Prostitution : Pourquoi et comment j’ai viré anti-abolitionnisme

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Lire cet article est assez hardi, la rédactrice étant très volubile dans sa façon d’écrire. En revanche, ce que j’y ai retenu est tuant.
    J’adorerais un face a face entre elle et Najat Vallaud-Belkacem

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Mitch Menet.

Annonce tonitruante par notre ministre de l'Intérieur : la lutte contre le fléau de la drogue est en nette avancée.

Analysons d'abord ses propos.

Gérald Darmanin, fier de sa lutte contre la drogue

Gérald Darmanin se félicite qu'on saisisse beaucoup de drogue illégale en France. Il ne songe pas au fait que cela signifie peut-être qu'il y en a juste beaucoup en circulation. S'il s'en félicite, c'est parce qu'il ne conçoit pas cela autrement que comme une lutte manichéenne entre le Bien et le Mal, lui-même é... Poursuivre la lecture

Par Marius-Joseph Marchetti.

Toute prohibition a pour but (ou du moins, pour conséquence) de modifier le schéma des incitations et des coûts d'opportunités pour diriger le comportement des citoyens et des consommateurs vers des objectifs que le législateur juge salutaires. Cela a été le but de toutes les prohibitions, de l'alcool, de la drogue, de la prostitution, en passant par le contrôle des loyers et du prix du gel hydro-alcoolique ou les prix plancher du travail ; le contrôle des prix des produits agricoles a ses similarités avec ... Poursuivre la lecture

Par Mitch Menet.

Le meurtre du policier Éric Masson en Avignon est une tragédie qui endeuille une fois de plus le pays. Mais au-delà de l'émotion, il est intéressant de mettre ce fait de violence en perspective. Si les faits sont avérés, le jugement ne peut être que très sévère envers le meurtrier.

Mais il y a une autre dimension à cette affaire. Comment en sommes-nous arrivés à de telles extrémités ? Pourquoi des dealers sont-ils prêts à tuer plutôt qu'affronter un juge et probablement s'en tirer pas si cher que ça pénalement ?... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles