L’eau très tiède de l’UMP

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
UMP

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’eau très tiède de l’UMP

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 21 décembre 2013
- A +

Par Bernard Martoïa.

UMPDix-neuf mois après sa déroute électorale, la fausse-droite a présenté son programme de reconquête du pouvoir que d’aucuns attendaient impatiemment. Examinons sans détour ses propositions.

La fin des trente-cinq heures est proclamée mais sa portée est aussitôt minorée par la non-défiscalisation des heures supplémentaires en raison de la « contrainte budgétaire », nous assure-t-on avec le plus grand sérieux. Le logiciel de l’UMP est affligé d’un bug rédhibitoire : la progressivité de l’impôt sur le revenu des ménages. Pour le corriger, il existe une solution simple, peut-être simpliste pour les tenants des usines à gaz, qui consiste à le remplacer par l’impôt proportionnel sur le revenu des personnes physiques, ou plus vulgairement dénommée flat tax pour les initiés. Ainsi sera rétablie l’ardeur au travail pour ceux qui envisageraient de travailler cinquante ou soixante heures par semaine. Cela peut se résumer par le slogan : « Travailler plus pour gagner plus » au lieu de « travailler plus pour gagner moins. »

Quant à la durée du travail proprement dite, il faut abroger la loi des 35 heures mais ne pas la remplacer par une autre qui serait inévitablement tatillonne et complexe à mettre en œuvre avec de multiples accords de branches. Laissez aux entreprises le soin de fixer la durée de celle-ci en fonction de leurs commandes ! Notre moto : « Faites davantage confiance aux entrepreneurs qu’aux syndicats marxistes pour retrouver le chemin de la croissance en France. »

La mesure qui nous paraît la plus intéressante dans ce programme d’eau tiède est la dégressivité de l’allocation de chômage afin de revigorer le marché de l’emploi. Elle n’est malheureusement pas chiffrée. Nous pallions volontiers cette lacune. Une allocation de chômage de 100% du salaire serait versée pendant une durée de trois mois en raison de la difficulté de trouver un emploi correspondant à ses propres qualifications, puis une dégressivité de 10% par mois qui aboutirait à une allocation nulle au bout de treize mois d’inactivité. Il y a des milliers d’emplois qualifiés ou non-qualifiés qui ne sont pas pourvus à cause de l’assistanat généralisé. Nous convenons que notre slogan est abrupt : « Travaillez ou crevez de faim si vous n’avez pas envie de prendre n’importe quel boulot qui se présente à vous après un an d’inactivité. »

Pour parvenir à un contrat de travail unique envisagé par l’UMP, il faut supprimer le droit du travail qui ne cesse de s’alourdir. Mais sur ce point comme sur d’autres, l’UMP reste dans un flou artistique. Plus le CDI est bétonné, plus le CDD se répand dans le marché du travail. La mesure-phare est de redonner la liberté de licenciement aux entrepreneurs afin de rompre ce cercle vicieux.

Concernant l’idée de passer d’un SMIC national à un SMIC par branches pour redonner de la flexibilité au marché de l’emploi, là encore le logiciel de l’UMP est périmé. La solution est de supprimer tout salaire minimum qui empêche la création d’emplois non-qualifiés et comprime aussi l’échelle des salaires.

L’introduction d’une TVA sociale est un autre avatar du socialisme de la fausse droite. La meilleure TVA est uniforme pour ne pas fausser la concurrence entre les diverses activités professionnelles et basse pour engranger un maximum de recettes fiscales. Nul doute que la part estimée de l’économie souterraine serait révisée à la baisse avec un taux uniforme à 10% de la TVA.

Concernant la réduction des dépenses publiques, l’UMP ne fait pas preuve d’originalité en réitérant son credo de ne remplacer qu’un fonctionnaire sur deux. Cette règle est absurde car il faudrait multiplier par dix le nombre de places dans les prisons pour condamner les délinquants qui ne le sont pas, pour faire exécuter les peines qui sont réduites par le juge de l’application des peines, et pour éviter la surpopulation carcérale.

Si l’UMP se garde de chiffrer les autres mesures, elle n’est pas en reste lorsqu’il s’agirait de faire baisser les prélèvements obligatoires : diminution de 7% ou 130 milliards d’économies ainsi réalisées. Plutôt que de brandir des estimations subjectives, elle ferait mieux de restaurer le périmètre régalien de l’État qui est en déliquescence à cause de l’État-providence. Les autres services publics seraient privatisés et les recettes engrangées permettraient la mise en place d’un système de retraite par capitalisation qui a été trop longtemps différé.

Pour récupérer les voix promises au Front National, l’UMP envisagerait de supprimer l’aide médicale d’État qui est une pompe aspirante de l’immigration clandestine. Pourquoi n’y avait-elle pas songé lorsqu’elle était au pouvoir ?, vont se demander inévitablement les électeurs bernés et inquiets de l’invasion de notre territoire. L’aide médicale d’État est le premier bug de la France du vingt-et-unième siècle. Elle a été créée par Martine Aubry et Bernard Kouchner le 1er janvier 2000.

En conclusion, l’adage d’Albert Einstein est indépassable : « on ne règle pas les problèmes avec ceux qui les ont créés. »

Voir les commentaires (37)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (37)
  • Ayant vécu dans un pays à flat tax, je suis profondément POUR.

    Une bonne flat tax à 15 ou 20%, sur tous les revenus, quels qu’ils soient, sans aucune niche fiscale.

    • Bon résumé : Ce n’est pas l’instauration de la flat tax qui pose véritablement problème à droite, c’est la suppression des niches fiscales pour bon nombre de raisons pas bonnes à divulguer…

  • Présentez-vous, je voterai pour vous.

  • Vous vous faites du mal à lister ainsi des pseudo « propositions » (AKA « promesses qui ne seront jamais tenues ») d’un pseudo parti d’opposition.

    Car enfin… qui représente l’UMP ?

    Jean-François Copé.

    Regardez le, étudiez son parcours, ses discours, ses actions.

    Aucune crédibilité. Aucune conviction. Le vide.

    Rien.

    Ces gens là sont tout autant nuisibles que leurs petits copains du « PS ».

    • Et le très enthousiaste : A l’assaut « Kamarades » ! lancé à la fin d’une conférence de presse sur les municipales…

    • Tout a fait d’accord,

      Cope c’est le gars qui se baigne dans la piscine avec hortefeux, aucunes intégrité,ils sont la que pour le pognon que ça peut leur rapporter, ils continuons a couler la France a leur profit.

  • Je n’ai aucun espoir pour l’UMP et ne croit pas en eux. Et ne parlons même pas du Front National.

    h16 a raison : ce pays est foutu !

  • Je suis libéral. Par conséquent ce qui échoue doit faire faillite.
    J’attend donc la fin de l’UMP avant de bien vouloir recommencer à les prendre au sérieux.

  • Sans vouloir défendre l’UMP (je ne suis plus adhérent et je soutiens le PLD qui peine à se faire une place auprès des socialistes du centre) énoncer un programme avec 50 mesures, on a déjà vu et ça ne sert à rien. Est-ce que Margareth Thatcher avait détaillé son programme avant d’arriver au pouvoir? Non, quelques grandes lignes mais elle s’était attachée à définir le cadre, l’inspiration générale du projet.

    De ce point de vue là, à chaque fois que les cadres de l’UMP sont interrogés sur l’inspiration « libérale » de leur projet ils s’enfuient tous en s’esclaffant « hou là mais non, on n’est pas fous! ».

    Le problème il est là : Pas tant parce que les mesures sont de l’eau tiède mais plus parce qu’ils ne défendent pas un cadre, un projet de société cohérent qui naturellement impliquerait certaines mesures difficiles à vendre en campagne.

    Pour le moment c’est aux think tanks de faire leur boulot pour que le jour venu, le candidat UMP en 2017 ait mieux à nous vendre…

  • le problème est sociologique:

    l’UMP ou la UMFA ( idem ) crève de trouille à affronter l’immense clientelle de l’etat providence: salarié qui s’accrochent à leur CDI, assistés de tout bord et de toute couleur, léonarda, léonardo, bernardo, zorro, zozos, fonctionnaires ou assimilé… mème les agriculteurs, autrefois acquis au vote à droite, se cabreront si ont leur fait miroiter une baisse des aides de la PAC.
    mitterand doit bien rigoler du fond de son trou, on ne crachera jamais assez sur sa tombe !

    une solution serait de foutre tout ce bataclan d’état providence par terre, par la faillite, par exemple. par le coup d’état, quand les choses iront trop mal. une solution sera ensuite, s’il ont veut éviter le système asiatique ( un travail ou un coup de pied au cul ) d’echafauder un vote universel censitaire selon l’utilité sociale des gens:
    une voix pour chaque
    une voix de plus pour tous ceux qui travaillent
    une voix de plus pour tous ceux qui travaillent à leur compte…

    amen ( les sous dans la gamelle )

  • Certes, le programme de l’UMP, c’est de l’eau tiède. mais préférez-vous de l’eau glacée comme à présent? Ou les extrêmes (NPA ou FN) dont les programmmes économiques ressemblent comme deux gouttes d’eau à celui de Mussolini: « Tout par l’état, tout pour l’état, rien en dehors de l’état »?
    Les libéraux doivent faire la quadrature du cercle.
    A défaut, poussons l’UMP à plus de libéralisme. Je ne vois pas d’autre solution pragmatique.

    • autant pousser un ane à descendre un escalier !

    • Trop de « libéraux » se sentent (bêtement) prisonniers de cette réthorique à 3 francs… et ce depuis 30 ans.

      Bon sang !

      Vous en voulez encore pou 30 ans supplémentaires ?

      Le libéralisme ne se distille pas, par petite dose, comme un vaccin, dans un grand corps collectiviste et donc malade.

      Ca ne marche pas.

      Je reviens à l' »acid test » que je vous proposais : Jean-François Copé.

      !!!!

      Que voulez-vous injecter dans un tel individu ? Comment voulez-vous le « pousser », alors qu’il est ontologiquement contaminé ?

      En 2017, vous allez continuer ? « Mieux veau veauter pour Sarkozy, UMP plutôt que PS » ?

      On en reprend pour 5 ans ?

      Et ensuite, en 2022, itou ?
      😉

      Le libéralisme passe par la destruction créatrice. On va supprimer le pouvoir de nuisance de ces gens (UMPS et tous les autres), littéralement, en mettant en faillite leur système.

    • « A défaut, poussons l’UMP à plus de libéralisme. Je ne vois pas d’autre solution pragmatique. »

      Simple histoire de confiance. Qu’ils fassent un bilan critique de leurs longues années de pouvoirs et tirent définitivement un trait sur Sarkozy.

  • Encore des mesurettes… Et la poursuite d’une politique d’assistanat…
    Bon d’accord… Ce sera plus sur pour les chômeurs… C’est vrai que c’est eux qui créent leur emploi…

    • Vous parlez de l’UMP comme d’un mouvement totalement impuissant et quasi transparent, en invoquant Copé ou l’actuelle attitude fuyante de l’ensemble des politiciens de ce parti.

      Mais c’est simplement parce que l’heure n’est pas venue et que l’UMP est programmée pour rester en sommeil
      L’étape des municipales et des européennes ne compte pour ainsi dire pas pour l’UMP qui voudra juste y trouver l’occasion de rigoler du mauvais score du PS .
      Tout est déjà planifié pour mi 2015 lorsque Sarkozy annoncera son retour sur le devant de la scène politique.

      Mais à partir de mi-2015, le rouleau compresseur de l’UMP va se remettre en route; ils vont tous se mettre derrière Sarkozy pour qu’il revienne au pouvoir.
      Malheureusement pour les courants libéraux dec e pays, ce sera une nouvelle fois les partisans d’une droite violemment étatiste qui triomphera.

      • encore un quarantenaire de suicidé dans ma commune, le troisième depuis le millieu de l’été ( sur 1200 habitants ). la société française se délite, on est peut-etre pas trés loin de la fin ! si ça fait de l’histoire dans quelques années, ZIZI ne reviendra pas !!
        qui se souvenait encore de Calonne en 1792 ?

      • @soiza – ce que vous me décrivez ressemble au seul programme dont soit capable les partis politiques: une machine à bourrer le mou de 51% des électeurs pour se faire élire.

        Ce dont a besoin le pays, c’est pas de Sarko ou hollande .. C’est de quelqu’un qui disent qu’il va mettre un terme a l’assistanat, au clientélisme de notre république bananière …. Jusqu’à rendre sa fonction inutile.

        Un exemple de stupidité : non remplacement de 2 fonctionnaires sur 3….
        Pourquoi ne pas dire : abandon du statut de fonctionnaires sauf justice et forces de l’ordre…

        Mais cela ouh y’a peur …

        L’UMP a perdu la bataille du populisme qui a déjà fait perdre en 2012.
        Sa conversion a des thèmes plus libéraux… Il faudra plus que des incantations et des annonces médiatiques de dernières minutes pour être dignes ..

  • « La mesure qui nous paraît la plus intéressante dans ce programme d’eau tiède est la dégressivité de l’allocation de chômage afin de revigorer le marché de l’emploi. »

    Ca me parait au contraire la plus bête dans le contexte actuel.
    La mesure serait justifiée (mais presque inutile) dans un contexte de plein emploi. La situation actuelle est bien différente : il n’y a pas de création d’emplois et monter son entreprise est extrêmement complexe.
    Même en cherchant très activement et en étant motivé, il faut souvent bien plus de trois mois pour trouver ou retrouver un emploi.

    Pénaliser les chômeurs est un solution facile qui évite de s’attaquer aux vrais causes du chômage en France (cout du travail, réglementations excessives).

    « Il y a des milliers d’emplois qualifiés ou non-qualifiés qui ne sont pas pourvus à cause de l’assistanat généralisé. »

    Des milliers d’emplois non pourvus (100000 selon certains article) d’un coté et 5 millions de chômeurs de l’autre. Si la mesure permet de pourvoir tous ces emplois, ça laisse quand même 4,9 millions de chômeurs dans la misère.

    Baisser les allocations chômage est cohérent dans un programme libéral après être revenu au plein emploi.
    Dans le programme de l’UMP, cela revient simplement à couper les vivres à des personnes tout en continuant de leur interdire de se débrouiller par elles mêmes.

    • « Ca me parait au contraire la plus bête dans le contexte actuel. »

      Ca a pourtant eu des résultats très concrets et très rapides en Allemagne.
      Avec 400 000 emplois non pourvus, le laxisme de l’assurance-chômage est un frein à l’activité et une motivation accrue pour le travail au noir.

  • Je suis pas sur d’avoir trouvé ou se cachait le libéralisme dans ce texte….. Une flat taxe à 15%? Ou bien l’embauche d’un fonctionnaire pour deux qui partent en retraite? Le contrat de travail unique? Vous voulez dire comme le parti unique mais avec un peu plus de choix? La TVA « sociale »? Heureusement qu’elle est sociale sinon j’aurait jurée que c’était un prélèvement supplémentaire. Hors mis le fait que c’est EXACTEMENT ce que fais le gouvernent en ce moment, si c’est pour finir avec 40% de PIB en prélèvement ça sert à rien. Le pire c’est qu’il y a même pas une petite réforme genre fin de vie mariage pour tous…. L’abus de croissance est dangereux pour la santé!

  • Il y a certes une grande partie de l’UMP qui reste engluée dans du « socialisme de droite ». Mais la ligne Bruno Le Maire semble prendre peu à peu un véritable tournant libéral.
    Les libéraux gagneraient à soutenir cette ligne pour tenter de lui donner un poids certain dans ce grand et triste parti qu’est l’UMP

    « Assez d’un Etat interventionniste en matière économique ! Son rôle est de rendre la France attractive, de réaliser les grandes infrastructures nécessaires comme la fibre optique, pas de décider à la place des entrepreneurs. »

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/11/09/le-reve-promis-par-hollande-se-transforme-en-cauchemar_3511088_823448.html

    • Soutenir qui ?
      A part Fillon, Copé ou Sarkozy, les autres ont-ils seulement la moindre possibilité de faire autre chose que tapisserie dans les élections internes de l’UMP ?

      Arrêtez de rêver. Le discours libéral à l’UMP on s’en sert uniquement pour tapiner auprès des Jeunes Pops.

    • Bruno Lemaire est protectionniste il est favorable au barrière douanières aux « frontière » de l’Europe(= démondialisation). Il est pour un état toujours plus fort. Il est pour l’immigration « choisit ». Bref il politique du verbe. On ne trouve pas trace de la volonté de baisser les prélèvements ou l’envergure de l’état.

      • Vous devez confondre avec Henri Gaino. Bastiat33 a raison.

        • « Nous, en Europe, nous sommes les champions d’un libre échange sans règles, sans contrôles, qui, à mon sens, est allé trop loin et doit être revisité »
          Il était Villepiniste et il se prend pour DeGaulle(comme tous à droite).
          Il n’y a aucune de ses mesures qui consiste à concrètement augmenter la liberté. Il veut supprimer les 35 h pour les transformer en 40h. Il veut une europe plus politique et donc plus impliqué dans la vie de tous les jours du citoyen.
          Il n’y a rien sur d’éventuelle privatisation….
          Rien sur le cannabis, fin de vie et autres.
          Rien sur la réforme du système politique.
          Il y a un parti libéral à droite le parti démocrate et c’est à ma connaissance le seule qui plaide ouvertement pour un retrait de l’état libre échangisme ect …

        • henri gaino ? et henri golan, vous le connaissez ?

  • Bonjour,

    dans l’ensemble, les commentaires démontrent que l’UMP n’offre aucune voie de recours pour redresser l’économie française. Nous sommes tous d’accord là-dessus. Le FN est crédible pour limiter l’immigration, mais nul en économie à mon humble avis.

    C’est pourquoi je milite en faveur de la création d’un parti conservateur sur le modèle anglais. La France ne s’est jamais remise de la fracture de 1789. Il lui faut un roi débonnaire auquel les Français peuvent s’identifier et un Premier Ministre avec une main de fer. Une monarchie parlementaire devrait remplacer la Vème République. Mais je crois déborder du sujet évoqué : le programme de l’UMP.

    • Mais le parti conservateur anglais est favorable à l’immigration. Surtout lorsqu’ils viennent de pays émergents. Ils essayent surtout de virer les polonais en se moment. Je vois pas trop comment ça pourrait fonctionner en France.
      Je met de coté le fait que l’immigration va de paire avec la mobilité du capital. L’immigration dite choisi c’est bien beau mais Zuckerberg préfère rester aux US pour l’instant… Les singapouriens qui ont le droit de venir en France(zone Schengen) sans visa, ne semble pas se précipiter. J’ai une question, quel délégué du comité central du bureau politique sera désigné, pour choisir le bon taux d’immigrés(qu’il connait de manière instinctive)?
      Vous feriez mieux de monter un partis qui a pour but de CONSERVER les taux d’impositions à zéro.

      • Si ils virent les polonais, il n’y aura plus personne pour servir dans les bars, les restos ou les starbucks

        • C’est bien pour ça qu’ils ne virent personne. Qui peut croire que Boris Johnson va viré des immigrés? Ils mène juste une campagne d’agitation médiatique. Ils ont même fait une campagne de communication pour déconseiller aux polonais de venir en Angleterre…
          Observons que les polonais ne se précipitent pas vers la France. Alors faut pas trop rêver, s’il la France ne monte pas en gamme dans les opportunités pour les étrangers, jamais les brillants étudiant chinois indiens ou de je ne sais trop ou viendront s’y établir.

    • On va voir ce qu’il va se passer aux municipales, il y a déjà des accords FN/UMP un peu partout et je pense que dans le sud beaucoup de gens diront mer** aux apparatchiks de Paris qui passent leur temps à donner des gages à une presse de gauche qui ne les aimeront jamais d’ailleurs!
      là ça pourrait bouger.

    • +1
      Encore faut-il prendre une bonne lignée, non gagnée par la franc-maçonnerie ou le jésuitisme, tous les 2 très prisés chez nous dans les hautes sphères.
      Je crois que le vrai challenge sera de faire comprendre à tous (de bas jusqu’en haut) qu’on est dans le même bateau, et qu’on se doit d’être solidaire.
      Sinon, on disparaîtra tous.

  • Ils promettent de faire tout ce qu’ils n’ont pas fait pendant des années !
    On les déjà vus, on ne veut plus les voir ! UMP = PS.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Pierre-Marie Meeringen.

On oublie parfois que le Parquet national financier (ou PNF), créé en 2013 en réponse à l’affaire Cahuzac n’a guère que sept années d’existence. Sept années qui semblent avoir été vécues comme une éternité par la classe politique.

Il est vrai que sur les centaines de procédures traitées par le PNF quelques-unes ont traumatisé le monde politique, habitué par le passé à une justice plus compréhensive à leur égard.

Ainsi, les peines d’emprisonnement prononcées contre les époux Balkany et François ... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Claude Robert.

Alors qu’avec Macron, l’économie, la sécurité et la santé des Français prennent l’eau de toutes parts, l’un des ténors de LR (Les Républicains) propose de s’allier avec lui pour 2022 ! Christian Estrosi n’est d’ailleurs pas le seul à soutenir l’héritier de Hollande. Que se passe-t-il donc qui justifie de telles postures ?

Donner les clés à un rival politique est un acte de bravoure lorsque ce rival vous est supérieurement efficace pour servir votre pays. A l’inverse, abdiquer devant un homme politique en situa... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Le rebondissement de plusieurs affaires multiplie les soupçons à l’encontre du Parquet National Financier. Le PNF serait-il une officine au service du pouvoir, aux antipodes même des exigences d’un État de droit ? Analyse.

Pourquoi un PNF ?

Selon le site web du PNF on apprend :

« Le procureur de la République financier (PRF) a été créé par la loi du 6 décembre 2013 relative à la lutte contre la fraude fiscale et la grande délinquance économique et financière […] Sa compétence est nationale et limitée à ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles