Mathieu Kassovitz quitte la France

Au moment où l’affaire de l’exil fiscal de Gérard Depardieu fait grand bruit, Mathieu Kassovitz déclare qu’il veut également quitter la France.

Au moment où l’affaire de l’exil fiscal de Gérard Depardieu fait grand bruit et en pleine polémique sur le financement du cinéma français, Mathieu Kassovitz, autre acteur-réalisateur emblématique du pays, déclare qu’il veut également quitter la France.

Mathieu Kassovitz quitte la France, mais, bien évidemment, « cela n’a rien de fiscal »…

Dans cet entretien diffusé sur Canal+, le cinéaste et acteur Mathieu Kassovitz explique pourquoi il est « en train de dégager de la France ». Pour des raisons professionnelles, il estime que le cinéma n’est plus libre en France, que le système des subventions l’enferme dans un genre, tout en reconnaissant que « s’il gagnait » 1 M€ par an, il ferait comme Depardieu, il se « barrerait ». Il ajoute qu’il veut bien participer à un élan de solidarité générale, mais pas lorsque le gouvernement ne se maîtrise plus, ne sait plus ce qu’il fait ou ne contrôle plus les dérives de la sécurité sociale. Prenant la défense de Gérard Depardieu, il lui adresse ses « félicitations » pour sa décision d’exil.

Le réalisateur de La Haine porte également un jugement sévère sur le mode de financement du cinéma français qui permet de verser aux acteurs des cachets trop élevés au regard de leur retour sur investissement, de la quantité de travail fourni ou de leur faible niveau de responsabilité. Sur ce dernier point, Mathieu Kassovitz juge anormal que le salaire de beaucoup d’acteurs soit nettement plus élevé que le revenu de grands patrons d’entreprise qui ont en charge la gestion et la responsabilité de milliers d’emplois.

Comme le foot français, le cinéma français est en train d’exporter les vedettes qu’il a contribué à former. Quand nos dirigeants cesseront-ils d’être autistes ? Quand aurons-nous à la tête de notre pays des gens qui feront passer l’intérêt général avant l’idéologie ?

L’interview de Mathieu Kassovitz (démarrez à 9’25″) :

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


Sur le web.

Lire aussi :