelle et évasive « transition énergétique ». Un souci de « simplifier la vie » des citoyens, notamment pour leurs démarches administratives. À la bonne heure. Sauf qu’il avait déjà promis un choc de simplification, ce projet s’est heurté à l’inertie de l’administration, et il n’a quasiment rien fait pour repousser l’obstacle depuis six mois.

Il se défausse, enfin, sur les entreprises. Annonce un « pacte de responsabilité » avec « moins de charges » et plus d’emplois à la clef. Sauf que le CICE ne fonctionne déjà pas bien. Sauf que lui-même n’a guère été responsable en accentuant l’instabilité fiscale et l’incertitude réglementaire. En somme, presque rien de nouveau depuis sa dernière conférence de presse. Attendons la prochaine, annoncée pour le 14 janvier 2014. Avec la galette des rois.


Suivre les articles de l’auteur sur Facebook.

Voir les commentaires (11)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (11)
  • Réduire les dépenses ?

    Mensonges, alors qu’en même temps, on exonère ceux qui ont signé les emprunts Dexia
    Et l’on fait payer ceux qui les avaient refusés…

  • Ecouter les voeux de Haineuneu Ier : quel courage quand il y a tellement mieux à faire !

    • Rassurez-vous : on n’écoute pas.

      On se contente de lire la synthèse dans la dépêche AFP. Faut quand même pas abuser. 😉

      • C’est dommage, vous avez raté de la réduction de dépenses publiques sans austérité et de la stabilité fiscale alors que Blayrault doit être entrain de conchier sa réforme.

  • Echanger une simplification et une réduction des charges contre plus d’embauches et de « dialogue social » par les entreprises… La simplification est dans l’esprit d’Hollande une douloureuse concession à l’ennemi !

  • Toujours la même méthode orwélienne : la guerre c’est la paix, le chômage baisse quand il monte, etc.

    Ainsi parler des « impôts trop lourds »… et souhaiter  » terme baisser les impôts »… la VEILLE d’une hausse de la TVA… Voilà la méthode hollandaise à l’oeuvre.

  • Il veut réduire la dépense publique. C’est drôle ça, car comment va t-il faire ?
    – Supprimer les strates inutiles de la décentralisation et donc supprimer les fromages de la décentralisation ? Je ne pense que les élus du PS vont le laisser faire (vu le coût de l’essence, la voiture de fonction c’est trop important !)
    – Simplifier l’intervention étatique ? Voir les usines à gaz que pond le gouvernement il en est bien incapable.
    – Mettre fin au tout subvention ? Impossible, au PS comme à l’UMP ils pensent tous que la subvention est l’essence des politiques publiques.
    Depuis l’ère Mitterrand, en passant par Chirac et Sarkozy, on reste dans un discours qui n’a aucune prise sur la réalité.

    • Mais non, voyons : il fera comme tout au début de son mandat. Pour ses déplacements ainsi que pour ceux de ses ministres et autres, il prendra le train (première classe, c’est normal). Eh bien, calculez maintenant sur la base de l’année 2013. Bonne année à tous.

  • Nous sommes tous contents de la libération de notre concitoyen arrivé à Paris sain et sauf, après avoir été bien traité par ses ravisseur. Mais… on grand « mais »: un billet d’avion Yaoundé-Paris coûte 500 €, c’est pour l’ex-otage. Un aller-retour Paris-Yaoundé coûterait 1000 € ; c’est pour un ministre qui vient le chercher pour le ramener à Paris. Total 1500 € multiplié par deux (oui, il y a des frais pour un tel voyage) = 3000 € « à tout casser ». Question : combien coûte un aller-retour Paris-Yaoundé en Falcon 900 et qui le paie, aux frais de qui ? E la « réduction des dépenses publiques », c’est quoi ? Demandez l’avis de notre missionnaire national : aurait-t-il accepté un transport « normal » pour revenir de Yaoundé à Paris, au Jour de l’An 2014 ?

  • « Une consensuelle et évasive « transition énergétique ». »

    Quel consensus ? Le consensus entre écologistes modérés et écologistes dogmatiques ? Qu’en pense le peuple ? Lui a-t’on dit combien d’impôts en plus cela représentait. Lui a-t’on dit qu’on n’a qu’une vague idée des conséquences économiques (si ce n’est qu’elles sont plutôt mauvaises). Lui a-t’on dit que des activistes écologico-économiques sans aucune compétences risquaient de nous ruiner au nom d’un soi-disant réchauffement anthropique et d’une « morale » de la consommation énergétique que nous sommes les seuls à suivre.

    En vérité, les 3/4 des français confondent réchauffement et tri des ordures ménagères. Il risquent de tomber de haut en découvrant de quel consensus il sont sensés faire partie.

  • Parler de lui est encore un bien grand honneur à lui faire ! 😉

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles