Criminalité : l’islam est-il criminogène ?

Les musulmans sont surreprésentés dans les prisons françaises. On pourrait donc se demander si l’islam n’est tout simplement pas criminogène.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Banlieue parisienne (Montreuil)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Criminalité : l’islam est-il criminogène ?

Publié le 16 septembre 2013
- A +

Les musulmans sont surreprésentés dans les prisons françaises. On pourrait donc se demander si l’islam n’est tout simplement pas criminogène.

Par Fabrice Descamps.

Banlieue parisienne (Montreuil)

Tous les ans, 18 000 prisonniers demandent en France à pouvoir observer le ramadan. Il y a donc au moins un quart de prisonniers musulmans dans nos prisons. C’est bien entendu beaucoup plus que la proportion de musulmans dans l’ensemble de la population française où ils sont en train d’atteindre les 10 %. On pourrait donc se demander si l’islam n’est tout simplement pas criminogène. Hélas, le sujet est dans notre beau pays quasiment tabou, sauf à de rares exceptions que les cris d’orfraie de nos journalistes bien-pensants empêchent d’accoucher d’un vrai débat.

Or c’est précisément l’interdiction de discuter sereinement et rationnellement de cette question qui permet à des démagogues comme Mme Le Pen de mettre un signe d’égalité entre l’insécurité dans nos banlieues, l’islam et les convulsions du monde arabo-musulman.

Qu’on en juge plutôt. 50 % des Maghrébins vivent en France dans des zones périurbaines. Or, dans ces zones périurbaines, il y a un policier pour 510 habitants contre un pour 119 à Paris intra muros. Autrement dit, il y a quatre fois plus de policiers par habitant dans un centre-ville comme Paris que dans une banlieue comme Garges-lès-Gonesse. Quoi d’étonnant alors si le taux de criminalité est par exemple quatre fois plus important dans le 93 qu’à Paris ? Comme les Maghrébins sont, on l’a vu, surreprésentés dans les banlieues comme Garges, il est logique qu’ils le soient aussi dans les prisons puisqu’ils ont quatre fois plus de raisons de devenir délinquants que l’habitant, en général ni maghrébin ni musulman, de Paris. Le développement de véritables zones de non-droit dans nos périphéries urbaines n’est dès lors plus un mystère : il y avait quatre fois plus de chances qu’il en allât ainsi que dans nos centres-villes chics.

Un rapide calcul montre en outre que si la moitié des musulmans de France, soit 5 % de la population totale de la France, vit dans des zones où ils ont quatre fois plus de risques que la moyenne des Français de tomber dans la délinquance, alors il est logique qu’ils représentent un cinquième au moins de la population carcérale.

Il n’est donc nul besoin d’invoquer l’islam pour expliquer la surreprésentation des musulmans dans les prisons françaises.

Mais, inversement, nul besoin non plus d’évoquer une soi-disant  » islamophobie  » dans la population française pour expliquer cette surreprésentation, pas plus qu’il n’y a lieu de victimiser les musulmans en attribuant les taux de délinquance dans ce groupe à la pauvreté de nos banlieues, car on inverse ce disant la causalité : la pauvreté s’étend dans certaines de nos périphéries urbaines parce qu’aucune entreprise n’a envie de s’installer dans des coins où elle a quatre fois plus de possibilité d’être cambriolée qu’ailleurs en France et les patrons n’ont pas non plus envie d’embaucher des jeunes étant quatre fois plus susceptibles de piquer dans la caisse de l’entreprise.

Qu’on envoie quatre fois plus de policiers dans nos banlieues et l’on verra, comme par miracle, les taux de criminalité y être divisés par quatre, la pauvreté y reculer et la méfiance des Français vis-à-vis de l’islam disparaître de notre pays.

Mais on n’en prend guère le chemin comme le démontre la politique laxiste imbécile de Mme Taubira. Les doctrines erronées de la gauche ruineront aussi sûrement notre pays que la lâcheté de la droite.

Retenons cependant que l’islam n’est pas plus criminogène en France que le fait d’être noir ne l’est aux États-Unis où les Afro-Américains sont également surreprésentés dans les prisons.

Sur le web

Voir les commentaires (70)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (70)
  • Un article lucide et pertinent, merci.

    • Je ne crois pas.
      Personne ne conteste les causes sociales de la délinquance.
      Personne ne soutient que l’islam détermine entièrement le comportement des musulmans.
      Mais cet article donne encore une fois dans l’extrémisme inverse: Que l’islam n’ait aucune espèce de conséquence.

      C’est un article socialiste, c’est-à-dire contre la responsabilité.
      Ëtre contre la responsabilité, c’est être contre la liberté.
      S’il y a liberté de conscience, alors les individus doivent assumer leur religion.
      Si les individus n’ont pas à assumer leur religion, alors ils ne sont pas libres.
      Ainsi les socialistes rejoignent-ils les islamistes pour estimer que les musulmans sont prisonniers de leur héritage culturel et religieux, quand ils assimilent islamophobie et racisme.

      La vérité est que l’islam n’est pas une auberge espagnole: Il enseigne que les musulmans sont au-dessus des autres humains, doivent les soumettre, peuvent les spolier.
      D’où les concepts de charia et de djihad, inconnus dans nos cultures post-chrétiennes, pétries d’idées chrétiennes devenues folles (mais vidées de christianisme par le socialisme).

      Je renvoie à Nicolas Sennels ou à Renaud Camus, et à mille ans d’histoire de la dhimmitude. Ceux qui veulent connaître l’islam peuvent aussi lire « The third choice » (Mark Durie) ou Anne-Marie Delcambre.

      Bien entendu ces problèmes posés par l’islam sont d’une dimension sans commune mesure avec la délinquance, de sorte que considérer la question sous cet angle est déjà un déni.
      L’enjeu est la liberté même, la propriété même.

      • « dessus des autres humains, doivent les soumettre, peuvent les spolier. »
        encore un cretin qui connais rien de l’islam et qui critique, tu savais que le prophète jesus ( paix sur lui) été circoncis ? et qu’il est interdit de boire de l’alcool ni de manger du porc dans la religion chrétienne?, alors au lieu de dire n’importe quoi et apres prétendre etre croyant, nous les muslim on est beaucoup plus proche de jesus que la plupart des chretiens, ignorant va.

        • En même temps, pas besoin de connaître la composition chimique de la mort aux rats pour ne pas en manger… Curare et arsenic, même combat.

        • CQFD par ton commentaire… et le ton employé !

        • Monsieur Muslim, votre lecture, je n’en doute pas assidue, mais sans doute un peu trop exclusive, de l’Alcoran vous a fait négliger quelque peu de feuilleter les Évangiles avant de faire le malin :

          Matthieu, 15.10 : « Écoutez et comprenez : Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme ; mais ce qui sort de la bouche, c’est là ce qui souille l’homme. » (Parole du Seigneur)

          … ce qui fait qu’il n’existe pas de concepts semblables aux paires cacheroute/treif ou halal/haram chez les chrétiens. Le chrétien peut manger de tout, même des petits bébés, sans que ce soit « impur » (mais c’est mal) – un bon catholique mange d’ailleurs régulièrement le bon Dieu le dimanche à la messe (ça vaut aussi pour les orthodoxes et certains protestants). Les prêtres communient sous les deux espèces boivent du vin consacré à chaque messe.

          Par ailleurs, le Christ étant juif comme chacun sait (a fortiori votre interlocuteur), il est évident qu’il a été circoncis. Le 1er janvier est là pour le rappeler, sans parler de la représentation fréquente de la circoncision du Christ dans l’art religieux, en particulier au Moyen âge. Mais pour découvrir cela, il faut sortir un peu, aller au musée, rentrer dans des églises et regarder les vitraux…

      • En effet, et si l’auteur veut rester logique, il devrait comparer les populations périurbaines des villes où l’on ne trouve que de « bons » français bien blanc et éduqués à la sauce catholique. Même avec 10 fois moins de policier que le centre ville de notre capitale, je ne pense pas qu’on puisse dire que la population y est 4 fois plus criminogène que ces foutus bordels type 93.
        Encore un article de fumiste qui se laisse ramollir le cerveau par des conceptions collectivistes et « excusitioniste ». Si l’auteur de l’article croit en la liberté et en la responsabilité, ce n’est pas le nombre de petits soldats dans les rues qui changeraient quoi que ce soit sur le fonctionnement interne des individus qui peuplent cet environnement.

        Néanmoins je suis d’accord avec le fait que ces zones sont des zones de non droit où l’Etat ne remplit pas sa fonction la plus élémentaire et la chaine de conséquences est lourde. Mais jamais on excusera ces personnes d’agir comme il le font.

        Le Coran contient toutes les bases idéologiques pour permettre à ces gens d’excuser les actes dans certaines conditions. On va que tout dépend de la pratique mais on ne peut nier les chiffres.

        Si l’auteur veut rester logique avec son facteur 4, il reconnaitra que son explication n’est pas suffisante à expliquer les plus de 25% de la population carcérale. C’est juste des maths.

        • « Le Coran contient toutes les bases idéologiques pour permettre à ces gens d’excuser les actes dans certaines conditions »

          Ne se sentant pas intégrés, ils volent les autres, mais ne volent pas leurs familles. La verité c’est que cela n’a aucun rapport avec la religion ou une quelconque idéologie de bistrot.

          Il faudrait les laisser sous controle judiciaire tant qu’ils n’atteignent pas une autonomie financière par le travail, c’est le seul moyen qu’ils ne replongent pas dans l’argent facile dès qu’ils sortent de prison.

  • Plus de policiers et égale à moins de délinquance ? Plus d’impôts et de taxes ne donne pourtant pas plus d’argent. A moins de transformer ces zones en zone militarisée, cela est naïf de penser que plus de police suffira à baisser le taux de criminalité. Il suffit de légaliser les armes et la drogue, d’arrêter de punir les gens qui veulent travailler et de créer un vrai système judiciaire avec des peines qui font peurs. La police elle, va se faire caillassée, rien de plus…. Pour les musulmans: il est vrai, c’est pas de chance, ils sont tous ensemble dans ces zones, mais en voudrait on ailleurs….perso je ne comprends rien à cette langue et le Coran, ça me gave.

    • Légaliser les armes et la drogues… T’as vraiment un soucis toi! Les armes sont légales déjà, il te suffit d’avoir un permis de chasse ou une licence de tir et de déclarer ton arme…
      Quant à la drogue je suis totalement contre et il faut pas être net pour vouloir ce genre de réforme.

  • Raisonnement quelque peu douteux : il y’a en moyenne et pour faire bonne mesure deux fois plus de crimes et délits à Paris (http://www.guidedesdemarches.com/REGION/delinquance-75-paris.htm) que dans le reste de la France malgré une présence policière bien plus importante (entre 2 et 4 fois).. Par ailleurs, j’apprécierais les sources pour « 50% des Maghrébins vivent en France dans des zones périurbaines » alors que les statistiques raciales sont proscrites et que la population musulmane ne se contente pas d’être maghrébine : européenne (Albanais), turque, asiatique, africaine… La corrélation effectif de police/taux de criminalité ne fonctionne pas, la causalité encore moins, je crois.

  • L’évidence même. Pour avoir la prospérité, il faut déjà assurer la sécurité.

  • De toute manière, même si l’islam serait criminogène, l’interdire ne serait pas du tout libérale, c’est comme interdire les groupes/associations d’extrêmes droites et/ou nationaliste sous prétexte que quelque uns peuvent être dangereux. Une interdiction de ce genre est plus une méthode de collectivistes que d’individualistes.

    Plus de policiers, oui, une vraie justice oui, mais pas seulement, il faudrait une vraie libéralisation de l’éducation (enfin, de l’instruction), libéralisation du travail, libéralisation au niveau des drogues, des armes, de la religion pour que les policiers puissent se concentrer sur l’essentiel plutôt que sur de devoir traquer les burqas et les 10g de beuh, et aussi une suppression progressive des trappes à pauvretés tel les logements sociaux (rien que le nom, déjà…) et les aides trop importante.

    • ne compare pas l’islam a un groupe extremiste pauvre ignorant le mot islam signifie « PAIX » et c’est la religion la plus aboutie que vous le voulez ou non il suffit de lire le coran pour s’en rendre compte et bon nombre de scientifiques et personnes tres intelligentes se convertissent tout les jours grace a dieu car ils ont compris que cette religion est la seul qui puisse apporter le bonheur et le salut

  • Vous ne voyez pas en prison des gens à la fois musulmans et respectant les principes de l’Islam. On peut dire beaucoup de mal de cette religion sans pour autant diffamer, mais certainement pas qu’elle est consubstantielle à la criminalité. Surtout que la lecture est évidente. Culture arabo-musulmane = immigration = pauvreté = crime. Ça n’est pas bien compliquée comme équation, et les responsables de ce désastre sont, encore et toujours, les politiques d’Etat.

  • Un ratio de 1 flic pour 119 habitants sur tout le territoire coûterait cher non? Il faudrait lever des impôts (et beaucoup), ce qui n’est pas très libéral.
    A moins que vous proposiez de les envoyer ponctuellement, ce qui n’est pas efficace. Sauf méthodes extrêmes…
    Bref, toujours pas très libéral!

    • Il n’y a aucun problème pour un libéral à payer à leur prix, par les impôts, les missions régaliennes de l’état. C’est pour le reste que ça coince.

  •  » Retenons cependant que l’islam n’est pas plus criminogène en France que le fait d’être noir ne l’est aux États-Unis où les Afro-Américains sont également surreprésentés dans les prisons.  »
    Dommage de ne pas pousser la réflexion plus loin sur cette comparaison.
    Ce qui semble poser problème dans les deux cas n’est ni la religion ni la couleur de peau mais l’afflux massif d’une population d’origine étrangère et les difficultés d’intégration qui en résultent, particulièrement quand cette population d’origine étrangère a été « infériorisée » à une période donnée, esclavage ou colonisation.
    Le contentieux entre les anciens dominants et les anciens dominés ne se règle pas en une ou deux générations.

    • « Ce qui semble poser problème dans les deux cas n’est ni la religion ni la couleur de peau mais l’afflux massif d’une population d’origine étrangère…… » Je me permets de vous rappeler que les Afro-Américains sont Américains depuis plus de deux siècles et que l’esclavage a été supprimé (mal) depuis Lincoln! Le problème n’est évidemment pas le même en France.

      • Parce que vous pensez que la déportation et l’esclavage des africains vers l’Amérique sont digérés, alors qu’il y a encore cinquante ans les noirs ne montaient pas dans les mêmes bus que les blancs ?
        Se percevoir comme victime est une entrave qui empêche de prendre sa vie et son destin en main.

  • La relation : 4 fois moins de policiers = 4 fois plus de crimes me paraît être totalement foireuse… Je pense que la réponse à la question que vous posez est hélas « oui », mais votre démonstration est tout sauf scientifique, et basée sur beaucoup de chiffres non sourcés (il aurait été intéressant de mettre les liens hypertextes vers ces sources). Bref, article manquant beaucoup de sérieux. Remontez le niveau svp, vous nous avez habitués à mieux.

    • Comme d’autres l’ont déjà pointé cet article est complètement foireux. Relation policier/délinquance hilarante, statistiques et raisonnement à la louche…

      Pour être convaincu faudra aller voir ailleurs. Il y a certainement à creuser du coté culturelle, l’organisation de l’autorité et de la famille plus que de la religion et il y a surtout à creuser du coté de la justice et de l’état qui créé de l’insécurité à tous les niveaux.

  • Ce qui ressort de ce texte est surtout une méconnaissance totale de l’islam.

  • Ou la votre raisonnement est fort intéressant mais je ne suis pas d’accord sur un point si vous le permettez ! Certes il faut une présence policière accru dans les zones urbaines sensibles mais pas que ! On éduque pas avec des coups de matraques ! Il faut aussi mettre les moyens dans la
    Scolarité les activités sportives et culturelles pour émanciper les individus et favoriser l’emploi aussi. L’oisiveté est la mère de tout les vices !

  • Une autre remarque : un enfant qui perd ses repères à plus de malchances de sombrer dans la délinquance. En recherches de cadre il fera des conneries pour qu’on s’occupe de lui. La religion par essence pose un cadre. Si on se converti ds les prisons et ailleurs c’est parceque nous sommes dans un air ou y’a plus de limite enfin c’est mon
    Avis. Et après tout si ils sont plus rassurés dans un cadre religieux pourquoi pas ?

  • « Qu’on envoie quatre fois plus de policiers dans nos banlieues et l’on verra, comme par miracle, les taux de criminalité y être divisés par quatre, la pauvreté y reculer et la méfiance des Français vis-à-vis de l’islam disparaître de notre pays. »

    Cette phrase est vraiment naive. La plus faible présence policière est-elle une cause ou une conséquence de la plus forte délinquance? Par ailleurs, pour répondre à la question soulevée par cet article, la moindre des chose serait d’aller voir du côté des textes sacrés de l’islam. Bien sûr, quelque que soit la réponse apportée, interdire l’islam est anti-libéral. Le critiquer est en revanche un droit libéral.

  • On noteras tout de même que dans ces banlieues composées de blanc de maghrébins et de gens de couleur, la palme d’or de la délinquance revient aux maghrébins.
    Devenir délinquant c’est un choix et non une obligation du à une situation, sur deux personnes issues de banlieues c’est l’éducation et les origines sociales et morales qui déterminent si oui ou non elles vont verser dans la délinquance.

    • si ce que tu dis est vrai alors la palme d’or de la pedophilie reviendrais aux curés c’est ca ? moi je suis maghrebin et j’ai jamais mis les pieds dans un commissariat alors c’est quoi ce résonnement de xénophobe?

  • Point de vue intéressant mais qui ne répond pas à la question initiale! Franchement, je suis dubitatif en lisant encore un article qui m’explique que criminalité et pauvreté sont liés. Oui mais pauvreté n’implique pas criminalité. Il y a d’autres facteurs. Le fait que cette religion n’ait pas de doctrine officielle et de clergé responsable est tout de même un fait unique. Ceci permet la constitution de petites chapelles prônant tout et n’importe quoi. On connaît tous des musulmans intégrés qui séparent naturellement leurs convictions religieuses de l’espace publique. D’autres ne le font pas et se sentent agressés quand on le leur demande: Ce n’est pas l’islam mais un des islam.

  • « Tous les ans, 18 000 prisonniers demandent en France à pouvoir observer le ramadan. Il y a donc au moins un quart de prisonniers musulmans dans nos prisons. »

    Il y a un biais dès la première phrase. Rien n’indique que ces personnes étaient des musulmans pratiquants avant leur entrée dans la prison. Certains mettent en cause les textes sacrés de l’Islam mais on n’y trouve rien qui encourage le meurtre, le viol ou le meurtre comme mode de vie. Ces crimes sont d’ailleurs punis d’une manière très dure (charia). Certains me diront que c’est permis contre les « dhimmis ». Ce serait croire que

    1) Tous les prisonniers pratiquants musulmans en prison suivaient les principes de l’Islam lors de la réalisation de leur crime. Or, quiconque vit en banlieue sait que les racailles et les salafistes/musulmans intégristes forment des groupes séparés.

    2) Que l’Islam est le motif premier de leur crime et qu’ils ne faisaient que suivre les préceptes de leur religion. On aurait donc 18 000 Merah en prison. Ce qui est faux. La plupart des prisonniers y sont pour des histoires de drogues.

    3) Toutes les victimes des crimes de ces musulmans ne seraient pas musulmans. Or, si ces zones sont majoritairement peuplées de musulmans, on peut légitimement penser que les victimes le sont également (cf Marseille, proprios de voitures brulées tous les ans,vols).

    4) Tous les pays musulmans devraient avoir de forts taux de criminalité. Ce n’est pas le cas. Les plus forts taux se trouvant en Amérique latine ou Afrique du Sud. De même pour l’Inde ou la Chine qui détiennent de fortes communautés musulmanes, on n’observe pas cette surreprésentation de musulmans dans leur prisons.

    Pour conclure, la question même de lier Islam et délinquance est bête. Par contre s’interroger au niveau de la France sur:

    -l’islam dans les prisons
    -le lien entre immigration et criminalité
    -origine ethnique et sociale (et non pas religieuse) et criminalité
    -criminalité et géographie sociale

    Oui, ca ce sont des questions intéressantes.

  • Il n’y a que peu de résidents dans les centre ville, certes, mais quid des flux de personnes, et de leur impact sur la criminalité ?

    Faire quelques produits en croix sur un derrière d’enveloppe, ça peut donner des idées, mais c’est loin de constituer une démonstration susceptible d’apporter une réponse définitive à un problème impliquant une multitude de facteurs et un système complexe (répondant de façon non linéaire à une modification des grandeurs d’entrée).

    Personnellement, je ne pense pas que l’islam génère de la racaille. Par contre, l’idée qu’il génère du repli communautaire et des mouvements de colonisation violente à partir de ces noyaux, est loin d’être aberrante si on considère l’histoire et la situation au proche orient.

  • « Or il y a, dans ces zones périurbaines, 1 policier pour 510 habitants contre 1 pour 119 à Paris intra muros. »
    Cette comparaison est-elle bien pertinente ? La présence policière à Paris (intra muros) ne doit-elle pas être proportionnée, comme partout, au nombre de gens qui s’y trouvent plutôt qu’au nombre de ses habitants ? Et le rapport du nombre de personnes présentes à Paris intra muros au nombre de ses habitants n’est-il pas plus grand que dans les banlieues ?

  • Il faudrait que l’état s’occupe de poursuivre les vrais criminels au lieu de perdre son temps à traquer comme de véritables terroristes les consommateurs de drogues , de jeu sur internet, ect…Et de construire les 120,000 places de prisons qu’il nous manquant dans notre beau pays (Le FN en propose seulement 40,000).

  • 1/ Plus de flic implique moins de gens en prison ?? j’aurais dit l’inverse : moins il y a de flics, moins il y a d’arrestations. En tout cas vu que tout l’article est basé la dessus, il faut le prouver.

    2/ On pourrait par exemple comparer la criminalité des immigrés musulmans et des immigrés non musulmans (par exemple les chinois, etc …)

    • Melissa : « On pourrait par exemple comparer la criminalité des immigrés musulmans et des immigrés non musulmans (par exemple les chinois, etc …) »
      ——————————–
      La première chose à comparer, c’est le QI.
      20 points d’écart, ça explique beaucoup de choses…

  • Je trouve cette approche simpliste au point d’être carrément con. Bien que ces calculs à la louche montrent certaines réalités, je pense que la réalité de cette délinquance est beaucoup plus complexe qu’elle n’y parait. Déjà si on arrêtait de mettre en prison ces xx% de gens qui n’ont rien à y faire (par ex conso de cannabis), les chiffres seraient bien différents et surement plus comparables de régions en régions. L’auteur met aussi en évidence une plaie, que dis-je une gangrène de nos sociétés « bien pensantes », le politiquement correct qui détruit toute possibilité de débats constructifs.

  • pourquoi la population d’origine nord africaine est elle prédisposée à la délinquance:
    – la haine des français: leurs parents ou grand parents ( algériens ) ont eu a subir une guerre terrible de la part des français avant 1962. ça peut marquer les esprits, dans ma region , pendant l’occupation, des villages ont été brulés, des hommes fusillés, des femmes violées, quand j’étais jeune, je n’ai jamais entendu dire autour de moi, que les allemands étaient des braves hommes. je connais une vietnamienne donc le père a eu a se battre contre les chinois en 1979, elle deteste les chinois …
    – l’islam: cette religion justifie l’attaque des infidèles pour les voler et les soumettre. qui plus est, elle est issue du monde nomade, civilisation ou le pillage et la razzia sont un trait d’estime. dans la steppe, ou le désert, un bon homme est un bon voleur.
    – le déracinement et la perte de repère: que sont ces gens en france ? des français ? des arabes ? des musulmans ? des immigrés ? le savent-il eux mème ? quand on sait qu’ils sont difficilement intègrés dans la société française, avec un fort taux de chomage, pas étonnant avec un tel pédigré qu’une partie au moins tombe dans la délinquance, la criminalité, ou mème le terrorisme comme merah.

    • J’ajouterais à cette liste l’innoculation permanente de la culpabilité réelle ou supposé du « blanc » dans tous les maux récents de l’histoire de l’humanité, ainsi que la promotion eugéniste du couple idéal que serait une femme blanche avec un homme de couleur (cf les pubs dans la rue, ou le site de la CAF etc).

    • yeneralalcazar : « une vietnamienne donc le père a eu a se battre contre les chinois en 1979,
      elle deteste les chinois  »
      ————————–
      Surtout que les Vietnamiens ont mis une raclée aux Chinois en 1979. Vous n’avez pas un exemple moins pourri ?

      Du reste, les Vietnamiens en France montrent justement que les arguments de la haine des Français (à côté de la guerre d’Indochine, la guerre algérienne, c’est de la rigolade, et elle est juste pour l’Algérie, pas pour le Maghreb) et du déracinement ne tiennent pas la route.

      • cela reste encore à prouver que les vietnamien ont mis une  » raclé  » comme vous dites, aux chinois en 79, il ont pris pékin peut-etre ? vous prenez vos desir pour des realités. la bataille entre chinois et vietnamien en 79 c’est circonscrit autour de long sa, verrou de la plaine d’hanoi, devant la forte resistance de l’armée vietnamienne, qui en avait vu d’autre, et le cambodge étant perdu de toute façon, les chinois ont préferé stoper l’offensive.
        les vietnamiens en france sont une extrème minorité, s’il étaient aussi nombreux que les algériens, peut-etre seraient-ils plus revendicatif ?
        quand a pretendre que la guerre contre les français en afrique du nord c’est circonscrit à l’algérie, c’est une position à courte vue: il y a eu la guerre du rif au maroc dans les année 20 et la crise de bizerte en 1961 entre la tunisie et la france, mon ancien voisin, décèdé aujourd’hui a sauté en parachute sur bizerte, et ce n’était pas de la rigolade , nombreux de ses camarades ne sont pas arrivés vivant au sol.

         » a coté de la guerre d’indochine, la guerre d’algérie c’est de la rigolade  »

        une simple affirmation comme celle la montre que soit vous n’en savez pas bien long, soit vous etes d’une subjestivité sans limite. allez dire ça au 2 million d’appelez du contingent qui y ont participé, et aux familles des 30000 soldats français qui n’y sont pas revanu.

        • yeneralalcazar : « cela reste encore à prouver que les vietnamien ont mis une  » raclé  » comme vous dites, aux chinois en 79, il ont pris pékin peut-etre ? »
          ——————————–
          Les Viets n’ont pas eu besoin de prendre Paris pour nous mettre une raclée à Dien Bien Phu, alors allez-y mollo avec de la rhétorique à deux balles, gros malin. Et comme vous dites, il s’agissait d’une « bataille », déclenchée par les Chinois, qui ont perdu et qui sont partis la queue entre les jambes, comme argument pour justifier la haine des Vietnamiens contre les Chinois, c’est à la ramasse, j’espère pour votre santé mentale que vous vous en rendez compte.

          yeneralalcazar : »les vietnamiens en france sont une extrème minorité, s’il étaient aussi nombreux que les algériens, peut-etre seraient-ils plus revendicatif ? »
          ———————————–
          Les Vietnamiens suivent les mêmes préceptes confuciens que les Chinois (mille an d’occupation chinoise, ça laisse des traces) : ne pas faire de vague, priorité absolue à l’éducation, soumission à la famille et aux anciens, conformisme sociétal … Dire qu’ils seraient peut-être aussi revendicatifs que les Algériens (et les Marocains ou Tunisiens alors, vous les balayez sous le tapis quand ça ne vous arrange pas ?), c’est faire comme si la culture et les mentalités n’ont aucune influence sur le comportement en société, typique du relativisme moral et culturel des gauchistes.
          Du reste, les Vietnamiens sont des millions de réfugiés aux USA, et toujours pas revendicatifs. C’est c.n, les faits hein.

          yeneralalcazar : « il y a eu la guerre du rif au maroc dans les année 20 et la crise de bizerte en 1961 entre la tunisie et la france,  »
          ——————————————————
          Il y n’avait pas d’exaction contre la population civile au Maroc ou en Tunisie car il n’y avait pas d’armée d’occupation française, bref vos factoïdes, poubelle.

          «  » a coté de la guerre d’indochine, la guerre d’algérie c’est de la rigolade  »
          une simple affirmation comme celle la montre que soit vous n’en savez pas bien long, soit vous etes d’une subjestivité sans limite. »
          ——————————-
          Bien sûr que je peux être subjectif. Mais quand je le suis, je le sais, contrairement à vous et vos factoïdes.

          • mais ma parole, il est vietnamien celui la ????
            OK, je vais ranger mes  » factoides  » et vous, vous allez soigner vos hemoroides ! grrrr…

  • l’auteur de cette article à fumer du cannabis ?

    la police est présente en banlieue et de façon massif, le problème provient de la justice qui relâche encore et encore les délinquants ce qui déclenche un effet d’impunité et incitent d’autres personnes à rentré dans la délinquance

    • Qu’on envoie quatre fois plus de policiers dans nos banlieues et l’on verra, comme par miracle, les taux de criminalité y être divisés par quatre, la pauvreté y reculer et la méfiance des Français vis-à-vis de l’islam disparaître de notre pays. »

      Je crois qu’au contraire ils vont attraper 4 fois plus de musulmans.

    • Manque de place, mon pauvre, manque de place…
      On ose pas fabriquer des prisons supplémentaires, ça fait mauvais genre…

  • Article indigne de Contrepoints, les pourcentages et raisonnements sont
    biaises. Les détenus ne sont pas une statistique de la délinquance , mais de l’efficacité de la police et de décisions de la justice. Plus de policiers dans les banlieues égale encore plus de musulmans en prison. Raisonnement totalement erroné .

    • La seule vraie question est posée par Melissa :

      « On pourrait par exemple comparer la criminalité des immigrés musulmans et des immigrés non musulmans  »

      Tout le reste n’est que bla bla et chacun pourra y aller de ses arguments qui seront contrés par ceux qui ne pensent pas comme lui.

  • Je n’ai pas souvenir que les Nazis inspiraient confiance et joie de vivre durant l’occupation. D’autre part on oublie bien souvent que la statistique est faussée par ceux qui échappent bien souvent à la prison à coup de sous-sous.
    C’est minable de stigmatiser des communautés juste parce qu’il y a des HLM de M. en France.

  • La République socialiste des bisounours n’est pas foutue de faire l’une des seules choses qu’un Etat devrait assurer : la sécurité des biens et des personnes. Le monde à l’envers.

  • La question pourrait être : si on se volait et tuait entre nous (entre français) ne serait-ce pas déjà bien ? A-t-on besoin de criminels étrangers/d’autres religions et si oui, est-ce pour les stigmatiser ?

  • Lier islamisme et délinquance est stupide à mon avis vu que les personnes citées se proclament souvent de cette religion sans la connaitre. Je ne la connais pas plus mais habitant le 9-3, je constate que ces « jeunes » ne respectent aucun précepte de cette religion !
    Ayant des potes, motards de la CRS93, je peux aussi dire que les yakafokon qui disent qu’il faut plus de présence policière dans ces quartiers n’ont qu’à y aller avec un uniforme. Ils verront l’accueil.
    Conclusion : je ne vois pas de solution sans un constat réaliste… mais on en est loin avec la bien pensance régnant en France !

    • Justement : yakafokon sur ce coup là !
      1) c’est leur job, ils se sont engagés pour ça (comme à l’armée, on s’engage en sachant qu’on risque d’aller se faire vilainement trouer la peau ou péter sur une mine, à babeloued, chez les fanatiques. Ce que j’ai fait en mon temps)
      2) ils représentent l’ordre et les lois françaises, qu’ils agissent en tant que tel !
      3) oui, il n’y a qu’à envoyer un putain de gros paquet de forces là dedans et faire le putain de ménage qu’on attend depuis des années !

  • Qui croit sérieusement ici qu’il n’y a que 1/4 des prisonniers « musulmans » (pratiquants ou non) en France ? Je penche plus vers la majorité, minimum minimum 50%. Quand Zemmour le dit il est condamné, par contre quand un imam de prison dit sur Canal+ que dans sa prison il y a + de 80% de musulmans, là personne moufte.

    • La représentation majoritaire en prison n’est pas une conséquence de la croyance, mais du non respect des règles.

      Et pourquoi ne pas instaurer un tribunal islamique en deuxième ligne de la justice dite laïque, pour restaurer le respect.

  • « Qu’on en juge plutôt. 50% des Maghrébins vivent en France dans des zones périurbaines. Or il y a, dans ces zones périurbaines, 1 policier pour 510 habitants contre 1 pour 119 à Paris intra muros. Autrement dit, il y a quatre fois plus de policiers par habitant dans un centre-ville comme Paris que dans une banlieue comme Garges-lès-Gonesse. Quoi d’étonnant alors si le taux de criminalité est par exemple quatre fois plus important dans le 9-3 qu’à Paris ? »

    Mais lol, n’importe quoi. Il y a beaucoup d’autres facteurs que le nombre de policiers par habitants qui influe sur le taux de criminalité.

    D’ailleurs comment l’auteur explique-t-il la très faible criminalité dans les campagnes où il y a peu d’immigrés et probablement encore moins de policiers par habitants qu’en banlieue immigré ?

    • Non non, l’article prend une diagonale entre délinquance et HLM et en tire une conclusion sur la concentration de gens dans le besoin qui sont livrés à eux-même.

      Le HLM est seul fautif, après les entreprises qui avait besoin de main d’oeuvre bon marché.

  • Cette phrase vaut à elle seule le détour : « il y a quatre fois plus de policiers par habitant dans un centre-ville comme Paris que dans une banlieue comme Garges-lès-Gonesse. Quoi d’étonnant alors si le taux de criminalité est par exemple quatre fois plus important dans le 9-3 qu’à Paris ».

    Celle la est à Panthéoniser : « Qu’on envoie quatre fois plus de policiers dans nos banlieues et l’on verra, comme par miracle, les taux de criminalité y être divisés par quatre, la pauvreté y reculer et la méfiance des Français vis-à-vis de l’islam disparaître de notre pays. »

    Celle la c’est pour les 300 points de bonus.

    Le problème de la criminalité ou de la pauvreté, c’est donc la présence policière !

    Notons au passage qu’il est parfaitement dommage de s’arrêter en si bon chemin car, si 4 fois plus de policiers divise la criminalité par quatre, ne soyons pas chiche et expédions 20 fois plus de policiers dans nos banlieues.

    Ben oui.

    si je ne l’avais point lu, je ne l’aurais point cru.

  • N’importe quoi cet article!! Parcequ’il n’y a pas de police ca nous donnerais envie de commettre des méfaits !? Votre reflexion part d’un postulat totalement debile.

    D’ailleurs verifiez combien il y a de policier dans la Creuse ou dans le Cantal. Est-ce que les gens de la Creuse ou du Cantal sont plus representé en prison ?

    De meme, le Cantal et la Creuse sont les departements les plus pauvre de la France, pour autant est-ce que ce sont les plus criminogene ?

    Bref, revoyez votre copie!

  • Le problème c est que la tendance du moment et de profiter de l ignorance du peuple pour faire un bon gros tas de mélange entre arabo et musulman, parce que désolée mais l arabo qui est emprisonné n est pas musulman, puisqu il n a pas était guider par le et notre créateur et détenteur de toute chose

  • Nul besoin de convoquer madame Le Pen pour se donner quelque excuse à soutenir les mèmes « évidences ».
    Vous auriez pu mettre en parallèle ce taux de maghrébins, comme il sied de les nommer en ces temps, avec le zèle policier à chasser les basanés. Pour le coup, vous auriez pu relever un rapport de causalité, là où vous ne vouliez pas le voir pour le motif d’islamophobie.
    A titre d’exemple, on peut alléguer du traitement différencié -j’utilise la forme euphémisée- qui est réservé à certain type de population.
    C’est vrai! Les temps sont particulièrement troublés. Personne n’est à l’abri de reprendre à son compte des allant de soi, croyant penser et soutenir un point de vue.

  • On tombe dans la criminalité parce qu’on le veut bien.
    Quelles que soient les circonstances de la vie, on est et on reste maître de ses propres choix !
    Dans un meurtre, ce n’est pas la victime qui a forcé le tueur à appuyer sur la détente !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Mettons nous un instant à la place d’un Vladimir Poutine. Il faut bien comprendre qu’il lui est impossible de perdre cette guerre, puisqu’une défaite en Ukraine ouvrirait une boîte de Pandore extrêmement dangereuse pour l’unité de la fédération de Russie face aux velléités d’indépendance que pourraient manifester certaines républiques du Caucase entraînant de facto un effet domino sur d’autres républiques à forte population musulmane.

Pour l’instant, une certaine stabilité des relations entre le Kremlin et ses inféodés prévaut (Tchétch... Poursuivre la lecture

Le meurtre de Lola, par son caractère abominable, a provoqué la colère et l’effroi dans l’opinion publique. Comment un crime aussi terrifiant a-t-il pu être commis ? Quel esprit malade a pu s’en prendre à une petite fille innocente de manière aussi barbare ?

Je n’ai pas les mots, pour Lola. Mais j’ai mon crayon, alors voilà un minuscule hommage à cette petite. 💔 Personne ne peut imaginer ce que ressent sa famille. Des vies détruites. Au passage j’aimerais savoir pourquoi ça ne fait pas la une de tous les journaux.#... Poursuivre la lecture

2
Sauvegarder cet article

Aujourd’hui, le terme croisade est passé dans le langage courant pour désigner une action militante : croisade contre le tabagisme, contre l’installation d’un champ d’éoliennes, pour une alimentation bio dans les cantines scolaires… En Occident, la référence religieuse aux croisades, l’histoire de ces croisés du Moyen-Âge partis libérer la Terre sainte, est oubliée ou enfouie dans nos manuels scolaires.

Mais pas dans l’imaginaire musulman ! Et pas seulement chez les islamistes radicaux, chez qui le souvenir des croisades est sans cesse... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles