Au secours, la droite souhaite le retour de Sarkozy !

La droite française personnifiée par Peltier, Juppé et tant d’autres, se lance à la recherche du temps perdu.

La droite française personnifiée par Peltier, Juppé et tant d’autres, se lance à la recherche du temps perdu.

Un billet d’humeur de Philippe Robert.

Selon Guillaume Peltier, vice-président national de l’UMP : « La parole que je porte sur le retour de Nicolas Sarkozy est assez minoritaire auprès des dirigeants du parti, mais extraordinairement majoritaire auprès de la base militante, des sympathisants de la droite. » Alain Juppé lui-même colporte cette folle idée de retour.

En 2017, l’avenir de la France passerait donc par le retour obligé de l’ex-président de la République dont le quinquennat, placé sous le signe de la rupture, se solda finalement par une incalculable déception que la France n’a pas encore fini de payer cash avec l’arrivée d’une gauche sectaire et manifestement rebelle à tout aggiornamento.

Guillaume Peltier : « Il y a une appétence, un appétit pour Nicolas Sarkozy (…) la droite française est une droite qui doit être capable de briser les tabous dans lesquels la société française est enfermée et d’imposer le rythme des thèmes et des réformes. » Certes. Mais appeler le passé à la rescousse ne résout rien, bien au contraire !

La droite française ainsi personnifiée par Peltier, Juppé et tant d’autres lancés, en quelque sorte, à la recherche du temps perdu, nous administre la preuve que la France contemporaine, mise en coupe réglée par des gouvernants d’une rare médiocrité, ne sait plus à quel Saint se vouer jusqu’à se réfugier dans la pire régression politique.

Il est donc aujourd’hui plus que temps, pour le peuple français ainsi que pour ceux qui, au sein du peuple, ambitionnent de prendre la relève au plus haut niveau, de revenir à la raison de telle sorte que nos compatriotes, dans leur ensemble, trouvent enfin le courage  émancipateur d’exercer leurs responsabilités d’homme libre et de citoyen.

Pour en revenir à Nicolas Sarkozy, considéré en désespoir de cause comme l’ultime recours auquel les Français tourneboulés devraient in fine tourner leurs regards, je prendrai quant à moi et en parfaite symbiose avec Michel Garrote, rédacteur en chef du percutant site dreuz.info, cette singulière éventualité pour ce qu’elle vaut vraiment :

Deux choses me font hurler de rire. Primo, le fait que le très irritable et très impulsif Sarkozy « est très vigilant » (…) Secundo, le fait que Sarkozy « a envie de se présenter à la présidentielle de 2017 ». L’éternel adolescent demeure, encore et toujours, au stade immature des envies, alors qu’il s’agit du destin de la France.

Dont acte.


Sur le web.

Lire aussi :