« Taxe carbone » : le gouvernement reçoit le soutien du Modem

Le ministre de l’Écologie Philippe Martin annonce la création d’une « taxe carbone » pour amadouer les Verts. Satisfaction chez les militants écolos. Le Modem exprime son soutien.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« Taxe carbone » : le gouvernement reçoit le soutien du Modem

Publié le 23 août 2013
- A +

Le ministre de l’Écologie Philippe Martin annonce la création d’une « contribution climat énergie » pour amadouer les Verts. Satisfaction chez les militants écolos. Le Modem exprime son soutien.

Par la rédaction de Contrepoints.

Philippe Martin annonce la création d’une « taxe carbone », hier à Marseille, devant les militants EE-LV.

Philippe Martin, le ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie s’est rendu aux Journées d’été d’Europe Écologie-Les Verts, hier à Marseille, avec pour mission de caresser dans le sens du poil les « amis » écologistes, de plus en plus critiques à l’égard de l’action gouvernementale, notamment depuis l’éviction de Delphine Batho, en juillet dernier. Pour ce faire il a annoncé, lors de son discours prononcé à la plénière clôturant la première journée de débat, la création d’une « contribution climat énergie ».

Plus connue sous le nom de « taxe carbone », cette nouvelle contribution sera imposée aux Français sous le prétexte d’encourager particuliers et entreprises à des comportements plus « verts » en taxant les consommations d’énergies polluantes. Espérée depuis longtemps par les écologistes, elle avait fait l’objet d’une proposition de loi récente des Verts à l’Assemblée nationale. On se souvient qu’elle avait failli voir le jour sous le gouvernement Fillon, poussée par une commissions présidée par l’ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard : la mesure qui devait entrer en vigueur au 1er janvier 2010 avait finalement été annulée in extremis par le Conseil constitutionnel.

Des Verts surpris et satisfaits

« Tout s’est décidé ce matin avec le Président de la République », a confié un proche du ministre de l’Écologie. « Il devait arriver avec un signal fort en direction des écologistes. » Si Philippe Martin n’a pas donné de détails concernant les conditions de mise en œuvre de la « taxe carbone », il n’a pas lésiné sur le discours pour amadouer son auditoire en assurant vouloir être « le rempart contre les vieilles lunes des marchands du temple du productivisme sans entrave, qu’il s’agisse de ceux qui veulent faire pousser des OGM en plein champ, ou faire du fric-frac dans notre sous-sol pour extraire des gaz de schistes ».

Pari visiblement réussi puisque l’annonce d’une fiscalité écolo a surpris et séduit les militants réunis à Marseille. « Il y a un changement d’atmosphère évident«  , s’enthousiasme l’un des cadres du parti EE-LV, tandis qu’un autre considère que « la question de rester ou non dans le gouvernement n’a plus de sens (…) Cette engagement prouve que nous pouvons peser sur les choix politiques. »

« Une bonne idée » pour le Modem

Missionné par le gouvernement pour rassurer leurs alliés situés à la gauche du PS, l’annonce d’une nouvelle taxe enchante aussi leurs potentiels alliés de centre-droite, le Modem. Ainsi pour Jean-Luc Bennahmias, vice-président du Modem et eurodéputé, l’annonce d’une « contribution climat-énergie » est « une bonne nouvelle » même si elle témoigne « d’une méthode étonnante du gouvernement ». « Le ministre de l’écologie a choisi d’annoncer la création d’une contribution climat-énergie pendant l’université d’été des Verts, comme si cette mesure leur était uniquement destinée. C’est une façon assez politicienne de leur dire : ‘On vous fait plaisir, alors restez avec nous au gouvernement’. Cela donne l’impression d’être un coup de com’, plutôt que le fruit d’une réflexion approfondie sur la fiscalité environnementale », estime le vice-président du Mouvement Démocrate.

« Sur le fond, il s’agit pourtant d’une bonne idée, que nous soutenons avec François Bayrou depuis plusieurs années. Mais attention : cette taxe n’a d’intérêt que si les fonds qu’elle apporte abondent la lutte contre le réchauffement climatique. Ils doivent servir par exemple à financer la recherche sur des moteurs moins polluants et les énergies renouvelables », propose Jean-Luc Bennahmias. « Surtout, le gouvernement doit cesser de mener une politique de petites touches. Cette mesure doit absolument s’inscrire dans une réforme fiscale globale et cohérente, qui évite d’alourdir les charges qui pèsent sur le travail. Si elle soutient la transition énergétique, elle sera un atout pour la France. Sinon, elle peut être un désastre pour l’emploi », prévient Jean-Luc Bennahmias.

Une mesure fraichement accueillie par les entrepreneurs

Si cette nouvelle taxe crée un concert d’enthousiasme parmi les différents partis de la social-démocratie, il n’est pas sûr que les contribuables, notamment les entrepreneurs, l’accueillent avec le même entrain. Ainsi, Guillaume Cairou, fondateur du groupe Didaxis et président du Club des entrepreneurs, dénonce l’effervescence gouvernementale en matière fiscale : « Après les taxes absurdes, les taxes inutiles, les taxes stigmatisantes, les taxes antientrepreneuriales, les taxes anti-pouvoir d’achat, voilà la taxe qui ne dit pas son nom. Cette ‘contribution climat-énergie’ est évidemment bien une nouvelle taxe, et chacun l’a compris, notamment en ce qu’elle contribuera un peu plus à alourdir la pression fiscale pourtant déjà bien trop grande qui pèse sur les entrepreneurs. » Avant d’exprimer sa colère : « Nous sommes affligés de constater qu’aucune leçon des erreurs du passé n’est tirée. La France ne peut pas constamment vivre sur le dos de taxes pour mieux se faire croire à elle-même que les réformes structurelles dont elle manque cruellement ne doivent pas être inscrites à l’ordre du jour. C’est tout simplement une aberration économique, sociale et fiscale que nous dénonçons fermement. »

Voir les commentaires (19)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (19)
  • Et combien de millièmes de degré seront gagnés sur la température de la planète par décennie avec cette nouvelle taxe ?

    • Pas l’ombre d’un. c’est une taxe idéologique qui satisfait tout les petits tyrans rose/vert. les uns parce que ça valide (en apparence) leur croisade inutile et destructrice, les autres car ça leur permet de renforcer encore davantage leur emprise sur la société (et pour réaliser cet objectif tous les moyens sont bons)

    • Que veut dire « …gagner des [millièmes de] degrés sur la température de la planète [par décennie] » ?
      La question elle même n’a pas de sens !

      Par contre, quand on reçoit son solde dû au Trésor Public, on comprend parfaitement bien le sens de “pression fiscale” : mouton un jour, mouton toujours !

    • Si ça monte, ils diront que ça aura été pire sans, si ça baisse, ils diront que c’est la preuve que ça fonctionne.

      On est toujours dans la poudre anti-éléphants…

    • -21)C en fevrier 2012 au lieu de -20°C

  • « leurs potentiels alliés de centre-droite, le Modem »…

    Vous n’avez toujours rien compris, hein !!! Le MoDem n’est pas au centre-gauche, au centre-droite (sic). Il n’est pas un « potentiel allié » du gouvernement. Il est au centre, parti indépendant et libre de critiquer ce qu’il juge néfaste, et d’approuver ce dont il pense que ça va faire progresser le pays.

    Cette façon de transformer la politique en guerre civile qui voit s’affronter deux camps et impose à tout le monde de choisir le sien est vraiment fatigante ! Et pitoyablement dépassée, surtout.

    • Si le modem se trouve au centre entre les socialistes de la majorité et ceux de. l’ump, alors c’est pas terrible. Et effectivement il n’y a pas de guerre civile quand la plupart des professionnels de la politique sont d’accord avec de minimes nuances pour ruiner le pays à leur profit.

    • Le centre est un point imaginaire pour individus sans imaginations.

    • La politique est une guerre (Sun Tzu, Machiavel, Clausewitz, Foucault, …) , et toute guerre finit inévitablement par un affrontement entre deux camps. Pas trois, pas quatre ou plus. Deux.
      Cette façon de nier la réalité et de rêver d’une « autre façon de faire de la politique » est pire que « vraiment fatigante » et « pitoyablement dépassée ». Ça vaut autant pour les libéraux que pour le modem, d’ailleurs

    • C’ est quoi le Modem? Ce petit parti de rien du tout qui s’ arroge le droit d’ arbitrer ce qui est le bien et le mal? Bayrou est un pur socialiste, Benahamias a le cul rouge, bref ce pays est foutu!!!!!!!!!

  • Deux informations importantes sont arrivées jusqu’à nous (principalement par internet) depuis l’intervention du conseil constitutionnel et qui changent la donne :

    1/ Le réchauffement de la planète s’est arrêté depuis une vingtaine d’années.
    Mr Pachauri le Président du GIEC lui-même l’a confirmé en février : « la terre ne se réchauffe plus depuis 17 ans. »
    Et cinq études (indépendantes du GIEC) ont montré que la terre ne s’est pas réchauffée depuis 24 à 18 ans, selon les études.*

    Donc cette histoire de CO2 qui réchaufferait la terre n’était donc qu’une vaste blague… et les « verts » veulent nous refaire le coup du CO2 qui réchaufferait la terre (qu’il faut sauver d’urgence, bien sûr..) alors que cette terre se refroidit depuis 2002****

    2/ Le monde n’a jamais eu autant de réserves d’énergies fossiles. Les divers rapports de synthèse montrent que la terre regorge de charbon pour au moins 500 ans, davantage pour le pétrole et le gaz de schiste sans parler des hydrates de méthane pour des milliers d’années. (Cf : Pétrole, la prochaine révolution par Leonardo Maugeri, par exemple)

    – Les anglais ont confirmé qu’ils avaient pour 1500 ans de gaz (de schiste) sous leurs pieds**

    – Selon le gouvernement US, les schistes pétroliers de Green River (Colorado) sont évalués à 3 milliards de barils – Soit plusieurs fois la consommation du monde entier des 100 années écoulées.***

    Alors pourquoi réduire drastiquement notre consommation « jusqu’à 60% en 2040 » a dit Hollande sans son discours du 14 sept 2012. [à Ré-écouter ici (5*) à 8 :30 minutes] alors que le reste du monde prévoit une augmentation de 60% de l’énergie consommée…
    Etc.

    On est très loin du mensonge du « choc pétrolier » qui voyait la fin de toute énergie fossile en 2008. Nicolas HULOT, officiellement : « Envoyé spécial du Président de la République pour la préservation de la planète » disait encore (sur Europe 1 en Août 2012) « Le monde va se battre pour récupérer les dernières gouttes de pétrole et de gaz de la terre… »

    Ce qui nous a conduits aux dépenses idiotes de toute l’énergie renouvelable totalement inutile et hors de prix, et à l’abandon, sine die, de toute exploration du gaz de schiste en France « Tant que je serai Président »… Alors qu’attend-on pour le virer avec ses « verts » qui font la pluie et le beau temps et ne représentent que 2% des français ?

    *http://www.contrepoints.org/2013/03/31/120065-climat-pourquoi-le-rechauffement-est-il-en-pause-depuis-20-ans
    **http://www.thetimes.co.uk/tto/business/industries/naturalresources/article3683377.ece
    ***http://www.consumerenergyreport.com/2012/03/26/setting-the-record-straight-on-u-s-oil-reserves/
    ****http://www.climatedepot.com/2013/06/15/forget-the-temperature-plateau-earth-undergoing-global-cooling-since-2002-climate-scientist-dr-judith-curry-attention-in-the-public-debate-seems-to-be-moving-away-from/
    5* http://www.youphil.com/fr/article/05667-fran%C3%A7ois-hollande-environnement-nucleaire?ypcli=ano

  • Le Modem… Le rassemblement des idiots inutiles

  • A quand une taxe plutonium, autrement plus dangereux que le carbone ?

    • Ah non ! ne confondez pas tout comme les écologistes. La France est le seul pays du monde à recycler de manière rentable le plutonium sous forme de MOX pour produire de l’électricité et ça coute beaucoup moins cher que d’enrichir l’uranium en isotope 235. Martin, ancien faucheur d’OGM récidiviste et fiché par la police est un escroc idéologue qu’il faut empêcher de nuire par tous les moyens.

    • Vous dites des bêtises : tout dépend de ce que vous en faites !

  • Il faut surtout exiger d’avoir une façon de mesurer l’efficacité de cette mesure…

    comparatif Allemagne usa pour estimer l’efficacité d’une politique « verte ».

  • « le rempart contre les vieilles lunes des marchands du temple du productivisme sans entrave »

    C’est très très beau.

    Un vrai prophète.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’échec d’une institution – entreprise, État, organisation, parti politique – a généralement de nombreuses causes, mais la principale d’entre elles est souvent l’enfermement dans des modèles mentaux contre-productifs. Le récent échec des écologistes à l’élection présidentielle en est un bon exemple, dont d’utiles leçons peuvent être tirées au-delà du seul champ politique.

Même s’il était finalement attendu, le score de 4,63 % obtenu par son candidat Yannick Jadot représente une cruelle déception pour le camp écologiste. Mais il est sur... Poursuivre la lecture

Par Patrick Carroll.

Si vous avez ressenti une certaine douleur à la pompe ces dernières semaines, vous n'êtes pas seul. Les prix de l'essence sont en hausse dans le monde entier et aux États-Unis ils ont récemment atteint un nouveau record historique, battant celui de 2008.

Les raisons de ces prix élevés sont multiples, certaines étant plus évidentes que d'autres. L'impression monétaire de la Fed et le conflit Russie-Ukraine sont quelques-uns des facteurs les plus récents et les plus connus.

Mais il existe de nombreux au... Poursuivre la lecture

Quel modèle de croissance pour demain ? C'est pour répondre à cette question que Philippe Charlez sort ce mois-ci aux éditions Jacques-Marie Laffont L'utopie de la croissance verte. Les lois de la thermodynamique sociale. Philippe Charlez est ingénieur des mines (Faculté polytechnique de Mons, Belgique), docteur en physique et spécialiste de l'énergie internationalement reconnu. Il écrit pour Contrepoints, Atlantico, Valeurs actuelles et Opinion Internationale. Il est expert des questions énergétiques de l'Institut Sapiens.

Votre livre... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles