Les derniers jours d’Hugo Chávez ?

Publié Par Juan Carlos Hidalgo, le dans Amérique latine

Alors que l’état de santé d’Hugo Chávez se dégrade, les rumeurs concernant sa succession et l’avenir du Venezuela abondent.

Par Juan Carlos Hidalgo.
Publié en collaboration avec le Cato Institute.

La nuit dernière, depuis La Havane, le vice-président du Venezuela Nicolás Maduro a annoncé que Hugo Chávez souffrait de nouvelles complications post-opératoires suite à la quatrième intervention chirurgicale pour son cancer. Les rumeurs abondent sur l’état réel du président, mais il semble dorénavant probable que Chávez ne sera pas en mesure de retourner au Venezuela le 10 janvier pour prêter serment pour un nouveau mandat de six ans.

Hugo Chávez est la figure emblématique de la politique latino-américaine de la dernière décennie. Son populisme autoritaire ne diffère pas beaucoup de celui des autres dirigeants latino-américains, mais son influence sur la politique régionale, soutenue par près de mille milliards de dollars en revenus pétroliers, a été sans précédent. Son éloignement durable aurait des répercussions immédiates non seulement pour le Venezuela, mais aussi pour toute l’Amérique latine.

Commençons avec le Venezuela : la Constitution stipule que si le président élu est frappé d’incapacité permanente l’empêchant d’être assermenté, alors c’est au président de l’Assemblée nationale d’assumer l’intérim et une nouvelle élection doit être tenue dans les 30 jours. C’est actuellement le scénario le plus probable, en vertu duquel le président temporaire serait Diosdado Cabello, une figure influente du PSUV, le parti de Cháve , et ayant un long passé militaire. Cependant, Nicolás Maduro, l’actuel vice-président et ministre des Affaires étrangères, a été adoubé par Chávez comme le candidat de son parti dans l’hypothèse d’une nouvelle élection. Maduro est considéré comme le successeur désigné pour le poste.

La première question est de savoir comment évoluerait l’unité du PSUV en l’absence de Chávez. Certains craignent une lutte fratricide dans les rangs du chavisme pour le contrôle du pouvoir gouvernemental. Cabello peut s’appuyer sur la loyauté des hauts responsables militaires. Maduro compte sur le soutien de La Havane et le puissant appareil de renseignement cubain qui contrôle les services de sécurité du Venezuela. Jusqu’à présent, Cabello et Maduro ont affiché un front uni, mais cela pourrait changer si Chávez venait à disparaître définitivement. L’incertitude plane concernant l’attitude de la milice bolivarienne, forte de 25.000 Chavistes jusqu’au-boutistes, armés de fusils russes et formés par le gouvernement pour « défendre la révolution ». Ni Cabello, ni Maduro ne semblent jouir de leur plein soutien.

Ensuite, nous avons la tenue rapide d’une élection. Trente jours est un temps incroyablement court pour organiser un nouveau vote. Il est très probable que Capriles Henrique serait de nouveau le candidat de l’opposition. Avant l’élection du 7 octobre, qui a vu la victoire de Chávez sur Capriles, les sondages montraient que le candidat de l’opposition était en mesure de l’emporter face à toute autre figure du PSUV, y compris Maduro, lors d’une élection sans Chávez. Toutefois, le chavisme a prouvé qu’il pouvait gagner sans son leader, notamment en battant l’opposition lors des élections des États du 16 décembre. Un scrutin organisé juste 30 jours après la mort de Chávez serait probablement marqué par son empreinte et son héritage. Je m’attendrais à ce que le candidat du PSUV bénéficie d’un important vote de sympathie en raison d’un Chávez récemment décédé. Capriles aurait un rude combat dans ces circonstances.

Au plan régional, la disparition de Chávez aurait un impact important sur les pays satellites du Venezuela. Cuba est certainement la plus vulnérable. L’économie cubaine pourrait probablement imploser sans l’aide pétrolière massive qu’elle reçoit en provenance du Venezuela. Cela mettrait en danger la continuité du régime de Castro. C’est pourquoi La Havane pourrait jouer un rôle actif dans les décisions concernant la succession de Chávez. D’autres alliés régionaux comme le Nicaragua, l’Équateur et la Bolivie pourraient être aussi confrontés à des compressions de l’aide économique, mais sans doute pas assez pour menacer la stabilité des dirigeants au pouvoir.

Il est clair, depuis un moment, que le régime populiste de Chávez ne fonctionne pas. Le Venezuela est en ruine. Le pays connait des pénuries de produits de base. Son infrastructure est littéralement en train de s’effondrer. C’est le pays le plus corrompu de la région. Il possède l’un des taux de criminalité les plus élevés du monde. Pendant ce temps, les pays qui ont choisi le capitalisme démocratique comme le Chili et le Pérou se portent beaucoup mieux et représentent un modèle beaucoup plus attrayant. La mort de Chávez ne ferait qu’accélérer la disparition de son prétendu « socialisme du 21e siècle ».


Sur le web.
Traduction : Raphaël Marfaux pour Contrepoints.

Laisser un commentaire

  1. Gringo–> Je ne crois pas que les pro-Chavez soient nombreux sur un tel site où la majorité des internautes sont dans la vraie vie ce que représente ton surnom.
    Qui est ce Juan Carlos Hidalgo pour se permettre de porter un jugement aussi faux sur Chavez? Bien sûr, du point de vue des milieux de bobocrates duquel il est issu, où tout le monde se ballade en costar taillé deux pièces, mange dans des restos de luxe et touchent des dizaines de milliers de dollars par mois, la situation au Venezuela est catastrophique, puisque c’est un pays qui ne rembourse pas consciencieusement sa dette, qui ne laisse pas (sacrilège!) les banques décider de la politique de l’Etat, qui se permet (crime contre la liberté d’expression!) de fermer une chaîne de propagande qui avait appelée…à tuer Chavez.

    « Le Venezuela est en ruine »???

    Juan, est-ce que tu es déjà allé au Venezuela, et si tu y es déjà allé, est-ce que tu as parlé à d’autres personnes qu’à des millionnaires?
    Parce qu’avant Chavez, une large partie de la population n’avait jamais eu accès aux soins, ni à l’éducation, ni au logement; depuis 98, la pauvreté extrême a été divisée par 5, la mortalité infantile par deux.

    Juan, si vraiment le Venezuela était en ruine, pourquoi Chavez a-t-il été réélu trois fois? Pourquoi a-t-il écrasé à 56% un candidat…de gauche en 2012? Pourquoi est-ce qu’après 98, l’Amérique latine toute entière est passée à gauche, d’une gauche sociale démocrate (Lula) à une gauche résolument socialiste (Evo Morales, Correa, Kirshner).

    Tu devrais sortir de ton monde illusoire suspendu aux intérêts de la finance et de ton costar deux pièces pour prendre conscience d’une réalité terrible, à savoir que pendant que des médiacrates de ton espèce se permettent de vomir des articles aussi mensongers et insultants, des milliards de personnes crèvent à cause du capitalisme, et certains peuples, en Amérique latine notamment, commencent à comprendre que refuser de payer la dette aux banques, nationaliser celles-ci, taxer les riches, augmenter le SMIC, rendre les soins gratuits, etc…permet de les sortir de le gouffre de misère noire dans laquelle le FMI les a plongé.

    Le socialisme du XXIème siècle est trop ancré dans l’inconscient collectif du peuple venezuelien pour finir avec la mort de Chavez. Il ne faut pas être futé pour comprendre, quand on touche le SMIC, qu’un gouvernement qui augmente le SMIC, qui baisse l’âge de la retraite, qui interdit les licensiements, etc…est meilleur que celui qui détruit le SMIC et la retraite et donne la toute-puissance aux chefs d’entreprises.

    Viva Chavez!

    1. Depuis qu’il a été inventé, le socialisme n’a mené qu’à un seul et même endroit. Le Venezuela n’échappera pas à la règle. L’économie du Venezuela est encore sur l’élan de ce qui a été construit avant chavez et nationalisé depuis.

      “The problem with socialism is that you eventually run out of other people’s money. ”Margaret Thatcher

  2. je ne comprenais pas la gratuité des affirmation contenues dans le dernier paragraphe de cet article concernant l’état économique du Vénezuela. Jusqu’à ce que je lise le c.v. (en haut à droite de cette même page) de l’auteur de l’article: » Juan Carlos Hidalgo est analyste au Cato Institute, un think tank américain basé à Washington D.C. » . No Comment!

    1. Bel exercice de sophisme qui discrédite un commentaire ou un article en parlant des origines de son auteur.

      Enfin, le plus amusant c’est encore de constater la réaction immédiate de tous les adorateurs de Chavez dès que le nom de leur idole apparaît sur la toile. C’est presque pavlovien.

      1. @pascale

        la question n’est pas que je sois pro ou anti chavez mais je relèeve seulement la malhonneteté intellectuelle de l’auteur de cet article.

        je ne faisais pas allusion aux origines de l’auteur mais plutôt aux personnes (think thank à washington) qui le paient pour écrire ces articles politiquement engagés contre chavez. Critiques infondées quand on s’intéresse un minimum à l’evolution de ce pays sur le plan economique.

        1. C’est sur que toute organisation américaine est aux ordres de la CIA et du complexe néoconmilitaroindustrialosionistoreptilien, seul responsable des échecs du communisme…

    2. Chavez, ce président très riche qui a laissé la bourse de Caracas augmenter de 850 % en 2012, lui permettant d’accroître substantiellement ses revenus et ceux de ses amis bien placés ?

      La mort d’une ordure est toujours une bonne nouvelle.

  3. Et voila, le chaviste de service à la rhétorique très « chaviste » (style « longue vie à Chavez » ou encore « vive Chavez » qui n’est pas sans rappeler celle de la Corée du Nord avec ses pleureuses officielles) vient d’arriver avec une biographie toute prête rédigée depuis belle lurette. Que tout cela fleure bon la spontanéité populaire !

    1. payaso callate

      aún así es divertido que los liberales dan lecciones. Chávez ha cometido muchos errores, pero él ayudó a mucha gente

      nunca vas a entender

      1. Error no 1: no entender nada a esta frase:
        « Da un pescado a un hombre y él come un día; enséñale a pescar y comerá toda su vida. »
        La ayuda de Chavez no era una verdadera ayuda, sino un mal servicio.

    2. la question n’est pas que je sois pro ou anti chavez mais je relèeve seulement la malhonneteté intellectuelle de l’auteur de cet article.

      je ne faisais pas allusion aux origines de l’auteur mais plutôt aux personnes (think thank à washington) qui le paient pour écrire ces articles politiquement engagés contre chavez. Critiques infondées quand on s’intéresse un minimum à l’evolution de ce pays sur le plan economique.

    3. Oui, ça ne loupe pas. Il suffit que les mots « CHAVEZ » ou « VENEZUELA » apparaissent sur Contrepoints pour qu’une avalanche d’arguments pro-chaviste déferle sur le site. Ce qui est curieux, c’est que ces « nombreux » intervenants ne défendent que Chavez (et accessoirement la dictature communiste cubaine). Ils n’interviennent jamais sur d’autres sujets. Vous pouvez écrire que le communisme à toujours conduit à la tyrannie, à la misère et finalement à la mort: aucune réaction si vous illustrez votre propos avec la Corée Du Nord.
      Mais si vous prenez le Venezuela comme exemple, tous les ravis du communisme vous bombardent de leurs démonstrations foireuses avec des morceaux de paradis cubain à l’intérieur. De là à penser que le service de propagande vénézuélien est mieux organisé que son homologue nord-coréen…

      1. c’ Est la même chose sur les autres sites d’ information : le monde, le figaro, le point etc …. Des q u’ il y a un sujet sur Chavez une nuée de groupies s’ abat sur les fils des commentaires.
        Chavez est un expert pour faire monter la sauce autour de son personnage, on frôle le culte de la personnalité’

  4. franchement vous prenez au serieux les dires de ce petit propagandiste Juan Carlos Hidalgo , il peut dire ce qu’il veut cela ne changera pas la façon de voter du peuple venezulien , je vis une partie de l’année au venezuela et je peux vous affirmer que même chavez disparu , de prochaines elections presidentielle verront un chaviste élu !
    l’opposition venezuelienne n’a aucun programme , la MUD est d’ailleurs un ramassis de petits partis qui se tirent dans les pattes , et qui n’est qu’une union de circonstance , j’ai pu les voir a l’oeuvre , rien a voir avec le PSUV , puissant , struturé , discipliné !
    si l’oligarchie compte remettre les mains sur la manne petrolière , elle rêve , chavez a fait naitre dans les couches populaires , une conscience politique , terminé l’époque du caracazo , terminé l’époque andrés-perez , caldera et consorts , le peuple venezuelien sait à present que les richesses du venezuela doivent profiter aux vénézueliens et non pas a une petite elite a la solde de l’étranger !

    loui , es milices bolivariennes sont armées , pour defendre les acquis de la revolucion , logique , au même titre que les citoyens US sont armés pour former milices et se defendre contre les deviances de leur gouvernement !

    inutile de croire que chavez disparu , il en sera terminé de la revolution bolivarienne , et si par malheur il venait l’idée a quiquonque de rééditer le golpe d’avril 2002 , à l’interieur du vénézuéla des milliers sont prêt a se soulever , et des 4 coins du monde d’autres gagneront le vénézuela pour se joindre à la lutte , moi inclus !
    le venezuela d’avant 1998 , c’est terminé , il n’y aura pas de caracazo bis ! mais plutôt une baie des cochons bis pour les futurs carmona !

    1. lucio samper: « et des 4 coins du monde d’autres gagneront le vénézuela pour se joindre à la lutte , moi inclus ! »

      Eh bien il nous reste à vous souhaiter vœux de bonne réussite, Vous allez en avoir sacrément besoin ! 100% des révolutions socialiste ayant fini en eau de boudin pour les peuples il va vous falloir au moins un miracle.

      Les pays ou il fait décidément bon vivre comme l’Europe du nord étant résolument capitaliste et libéraux on va vous regarder vous entasser dans vos paradis socialistes avec un intérêt…. bah…quelque peu émoussé, vu le nombres de tentatives du genre.

      On vous enverrait bien nos révolutionnaires en pantoufle mais la soupe est décidément trop bonne pour eux par ici. Ils ne veulent pas y aller.

      1. Les pays ou il fait décidément bon vivre comme l’Europe du nord étant résolument capitaliste et libéraux …
        mon cher llmryn , vous devez vivre dans certains quartiers favorisés bien a l’abri de la dure réalité que vivent le plus grand nombre ..
        vous faites de la publiciité pour un systéme , le liberalisme qui a produit cette crise dans lequel la planéte est plongée
        on est d’accord , la crise actuelle est le produit du liberalisme , non du socialisme , ok
        le liberalisme , qui devait a en croire certains devait être la solution pour éradiquer la pauvreté , la belle blague , l’amerique latine fut le laboratoire de ce fameux liberalisme , en particulier le chili de pinochet , allez voir sur place le resultat , des riches toujours plus riches , des pauvres encore plus pauvres !
        certains , nous vantent le bresil et Lula , ce social-liberal n’a guère changer la donne , Lula à fait comme tous les sociaux-liberaux , il à géré le liberalisme , c’est pour cela qu’on lui dresse des couronnes en occident , humala le peruvien est sur le même registre , que ce soit au bresil ou au peru , la pauvreté n’a pas réellement reculée !
        je ne parlerai même pas de la colombie , ou la petite élite liberale appuyée par les USA a mis le pays en coupe réglée depuis des decennies , d’ou la naissance des FARC début des années 60 en reaction a la création de milices paramilitaires d’extreme-droite financés au depart par l’oligarchie colombienne pour imposer la terreur
        dans les couches populaires .
        au venezuela , désolé de vous dire que les resultats ont été nettement plus spectaculaire depuis 1998 , car chavez a adopté une politique radical !

        capitalisme , liberalisme , à part quelques fanatiques , plus personne n’ose faire de la publicité pour un systéme qui ne fonctionne pas pour le plus grand nombre , le liberalisme n’est même pas coherent avec lui-même , il ne cesse de réclamer  » moins d’état  » alors qu’il est constament en train de reclamer de l’état ..subentions , exonérations etc etc , bref
        le liberalisme c’est mutualiser les aides et les pertes , et privatiser les dividendes …
        souvenons-nous d’un des theoriciens du liberalisme economique qui disait : tout pour nous même , rien pour les autres dixit : adam smith .

          1. THEO31 , c’est pas moi c’est l’autre , ah ces liberaux incapables d’assumer leurs responsabilités….
            ils sont obligés de payer grassement Juan Carlos Hidalgo chien de garde liberal pour faire de la propagande !

          2. « ces liberaux incapables d’assumer leurs responsabilités…. »

            Des noms ! Des noms ! histoire de rigoler un peu en attendant le naufrage du paquebot national socialiste franchouille.

        1. lucio samper: « il ne cesse de réclamer  » moins d’état  » alors qu’il est constament en train de reclamer de l’état ..subentions , exonérations »

          Vous racontez vraiment n’importe quoi mon pauvre. Vous avez autant de chance de trouver un libéral qui réclame une exonération ou une subvention qu’un poux qui chante l’internationale.

          lucio samper: « plus personne n’ose faire de la publicité pour un systéme qui ne fonctionne pas pour le plus grand nombre »

          Tellement personne que même les chinois s’y sont mis. Après les 15 millions de mort du « grand bon avant communiste » ça leur fait une pause bienvenue.
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Bond_en_avant

          « le liberalisme c’est mutualiser les aides et les pertes , et privatiser les dividendes … »

          Vous avez bien appris vos petits slogans communistes mais en attendant il fait super bon vivre dans les pays capitalistes et libéraux et toutes vos économies socialistes sont naufragées.

          Mais ça ce n’est pas marqué dans vos petits livrets rouge évidemment, pendant que le peuple chinois ou russe crevait votre propagande continuaient à vanter les paradis communiste. Une habitude chez vous.

          Oh flute, la réalité !
          http://parlonsrecrutement.michaelpage.fr/tendances-analyses/la-france-18e-rang-du-classement-des-pays-ou-il-fait-bon-vivre-et-travailler/

          1. les benfaits du capitalismes…..au moins 205 millions de morts au bas mot !

            USA : 100 millions d’indiens exterminés par appât du gain d’une bande de rapaces capitalistes avec l’appui du gouvernement naissant et payé par eux…

            1 ère guerre mondiale : 9 millions de morts, pour cause principale de rivalités économique de grandes nations capitalistes et colonialistes

            2 ème guerre mondiale : 62 millions de morts, suite à la montée du nazisme en réaction à la crise économique de 29
            etc etc etc

            « Le capitalisme, c’est la croyance stupéfiante selon laquelle les pires des hommes vont faire les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde »…J.M.KEYNES

        2. « on est d’accord , la crise actuelle est le produit du liberalisme , non du socialisme , ok »
          –> La crise actuelle est une crise de l’endettement généralisé. Accuser le libéralisme d’être à l’origine de cette crise est du plus haut comique. Le libéralisme est la seule doctrine à dénoncer les effets néfastes de tels endettements généralisés, au contraire des différentes formes de socialisme.

          « le liberalisme , qui devait a en croire certains devait être la solution pour éradiquer la pauvreté , la belle blague  »
          –> C’est bien le cas. Sortez de votre aveuglement idéologique et allez consulter les données du programme des Nations-Unies pour le développement.

          « en particulier le chili de pinochet , allez voir sur place le resultat  »
          –> Les résultats sont remarquables, les données (et non vos fantasmes) l’attestent : http://www.contrepoints.org/2012/07/26/91621-la-remarquable-histoire-de-la-renaissance-economique-du-chili

          « je ne parlerai même pas de la colombie , ou la petite élite liberale appuyée par les USA a mis le pays en coupe réglée depuis des decennies , d’ou la naissance des FARC début des années 60 en reaction a la création de milices paramilitaires d’extreme-droite financés au depart par l’oligarchie colombienne pour imposer la terreur dans les couches populaires . »
          –> Ben voyons, quand les FARC étaient aux portes de Bogota il y a quelques années, les couches populaires n’osaient plus sortir de la capitale, terrorisées par ces groupes de fanatiques rouges ultraviolents : otages, assassinats… Heureusement qu’Uribe a fait le ménage.
          Par ailleurs, encore une fois, sortez de votre aveuglement, et allez donc comparer les évolutions économiques de la Colombie et du Venezuela sur les 10 dernières années.

          « le liberalisme n’est même pas coherent avec lui-même , il ne cesse de réclamer  » moins d’état  » alors qu’il est constament en train de reclamer de l’état ..subentions , exonérations etc etc , bref »
          –> Bref… vous mélangez tout. Ceux qui réclament toujours plus d’état sont les sociaux-démocrates et non les libéraux.
          La connivence Capitalisme/Etat est une critique classique des libéraux.

          « souvenons-nous d’un des theoriciens du liberalisme economique qui disait : tout pour nous même , rien pour les autres dixit : adam smith . »
          –> Quand on parle d’un auteur sans l’avoir lu, fatalement on dit des bêtises. Pour votre gouverne, Adam Smith est l’auteur des la « Théorie des sentiments moraux » qui dit exactement l’inverse des propos que vous lui attribuez.

          1. Mar »faux »
            vous portez bien votre nom ou votre pseudo !

            La crise actuelle est une crise de l’endettement généralisé vous dites , d’ou vient cet endettement ?
            et depuis quelle époque on constate un endettement …
            du fait que les états ne peuvent plus battre leur propre argent , et que ces états doivent obligatoirement passés par des banques centrales ou commerciales pour financer leurs propres projets.
            pire les banques centrales pretent de l’argent a des banques privées a taux 0 , qui elles pretent de l’argent aux états avec intérets
             » c’est l’arnaque du siécle et une façon d’imposer le neo-liberalisme aux peuples du monde !

            vous postez un article selon lequel au chili tout va bien , c’est magnifique , un article sur la renaissance du chili , ecrit par l’un de vos
            propagandiste , allez donc faire un tour au chili , comme partout ou l’on applique vos theories , les riches sont effectivement encore plus riche , et les pauvres plus pauvres !
            je n’ai jamais dis que le liberalisme ne fonctionnait pas , il fonctionne mais seulement pour le profit d’une petite élite !

            vous parlez de la colombie , pour comprendre la situation de ce pays , il faut remonter a 1948 , lorsque l’oligarchie colombienne a fait dézinguer Jorge Eliécer Gaitán candidat a la presidence colombienne et jugé trop proche du peuple , trop social , l’époque de la violencia commence a cette époque en colombie
            l’oligarchie colombienne voulant faire taire toutes contestations populaires avec l’aide des USA mettra en place et financera les premières milices paramilitaires destinées a terroriser le peuple colombien , c’est seulement ensuite qu’en reaction seront fondés les FARC , relisez l’histoire de la colombie au lieu de raconter l’histoire a votre sauce !

            c’est vrai , j’ai commis une erreur , sur contrepoints vous n’êtes pas  » liberaux » mais plutôt libertariens , pronant la disparition de l’état , la loi de la jungle en somme ..l’argent comme valeur suprême , une societe ou le pouvoir serait dans les mains de ceux qui possedent , et ou ceux qui n’ont rien n’auraient droit a NADA !
            la majorité de l’humanité est plus proche des principes du socialisme que des principes du libertarisme !

            pour finir , inutile de broder sur le venezuela , chavez disparu , le peuple venezuelien réelira un chaiste en cas de nouvelle election presidentielle , j’ai connu le venezuela d’andres-perez et de caldera , c’etait a l’époque un pays producteur de petrole avec une peuple vivant comme un peuple du tiers-monde , aujourd’hui ce n’est plus le cas , et vous ne trouverez pas beaucoup de venezueliens nostalgiques de l’avant chavez , à part la petite oligarchie qui s’en foutait plein les poches de l’argent du pétrole …
            faut-il rappeller que l’un des predecesseur de chavez ( andres-perez ) un social-liberal fut destitué de son poste de chef de l’état pour avoir volé 250 millions de dollars dans les caisses de l’état , éh oui c’etait ça
            le venezuela avant chavez !

            messieurs les libertariens , je vous laisse a vos rêves …le neoliberalisme a son avenir dans le dos , et ça j’en suis certain !

          2. giordano: « du fait que les états ne peuvent plus battre leur propre argent »

            LOL ! La théorie du complot maintenant !

            L’état français depuis 38 ans dépense 25% de plus qu’il ne prélève. Tu peux refaire tout les calculs, tout les budgets sont dispos depuis 1974.

            Pour ce qui est de la dévaluation qui diminue effectivement les dettes foireuses des états elle appauvris la population d’autant, c’est un impôts déguisé pour faire payer l’incompétence budgétaire des élus. Pas pour rien qu’on leur a enlevé leurs joujoux.

            Tu es vraiment une victime de rêve toi; ils te roulent dans la farine, claquent ton fric pour se payer des votes pendant 38 ans puis te désignent des coupables et tu part en hurlant et en leurs disant merci.

            Quand aux intérêts, trouve moi un crétin qui se prive de ses biens gratuitement, je vais m’enrichir grâce à son fric et lui ne touchera rien, quel bonheur au pays des candy socialistes !

            giordano: « le neoliberalisme a son avenir dans le dos ,  »

            Certainement, ça n’existe pas. Le libéralisme c’est pas de dette des états, maitrise des budgets, pas de remboursement des banques en faillite, pas de capitalisme de copinage.

        3. manifestement vous n’ avez absolument aucune notion de ce qu » est le libéralisme qui est l’ exact opposé de ce que vous décrivez. Car ce que vous décrivez c’est l’ étatisme de connivence

  5. A quand la nouvelle de sa mort?

    Se reune la cupula chavista en La Habana, para ver para cuando anuncian el fallecimiento del lider. Y un borrachito se cuela detras de unas matas para escuchar.
    Fidel dice, lo anunciamos el 6 de Enero, y lo asociaremos con la llegada de los Reyes Magos.
    Raul opina, mejor para el 19 de Abril, y sera el Comandante de la separacion del Reino de España.
    Entonces Maduro dice, y por que no el Jueves Santo como Jesucristo, coincidirian un par de iguales.
    Y el borrachito sale y grita ¡El Jueves Santo si que no, a ver si resucita a los tresdias! ¡No, no, ese dia no!

    1. concernant hugo chavez :

      que les tenants du liberalisme ou pire du libertarisme ne crient pas victoire pour rien , en cas de disparition de chavez , de nouvelles elections seront organisées qui verront un chaviste réelu !

      la revolution bolivarienne continuera , n’en déplaise a ceux au venezuela voulant remetttre la main sur l’argent du petrole !

      depuis 1999 , la rente du petrole sert à ameliorée la vie du peuple venezuelien et non plus a la petite élite qui s’en foutait plein les poches et réinvestissait l’argent volé du petrole dans les banques US !

      se réjouir de la mort de chavez est stérile , chavez a su faire prendre conscience a son peuple qu’il pouvait decider lui-même de son destin ,
      et cela c’est quasiment impossible à tuer !
      la meilleur preuve de cela fut en avril 2002 , suite au golpe de  » pedro le bref  » petit surnom de carmona ici au venezuela , lorsque le peuple s’est dirigé vers miraflores pour exiger le retour de chavez !

      carmona et sa clique d’oligarques , eglise catholique en tête a la solde des yankis ont fuient comme des rats malfaisants !

      désolé messieurs les liberaux , le venezuela n’est pas le honduras , ni le paraguay.

      1. t’as raison hank rearden , tu pourras tu bourrer la gueule , lors des prochaines elections presidentielles qui verront un chaviste élu a la tête du venezuela , si j’étais toi , j’en mettrai une seconde ja ja ja .

  6. La magie et la paix de Noël sont bien loin qu’on voit que les trolls chavistes sont de retour avec leur discours empli de haine et d’arrogance.

  7. Encore une petite remarque sur l’avalanche de commentaires philochavistes qui, comme le fait fort justement remarquer Pascale « fleurent bon la spontanéité populaire ».

    Parmi les ces éloges dithyrambiques, le mot « oligarques » est très souvent employé pour designer… les opposants au petit despote en particulier et tous ceux qui n’aime pas le collectivisme en général.

    Lucio Samper, Giordano, Sandor ne font pas exception à la règle et se gargarisent à qui mieux-mieux avec les méchants oligarques de la méchante oligarchie.

    Or une oligarchie, c’est une forme de gouvernement dirigé par un petit groupe de personnes qui forment une classe dominante. Exactement comme la famille Chavez qui sait aussi très bien ce que népotisme veut dire.

    Plus généralement, les régimes communistes et leurs inévitables apparatchiks sont de parfaits exemples d’oligarchie. Alors pourquoi utiliser ce terme d’oligarchie à tort et à travers?

    Et bien tout simplement parce que le terme d’oligarquía est utilisé comme fourre-tout par le mico-mandante lui-même pour stigmatiser tous ceux qui osent le critiquer.

    Lucio Samper, Giordano, Sandor, en bon petits propagandistes serviles, ne font que reprendre la syntaxe du chef sans en comprendre la sémantique.

    1. le probléme  » el gringo  » c’est que tu le veuille ou pas chavez à été élu democratiquement par la majorité du peuple venezuelien !
      et si ces dernières années chavez n’a quasiment pas eu d’opposition , ce n’est pas parce que cette dernière fut muselée , mais plutôt parce mauvaise joueuse cette opposition avait décidée de boycotter les elections …( revois l’histoire recente du venezuela )
      opposition muselée au venezuela , 80% des médias appartiennent au privé et soutiennent l’opposition venezuelienne , qui au passage est largement financée par les USA !

      et ça je sais , ça fait rudement chier les tenants de l’ordre liberal !

      chavez n’a jamais fait tirer sur le peuple comme les dirigeants « democrates  » avant lui !
      chavez  » le dictateur  » à fait inscrire dans la constitution venezuelienne le referendum revocatoire , combien de grandes democraties occidentale peut se prevaloir d’une telle disposition dans leur constitution ?
      la france a l’article 16 dans la constitution de 1958 qui permet a un president d(abolir toutes les libertés individuelles et de prendre tous les pouvoirs , mais pas de referendum revocatoire …désolé !

      merde , comment faire ..pour remettre les mains sur la manne petrolière …

      sabotage des installations petrolières = fiasco !
      golpe 2002 = fiasco !
      affirmez que chavez à fait interdire RTCV le media putchiste , faux RTCV n’a jamais cessé de diffuser via le net !
      accuser chavez d’être un despote , un tyran =fiasco
      appeller au meutre de chavez sur RTCV = fiasco !
      distribuer des bolivars comme a pu le faire capriles en octobre dernier , resultat des elections : chavez 55-capriles 44 = fiasco !
      elections regionales 20 gouverneurs sur 23 !

      attendre la mort de chavez ?
      jajaja , 1-chavez n’est pas encore mort
      , 2- parions qu’en cas de nouvelles elections maduro sera élu , nouveau president de la republica bolivariana de venezuela !

      alors , que faire d’autre , dissoudre le peuple quand celui vote mal ?

      j’ai toujours bien aimé la conception de la democratie des liberaux , il n’y a de democratie pour eux que lorsqu’ils peuvent appliquer leur programme economique , ce programme economique liberal qui créer toujours plus de precarité , de chomeurs et de pauvreté .
      triste bilan …

      1. Giordano a tout dit.
        Il faudrait également revenir sur le caractère indispensable de l’Etat pour les libéraux, quoi qu’ils puissent en dire, endoctrinés qu’ils sont par le petit livre bleu du père Mises.
        Historiquement, les libéraux ont eu besoin de l’Etat pour qu’il impose le marché autorégulé, et le « collectivisme » tant honnis a été appliqué dès la fin du 19ème dans tous les pays capitalistes grâce à des lois votées par des libéraux pourtant persuadés des vertus du marché autorégulé.
        Le « collectivisme » est une réponse spontanée de la société, un réflexe de survie face au désastre de la transformation de l’homme et de la nature en marchandises.

    2. Et pendant ce temps-là, la famille Chavez est multi-millardaire en dollars. Un détail que les partisans du duce bolivarien mettent sous le tapis. C’est facile de défendre le peuple en le plumant.

      Quand Caeucescu est tombé, il a essayé de se barrer avec un milliard de dollars qu’il avait détourné. Quand Benali est tombé, il a essayé de se barrer avec un semi-remorque rempli d’or : il a été sympa, il a abandonné ses 38 voitures de luxe.

      C’est beau le socialisme.

        1. Mitt Romney est un politicien (donc déjà c’est pas un saint) mais surtout la majeure partie de sa fortune vient du privé (cf Bain Capital). Je doute que ça soit le cas pour Chavez.

          1. « La branche locale de Transparency International avance également que le Venezuela se trouve parmi les pays les plus corrompus d’Amérique latine, au même titre que le Paraguay, le Nicaragua ou le Panama et que, désormais, le baromètre de la corruption montre que le Venezuela est le pays le plus corrompu de la région, juste après Haïti »

            « Cette corruption croissante est en partie nourrie par les pétrodollars. Selon le journal Le Monde, Hugo Chávez aurait ainsi multiplié les structures destinées à « siphonner » les ressources de Petroleos de Venezuela… »

            « Deux douzaines de personnes de la famille Chávez occupent des postes politiques d’envergure régionale ou nationale. Le journal rapporte également que la présidente du parlement a autorisé la nomination à des postes législatifs de 40 parents ou amis. »
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Hugo_Ch%C3%A1vez#Anti-am.C3.A9ricanisme_et_anti-imp.C3.A9rialisme

            La tronche du bienfaiteur du peuple LOL !

  8. Sans doute, et alors? Est-ce que ça supprime pour autant toutes les actions positives mises en oeuvre? Dois-je te rappeler qu’on n’est pas chez les bisounours et que rien n’est parfait. Arrête de regarder les JT, tu pourras mieux cerner la réalité.

    1. heirophant: « Est-ce que ça supprime pour autant toutes les actions positives mises en oeuvre? »

      « I want to believe » LOL !

      Il existe des « meilleurs pays du monde », petit et souvent dans le nord de l’europe il enfoncent tous les autres pays pour ce qui est du social, dette, travail, démocratie éducation, services, liberté et évidemment: bien être de leurs population.

      Dans toutes l’histoire humaine c’est ce qu’on a produit de mieux en matière de société et ce n’est pas faute d’avoir tout essayé.

      Chavez lui, à l’inverse utilise toutes les recettes qui ont conduit tout les pays les ayant testés à une profonde merdisation avec empapaoutage profond et en règle du peuple.

      Pas une fois, pas deux, ni même trois mais partout et tout le temps.

      Chacun ses idoles camarade ! Toi un dirigeant communiste corrompu comme il en a tant existé dans l’histoire de la souffrances des peuples, moi des libéraux démocrate qui ont fait de leurs pays un quasi idéal de société.

      1. « Il existe des « meilleurs pays du monde », petit et souvent dans le nord de l’europe il enfoncent tous les autres pays pour ce qui est du social, dette, travail, démocratie éducation, services, liberté et évidemment: bien être de leurs population. »

        Bien sûr voyons, le Venezuela, c’est pareil que la suède. Même histoire, même culture, même géographie, comment se fait-il qu’ils ne soient pas plus riches demande le benêt?

        « Chavez lui, à l’inverse utilise toutes les recettes qui ont conduit tout les pays les ayant testés à une profonde merdisation avec empapaoutage profond et en règle du peuple. »

        Allo? Caracazo? On ne vous entend plus!

        « moi des libéraux démocrate qui ont fait de leurs pays un quasi idéal de société. »
        Tiens, revoilà la divine Providence!

        Tu n’es pas crédible vieux, cesse de te rendre ridicule avec ton ignorance crasse!

        1. heirophant « comment se fait-il qu’ils ne soient pas plus riches demande le benêt? »

          C’est pas une question de richesse crétin, c’est un question de direction!

          Les pays communistes ont fait naufrage parce qu’il avaient utilisés les mêmes recettes que ton conducator corrompus. La suède elle a acquise sa richesse (et la maintient) avec un système libéral, capitaliste et démocratique.

          Et toi tu chante l’internationale en prétendant qu’après 100 échecs dramatique du communisme « ce coup ci ça va marcher ».

          Tomber dans un trou ça arrive, tomber dans le même trou 100 fois c’est de l’imbécilité.

          1. Déjà, tu me feras plaisir de distinguer soigneusement entre communisme et socialisme. Staline n’est pas Jaurès.

            Ensuite, tu préfères peut-être qu’on retourne à la dictature militaire imposant les réformes néolibérales, comme au temps béni du Chili? Tu serais en accord avec ton idole Friedman.

          2. « néoliberal » désolé ça n’existe pas et une dictature c’est l’exact opposé du libéralisme.

            Une dictature pratique la censure des médias (lol), la corruption y est très élevée (re-lol) comme la propagande du pouvoir (re-re-lol) et le contrôle de l’économie (looool).

            Devine qui a déjà quatre sur quatre.

            Pour mes préférences on va dire toujours les mêmes: démocratie semi-directe, liberté de presse, de parole, de l’économie, limitation du pouvoir etc. etc.

            Mais la liberté des autres ça te fais frémir je sais.

          3. « Une dictature pratique la censure des médias (lol), la corruption y est très élevée (re-lol) comme la propagande du pouvoir (re-re-lol) et le contrôle de l’économie (looool). »

            Tu viens de me décrire la France d’après guerre. De Gaulle était donc un dictateur?
            Quant à la censure des médias au Venezuela, ta propagande à la robert ménard oublie que Venevision, RCTV, Televen, CMT, Globovision, la radio privée, qui occupent 95% du spectre hertzien, et neuf journaux sur dix, appartiennent à l’opposition. Et devine qui a soutenu ces charmants militaires pour se débarrasser de ce monstre mangeur d’enfants?

          1. Oui, on sait justement que c’est parce qu’il a refusé d’aider les républicains espagnols que les communistes se sont tirés du front populaire.
            A moins que tu ne me dises que les congés payés, les femmes au gouvernement, la réduction du temps de travail, n’étaient en réalité qu’un prélude à la déportation massive au goulag?

  9. Le socialisme ? Et quoi de mieux…le Capitalisme????? Tiens.tiens quelle nostalgie !!!! Et la chine? Ca vous rien???? Les « econimistes les plus reputes occidentaux » rasent les murs c’est la crise totale….L’etoile » socialiste » montante de la Chine marque les points….Et on ne comprends toujours rien..on continue a vanter les capitalisme decadant

    1. La crise ? Celle qui provient d’un endettement massif des États et d’une manipulation monétaire des États ? Rien à voir avec le capitalisme.

      L’essor économique de la Chine depuis qu’elle s’ouvre au capitalisme ? Tout à voir avec le capitalisme.

  10. It is appropriate time to make a few plans for the longer
    term and it’s time to be happy. I’ve learn this put up and if I
    may I desire to counsel you few fascinating issues or advice.
    Perhaps you can write next articles regarding this article.
    I desire to read more issues approximately it!

  11. Greetings from Colorado! I’m bored to tears at work so I decided to browse
    your blog on my iphone during lunch break. I love the knowledge
    you provide here and can’t wait to take a look when I get
    home. I’m amazed at how fast your blog loaded on my cell phone ..
    I’m not even using WIFI, just 3G .. Anyhow, superb blog!