Sortie de Climat : 15 verités qui dérangent, malaise pour l’establishment

Un nouveau livre choc vient de sortir, rédigé par un collectif sous la direction d’Istvan Marko, qui analyse la nature et le rôle réels du GIEC dans le débat -ou plutôt son absence- sur le rôle de l’homme dans le climat de la Terre.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
climat : 15 vérités qui dérangent

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Sortie de Climat : 15 verités qui dérangent, malaise pour l’establishment

Publié le 18 mai 2013
- A +

Un nouveau livre choc vient de sortir, rédigé par un collectif sous la direction du chimiste Istvan Marko, analysant la nature du GIEC et son influence dans le débat – ou plutôt son absence – sur le rôle de l’homme dans le climat de la Terre.

Trouver une information claire, juste et accessible sur le climat, son évolution, et le rôle qu’y jouerait l’homme, relève de la gageure.

climat : 15 vérités qui dérangentUne raison en est que trop peu d’attention est accordée à ce qu’est le GIEC. À survoler la presse et les médias, et leur traitement des nouvelles sur ce « groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat », on pourrait facilement le prendre pour une organisation scientifique. Est-ce bien le cas ?

De fait, non. De par ses structures et sa composition, et comme son nom, d’ailleurs, ne le cache pas, il s’agit bien d’une organisation politique.

Pour mettre à jour sa vraie nature, son influence et ses interactions avec l’ensemble des individus et institution vivant des questions climatiques, un collectif sous la direction d’Istvan Marko a pris sur lui, malgré l’atmosphère hostile à la discussion et au débat sur ce sujet, d’asséner 15 vérités qui dérangent, sur la nature du GIEC, sur les rapports « scientifiques » qu’il publie, et leur réception.

On y apprendra que le GIEC est comme un astre autour duquel gravitent de façon désintéressée ou non, universités, entreprises, dont certaines des plus grandes multinationales du monde, États, ONGs – souvent appelées ainsi en dépit de fortes subventions publiques, médias, instituts et partis politiques.

Les relations, mutuellement fertilisantes, entre le soleil GIEC et ses satellites sont minutieusement décortiquées par les auteurs.

Cet ouvrage s’annonce décidément aussi fracassant que passionnant et Contrepoints, toujours soucieux d’information sur ce sujet, ne manquera pas de vous en donner la primeur dans les jours qui viennent.

—-
Climat, 15 vérités qui dérangent – sortie le 30 mai
274 pages
Disponible sur Amazon.fr pour 23.75€

Voir les commentaires (50)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (50)
  • L’imprécateur local du GIEC van Ypersele a DEJA répondu au livre avant même sa sortie:
    http://sites.uclouvain.be/teclim-conferences/Climat/documents/Reponses-JPvY-Climat-Mai2013.pdf
    C’est dire la sérénité qui règne au GIEC.

    • Tu m’étonnes. Leurs postes, leurs budgets et leurs salaires sont en jeu. Il y a de quoi être inquiet !

    • Une belle source de facepalms…

    • C’est sûr, il défend son casse-croûte. Sans GIEC, il va devoir se mettre à gagner honnêtement sa vie. Et, peut-être, perdre un peu de notoriété et de visibilité médiatique, ô horreur.

  • Les politiques économiques et sociales et notamment leurs aspects écologiques (climatologie incluse), migratoires et de l’emploi ne peuvent avoir de sens que si sont pris en compte les fondamentaux de la démographie mondiale et les problèmes (dont la pauvreté et les atteintes à l’environnement) qu’elle génère inexorablement.
    L’empreinte écologique de l’humanité ne résulte après tout que de ses prélèvement sur les ressources naturellement limitées de la terre. C’est le prix payé par la planète pour le développement incontrôlé de l’espèce la plus prédatrice de toutes, dorénavant mondialement en surnombre.
    En conséquence, le seul combat écologique – et humaniste – qui vaille consiste à limiter la population, pour la ramener à des dimensions compatibles avec son habitat.
    Voir à ce sujet :
    http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com

    • Tiens le malthusien de service.
      Dommage que vous vous soyez toujours trompé. 🙂

      ps: « limiter la population ». On commence par qui ? Je suis certain que vous êtes près à vous sacrifier vous-même et vos proches pour montrer l’exemple.

      • J’ai publié ce billet sur mon blog à propos de l’inéluctable contrôle des naissances dans le monde. Plutôt qu’une guerre meurtrière ou une pandémie, une décision unanime serait tout de même préférable …
        http://jacqueshenry.wordpress.com/2013/05/12/400-ppm/

        • «une décision unanime serait tout de même préférable …»

          Sinon ?

        • On commence par vous ? Chiche ! Parce que, honnêtement, quand on voit le niveau hallucinant des âneries et de la dictature par le contrôle des naissances que vous préconisez, il serait peut-être préférable que vous ne vous reproduisiez pas, n’est-ce pas ?

    • Et limiter la population, cela implique quoi ?

    • Allez, sacrifiez-vous, montrez l’exemple ! Un peu de courage dans vos opinions, que diable !

    • « Le seul combat écologique – et humaniste – qui vaille consiste à limiter la population, pour la ramener à des dimensions compatibles avec son habitat. »

      hitler a eu la même idée que vous… (lui, c’était pour une certaine race, vous pour une compatibilité avec l’habitat).

      Vous en avez d’autres des idées à la con ?

    • Et encore, perso, je préfère largement les chiens…

    • et pouvez vous nous dire a combien se situe le plafond de la population ? et qui va le decider ? barak obama ? van rompuy ? les dirigeant du PCC ? l’ONU ? l’imam du caire ?
      avouez que vos elucubration n’ont pas de sens. antoine, lui, au moins, savait chanter, et jouer de l’harmonica !
      l’agronome japonais Fukuoka, qui avait pourtant l’ame d’un ecologiste, puisqu’il n’utilisait ni engrai, ni pesticide sur sa ferme, estimait que la planète pouvait supporter 50 milliards d’habitants, sans qu’il n’y ai de famine.
      dumont, candidat ecologiste en 1974, avait pronostiqué des famines generalisé d’ici l’an 2000. on voit ce qu’il en ai advenu.
      le problème, dans de nombreuse regions du monde, serait plutot la baisse de la demographie ( japon , russie, allemagne, et bientot la chine )

      • Une baisse de population c’est pas un drame non plus, hein. Tant que c’est volontaire, plutôt qu’imposé par l’état ou causé par une catastrophe.

    • Commencé par vous suicider donc, pour donner l’exemple….

    • Ne vous inquiétez pas de réduire le nombre d’habitants, le 4è cavalier de l’Apocalypse s’en chargera et le monde sera réduit d’1/4. Est-ce bien la proportion que vous souhaitiez ?

  • Ne nous trompons pas de débat et ne pratiquons pas l’amalgame comme les écolos. les 15 vérités concernent spécifiquement le fonctionnement du système GIEC et le peu de sérieux des bases dites scientifiques sur lequel ses « recommandations et conclusions » se basent. ces vérités concernent aussi la soi-disant indépendance du GIEC, noyauté par des organisations qui veulent établir un nouvel ordre mondial, sous le camouflage d’une ode à la déesse Gaia.

    • [ Simple rappel]

      Mandat du GIEC :
      Le GIEC a pour mission d’évaluer, sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d’origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation.

      L’a priori est là : « RISQUES liés au changement climatique d’ORIGINE HUMAINE »

  • Vous pouvez rejoindre la page Facebook du livre :
    https://www.facebook.com/#!/15VeritesQuiDerangent

  • 1 point GODWIN pour Stef75 !

    • c’est pas ça un pt godwin.

    • Effectivement, il ne sait pas ce qu’est un pt godwin… Mais comme il a lu « hitler », en bon collabo il n’a pas hésité à se manifester.

      Ceci étant, il est vrai que j’aurai pu choisir un autre de ses amis pour « limiter la population », pol pot, staline…

      • Le point Godwin est la limite à partir de laquelle la référence au National Socialisme Allemand (Nazi) apparaît par manque évident d’argumentation, un peu comme vous.

        Si on est pas avec vous, on est nazi et les libéraux justement se targuent de pas être socialiste.

        Les écolo n’ont pas le monopole de la préoccupation environnementale.

        • Juste une précision : la référence en question apparaît par manque d’argumentation => alors que le sujet initial ne s’y prêtait pas.

  • La droite se perdra si , les émissions de CO2 dans l’atmosphère ne sont pour elle que prétextes à ambitions politiques. 7 milliards d’humains saccagent la planète de façon accélérée.

    • «7 milliards d’humains saccagent la planète de façon accélérée.»

      Mouii, c’est cela… Et la marmotte…

  • A GOLDENBERG

    Vous dites que « 7 milliards d’humains saccagent la planète de façon accélérée »

    Faites un petit geste pour la planète : supprimez-vous et ainsi ce ne fera que 6999999999 saccageurs !

    • Allez, Goldenberg, un p’tit effort, vous allez y arriver !

    • Arrêtez de les encourrager! Un jour, ils vont vous prendre au mot et tenter de faire un massacre avant de se supprimer.

      • moi: « Un jour, ils vont vous prendre au mot et tenter de faire un massacre avant de se supprimer. »

        Si ils avaient des couilles ils vivraient déjà selon leur précepte, donc aucun risque.

  • Un chimiste qui donne son avis sur le changement climatique : de la bombe !!!

    • Barbapapa: « Un chimiste qui donne son avis sur le changement climatique : de la bombe !!! »

      Les thermomètre le donnent aussi leurs avis: températures remarquablement stable depuis 16 ans en contradiction avec toutes les prédictions du GIEC.

      « L’avis du chimiste » ne fait qu’expliquer pourquoi cette verrue de la science qu’est le GIEC ne peut que se planter.

    • Encore une preuve qu’on peut pas être et l’avoir l’Eté.

    • « Un chimiste qui donne son avis sur le changement climatique : de la bombe !!! »

      Ah, c’est sûr que mettre un ingénieur ferroviaire à la tête du GIEC, c’est beaucoup plus crédible pour pérorer sur le climat ! 😆

    • Un barbapapa qui donne son avis sur l’avis d’un scientifique : de la bombe !

      J’imagine que pour vous, seuls les politiciens ont le droit de parler de politique ?

    • A priori, on a même vu des chimistes et des physiciens faire de la politique avec des résultats probants contrairement aux bavardeux de science-po. Au hasard, Angela Merkel (physique) et Margaret Thatcher (Chimie). On peut probablement regretter la quasi-absence de scientifiques de formation au gouvernement.

    • « Un chimiste qui donne son avis sur le changement climatique : de la bombe !!! »

      Considéré comme l’un des pères de la MICROBIOLOGIE, Louis Pasteur avait d’abord obtenu un doctorat de PHYSIQUE et de CHIMIE en 1847.

      De quel droit s’est-il occupé d’autre chose que de son domaine de « compétence  » ?

      C’est en réalité ce que lui reprochera le « corps médical » de l’époque, pour le motif qu’il n’était pas médecin. 😀

    • Et en quoi etre chimiste est-il un probleme pour pouvoir donner son avis sur le sujet?
      Que je sache, la tres grande majorite des scientifiques qui forment le fameux consensus actuel n’ont strictement aucune competence en climatologie. Ca ne semble pas vraiment vous gener outre mesure…
      Les rechauffistes commencent a doucement me courir sur le haricot avec leurs arguments a la noix.

  • Certains apparatchiks verts contredisent sciemment ces vérités dérangeantes.
    OK, les mêmes voudraient-ils nous préciser ce que fut la discipline scientifique originelle de J-P van Yperseel (à supposer qu’il s’agisse de science « dure ») ?
    Par ailleurs, les mêmes apparatchiks voudraient-ils préciser pourquoi le gourou JP van Yperseel milite depuis longtemps parmi les « con-seillers » du parti Ecolo belge ? Con-fusion de genre entre science et écologisme ??

    NB : un défaut de réponse confirmerait le parti-pris des ânes verdâtres !

  • Pour les grands mensonges du « réchauffement climatique » voir :

    http://youtu.be/8H4T_CecsQQ

    Après l’avoir vu, il sera difficile de croire à ces sornettes.

  • En plus des 15 vérités de cet article vous trouverez les gros mensonges sur le climat ici:

    http://youtu.be/8H4T_CecsQQ

    • Voici 14’21 » vidéo pleines de contradictions assez édifiantes !

      L’esbroufe développée par certains courants au sein de la communauté vertement politisée du GIEC fait peine à observer !
      Evidemment, pour tous nos politiciens européens et les citoyens assez malléables qui se sont laisser esbaudir au long des années, se dédire des mesures euro-ignares prises et/ou simplement inverser son opinion aveuglée constituerait un exercice quasi surhumain (d’autant quand le courage politique est absent et que les pressions du « mainstream publico-médiatique » ajouteraient au nécessaire mea culpa ) !

      Van Yperseel n’échappe pas à l’hypocrisie ambiante. Faut dire que sa crédibilité académique en prend déjà un sacré coup (et ses subsides publics risquent un cruel tarissement). Alleï, Jean-Pascal, triste sire, à moins que les vieux du comité Nobel ne soient devenus totalement fous, le prix n’ira pas une seconde fois à un gesticulateur mensonger du style con-joints Gore-Patchuri ) !

  • Après le GIEC, la musique… Va y avoir du sport !
    http://www.villacompositeurs.com/membres.php

  • Bonjour,
    Soit c’est mon navigateur, soit le lien vers Amazon est erroné 🙂

    Contrepoints >> Le lien a été corrigé, merci.

  • « La création d’une existence ne sert que ceux qui existent déjà, et quand elle n’est pas maitrisée cette création est l’oeuvre d’un idiot ou d’un sadique », d’où l’état du monde actuel…

  • Pour l’article intitulé: Peu de biocarburants font mieux que l’essence;
    cela dépend comment on produit cette essence, par exemple si on produit de l’essence a partir de l’hydrogène et du CO2, qui aurait été obtenu a partir du calcaire (celui-ci se renouvelle en captant du CO2 dans l’air), puis si c’est des surplus d’hydro-électricité qui produit l’hydrogène et nous permet d’obtenir le CO2, alors cette essence obtenu ainsi serait un excellent biocarburant.

  • Une critique sérieuse mais amusante du livre du professeur Marko:

    http://arxiv.org/pdf/1404.1783v1.pdf

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
climat economies
9
Sauvegarder cet article

« Tout va très bien, madame la marquise ; mais à part ça, il faut que je vous dise » que le présent de la situation financière de la France est désastreux, et que son futur est pire. La France est à la fois le pays d’Europe où le poids des impôts (relativement au PIB) est le plus élevé et en même temps l’un de ceux où la qualité des services publics (enseignement, santé, sécurité, justice, etc.) est la plus mauvaise. Cerise sur le gâteau, la France réalise cet exploit en s’endettant de plus en plus. Le contexte des années à venir est particul... Poursuivre la lecture

Réuni ce vendredi à Matignon, ce qui s’apparente à un gouvernement technique en pleine campagne législative s’est vu confier sa feuille de route par le Premier ministre Élisabeth Borne.

Une feuille de route fondée sur trois priorités : le pouvoir d’achat, la santé et le climat.

Cette liste fait écho à une autre, adressée une semaine auparavant par le président de la République dans un tweet :

https://twitter.com/EmmanuelMacron/status/1526250371638874115?ref_src=twsrc%5Etfw

 

Le chef de l’État évoque une... Poursuivre la lecture

Par Jon Miltimore.

Le jour de la Terre, Wynn Alan Bruce, un écologiste et photographe du Colorado âgé de 50 ans s'est immolé devant la Cour suprême des États-Unis.

À la suite de sa mort, ses amis ont déclaré qu'il s'inquiétait du changement climatique. Kritee Kanko, la scientifique en chef de l'Environmental Defense Fund a déclaré :

« Ce gars était mon ami. Ce n'était pas un acte de suicide. C'est un acte de compassion profondément intrépide pour attirer l'attention sur la crise climatique. »

T... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles