Pascal Cherki a-t-il encore sa place au Parti Socialiste ?

Pascal Cherki, député de Paris et maire du 14e arrondissement, devrait prendre sa carte au PCF plutôt qu'au Parti Socialiste.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 2291 Cherki

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pascal Cherki a-t-il encore sa place au Parti Socialiste ?

Publié le 3 janvier 2013
- A +

Pascal Cherki, député de Paris et maire du 14e arrondissement, devrait prendre sa carte au PCF plutôt qu’au Parti Socialiste.

Par la rédaction de Contrepoints.

Inscrit depuis longtemps à l’extrême gauche du Parti Socialiste, le député de Paris et maire du 14e arrondissement Pascal Cherki cumule les dérapages ces derniers temps. A-t-il encore sa place au PS ou plutôt au PCF ou au Parti de Gauche ? La question mérite d’être posée au vu des derniers propos tenus par l’homme politique sur Twitter.

Dernier en date, Pascal Cherki a, dans ses vœux publiés sur Twitter le 2 janvier, insulté les organisations patronales et les exilés fiscaux qui ont osé quitter l’enfer fiscal français :

Le conseiller de Paris (Modem) Jean-François Martin a réagi sévèrement : « De la part d’un élu, d’un maire et d’un député, ce message est tout simplement affligeant et inacceptable. » Les réactions des internautes sont également unanimes pour condamner les propos de l’édile local, y compris à gauche.

Certains manient l’arme de l’humour pour critiquer le député et ses propos outranciers :

Le seul internaute à le défendre, socialiste, refuse de le défendre sur le fond :

Appelant de ses vœux une révolution (prolétarienne ?), le même Pascal Cherki comparait peu avant Laurence Parisot à une aristocrate, on suppose déconnectée de la réalité des « vrais gens ». Une comparaison qui fera rire jaune chez les victimes de la politique fiscale idéologique et aveugle menée actuellement, qui tue en particulier les entrepreneurs et les créateurs et fait fuir les talents. Sans grande surprise, le même Pascal Cherki soutient régulièrement le polémique Yann Galut, député qui voulait quant à lui déchoir de sa nationalité Gérard Depardieu qui a choisi de s’installer en Belgique pour ne pas payer 85% de son revenu en impôts.

Jamais en manque de cause douteuse, Pascal Cherki s’affiche enfin comme grand défenseur du « démocrate » Hugo Chavez et comme anticapitaliste :

Monsieur Cherki, vous qui êtes si prompt à condamner les autres, pourquoi n’assumez-vous pas enfin vos idées d’extrême gauche au lieu de venir à la soupe au Parti Socialiste uniquement pour être élu ? Jean-Luc Mélenchon a quitté à raison le Parti Socialiste, faites-en de même !

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • Aaah et on retrouve aussi Mister Galut himself au milieu de ces brillantes saillies !

  • « Gérard Depardieu qui a choisi de s’installer en Suisse pour ne pas payer 85% de son revenu en impôts. »
    Il me semble que c’est en Belgique que Gégé a élu domicile.

    >> Contrepoints : Oops, effectivement. C’est corrigé, merci.

    SInon très bon article qui montre par l’exemple le nivellement par le bas de nos chers politiciens, au fur et à mesure qu’ils voient couler le navire.

  • dire que ce pauvre type nous coûte pratiquement 30 000 Euros par mois tous avantages compris (ou peut être pas) qu’il essaye de montrer ce qu’il vaut en montant une entreprise sans aide d’état bien sûr !!

  • Minable ce mec!

  • Que ce pauvre type nous rende notre argent avec lequel il vit !!! Argent sale issu du capitalisme !!!

  • Berk …De plus en plus écœurant!Je crois qu’un vent mauvais et nauséabond se lève et il n’est pas près de se coucher!Sauf si nous revenons au vrai libéralisme!

  • La vraie question c’est: ce type a-t’il encore une place quelque part?

  • Paris 14ème = arrondissement divisé en 2 :
    – nord-ouest : pauvre, une sorte de mini 17ème : très dégradé, mauvaise carte scolaire, prix de l’immobilier extrêmement bas
    – sud-ouest : très riche, quartier hyper bobo, très bonne carte scolaire, prix de l’immobilier très haut (moins que le 5ème quand même!)

    Les pauvres votent à gauche, les bobo votent à gauche.

    La mairie du 14ème organise des réunion à la gloire de Cuba, avec l’ambassadeur de Cuba en invité d’honneur. J’y suis allé, c’est débectant à souhait.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Indépendamment des idées qu’ils défendent et des conditions évidentes d’âge et de droits civiques, les candidats à l’élection présidentielle française sont soumis à trois strates de réglementations pour mener à bien leur candidature : obtenir 500 parrainages auprès d’environ 42 000 élus (maires essentiellement) pour pouvoir se présenter, puis respecter les règles de financement de leur campagne et enfin obtenir un score final qui leur permettra d’accéder à un remboursement public plus ou moins important des frais engagés.

Interrogé jeu... Poursuivre la lecture

Le déclin des organisations s’étale souvent sur de longues périodes, ce qui contribue à rendre sa perception difficile. Mais il arrive qu’un événement particulier le rende évident aux yeux de tous. Cet événement n’est pas nécessairement important, mais sans qu’on sache vraiment pourquoi, il cristallise tout ce qui était en germe depuis longtemps. Pour le Parti socialiste, alors au pouvoir, il semble bien que cet événement soit la gestion calamiteuse de la décision par le groupe ArcelorMittal d’arrêter les hauts fourneaux de Florange en 2012.<... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Pierre Robert.

https://www.youtube.com/watch?v=3_it7iPcYgc

 

Le 9 novembre dernier Jean-Luc Mélenchon intervenait en direct devant les auditeurs de RTL. À la question de savoir ce qu’il ferait pour les entreprises s’il arrivait au pouvoir, sa réponse fuse sur le ton de l’évidence :

Je remplis vos carnets de commandes […] Pour ça de quoi vous avez besoin ? Visibilité, rentabilité. Pour avoir ça, vous avez quelqu’un qui vous propose la planification du développement de l’activité économique du pays. 

<... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles