Montebourg : c’est la faute à Barroso !

Montebourg Barroso (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Le ministre du Redressement productif a accusé le président de la Commission européenne José Manuel Barroso d’être «le carburant du Front national».

Le regard de René Le Honzec.

Montebourg nous a habitué à ses déclarations péremptoires et à ses réalisations absentes. Tout le microcosme s’agite autour de la législative de Villeneuve, suite à la honte du Cahuzac socialiste. Eh bien Montebourg réussit à expliquer que « Barroso, c’est le carburant du FN ».

Les socialistes se sont ridiculisés à cette élection, non pas par leur incompétence, non pas par la trahison de leur ministre du budget, non pas pour leur gestion économique désastreuse, non pas pour la délinquance qui agresse les milieux populaires, mais par la faute du commissaire européen Barroso président de la commission européenne, désigné par le Parlement Européen. Ben, tiens!