Najat, Porte-Couac du gouvernement

Najat Vallaud Belkacem (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Dans la symphonie de couacs qu’est la partition du gouvernement, une voix pure s’élève courageusement.

Le regard de René Le Honzec.

Dans la symphonie de couacs qu’est la partition du gouvernement, une voix pure s’élève courageusement pour des solos de trémolos politiquement corrects et, surtout, sans aucun rapport avec la gravité de la situation. Applaudissons la petite chanteuse de rue devenue le rossignol des cerises rouges : si elle chante faux, c’est à l’unisson de sa chorale.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.