François Hollande : un président sans vision ni réforme

François Hollande ne convainc personne et s’enferre dans des méthodes d’un autre temps. A quand l’aggiornamento libéral ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

François Hollande : un président sans vision ni réforme

Publié le 30 mars 2013
- A +

François Hollande ne convainc personne et s’enferre dans des méthodes d’un autre temps. À quand l’aggiornamento libéral ?

Un communiqué du Parti Libéral Démocrate.
Francois Hollande, trempéCeux qui attendaient beaucoup de l’intervention télévisée de François Hollande sur France 2 ont été déçus : celle-ci ne fut qu’une lente reprise de ses mesures gadgets (contrat de génération, contrat d’avenir, crédit d’impôt compétitivité emploi). Ce Président de la République se trompe de siècle et reste enfermé dans une idéologie sociale-démagogique, alors que les hausses d’impôt massives de la loi de finances 2013 ont tué l’investissement et favorisé l’explosion du chômage constatée en ce début d’année. Le garagiste de l’Élysée attend la croissance comme les sorciers attendent la pluie et annonce qu’il maintiendra son cap actuel malgré des premiers résultats calamiteux.

Au pouvoir depuis 10 mois, François Hollande a été incapable de citer une seule mesure de réduction des dépenses. Son unique réponse a été le « choc de simplification », annonce passe-partout en réaction directe au rapport Lambert-Boulard publié lundi dernier. Aucune réforme de structures n’a eu lieu ou n’est prévue.

Le Président a dû admettre la nécessité de rallonger la durée de cotisation pour freiner la chute de notre système de retraite. Il exonère d’impôts les sorties de capital de la participation, dans l’espoir de provoquer une mini-relance et d’obtenir une croissance de +0,1%, et non -0,1%, en 2013. L’accord syndicats-patronats (ANI) sur le marché du travail est présenté comme historique, alors qu’il introduit, entre autres, des contraintes supplémentaires pour les petites et moyennes entreprises. Rien de tout ceci ne libère les forces de croissance et de création d’emplois.

Finalement, ce Président « normal » n’a aucune vision de long terme mis à part celle de se représenter en 2017 pour être jugé sur son bilan. Il est regrettable que ce soit effectivement un critère de normalité pour la classe politique actuelle. Sa boîte à outils est celle qui a causé l’échec des gouvernements précédents : culture de l’immédiateté, taxes, réglementations et dirigisme bureaucratique de l’économie.

Le PLD appelle solennellement le Président à ouvrir les yeux et à regarder les moteurs du succès des pays en Europe et dans le monde qui ont surmonté la crise : État limité, fiscalité permettant la création de richesses, libertés favorisant la prise de risque et l’innovation.

Voir les commentaires (20)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (20)
  • On pourra voter pour le PLD au prochaines élections ?

    • Ne perdez pas de vue que vous pouvez vous-même apporter la réponse à cette question, en participant. Non pas que je souhaite vous pousser dans leurs bras. Juste que, pour ceux qui souhaitent leur présence, alors la meilleure façon de réaliser ce souhait, c’est de mettre la main à la pâte.

    • Non on pourra à mon avis voter UDI c’est à dire un bric à brac du centre tièdement socialiste. Je pense qu’il ne faut pas s’attendre à un programme précis, concret et surtout libéral…malheureusement pour le PLD.

    • @ Lolo : Sarkozy, était un authentique social démocrate, il nous l’a maintes fois prouvé, il n’a pas pratiqué le programme d’ Hollandouille 1er, lui, vraiment trotskyste, n’en déplaise à tous nos merdias, et leurs serviles journaleux.

      Donc le PLD, au centre décentré, est à gauche. Ce n’est pas parce que l’on met une pancarte ‘’Libéral’’, sur le cul d’un âne que ce dernier se transforme en vrai libéral, d’autant que pour être un leader d’un tel parti , il faut un caractère en acier trempé, avec une protection proche du blindage. En France, avec la mentalité d’éternels assistés, il lui faudra encore plus ! Je ne voudrais vexer personne ….. mais un peu de sérieux ne peut pas nuire !

  • Ah, pardon !

    Je fais réellement partie des 30 % de français qui ne sont PAS déçus par François Hollande, tout simplement parce qu’on ne peut être déçu en constatant un événement éminemment prévisible et qui se déroule… comme prévu.

    • @Alain Lib
      Tout a fait d’accord avec vous , et pourtant ,que j’aurais aimé etre déçu ! par exemple avec un truc du genre : j’ai été touché par la foi , moi président François , je demissionne à l’image de Benoit XVI.
      Ce serait une première sous la cinquième république.

    • C’est vrai, aucune surprise. Avant l’élection je disais que cet individu était gouverné par la haine qui suintait de toute sa personne. On l’a vu au début de don quinquennat, haine du riche, de l’investisseur, du créateur….
      Par contre ses amis avaient mis en avant son incompétence.
      Les deux se révèlent exactes, alors où serait la surprise. Qu’il prenne conscience de sa nullité et qu’il démissionne, seuls les grands hommes en sont capables malheureusement pas les minus habens.

  • En toute laïcité, l’exemple donné par le pape démissionnaire à tous les responsables du monde se rendant compte qu’ils sont – pour des raisons diverses – devenus incapables d’assumer leur pouvoir, parfois pour avoir eu « les yeux plus grands que le ventre », comme aurait dit ma grand-mère, mériterait d’être médité par Hollande alors qu’il en est encore temps.
    Mais le problème, dans son cas, est que les militants qui l’ont fait élire accepteront difficilement, sinon jamais, de se voir « dépouillés de leur victoire », même s’ils doivent admettre qu’ils se sont trompés, ou ont été trompés, tant sur la valeur de l’individu que par des promesses qu’il n’a pas inventées tout seul.

    • tous le monde ne s’appelle pas De gaulle ! quand vous verez un de ces parasites demissionner, alors la, il fera chaud. ils s’accrochent a leurs place, comme les morpions a une paire de noeud.
      gogland a eu la place, car il s’est emparé du PS, il n’y a pas d’autre raisons, tous comme son predecesseur a été president car il s’etait emparé de la HOUMFA, d’ailleur, malgré son double echec: les 5 ans sans resultats, et sa defaite en mai dernier, il parle deja de se representer en 17.
      ils sont tous du niveau d’edouart Herriot ( et encore ) , ils n’ont pas d’idées, pas de visions, pas de honte, pas de parole.ils sont ce que Crasuki etait a coté de Churchil ou De gaulle, et ce que la mule etait a coté du pape.
      si une armée passait le rhin, et leur imposait des reformes radicales, ils signeraient tous comme un seul homme pour le liberalisme le plus debridé.

  • « ce Président « normal » n’a aucune vision de long terme »

    Si. Elle s’appelle le socialisme. Que vous ne le compreniez pas est ahurissant. Que vous ne le lui reprochiez pas est atterrant.

    « Le PLD appelle solennellement le Président à ouvrir les yeux »

    Dans la catégorie wishful thinking, ça se pose là. Sachez qu’un parti de droite ne doit jamais montrer le moindre signe de naïveté. Jamais.

  • Bercer d’espoirs vains le mental des 51% d’ahuris qui votèrent pour lui ?
    Aujourd’hui, Hollande excelle encore à en satisfaire …les 25% de plus stupides croyant désespérément en lui ! En cette matière, le cireur de bottes qu’est Poujadas excelle lui aussi !

    Qu’ont-ils donc tous à parier sur un mec qui n’a jamais preuve d’un activisme (mou) ailleurs qu’au milieu d’apparatchiks ?
    Gouverner est d’une autre nature que d’user de formules incantatoires.
    La cour du roitelet Flanby n’attend de la patience du bas peuple …qu’une rente €€€€€€ légale au bout du tunnel de cinq années durant lesquelles nous devrons encore en subir les multiples avatars !

  • Il ne suffit pas de se battre la poitrine de ses petits poings grassouillets pour avoir l’air d’un gorille;
    ni de se balancer sur une escarpolette dans un verger en fleurs pour être un émule de Tarzan.
    Le pauvre petit clown triste est dans un contre-emploi total, son jeu sonne faux, sa stratégie est erratique, et il mène le troupeau au suicide des lémuriens.
    La seule solution pour attendre la fin de son mandat serait de le mettre en cohabitation, pour limitr les dégâts, et de l’envoyer écrire des blagounettes au Fort de Brégançon.
    Entretemps il ne mérite même plus une ligne de commentaires …

  • L’économie se dissout non pas à cause de la soi-disant sociale-démocratie comme vous le prétendez. Les investisseurs et donneurs d’emplois délocalisent depuis vingt ans là où les salaires sont minables et permettent un meilleur profit. Votre commentaire n’est que du charabia. Encore une propagande visant à rabaisser l’autre pour faire paraitre votre orthodoxie au dessus de la mèlée.

    • J. Beaudry: « Les investisseurs et donneurs d’emplois délocalisent depuis vingt ans »

      Étrange donc ces pays qui font de 3% à 5% de chômage en Europe quasi sans dette et avec des impôts raisonnable.

      La recette est simple:

      -Prenez un imbécile lambda français dans votre genre par exemple, un type nourri à l’idéologie marxiste crachée par quelques tribuns démagogiques qui n’entravent pas une broc en économie.

      -Écoutez le très précautionneusement, avec attention, notez tout ce qu’il dit.

      -Faites exactement l’inverse.

      -Servez chaud un pays démocratique avec un niveau de vie élevé, de l’emploi et ou il fait bon vivre.

  • De Laurent Gerra le 29/03/2013 matin, sa boite à outils contient :
    – Un effaceur à promesses
    – Un marteau fiscal
    – Un décapeur de croissance
    – Une lime à pouvoir d’achat
    – Un aspirateur à emploi
    – Un rabot à allocations familiales
    – Un allongeur de cotisations de retraites
    – Une tronçonneuse pour scier le moral des Français
    – Un pistolet à teinture
    Ça vous fait pleurer de rire.

  • Comme un bon petit Chinois qui laisse faire un grand parti !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles