Femmes, l’État ne veut que votre bonheur !

Selon Najaut-Belkacem, les femmes sont discriminées devant l’impôt lorsqu’elles font déclaration commune avec leur partenaire. Voilà une affirmation bien hasardeuse.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
femmes_usine

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Femmes, l’État ne veut que votre bonheur !

Publié le 13 décembre 2013
- A +

Par Phoebe Anne Moses.

femmes_usineNajat Vallaud-Belkacem vient d’annoncer publiquement que le gouvernement souhaite mettre en place une imposition séparée sur le revenu des couples. Si ce n’est pas encore une fois juste un effet d’annonce, il y a à (re)dire sur cette information.

Rappelons que les couples mariés forment un seul foyer fiscal, que les époux regroupent leurs deux revenus et qu’ils bénéficient alors d’un calcul du nombre de parts qui composent leur foyer. C’est très souvent une mesure qui apporte un bénéfice fiscal, puisqu’il est communément admis que le mariage donne un avantage par rapport aux célibataires.

Najat Vallaud-Belkacem souhaite faire croire aux femmes que c’est pour leur bien que cette mesure doit être prise. En effet, l’argument du gouvernement est le suivant : les femmes sont lésées quand elles mettent leur revenu dans la déclaration commune du couple pour le calcul de l’impôt. En effet, c’est le foyer (époux + enfants éventuellement) qui est imposé et si on part du principe qu’elles payent la moitié de l’impôt du foyer, elles auraient payé beaucoup moins en déclarant leur (faible) revenu à part. Mme Vallaud-Belkacem a même expliqué que c’était très injuste pour les femmes qui ne travaillent pas, car leur revenu étant égal à zéro, elles se retrouvent liées à leur mari pour payer un impôt qu’elles n’auraient pas payé du tout si elles avaient été seules ou si elles avaient fait une déclaration séparée de revenus. De plus, cela favoriserait la recherche d’emploi des femmes, qui selon N. Vallaud-Belkacem s’arrêtent souvent de travailler pour élever les enfants, et sont alors très démunies quand elles se retrouvent seules après un divorce.

Il serait peut-être bon d’expliquer deux ou trois détails à Madame Vallaud-Belkacem. D’abord, que plus aucun contribuable français ne va croire qu’on modifie le calcul de l’impôt pour son bien. Ça, c’était avant. Maintenant, le contribuable a bien compris que l’État n’a plus d’argent et que pratiquement tous les moyens sont bons pour en trouver (taxer les livrets A, les assurances-vie, sont deux exemples saugrenus de ce qui a pu être envisagé pour éviter le naufrage total du budget, c’est donc dire à quel point maintenant nous ne sommes pas dupes).

Mme Vallaud-Belkacem pense que les femmes sont lésées en payant des impôts qu’elles ne paieraient pas si elles étaient seules. Cela signifie que Mme Belkacem pense que dans le couple, quand le mari gagne plus que sa femme, il oblige quand même sa femme à payer la moitié de l’impôt, quel que soit le montant qu’elle aurait dû payer seule (même zéro euro). Mme Vallaud-Belkacem semble penser que dans un couple, c’est toujours 50-50 pour toutes les dépenses. Ou alors c’est que le mari profite de sa femme pour faire baisser ses impôts à lui.

Ensuite, un autre détail aura peut-être échappé à la ministre : quand les gens se marient, ils font souvent un « pot commun » et pas seulement pour l’impôt mais aussi pour financer les études des enfants, l’alimentation, les vacances … Il n’est pas certain que les femmes soient totalement perdantes dans cette configuration. Certes il arrive que les femmes arrêtent de travailler pour s’occuper des enfants, car souvent le couple calcule qu’il est plus intéressant que ce soit la femme qui sacrifie son travail plutôt que l’homme. Mais dans nos contrées civilisées, pour prendre une décision pour leur avenir commun, l’homme et la femme discutent, argumentent et tombent d’accord. En France, toutes les femmes ne sont pas sous la coupe d’un mari qui les oblige à quitter leur travail ! En France, les femmes peuvent faire des choix, elles peuvent avoir leur propre responsabilité.

Enfin, quid du quotient familial ? Qui va déclarer qu’il « possède » les enfants ? Si, comme Mme Vallaud-Belkacem semble le penser, dans un couple c’est toujours 50-50, ça va se compliquer quand on a 3 enfants !

Cette modification de l’impôt n’est pas une mesure en faveur des femmes, c’est une intox pour essayer d’amadouer la moitié (féminine) de la population, ce qui faciliterait la mise en place d’un nouvel impôt. Les femmes ne s’y laisseront pas prendre.

Il y a peu était évoquée la possibilité de faire fusionner l’IR et la CSG, ce qui supposerait un impôt prélevé individuellement et non plus sur un « foyer ». On ne peut s’empêcher de penser que ce changement, supposé « en faveur des femmes » est un pas de plus vers cette fusion. Il est dommage que pour faire passer une mesure visant simplement à récolter plus d’impôts, on en arrive à monter les gens les uns contre les autres, et qu’on essaie d’influencer les femmes en leur faisant croire qu’elles sont lésées … donc inférieures ! Au même titre que l’on fait croire aux citoyens qu’ils sont lésés par le départ de Français vers les pays étrangers, on souhaite encore une fois diviser pour mieux régner.

François Hollande aime rappeler qu’il est le Président de tous les Français, et qu’il doit tenir compte aussi des gens qui n’ont pas voté pour lui. Malheureusement avec de telles mesures, c’est plutôt le gouvernement des pauvres contre les riches, des délinquants contre les victimes, et maintenant : des femmes contre les hommes. Le rassemblement, c’est pas pour maintenant.

Lire aussi : l’édito du jour

Voir les commentaires (33)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (33)
  • Et pour l’ISF et le conpremièredamage notoire ?

  • L’idéologie fémino-socialiste: La femme qui ne travaille pas n’est pas libre même si cette absence de travail est choisie. Il faut donc la forcer à travailler. C’est la liberté par le travail (après tout la liberté c’est l’esclavage). En allemand, cela se dit « Arbeit macht frei ».

  • Non mais ils veulent bien se foutre de notre gueule!
    Les couples qui ne veulent pas déclarer leurs revenus ensemble ne se marient pas. C’est pourtant pas compliqué.

    • C’est contraire au mariage pour tous, donc incivique.

      • J’avoue que j’ai pas bien compris ce que Najaut-Belkacem propose: est-ce que l’impôt concernerait tous les foyers composés de couples mariés ou pacsés et où la différence de revenu entre eux est importante? Et ce serait quoi le delta?

        Si tous les deux travaillent, comment est-ce que cette réforme va améliorer leur situation économique?

  • Comment détruire la notion de mariage, étape 2.

  • Bien sur que le but est d’augmenter les impôts. En même temps, je ne trouve pas normal :
    – le quotient conjugal
    – le quotient familial
    – la progressivité de l’impôt
    La suppression du quotient conjugal me semble donc une bonne chose. Les impôts n’ont pas à récompenser des modes de vies, la famille a déjà été brisée par le mariage gay.

    • @Céline parmi ce que vous citez le seul vrai problème c’est la progressivité de l’impôt. Sans cette progressivité, le quotient conjugal ou familial n’a aucune influence. Par contre la progressivité de l’impôt étant un fait, le quotient familial n’est pas la récompense d’un mode de vie mais la reconnaissance d’une réalité qui est que plusieurs personnes vivent du même revenu.

      J’ajouterai pour RTP et Michel O que cette idée est dans la ligne directe du mariage pour tous. En effet, il n’y a aucune raison que deux femmes ou deux hommes bénéficient du quotient conjugal au seul prétexte qu’ils couchent ensemble alors que deux amis ne pourraient pas effectuer un tel partage des impôts.

      • Vous allez chercher bien loin des raisons philosophiques : la raison est qu’il faut que plutôt que d’aller du mari à la femme ou inversement par le biais du compte commun, il faut que l’argent soit prélevé par l’état à celui qui gagne le plus et soit redistribué par le même état sous forme d’aide asservissante à celui qui gagne le moins.

      • @Cerf D
        Je ne comprends où mène votre argumentation. Le quotient familial bien sûr récompense 2 personnes (dont les taux marginaux d’imposition sont différents) mariées plutôt que célibataires. Et justement, le fait que plusieurs personnes vivent d’un seul revenu n’a pas à être reconnu spécialement non plus. A défaut de s’attaquer à la progressivité de l’impôt, je me réjouis donc que l’on s’attaque aux quotients en tout genre, source de grande inégalité.

        • @Céline Vous dite les impôts n’ont pas à récompenser des modes de vie si vous voulez mais ils n’ont pas non plus à tenir compte de la répartition des revenus d’un foyer entre les différentes personnes de ce foyer, idéalement ils ne devraient même pas la connaître. Tant qu’il y aura la progressivité de l’impôt faire 1 personne = 1 part restera la seule manière juste de compter.

  • Manque de bol pour Belkacem. Dans le couple de mes parents, c’est ma mère qui perçoit le plus de revenus. Comme quoi, ses propos sont faux.

  • Encore un article qui ne dit que des choses évidentes, mais qu’on ne trouvera que sur Contrepoints. Bravo et merci pour votre sérieux. Vous êtes les seuls.

  • Le fait de se marier ou pacser ne diminue en rien l’impot que le couple doit par rapport à la situation où ils seraient célibataires tous les 2 !
    Auparavant, il y avait un avantage fiscal l’année de l’union. elle n’y est plus.
    Donc, si l’H payait X, la femme Y, après le mariage, le couple paiera X+Y !

    Ou alors, je me suis bien gouré dans ma déclaration d’impot !

    • Le changement se fait au niveau du revenu imposable par personne et donc la tranche marginale d’imposition.

      Pour un couple ou le seul le mari gagne de l’argent mettons 40000€, dans la situation actuelle la TMI est calculée sur la base de 20000€ soit une TMI de 14%. Si on passe a l’individualisation la TMI est calculée sur la base de 40000€ soit 30%.

    • @Jeff
      On ne peut pas se gourer dans sa déclaration, vous déclarez point barre. Le calcul est fait par le centre des impôts.

  • Najat machin truc, certes réelle cryptocommuniste, et avant tout une féministe compulsive et maladive. Son problème et plus psychologique que politique, bien que lorsque l’on additionne les deux, ce n’est vraiment pas beau à voir.
    Saturation complète avec ces féministes, abruties patentées qui veulent changer la nature, complètement idiotes, qui ont comme égérie Simone de Beauvoir, qui en passait par les bizarreries sexuelles de son nabot borgne stalinien.

  • J’ai trés souvent perçu un salaire supérieur a mon mari ,et même mon salaire a plusieurs fois sur des longues périodes été nos seules ressources.Ainsi donc il faudra dans ces situations divorcer ,solliciter les aides existantes auquel il sera éligibles et compenser les augmentation d’impôts.Encore une imbécilité Quand mes revenus baissent,je diminue mes dépenses

    •  » quand mes revenu baisse, je diminue mes dépenses  »

      ce n’est pas trés keynésien…

      quand mes revenus baisse, je vais claquer le restant au casino… puis je braque un buro de tabac, je finis en tole, et je me converti à l’islam ( radical l’islam… ) une foi sorti, je demande le RSA et devient polygame… avec deux femmes sur le trottoir et trois autres qui pratiquent l’optimisation alocatoire, je gagne bien plus qu’avant…. bienvenu en france ( ou ce qu’il en reste ! )

  • OK.
    Comme je ne travaille pas, mon mari va payer beaucoup plus d’impôts vu la progressivité des taux. Ce qui fera plaisir à Céline.
    Maintenant, puisque je n’ai pas de revenus, j’exige le RSA, la CMU, les allocations parent isolé, la suppression de la taxe d’habitation, la suppression de la redevance audiovisuelle etc.
    J’exige d’être une assistée sociale plein pot. Je vais vous faire tous raquer et bien vous faire tous chier, vous qui payez des impôts. J’espère que Céline verra ses impôts augmenter. Cela me fera bien plaisir de vivre à ses crochets. 😀

    • Florence, vous avez raison …
      mais il faut divorcer pour bénéficier de ces avantages !

      • Pourquoi René faudrait-il divorcer puisque les impôts seraient individualisés ?
        Puisque le fisc séparent les époux, ils doivent être considérés comme séparés pour tout. Une famille, ce n’est pas que pour se faire tondre la laine sur le dos par les services fiscaux.
        Ils veulent nous faire raquer ? On les fera raquer encore plus.

      • Ou l’exil en couple et en famille pour sauver l’amour et l’argent, et laisser les parasites d’auto détruire.

        • Golum

          exil du mari et demi-exil de l’épouse qui reste suffisamment en France pour exiger toutes les allocations possibles et a-variées

      • Bravo Flo,
        vous avez intégré le fait que la séparation des personnes physiques pour les impôts impliquait, plus ou moins, une séparation de fait des individus -sans passer par le divorce- c’est-à-dire une néantisation du fait marital.
        Je n’avais pas vu ce point, alors même que le mariage de personnes de même sexe vient de défrayer la chronique. Défendu par le même Najat !
        Conclusion : les propos de Najat ne sont que poudre aux yeux.
        Amicalement.

  • Je n’ai sûrement pas lu tous les commentaires.
    Quelques remarques peut-être redondantes avec les avis des lecteurs.
    1. Sans prétendre que Najat est sotte (encore que …), je pense que cette idée vient des « think tank » de Solférino.
    2. De telles mesures, sous leur aspect « défense de la femme » visent à rien moins que d’accroître l’assiette de l’impôt; restera ensuite à ‘revoir’ le quotient familial dans un sens favorisant la « famille mono-parentale » (pour faire généreux) et la paupérisation des classes moyennes (lutte contre les riches).
    3. Le lobby LGBT va ruer dans les brancards, car le mariage unisexe n’a d’autre avantage que l’association comptable d’un Pd riche et d’un Pd pauvre !

  • Taxons le BB, ce petit être ignoble bouffeur de lait qui doit déjà 30000€ à la société. Il faut lui faire cracher ses thunes. Sale gosse va.
    Et puis sa mère aussi, son père, la bagnole, la maison…quoi tu as un problème ? Tu ne veux plus ? Tu vas la sentir la baguette dans ta nuque.

  • Les féministes prétendent lutter contre les discriminations. En revanche, celles qui peuvent rapporter de la thune ne les dérangent pas.

    PS à l’auteur de l’article : merci d’écrire en français. Lire « la ministre » fait très mal aux yeux.

  • Pourquoi accorder un regime fiscal special à deux personnes pour la seule raison qu’ils sont mariés?? je l’ignore.

    Il me semble que seule la presence d’enfants dans un couple peut justifier de la part de l’etat une action et encore dans la mseure où l’etat trouve opportun d’avoir une politique nataliste ou denataliste…

    Pour le reste je ne sais pas…il faudrait faire les calculs pour toutes les situations possible pour dire quoi que ce soit de clair.

    Quant à ce qui dit la ministre..c’est trop lui faire d’honneur que d’ecouter son argumentaire.

    A mon point de vue la situation maritale des gens comme leur sexualité ne devrait pas regarder l’etat.

    • Il y a déjà tellement à faire pour aligner le public sur le privé, que je ne comprends pas bien le sens de ces pseudos réformes. Qui vont quand même, il faut le rappeler, toujours dans le mauvais sens.

      Il s’agit de détourner l’attention pour que l’on ne parle pas d’eux. C’est une technique très utilisée depuis tonton flingueur. Une personne qui a la tête sous l’eau est déjà beaucoup plus facilement maîtrisable. Nous sommes la tête sous l’eau, l’Etat nous étouffe.

      Pendant ce temps, les fonctionnaires vont bien, je vous remercie.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nathalie MP Meyer.

Nous sommes au XXIe siècle et le monde persiste à être extrêmement mal fait. Les femmes continuent à subir l’intégralité de la charge de l’accouchement, de la grossesse et de l’allaitement, sans compter l’odieuse charge mentale de toute l’organisation familiale.

Résultat : à la maison, les hommes ne font rien et au travail, ils accaparent les postes en vue et les meilleurs salaires. C’est parfaitement scandaleux. Ce modèle patriarcal ne peut plus durer !

J’ironise, naturellement, mais il n’empêche q... Poursuivre la lecture

Par Frédéric Mas.

La France est sur le point d’atteindre la barre des 100 000 morts du covid, et déjà s’élèvent des voix dans le monde politique pour transformer cette défaite tragique de notre modèle sanitaire et politique en célébration nationale, en hommage.

Célébrer les victimes du Covid

Ce mercredi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a déclaré au sortir du conseil de défense qu’il y aura « évidemment ce moment d'hommage et de deuil pour la Nation », sans doute à l’image de ce qui s’est fait ailleurs en Europe. Le... Poursuivre la lecture

femmes orésidentielles féminisme
0
Sauvegarder cet article

Par Nathalie MP.

Rentrée fracassante pour l’égalité hommes-femmes décrétée grande cause du quinquennat : on apprenait ces jours-ci que la communauté de communes de Bourg-en-Bresse avait été sanctionnée d’une amende de 90 000 euros pour avoir nommé… trop d’hommes ? Détrompez-vous. Pour avoir nommé trop de FEMMES à des postes de direction ! On en rirait si ce petit événement ne témoignait pas une fois de plus que l’idéologie, aveugle par définition, renforce l’arbitraire bureaucratique jusqu’à l’absurde.

L'arbitraire bureaucratique a... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles